Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit bilboquet, petit auteur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Petit bilboquet, petit auteur...   Dim 11 Oct - 13:54

Voilà la fic dont j'avais eu l'idée ! :P Je précise qu'elle contient quelques spoils sur Disgaea 3... Pas les plus importants, mais bon...
Cette fois, j'ai vraiment essayé de m'appliquer ! Mais je ne suis pas aussi fière du resultat que je ne le pensais... Enfin, voilà quand même !
_________________________________________________________________________________________
Par une nuit de lune pourpre, les plus hautes ombres de l'Académie couvraient déjà les plus petites, plongeant des bâtiments et salles secondaires dans la pénombre complète, repoussées quelques fois par un flambeau ou un sortilège, quelques fois même par la Lune elle-même qui, à cette heure-ci, devait sans doute accueillir la mort prête à guider le flot habituel de prêcheurs en quête d'une nouvelle chance. Au même moment, au Sous-monde, les étudiants se bousculaient dans les couloirs, lorsque les diurnes allaient se reposer dans un coin secret où ils ne pourraient pas être victimes des mauvaises intentions de leurs collègues, et que les nocturnes s'éveillaient, le cerveau prêt à passer la journée. Oui, la routine quotidienne, immuable.
Sauf peut-être pour une personne... Le doyen de l'école, d'ordinaire si audacieux et inventif, se contentait d'une place de choix sur le toit de l'école, et rêvassait paresseusement en fixant le ciel. Un comportement étrange et excentrique que personne ne pouvait expliquer clairement, sauf peut-être ses amis intimes. On se contentait de le laisser là, car on avait vite abandonné l'idée de le déranger, par ennui du fait qu'il ne réagissait pas, et car il nous rendait nos farces au triple le lendemain. Les visites étaient devenues rares, chacun préférait vaquer à ses occupations et vivre sa vie, loin de se douter avoir échappé au pire, il y a quelques centaines d'années, n'ayant pas envie de se laisser distraire par un directeur bizarre. Une seule peut-être ne pouvait se résoudre à le laisser ainsi et décida enfin de lui parler, ce soir-là.
- Encore là à te morfondre ? Mao...
L'intéressé releva la tête, preuve qu'il avait bien entendu, mais resta silencieux et ne prit même pas la tête de se retourner. Les yeux fermés et les oreilles bouchées, il aurait tout de suite reconnue la visiteuse aux cheveux roses. La jeune fille elle-même ne semblait pas attendre de réponse très longtemps et reprit.
- Tu ne peux t'en prendre qu'à toi si tu es nostalgique. C'est avant que tu aurais dû en profiter, pas maintenant. Tu ne peux rien y faire si...
- La ferme. C'est vraiment pas le moment. Le ton était tranchant, il suffit à la couper ; de toutes façons, même elle ne tenait pas à finir sa phrase, elle savait mieux que quiconque qu'il avait très bien compris, c'était l'essentiel d'une réplique après tout. Le jeune homme restait immobile, même à elle lui vint l'impression d'être coincée dans une atmosphère si lourde qu'elle entravait le moindre de ses mouvements. C'est pourquoi elle n'hésita pas à faire quelques pas en balançant les bras pour se soustraire à cette impression omniprésente. Cette fois, elle aurait préféré une réponse plus constructive, mener la discussion était toujours difficile dans ces cas-là. Après un soupir elle résolut de recommencer à prendre la parole, pour se soustraire elle-même à cette atmosphère étouffante.
- Mais tu n'as même pas daigné lui rendre visite au bout d'un moment !
- Je suis sensé m'occuper de l'Académie, donc éviter de passer mon temps à jouer dans les autres dimensions !
- Non, tu sais bien que ce n'est pas ce qui t'as retenu. Répliqua-t-elle immédiatement, presque à l'agressivité. Il finit par accepter de la regarder enfin dans les yeux, et un silence vint confirmer l'hypothèse de la demoiselle. Dans ses yeux rouges, on aurait pu croire y voir de la colère, du dédain, mais elle savait ne pas s'arrêter aux apparences, elle savait qu'avant de lui en vouloir à elle, il s'en voulait d'abord, car il savait très bien qu'elle avait raison. Elle se calma un peu, peu encline à l'idée de faire trop de dégâts chez son ami d'enfance.
- Enfin Mao, tu connais pourtant bien l'espérance de vie des humains ! Héros ou pas, aucun ne peut...
Elle avait laissé volontairement sa phrase en suspens, espérant qu'il la couperait à ce moment-là. Cependant elle dut la terminer, car il ne répondit pas et la fixait clairement pour lui demander si elle-même n'avait pas détourné les yeux de cette réalité, comme lui.
- Aucun ne peut vivre aussi longtemps qu'un démon. Sauf si... Enfin, ne me dit pas que tu aurais préféré qu'Almaz devienne un meurtrier comme le Super Héros !
- Les adieux n'auraient au moins pas été si durs. répondit-il d'un ton calme et d'un volume bas, à la limite entre la parole et le murmure, presque inaudible. Elle aurait voulu voir l'expression de son visage, rien qu'un peu, savoir si elle devait continuer ou s'en tenir ainsi, mais il avait tourné à nouveau la tête et lui tournait le dos.
- Quels adieux ? Faut-il te rappeler que tu as coupé les ponts ? Même avec la princesse ! Tu as complètement disparu de leur vie !
Un silence, elle même hésita à le dire, après tout, elle était dans le même cas, elle non plus n'avait pas trouvé le temps, ou le courage, de venir les voir. Puis, elle se décida dans un murmure.
- Tu ne voulais pas voir le temps passer, non ? Tu ne voulais pas les voir vieillir alors que toi-même ne prenait pas une année !
- C'était aussi dans leurs intérêts, justement. Je ne voulais pas les gêner, c'était plus simple de prendre chacun des chemins séparés.
- C'est ce que tu veux croire ! Mais c'est toi le plus gêné là-dedans ! Incapable d'accepter que le rêve se termine et de continuer tranquillement à leur tenir compagnie ! Et te voilà, quatre cents ans plus tard à te lamenter sur tes actes !
- Beryyyl...
Un moment, le ton irrité employé força la délinquante à s'attendre aux représailles dues au coté très têtu de son interlocuteur. Il se leva vivement et se posta à quelques mètre d'elle. Après avoir soutenu son regard quelques secondes, il se laissa tomber au sol et se mit à pleurer bien malgré lui. Bien qu'il fasse tout pour s'empêcher de pleurer, bien que cela fasse quatre cents qu'il y pense chaque fois que cette lune marquant le départ de plusieurs milliers de vies humaines, tout d'un coup les larmes lui montaient, poussées par cette dure réalité brusquement évoquée en face de lui aussi longue et tortueuse que l'Académie elle-même, sans pouvoir détourner le regard.
- Je le sais bien tout ça ! J'ai fuis et ils ont tous les deux des raisons de m'en vouloir ! J'aurais même réussi à me faire détester pour le restant de leur vie !
- Peut... Peut-être pas "détester" ! Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire !
- Et tu as raison, BOOM !
Il n'avaient rien entendu ou vu venir, mais tous deux savaient bien qui avait bien pu parler. Ce n'était pas quelqu'un qu'on oublie aussi vite, et rare sont les personnes à dégager une odeur d'omelette, ou de n'importe quel autre plat, en arrivant. Mao eut tôt fait de sécher ses larmes et de se remettre debout, peu désireux de se laisser aller devant tant de monde.
- Qu'est-ce que tu fais ici ? Sale professeur non-licencié !
- La raison d'être d'un cuisinier est de chercher à rehausser la saveur de ses aliments ! Et cela me désole de te voir devenir aussi fade !
- Mêle-toi de ce qui te regarde !
- Non, tu sais qu'il a raison. Tu as beau te contenter de jouer les méchants démons à longueur de journée, ce n'est qu'une façade, tu n'as même plus l'air d'y prendre plaisir ! Il faut vraiment que je t'apprenne à ne plus être aussi exigeant avec toi même.
- Je n'ai pas besoin de toi pour m'apprendre ça. Finit-il par répondre après un moment de silence où il leur tourna le dos, à tous les deux. Il n'aimait toujours pas se faire sermonner, surtout quand il savait très bien être en tort. Mais on ne lutte pas contre ses propres sentiments aussi facilement, surtout lui. Les deux autres ne sachant plus que dire, ce fut à lui de poursuivre cette-fois-ci.
- Laissez-moi seul.
- Dites, professeur, maintenant que j'y pense vous aviez disparu un moment après tous ces évènements, au moment où le super héros a été vaincu...
- Exact. De nous trois, il me semble que je suis le mieux placé pour critiquer la recette. Raspberyl, tu es restée au Sous-monde toi aussi n'est-ce pas ?
La jeune fille acquiesça en baissant la tête, le rose aux joues, en effet elle aussi s'était bien gardée de visites. Peut-être pour surveiller Mao et éviter de le laisser seul, ou alors pour les mêmes raisons que lui...
- Et toi, tu n'est pas dans le même cas que nous, peut-être ?
Le jeune directeur s'intéressa à nouveau soudainement à la conversation, sans doute fier de pouvoir à son tour réprimander quelqu'un sur ses manières - les même que lui. Mais la réponse était surprenante, surtout vu la manière dont Champloo se mit à rire.
- Oui, contrairement à vous deux, je suis régulièrement descendu au monde des humains.
- Tu !? Un moment de silence, le temps que la surprise traverse le corps des deux jeunes adultes. Je vois. Alors même un cuisinier cinglé est un meilleur ami que nous, ils ont vraiment dû nous prendre tous les deux pour des lâcheurs... Contente Beryl ? Ta réputation de délinquante a dû en prendre un coup !
- Non, ils ne vous en ont jamais voulu. Et pour eux, j'ai toujours été le "cuisinier cinglé", comme tu le dis. Même en un siècle de séparation, ils ne vous en ont jamais vraiment voulu. Mao ! Vas-tu ignorer la saveur de votre amitié ?
- Ce n'est pas leur pardon qui t'inquiète. C'est toi qui a peur de ne jamais te pardonner, toi.
- M-moi !?
- Oui et tu le sais très bien !
Le professeur dû se résoudre à prendre la parole pour ne pas trop faire monter la sauce chez ses deux interlocuteurs.
- La princesse m'a transmis un message à l'intention du directeur de l'Académie du Mal.
- C'est absurde ! Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour me le donner !?
- Un cuisinier doit réunir les meilleurs ingrédients et la meilleure préparation pour son repas. Il faut de la patience pour donner le meilleur du gout.
Les deux adolescents firent silence, pour entendre ce message. On entendait rien aux alentours, même pas un étudiant qui voulait crier dans les couloirs ou un professeur à la punition sévères. Tout le campus semblait faire silence.
- "Pour tous nos amis du Sous-monde. Il aura fallu se rendre à l'évidence que nos chemins étaient voués à se séparer un jour ou l'autre. Mes excuses les plus sincères pour ne pas avoir pu nous revoir une dernière fois au moins... Notre vie se termine ici avec toutes nos aventures, pour vous elle continue. Je ne perds cependant pas espoir, les amis sont liés l'un à l'autre, on se retrouvera bien un jour, même si je ne sais pas comment. Peut-être nos descendants, qui sait ? Peu importe. Ce message n'est pas là pour nous racheter et avoir un semblant de retour à l'ancienne à l'aube de la mort, mais un simple au revoir. Merci à tout le monde ! PS, Almaz a tenu a écrire quelque chose pour toi, Seigneur Mao : Reste comme tu es, mais n'oublie pas les gens autour de toi. J'aurais peut-être aimé te voir grandir un peu plus, ça fait mal de devoir abandonner son "protégé", ou chirurgien si tu préfère, mais comme le répète la princesse, on se reverra bien un jour ou l'autre ! A l'incroyable directeur de l'Académie, la plus grande délinquante de l'univers, maître, les frères Vato, Maître Bigster (tu as retrouvé ton "a" et ton espace ?), Salvatore la magnifique, Geoffrey (X), et tous ceux qui auront pris part à nos dernières aventures et nos derniers souvenirs : Laharl, Etna, Flonne, Axel, Marona, Asagi, le prism ranger et tout ses nouveaux amis, sans oublier tous les nouveaux professeurs et élèves... Au revoir et merci pour cette vie ! Sapphire & Almaz
- Mao, tu pleure ?
- Ces mots sont comme des oignons, le plat n'est rien sans son assaisonnement, les larmes du moment son nécessaires et dénuées de tristesse.
- Je ne pleure pas !! Quels imbéciles... Depuis quand je suis son "protégé" d'abord !? Aucun respect, servant stupide !
- Hé hé... Ravie de voir que tu as repris du poil de la bête, Mao ! Pas vrai prof... ? Oh, il a déjà disparu.
- Assez de lamentations, il est temps de reprendre tout ça en main !

Une nuit de pleine lune, une nuit de lune rouge. La lune, le symbole de la mort, mais aussi de l'espoir. Humains, anges et démons, ceux qui ont déjà vu cette scène ne peuvent retenir une larme, de quelque nature qu'elle soit. Une nuit dégagée ou la pluie est toujours présente...

akai tsuki akai tsuki
tsumi wo okashita mono domo no
kegare o kiyomeru akai tsuki

koyoi wa daare ga umarekawaru
koyoi wa daare ga umarekawaru

Disgaea 3 Absence of Justice : Fin
________________________________

Original Game ©️ Nippon Ichi Software
Fan fiction ©️ Petit bilboquet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit bilboquet, petit auteur...   Sam 12 Déc - 15:39

Nouvelle fic. Pas DU TOUT dans le même esprit que la précédente ! La précédente était sous forme de roman (la première fois que j'en fais une de cette forme, ce qui explique qu'elle ne soit pas terrible ^^"), celle-ci est sous forme théâtrale. Contrairement à la précédente, elle est dans une atmosphère plus légère, j'ai essayé de la rendre la plus drôle possible. Alors, je sais ce que Sadeth va me dire, au vu de mes critiques sur sa fic, mais j'ai mes raisons de choisir la forme dialogue. C'est pas une fic aventure (en fait si... vous verrez plus tard, mais y'aura un bête de fil conducteur ! Mais ce n'est pas ce qui ressort le plus.), mais une fic comique donc on peut se passer des descriptions, et la rapidité des dialogues est propice aux quiprocos, jeux de mots et réparties.
Enfin bref, voilà quoi, let's go ! Les critiques sont les bienvenues, c'est la première fic "longue" (pour l'instant elle a 7 chapitres, mais je suis toujours en train d'écrire d'autres chapitres. Je les posterai au fur et à mesure pour pas vous surcharger de lecture x)) que je fais ! :P
(Elle est basée sur Super Smash Bros Brawl, un jeu de combat bien fun mettant en scène les personnages de Nintendo. Mais vous n'êtes pas obligés de connaître le jeu où les personnages, moi-même j'ignore d'où viennent la plupart.)

Chapter 1 : Un voyage en Avion...

Aéroport, 7h15
Adorable jeune fille aux cheveux blonds ultra lumineux avec une robe rose flashie : NON MAIS OH ÇA VA, HEIN ! VOUS GÊNEZ PAS SURTOUT !
Un passant : Pardon ?
AJFACBULAURRF (euh... c'est peut-être pas une si bonne idée de ne prendre que les initiales...) : Arrêtez un peu de me coller, pervers allez !
Le passant : Mais je...
AJFACBULAURRF : Tss franchement, les aéroports c'est ultra mal famé, dire qu'une jeune fille si pure et si délicate telle que moi doit y passer, j'en ai des frissons...
Le passant : Mais je ne vous suis pas mademoiselle...
Petit homme moustachu caché par une tonne de valise : Non mais cherchez pas, c'est juste que ça l'énerve que ce soit à elle de commencer cette fic débile... Oh un avion !
Le passant : Euh, on est dans un aéroport là...
PHMCPUTDV : Mais c'est pas votre avion ?
Le passant : ... Et merde...
AJFACBULAURRF : Bon allez Paulo, vous vous dépêchez un peu ? Vous ne voudriez pas qu'on rate notre vol !
PHMCPUTDV : Moi c'est Mario...
AJFACBULAURRF : Oui ben oh, ça revient au même, Paulo, Mario où est la différence ?
Mario : Si vous le dites Princesse Peach...
Peach : Non mais tout de même ces concepteurs, où est-ce qu'ils vont chercher leurs noms !?
Mario : C'est des japonais, ils imaginent l'occident et voilà...

Nos deux amis poursuivirent leur discussion en montant dans l'avion... Ouais vous vous en fichez mais bon, histoire que personne ne se goure et s'imagine que après c'est l'aéroport qui va décoller... Gardons un minimum de cohérences.

Peach : Non mais attendez, j'parle pas de votre italien là, mais "Peach" franchement... Les mômes ils m'appellent "pêche" à cause de ça ! Et tu va me dire que ça existe comme nom ça !? "Peach", tss...
Mario : Oui mais bon, z'auriez pu tomber sur pire, un nom de vielle par exemple : Gertrude, Raymonde, Zelda...
Belle jeune fille aux cheveux bruns ténébreux avec un super décolté : On peut savoir ce qui vous déplait chez les Zelda ?
Peach : Vous êtes qui vous !?
BJFACBTAUSD : Je suis Zelda...
Mario : En même temps on s'en doutait un peu...
Zelda : Princesse d'Hyrule.
Peach : Jamais entendu parler. Moi j'suis Peach, la princesse du royaume champignon.
Zelda : Mais c'est nul les champignons !
Peach : Que-ce que vous voulez, on choisit pas, hein... Encore heureux qu'on nous offre des vacances dans c'te boite, sinon ça ferait longtemps que j'aurais démissionné.
Zelda : Clair, et puis ces scénarios non mais, mis à part une jolie jeune fille enlevée par un démoniaque seigneur des ténèbres il n'y a pas grand chose !
Peach : Je vois que l'on va bien s'entendre dans ce cas ! Marco, posez mes valises dans le coin.
Mario : C'est Mario, pas Marco...
Peach : J'y étais presque cette fois...
Zelda: Wahoo, tout ces bagages sont à toi !?
Peach : Non, non, la petite trousse de toilette là en dessous c'est à lui. Y'a que ce qui reste qui est à moi.
Zelda : Ça change tout...
Peach : Bon je prends cette place hein, à coté du beau blond aux yeux bleus *q*
Zelda : Hey !
Peach : Bonjour vous c'est quoi votre petit nom ? ^^
Beau blond aux yeux bleus : Euh... Link.
Peach : Ah en effet c'est petit.
Zelda : Dégage de là, potiche ! C'est à moi !
Link : Quoi ? ôO
Zelda : Je parle de la place, hein...
Link: Ah, tant mieux...
Peach : Non mais tu te crois où là !? Je m'assois où je veux !
Zelda : C'est MA place et le gars à coté c'est MON héros naïf qui doit sauver le monde ! Et puis j'étais là avant !
Peach : Et je vais où moi alors ?
Zelda : Y'a d'autres places.
Peach : Ah oui c'est vrai...

Dépitée, notre blonde habillée en rose - tiens ça m'arrange que Zelda soit brune pour une fois, ça évite les confusions au moins - va s'asseoir à quelques sièges de là.

Peach : Au moins j'ai pas de voisin... *Regarde vers le bas et remarque un minuscule gosse - blond aussi, pour changer - qui la regarde terrorisé* Euh...
Minuscule gosse blond qui la regarde terrorisé : ...
Peach : Oui ?
MGBQLRT : ...
Peach : Je m'appelle Peach enchantée...
MGBQLRT : J-je-je-j-je s-ssu-su-is...
Peach : Bon ça va accouche !
MGBQLRT : L-lu-l-u-lu-l-lu-c-cas...
Peach : Enchantée "L-lu-l-u-lu-l-lu-c-cas". C'est original mais bon, de toutes façons on a tous un drôle de nom.
L-lu-l-u-lu-l-lu-c-cas : N-non-j-je -ss-uis- lu-lucas...
Peach : Lu-lucas ? Au moins c'est plus simple à retenir !
Lu-lucas : NON, LUCAS TOUT SIMPLEMENT ><

Gros silence, un nain de jardin tout de blanc vêtu arrive à ce moment et, subjugué par un tel silence, n'ose pas non plus parler.

Lucas : D-désol-lé, j-je v-vais m-me s-suicid-der...
Nain de jardin habillé en blanc : Les hublots ne s'ouvrent pas de l'intérieur. Et on a même pas décollé.
Lucas : Ah. J-j-je v-vais m-me n-no-noyer aux-aux toil-le-let-letes a-al-l-lo-re-rs !
NDJHEB : Ah non désolé nous n'avons que des toilettes sèches.
Zelda : Des toilettes sèches dans un avion ? ôO
NDJHEB : Bah oui, c'est pratique les toilettes sèches, et ça pollue pas.
Zelda : Ouais mais en même temps un avion ça pollue déjà à la base alors...
NDJHEB : Et bien si tout les avions avaient des toilettes sèches, ils pollueraient moins, puisqu'il faudrait soustraire au total des émissions polluantes les émissions et la perte d'énergie utilisée avec des toilettes normales. D'ailleurs, je mène actuellement des recherches sur une possibilité d'incorporer des toilettes sèches dans des voitures, ce qui pourrait normalement aboutir à une baisse d'au moins 20% de rejets polluants, car selon la trajectoire de saturne et de ses roues évoquant les roues d'une voiture chargée à pleine vitesse et compte-tenu de notre expérience témoin démontrant que les toilettes sèches ne polluent pas - ou en tout cas bien moins que les toilettes classiques, nous pouvons en conclure que l'incorporation de toilettes sèches à une voiture pourrait aboutir à une baisse d'au moins 20% de rejets polluants, c'est aussi simple que on sait que or donc. Mais ce n'est bien sûr qu'une hypothèse et l'expérience est risquée, d'autant plus que nous sommes régulièrement involontairement exilés sur d'autres planètes ne contenant évidemment ni toilettes sèches ni voitures, ce qui en résulte donc une incapacité temporaire à pouvoir étudier ce sujet. Heureusement, nous nous retrouvons généralement sur de belles planètes aux végétations luxuriantes et au climat méditerranéen particulièrement agréable. En plus de cela nous avons le séjour agrémenté par un accueil chaleureux des habitants de ces planètes, d'adorables petites créatures voyez-vous, et bien dociles. Le seul problème c'est que l'air est irrespirable et on finit par crever rapidement si on ne la quitte pas rapidement mais bon... Et puis ça démoli le matériel en plus, j'ai mis au moins un mois à réparer ma fusée... Mais il faut voir tout les avantages tout de même !
Jeune homme à la casquette également rouge, comme c'est étrange, assis à coté : Non mais cherche pas ils ne t'écoutent déjà plus...
Étrange "robot" tout orange et plein de transpi parce qu'il fait chaud là dessus surtout que y'a la clim dans l'avion : Mais laissez voyons, c'est très intéressant vraiment. Samus Aran, enchantée, on a si peu l'occasion de rencontrer des scientifiques aussi passionnés et brillants que vous.
NDJHEB : Et moi je suis Olimar, mais voyons tout le plaisir est pour moi monsieur...
Samus : Je suis une femme.

Silence de consternation dans la salle

Samus : Quoi !? J'ai pourtant pris l'armure "modèle féminin" tout de même !
Olimar : Mais oui suis-je bête, je ne l'avais même pas reconnue. Pourtant ce n'est pas sans me vanter mais je suis un bon ami de ses concepteurs. De vrais génies !
Samus : Très intéressant vraiment ! Pourriez-vous me parler de la prochaine version, n°115.3 ?
JHALCERCCEAAC : Sortez moi de là T^T

C'est à ce moment que retentit une sonnette et que deux boules - une rose et une bleue avec des ailes et un masque - arrivèrent en petite tenue de serveur et un plateau.

Boule bleue avec des ailes et un masque : Je sens que j'ai l'air ridicule dans cette tenue, vraiment...
Boule rose (en uniforme de soubrette bien sûr, jamais on n'a vu un duo de serveur sans soubrette enfin !) : Kirby !
BBADAEUM : Vraiment ? Tu ne trouves pas que ça me grossit un peu ?
BR(EUDSBSJONAVUDDSSSE) : Kirby !
BBADAEUM : Bon si tu le dis, ma Kirbounette...
JHALCAAC : Ta quoi ?
BBADAEUM : Ma Kirbounette. Ben oui, son nom c'est Kirby et entre nous il a toujours été un peu féminin sur les bords...
JHALCAAC : Ah, je croyais que c'était une nouvelle race de pokémons, y'en a tellement de découverts chaque année...
Kirby : Kirby ?

Gros silence parmi les actuels protagonistes

BBADAEUM : C'est à vous qu'il parle.
JHALCAAC : Ah ? Et... il a dit quoi ?
BBADAEUM : Il vous a demandé ce que c'était que les pokémons, et si ça se mangeait.
JHALCAAC : Ben pour résumer c'est des animaux étranges et mystérieux
Olimar : Ah oui, je comprends, "animaux bizarre et mystérieux", j'en connais d'autres rassurez vous. Bon et si nous retournions à nos moutons Mlle Aran, ces turbo-accélérateurs alors, qu'en pensez-vous ?
JHALCAAC : Abusé il peut suivre deux conversations en même temps... Hum, enfin bref, je sais pas si ça se mange par contre... Pour exemple, le truc jaune à coté de moi c'en est un.
Samus : Oh, comme il est mignon !
Olimar : Vraiment adorable en effet, j'ai un ami qui les étudie... Un certain Chen je crois.
JHALCAAC : C'est ça, incrustez-vous dans la conversation on vous dira rien...
Pokémon jaune avec les poils tout hérissés de partout : PI...KA...CHUUUUUUUUUU !

A ce moment, Olimar tenta d'au moins caresser la petite boule jaune mais se prit en guise de chaleureux "non merci" une méga décharge électrique dans la tronche... Ah nos amis les pokémons, la vie n'est plus pareille avec eux...

JHALCAAC : Tu parles, ça bouffe comme quatre et ça perds de la vie plus vite que ça se soigne...
Samus : Euh, il est plutôt hargneux celui-là...
JHALCAAC : Oui, mais en fait il suffit juste de lui caresser le ventre, c'est radical, un peu comme de l'alcool... Et oui, je suis un pro moi, un vrai dresseur !
Samus : Ah, en fait c'est simple, alors normalement...

Une fois n'est pas coutume, Samus se prit également un chaleureux "non merci" sous la consternation de notre dresseur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petit bilboquet, petit auteur...   Sam 12 Déc - 15:39

[Deuxième partie, pas la place de tout mettre dans le premier message xD]

Dresseur de pokémons : Mmh, là en fait j'ai pas eu le temps de vous le dire, mais Pikachu n'aime pas prendre l'avion, quoiqu'on fasse il ne se calme pas avant la sortie...
Kirby : Kirby ?
Pikachu : Pika, pikapi !
Kirby : Kirby !
Pikachu : Pika, pikapi, pika, pikachu, pi.
Kirby : Kirby.
Dresseur de pokémons : Euh... Ils se comprennent !? Et ils parlent de quoi ?
BBADAEUM : Hmm... A en croire les phrase de ma Kirbounette - parce que moi je sais pas ce qu'il dit le jaune là - ils parlent du congrès annuel des pommes de terre.
Olimar : Ah ouii ! Un congrès passionnant si je dois dire, surtout le passage sur...
Dresseur de pokémons : NON, c'est bon, t'as assez monopolisée (ou plutôt tuée) l'attention sur toi !
Olimar : Rooh, c'est bon, ça va...
Dresseur de pokémons : Bon on peut passer à la découverte d'autres perso là, je me suis assez pris la honte je crois ! Ça fait 44 fois qu'on prend la paroles - et encore j'ai pas pris le nombre de lignes parce qu'avec le monologue d'Olimar... - et je commence à manquer d'inspi !
BBADAEUM : Attendez faut au moins révéler mon nom, je ne tiens pas à m'appeler "BBADAEUM" pour le restant de la fic !
Dresseur de pokémons : Bon ok, vas-y révèle ton nom et plus vite que ça !
BBADAEUM : Je suis le grand, le fort le beau, le ténébreux..
Dresseur de pokémons : Grouiiiiille !
BBADAEUM : META KNIGHT !!

Une douce mélodie se propagea dans l'avion au moment où ces mots furent prononcés, comme si les dieux bénissaient la petite boule bleue aux...

Link : Hey, rends moi mon ocarina !
Meta Knight : Oui, bon, ok, ok, c'était juste pour mettre de l'ambiance...
Zelda : Hey Link, à la base il est à moi cet ocarina...

Stoppant la dispute (ou les disputes, ne croyez pas que je vous ai mis l'intégral des conversations) le haut parleur retentit

Haut parleurs : Votre attention s'il vous plait, nous allons décoller... Ah, ah, on va voir ce que cet oiseau a dans le ventre, et quand il sera fatigué d'avoir volé je le tuerai et nous sortirons tous de son estomac ! ... dans quelques instants, prière de tous vous asseoir, y compris les deux serveurs et de vous préparer à... Tu peux rire, vile charogne, mais tu fera moins le malin quand moi, Ike, le sauveur, viendrait te clouer le bec... non l'ouvrir bien sûr, MOUAHAHAHA ! Bon alors Ike tu te tais et tu me laisse leur parler tranquillement ! Han l'autre hey, j'fais c'que j'veux monstre à queue touffue ! Je suis un renard... Connais pas moi, je connais juste l'action et les combats ! Va t'asseoir, t'es le copilote je te rappelle (même si on a tiré à la courte paille parce qu'à par moi personne ne sait piloter un avion...)
Kirby : Kirby !
Meta Knight : Il dit que lui il sait piloter
Haut parleurs : Oui mais il avait déjà postulé pour le poste de cuisinier alors... Entre nous je pense que co-pilote est plus important que cuisinier mais bon, les organisateurs n'ont rien voulu savoir.

Désapprobations dans la salle, mécontentement. Dans l'ensemble, ils se plaignent parce que le pilote n'a aucun sens des priorités, vouloir les priver de cuisine non mais franchement... Même si le voyage dure un quart d'heure seulement.

Haut parleurs : Bon les gens taisez-vous, et Ike arrête de vouloir casser les murs, Olimar a fait exprès de les renforcer.
Olimar : Ah, et voulez vous savoir comment j'ai...
Tous : NON !!
Olimar: Rooh, c'est bon, c'est bon..
Haut parleurs : Le grand Ike ne craint aucune barrière, je peux fendre des montagnes si je veux ! MOUHAHA... *Un silence* Bon où en étions-nous déjà ?
Dresseur de pokémon : Euh... J'crois que y'a eu un meurtre là...
Haut parleurs : Ne dites pas n'importe quoi pour effrayer les gens voyons ! Je l'ai juste bâillonné, attaché à sa chaise de copilote et j'ai jeté son épée dans la soute.
Zelda : Et quand ça va bouger elle va couper en deux tout les sacs --"
Peach : C'est pour de telles raisons que j'ai emportées les miennes avec moi...
Petit dinosaure vert : *Remarque la montagne rose en équilibre à coté* ... #Faudrait plus s'inquiéter que ces trucs nous tombent dessus que les sacs d'en bas souffrent un peu...#
Peach : Moui, as-tu dit quelque chose Yoshi ?
Yoshi : ... *Secoue la tête en "non"*
Mario : Bah, de toutes façons il est muet, alors...
Peach : Ah oui c'est vrai... M'enfin bon, on sait jamais...
Haut-parleurs : Décollage imminent, ne vous inquiétez pas, vous êtes avec le célébrissime pilote Fox McCloud...
Mario : J'ai jamais entendu parler de lui...
Haut parleurs : Moui, bon, chez les particuliers je suis connu... Bref si vous arrivez en vie à destination ce sera grâce à moi et entièrement moi... Mmh mhh mhh ! Bon, et un peu le copilote Ike aussi mais bon... Je disais donc, "décollage imminent"

Et on va s'en tenir à là sinon on en a pour des heures... Non mais franchement, vous vous rendez compte : depuis le début on a toujours pas décollé c'est grave là ! Faut quand même que l'histoire avance un peu... Alors donc le voyage se déroula sans encombre...

Petite fille habillée tout en rose mais brune et sans décolleté type Zelda : Oh regarde Popo, un pigeon !
Popo : Mais c'est pas un pigeon !
PFHTERMBESDTZ : Mais si, ça vole !
Popo : Nana, je vais t'apprendre un truc : dans la vie, y'a pas que les pigeons qui volent.
Nana : Ah bon ? C'est quoi ça alors ?
Popo : Je dirais que c'est un ange. Un croisement entre un humain et un pigeon.
Nana : Les humains ils peuvent avoir des enfants avec des pigeons ? ôO
Popo : Euh... C'est un peu plus compliqué que ça...
Nana : Et ça peut se faire broyer par les hélices des avions comme les pigeons ?
Popo : Euh... Je suppose.
Nana : Aïe. Le pauvre...
Link : Faudrait p'têtre aller le sauver vous croyez pas ?
Lucas : O-o-u-ou-i-i-s m-ma-m-mai-mais...
Peach : Mais les hublots ne s'ouvrent pas de l'intérieur. Désolée Lucas mais tu allais mettre trois heures à dire la phrase entièrement.
Link : Bah, on pourrait l'attraper par la porte !
Olimar : Faudra se dépêcher car selon les... *Voit tout les regards braqués sur lui* Enfin, pour résumer faut se grouiller sinon il va y passer.

Donc, nos amis ouvrirent la porte - fin juste Link parce que les autres veulent pas prendre le risque de trop s'approcher du bord.

Ange : Ah bah merde c'est pas trop tôt ! Ça fait au moins 10 minutes que je vous suis en faisant des signes derrière la vitre !
Zelda : Fallait pas arriver en retard et fallait attendre le prochain...
Mario : Sadique ! ôO Le pauvre !
Zelda : Bah en même temps ça servirait un peu à rien de le faire entrer, on arrive dans 5 minutes il aura fait les 2 tiers du voyage dehors...
A (Euh... ça sert vraiment de prendre que l'initiale là ?) : Ouais ben on voit que c'est pas vous qui vous êtes pris trois montagnes sans faire exPRÈS !!
Link : Oups...
Popo : Quoi ? Que-ce qu'il s'est passé ?
Link : Ben comme il parlait il a du oublier de battre des ailes et vlouf, l'avion a été plus rapide donc il a été semé a la vitesse de l'éclair...
Nana : Faut avertir le pilote et arrêter l'avion !
Popo : Nana, deuxième chose : quand un avion s'arrête, il tombe, il fait pas du stop comme avec une voiture. Et on EST dans l'avion.
A : *Qui revient difficilement parce qu'il a du voler plus vite pour rattraper sn retard - et échapper aux hélices* Ne m'oubliez pas svp !!

Notre ange se retrouve donc sauvé grâce à Link - et pas des autres qui regardaient juste la scène en commentant.

A : Merci beaucoup, je...
Samus : Ho là, ho là ! Veuillez montrer votre billet et décliner votre identité !
Dresseur de pokémons : Depuis quand t'es contrôleuse ? ôO
A : Je m'appelle Pit et voilà mon billet.
Samus : Mmh... Tout est en règle.
Link : Euh... Si t'es arrivé en retard comment ça se fait qu'à la billetterie ils t'aient pas dit que l'avion était déjà parti ?
Pit : ... Oh quels sal*pards ceux-là alors...
Zelda : Mufufu, ils font du bon travail dit donc...
Pit : Quoi !? ôO
Link : Laisses, des envies psychopathes refoulées, elle est un peu effrayante mais bon, elle ne ferai pas de mal à une mouche... en fait elle préfère nettement les humains...
Pikachu : Pi !
Dresseur de pokémons : Lâcheur va, cache ta joie ><

Hum, revenons à nos moutons... Ou plutôt non , partons, y'aura p'têtre plus de succès ailleurs.

Petit ouistiti habillé en costards avec les lunettes noires s'exprimant avec un "léger" accent italien : Ma què, mais qué-cé qui font !? Ils prènnent lé train ou qwé ?
Gros singe avec juste une cravate, un rire et un sourire de débile : *Rire stupide* Z'êtes trop drôles m'sieur Diddy, ils prennent l'avion, vous savez bien !
Diddy Kong : Silenncé Donkey Kong, c'est moé lé chef dé l'organisationne ! One ma confié oune taché qué jé dois méner à bién et yé dois faire qu'ils soient content de leur voyaye ! Siné yé mé fai viré de la boéte ! Parcé qué un singé coumme vous a plous de souccès que moé dans ses yeux !
Donkey Kong : Oué, oué, oké monsieur le chef, ok, ok !
Diddy Kong : Yé souis prêt depouis longtemps, et eux y sont en retard ! Ma què, mais c'est que moé ye risque ma voui !
Donkey Kong : Euh... un avion arrive chef, on fait quoi ?
Diddy Kong : Et bien réfléchisséz oun peu ! Vous le boumbardé de noix dé coco !
Donkey Kong : D'accord chef, bien chef !
Diddy Kong : Ma qué mais tout est stoupide ? Va les acceuillir !

Bon, après un début bien mouvementé c'est sur ces mots que notre premier chapitre se finit. Diddy Kong réussira t-il a faire de ces vaccances quelque chose de bien ? Lucas vaincra t-il sa timidité ? Kirby avouera t-il ses tendances androgynes ? Zelda réussira t-elle a tuer quelqu'un ? Olimar et Samur arriveront-ils à se faire comprendre ? Pit apprendra t-il à voler et parler en même temps ? Yoshi arrivera t-il a parsemer un peu de sa sagesse pour que les autres aient une chance de s'en sortir ? Pikachu arrivera t-il à se canaliser sans agresser tout le monde ? Link saura t-il montrer ne serait-ce qu'un défaut chez lui ? Donkey Kong cessera t-il d'être un boulet ? Peach retiendra t-elle le nom de Mario ? Mario arrivera t-il à remettre une bonne fois pour toutes Peach à sa place ? Nana deviendra t-elle intelligente ? Qui sont ces ombres dissimulées dans la soute ? Popo est-il bien le jeune garçon innocent qu'il tente de faire croire qu'il est ? Ike écoutera t-il autre chose que son épée ? Fox arrivera t-il à piloter correctement ? Meta Knight apprendra t-il à voler des trucs sans qu'on le remarque ? Le dresseur de pokémons est-il bien dresseur comme il le prétends ? C'est ce que nous verrons dans cette toute nouvelle fic !











Ombre mystérieuse parmi les valises : ... Hey ? Euh... Hey les gars réveillez-vous j'crois qu'on a été oubliés !
Ombre bizarre parmi les valises : Hmm ? Oui quoi ? quess t'as ombre n°1 ?
Ombre étrange parmi les valises : Hé merde je crois qu'il a raison en plus. La narratrice a fait sa fin et a oublié notre passage...
Ombre n°1 : En clair ça a servi à rien qu'on vienne exprès se planquer dans la soute - où on s'est pris une belle épée dans la tronche en plus - histoire de pas avoir à attendre le 2ème chapitre avant d'être présentés...
OEPLV : On fait quoi alors ? On sors ?
Ombre n°1 : Ben non, on est encore en vol là...
OBPLV : Ah, mais c'est qui qui a pété là !?
OEPLV : Oups désolé...
Ombre n°1 : Ah, mais ombre n°3 t'aurais pu te retenir franchement, surtout que là on peut pas aérer.
Ombre n°3 : Désolé, c'est sortit comme ça...
OBPLV : Au moins ça sent pas les hortensias.
Ombre n°1 : Que-ce que ça ferait si c'était le cas ?
OBPLV : QUOI ? Tu veux dire que tu ne sais pas ce qui arrive quand on s'endort avec la senteur des hortensias !?
Ombre n°1 : Ben... non quoi ?
Ombre n°3 : Oui allez dit nous ombre n°2 !
Ombre N°2 : C'est surtout une légende urbaine... Il parait que si tu t'endors avec la senteur des hortensia, tu rêves... de CHAMPS DE MIMOSAS !
Ombre n°1 : NON ? C'EST PAS VRAI !??
Ombre n°2 : Attends c'est pas fini ! Parce qu'en plus il parait que dans le langage des rêves, rêver de champs de mimosas... Ça veut dire que tu va trouver l'âme sœur !!
Ombre n°1 : Arrête ! Arrête ce supplice je t'en conjure ! Je... c'est... terrifiant ! Inhumain ! Ce soir je ne pourrais pas dormir !!
Ombre n°3 : Mais attends, comment tu connais le langage des rêves ?
Ombre n°2 : Sachant que je passe 80% de mon temps à dormir, 19% à manger et 1% à conquérir le monde, je vais au préalable voir sur le net pour savoir ce que me disent mes rêves et après je fais des conquêtes pour conquérir le monde selon mes rêves. Mais à chaque fois j'échoue.
Ombre n°1 : Et ouais, c'est con la vie... On se décarcasse toujours à fond pour trouver des plans et après y'a un petit pèlerin qui vient nous buter et ça y'est, on échoue !
Ombre n°3 : On sent le vécu... En plus nous on doit embarquer clandestinement alors que eux c'est tout frais payé !
Ombre n°1 : Oui ben oh, toi y'a des jeux où t'es carrément le héros alors tu va pas rechigner pour endurer de temps en temps nos problèmes !
Ombre n°2 : Bon les gars je vais dormir hein, alors fermez-là un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit bilboquet, petit auteur...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit bilboquet, petit auteur...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin d'un petit éclaircissement
» Votre petit dicton
» Recherche Prêt avec petit budget.
» Petit Panda... Petit Pandaaaaaaa
» L'explication des mythes religieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Hors RP :: fan fiction-
Sauter vers: