Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Big Dirty Life, la fic de Shinizator

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angus Chiber
élève
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 10 Octobre (le 10 du 10! XD)
Petit(e) ami(e): Ma Loulou! :p
signe(s) particulier(s): Uniforme anglais, oreilles de chat noir, brassard rouge.

MessageSujet: Big Dirty Life, la fic de Shinizator   Ven 25 Juin - 21:37

Voilà, ceci était au départ un scénario d'une série genre "NerdZ" que je voulais faire avec 2 potes et une caméra, mais hélas, un de mes potes, alors que je commençais le 3ème épisode (Ce ne seront plus des épisodes maintenant, mais des chapitres.) me dit: "Désolé, Lucas, mais j'aime pas être filmé, donc j'peux pas continuer", du coup, le projet était foutu, alors maintenant, je l'adapte en fic. Voici d'abord une description des persos:

Métala: C'est un vampire alsacien qui vient d'un village nommée Nosferheim, divisé en deux quartiers: le quartier des anarchistes et le quartier des démocrates. Etant le fils du créateur du premier quartier, il est anarchiste, grossier, malpoli, sadique, fait ce qu'il veut, et est raciste envers DarkLock, parce qu'il est selon lui un "connard de reptile", cependant, il s'entend bien avec Major. Il est toujours accompagné de sa gourde de sang et d'un lance-pierres qu'il à volé "chez un môme qui l'a aidé à repeindre le mur en rouge". Etant d'Alsace, il emploie beaucoup l'accent de sa région et dit énormément d'insultes alsaciennes.

DarkLock: Dragon Scandinave inventeur, il invente beaucoup d'objets plus ou moins utiles. C'est le plus poli de la bande et Métala est son souffre-douleur car il déteste les "rakistes" comme il le dit lui-même. Mais son cobaye préféré est Ayame, le chat de Métala.

Major: Ancien meneur d'une guilde de militaires venant du futur, il est arrivé dans le présent par accident et est obligé de vivre avec Métala et DarkLock. Ce soldat n'a que 3 passions: la baston, le biture et le porno. Il s'amuse à draguer les filles, mais reçoit tout le temps des rateaux, ce qui est l'un des sujets des moqueries de Métala.

Ayame: Le chat de Métala et souffre-douleur principale de la bande. On ne sait rien d'autre sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus Chiber
élève
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 10 Octobre (le 10 du 10! XD)
Petit(e) ami(e): Ma Loulou! :p
signe(s) particulier(s): Uniforme anglais, oreilles de chat noir, brassard rouge.

MessageSujet: Re: Big Dirty Life, la fic de Shinizator   Ven 25 Juin - 21:46

Chapitre 1: Une chambre pour 3 cons

Je vais vous raconter l’histoire de trois personnes pas comme les autres, étant donné qu’ils sont tout les trois d’une race différente. Un jour, une chambre est mis en vente, et c’est là que leurs destins vont se croiser.
Métala (entre dans la chambre): B’jour!
DarkLock: Salut à toi, voyageur!
Major (regarde DarkLock ): Faut toujours qu’tu te démarques!
DarkLock (regarde Major): Ben quoi? J’lui dit juste bonjour!
Métala (ne fait pas attention aux deux autres demeurés et contemple la chambre en buvant sa gourde, puis siffla): Putain, elle est génial, c’te turne! l’architecte à pas chômé!
Major: “C’te turne “, comme tu dis, elle coûte la peau des couilles.
Métala: Combien elle coûte?
DarkLock: 75 euros! Ni plus, ni moins!
Métala: C’est toi, le propriétaire?
DarkLock: Non, le propriétaire est parti boire un café. J’suis un de ses clients: DarkLock..
Métala: Moi, c’est Métala
Major: Et moi, on m’appelle Major.
Métala: Bon, je suppose que vous allez vous la payer, c’te piaule.
Major: Moi, j’voudrais bien, mais j’ai que 30 euros.
DarkLock: Moi, j’pourrais pas non plus : j’ai 25 euros.
Métala (boit sa gourde et regarde le contenu de son portefeuille): Hmmm, 35 euros. J’ai une solution à vous proposer mais je sais pas si elle est top.
Major (regarde Métala): Dis toujours.
Métala (ferme son portefeuille): Se payer la turne pour nous trois.
Major: Hé, pas con du tout, ça !
DarkLock: J’approuve: ça pourrait être une bonne solution!
Métala: Ok, on va juste attendre que ce connard de proprio’ ramène sa fraise!
(gros silence dans la salle : 10 sec. Ou 20 sec.)
DarkLock (essaye de relancer la conversation): Parlez-moi un peu de vous. Vous venez d’ou? Vous faites quoi?
Métala : Bah, de toutes façons, j’ai rien d’autre à faire. Moi, bon, je suis un vampire alsacien : je viens du petit patelin caché du nom de Nosferheim, dans le Haut-Rhin.
DarkLock: Ah, je connais Nosferheim! Ce petit village divisé en deux quartiers: le quartier anarchiste et le quartier démocratique.
Métala (boit un peu sa gourde avant de continuer): Je suis le fils du fondateur du quartier anarchiste. Donc vous aurez compris que je suis anarchiste. Alors, ne vous étonnez pas si je prend l’accent alsacien. Et la merde que j’ai en main est ma gourde de sang. Voilà, j’me suis présenté.
DarkLock: Moi, je suis un dragon.
Métala: Ca se voit.
DarkLock: Je passe la plupart du temps à inventer des objets que j’aime bien tester sur des personnes que j’aime pas trop.
Métala: Putain, ça va être agréable de vivre avec toi.
DarkLock (électrifie Métala avec son agrafeuse-taser): Désolé, j’devais le tester.
Major (rigole en voyant les deux cons se disputer): J’vous aime bien, vous deux! En particulier Métala. Moi, je suis un soldat venant du futur. Je suis le meneur d’une bande de traîne-la-bite qui savent à peine manier un bazooka, mais ils ont réussi pas mal de guerres. Sinon, moi, j’adore les petits moments de détente avec les filles, si vous voyez ce que je veux dire.
Métala (sort une revue porno et montre une page à Major): Genre ça?
Major (fantasme devant la page de la revue): Oh ouuiiiiii!
Métala (sourit sadiquement): Tu l’as vue, (déchire la page) tu l’as dans l’cul!
Major (se met les les mains sur la tête): NON! Pourquoi, Métala? Pourquoi ? (se met à chialer)
Métala (avec l’accent alsacien): Altjumpfergiggerer, leck mi am àrsh! (trad.: Obsédé, lèche moi les fesses ! )
DarkLock: Mais, Métala, si tu es anarchiste, tu devrais pas payer la chambre.
Métala: Oui, je sais, mais comme un pauv’ demeuré, j’ai laissé mon arme et mon chat dans un carton.
DarkLock (rigole): Ah, pas d’chance! Comment t’as eu ton compte!
Métala: C’est ça, ta gueule.
Major (regarde par la fenêtre): Il arrive!
Métala (se dirige vers la sortie): Bon ben, ‘faut sortir l’oseille!
DarkLock (se dirige vers la sortie): J’te suis!
Major (se dirige vers la sortie): Attendez-moi!
Plus Tard…
(Métala, DarkLock et Major entrent dans la chambre)
Métala: Voilà, la piaule est à nous!
Major: Cool!
Métala (ouvre un carton et sort Ayame): Allez, Ayame! Arrête de pisser dans le carton: on est arrivés!
DarkLock: Ayame? Ce n’est pas un nom très… courant pour un chat.
Métala: Oui, mais j’avais pas d’autre idées pour son nom, jusqu’à ce que j’entende deux addictifs de la Playstation qui parlaient de Tenchu, et ça m’est v’nu.
Major (vient de remarquer le chat): Oh, t’as un chat? (prend le chat par la queue et la fait tourner) WAHOU! AMBIANCE, AMBIANCE!!
Métala: T’es vraiment, dégueulasse, Major!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus Chiber
élève
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 10 Octobre (le 10 du 10! XD)
Petit(e) ami(e): Ma Loulou! :p
signe(s) particulier(s): Uniforme anglais, oreilles de chat noir, brassard rouge.

MessageSujet: Re: Big Dirty Life, la fic de Shinizator   Sam 26 Juin - 17:47

Chapitre 2: Very Strange Trip

DarkLock (éteint la télé): Oh, le navet! Oh, qu’elle est nulle, cette série! C’est d’un bobo-britanno-débilo, mon dieu!
Major: J’approuve, c’est une série d’merde! A l’eau d’rose, en plus!
DarkLock: Mon dieu, mais une niaiserie pareille, ça devrait même pas voir le jour!
Major: Et pourtant, j’ai du mal à chialer d’vant cette daube, contrairement à certains. (regarde Métala)
Métala (les larmes aux yeux, boit sa gourde avant de continuer): Je chiale pas…
Major: Te fous pas d’ma gueule! T’as la tête dans l’cul! T’as les larmes aux yeux! Tu chiales!
Métala: Non, non, j’ai la tête dans l’cul tout simplement parce que j’comprends pas pourquoi vous vous focalisez sur une série d’merde… Et puis, j’ai les larmes aux yeux parce que t’es en train de gigoter une gousse d’ail en d’ssous d’mon menton!
Major: Ouais, j’trouve ça drôle!
Métala: Ben continue, t’as raison! En tout cas, c’est une bonne soluce pour te retrouver avec la gousse d’ail au travers d’la gueule!
Major (jette la gousse d’ail): Bon, d’accord, si on peut plus déconner!
(Profite du moment ou DarkLock à le dos tourné pour lui piquer ses clefs de bagnole puis se retourne vers Métala)
Major (chuchote): All right, Partner! (il montre les clefs à Métala tout en restant discret) Keep on, rollin’, baby! You know what time it is! (OK, mon vieux! Continue de rouler, baby! Tu sais quel heure il est!)
Métala (lève un sourcil et ne chuchote pas): Ouais, tu vas jouer ton branleur américain en conduisant une caisse. Et alors?
Major: Chhhht! Ta gueule! (Désigne DarkLock)
Métala (chuchote): Ah OK, pigé! J’te suis!
DarkLock (se retourne vers les deux demeurés): Qu’est-ce que vous vous dites, vous deux, encore!
Major: Rien, on se disait juste que t’avais une gueule de pédé!
DarkLock (souriant): Tu es très mal placé pour dire ce genre de choses alors que tu ne t’es jamais vu dans un miroir, Major.
(Major fait le doigt d’honneur à DarkLock et Métala se lève du lit)
Métala (avec l’accent alsacien): Hé, zwarig! Lèck mi àm arsch! Moi et et le maidelschmécker, on va s’prendre un verre au bar d’à coté! (Hé, l’nabot! Lèche-moi l’cul! Moi et le renifleur de filles, on va boire un coup au bar d’à côté!)
DarkLock: OK, à toute à l’heure, les grands abrutis!
Métala (avec l’accent alsacien): Schleckeless! (Pédé!)
Plus Tard
(DarkLock sort de sous le bureau)
DarkLock: Ah, mince, j’avais pas remarqué qu’il y’avait un atelier. D’un autre côté, ça me satisfait: je dormirais ici et non avec ces 2 idiots.
(s’allonge sur le lit et regarde la commode, puis fais les gros yeux)
DarkLock: Ou sont mes clefs de voiture? (se frappe la tête) Oh non, Major s’est barré avec mes clefs de voiture! Oh, quand je reverrais ces deux-là, ils vont m’entendre!
(La porte s’ouvre brusquement, et Major et Métala rentrent, défoncés)
Métala: Salut, l’lézard!
Major: ON EST BOURRES!!!
Métala: Major à mis d’l’alcool dans ma gourde de sang et… (voit Ayame) Heguegueguez’est Kurt Cobain?
Major (surpris): T’sur?
Métala: Oéoé! Je l’r’connaît, c’est lui!
Major: Ehhhehaheh! Faut qui joue un morceau!
Métala (prend son ukulélé par le manche): Tiens, Kurt, ç’ma guitare! (Frappe Ayame) JOUE UN MORCEAU!
DarkLock (rigole): Ha, ils vont bien dormir, ce soir!
Métala (à Ayame): TU NOUS FAIT L’REGARD HAUTAIN TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE TOI, T’ES PLUS COMPETENT QUE NOUS AU NIVEAU DE TA REPUTATION?! TROU DU CUL!
DarkLock: Euh, Métala, si j’te donnerais un conseil, ce s’rait d’te calmer.
Métala (désigne DarkLock du doigt): TOI, LA MERDE ECAILLEUSE, TA GUEULE!
DarkLock: Je t’ordonne de baisser ton doigt!
Métala (baisse son doigt): D’accord!
DarkLock (fronce les sourcils): La vérité est dans le vin, profitons-en! Vous vous êtes barrés avec ma voiture, vous deux!
Major: Ben oui! Et alooooooors!
(Le bruit d'une explosion se fait entendre)
Métala (se planque sous le lit): C’est Katrina!
DarkLock (soupire): Ce n’est pas Katrina, ce n’est pas Rita, c’est encore moins Tchernobyl, mais c’est mon véhicule, qui vient de sauter PARCE QUE VOUS AVEZ PRIS LES CLES!
Métala: (sors de sous le lit): Gué?
DarkLock: Cette voiture est une voiture piégée que j’avais laissée ouverte afin de tenter les voleurs qui montent alors dans la voiture et qui se font bombarder, ce qui diminuera le taux de cambriolage.
Métala: Ah ben désolé…
DarkLock: Bon, les gars, j’vais m’coucher (regarde l’horloge) parce que vos stupidités me fatiguent déjà après une journée avec vous.
Métala: OK, bonne nuit, Spyro! (Tombe sur le lit et s’endort)
DarkLock (va sous le bureau) Arrête de m’appeler Spyro!
Major: Bonne nuit, la vouivre! (Idem que Métala)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus Chiber
élève
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 10 Octobre (le 10 du 10! XD)
Petit(e) ami(e): Ma Loulou! :p
signe(s) particulier(s): Uniforme anglais, oreilles de chat noir, brassard rouge.

MessageSujet: Re: Big Dirty Life, la fic de Shinizator   Mer 30 Juin - 19:17

Episode 3: Le peuple des cordes

Major (se lève du lit et se dirige vers le téléphone): Bon, j’vais écouter le répondeur.
Métala (les mains sur la nuque, allongé sue le lit et boit un peu sa gourde): Pour prévenir ta famille qui est dans l’futur?
Major: Non, mais j’ai dragué des filles depuis que je suis ici. J’en ai dragué 4 et j’attends leurs messages.
Métala (rigole): J’aimerais bien voir ça!
Major (active le répondeur): Ecoutons!
Répondeur: Vous avez eu 4 nouveaux messages… Aujourd’hui à 04h45...BIP… Allô, Major? C’est Jessica! J’peux pas venir chez toi, j’suis allergique aux connards!…BIP…Aujourd’hui à 05:20...BIP…Major? C’est Cerise! Si tu recompose mon numéro, j’te massacre les phalanges!… BIP…Aujourd’hui à 05:50...BIP… Major? C’est Danielle! J’ai pas envie de sortir avec un motard qui fréquente 2 couillons qui se colmatent la boîte à bonheur! Adios!…BIP…Aujourd’hui à 06:10...BIP…Allô Major? J’te dirais qu’une seule chose: va te faire foutre!
(Major et Métala font les yeux ronds en entendant les messages et se regardent comme des abrutis. A la fin des messages, Métala s’approche du téléphone et le prend.)
Métala: Tu permets?
Major: Vas-y!
(Métala jette le téléphone par la fenêtre, puis prend la parole, effrayé.)
Métala: Il fait peur, ce répondeur!
(Métala retourne s’allonger sur le lit, puis la porte s‘ouvre brusquement: c‘est DarkLock.)
DarkLock: Les gars, j’ai une bonne nouvelle!
Major: Quoi donc? Métala se barre?
(Métala fait le doigt d’honneur à Major)
DarkLock: Non, mieux! On a des nouveaux voisins! J’ai glissé un mot sous leur porte d’entrée disant que je les invite chez nous!
Métala: Ca sent l’mauvais, ton affaire!
DarkLock: Non, pas du tout!
(On toque à la porte. Les regards se tournent vers Métala qui boit sa gourde de sang avant de répondre.)
Métala: N’insistez pas, j’ouvrirai pas c’te porte.
DarkLock: Quel dommaaaage! Les voisins donneraient une gourde de sang au moindre individu qui leur ouvrira la porte!
Métala (pose sa gourde et se lève): J’y vais! (ouvre la porte et reçoit le dos du voisin dans la gueule)
Major (sursaute): Oh putain! (Va vers Métala) Ca va, Métal?
Métala (la main sur la joue): Oui, oui, ça va, t’inquiète!
Major (voit les voisins entrer): Vous êtes ravagés du carafon, les gars! Pourquoi vous lui avez flanqué une volée?!
Voisin n°1: Désolé, c’est un pogo! C’est habituel, chez nous!
Voisin n°2 (fait sonner les cordes de sa guitare): On est des fans de métal!
Voisin n°1: A donf’, mec!
Voisin n°2: ON EST LE PEUPLE DES CORDES!
Métala: C’est pas plutôt le peuple de l’herbe?
Voisin n°1 (refait un pogo à Métala): TA GUEULE!
Voisin n°2 (gigote ses cheveux en faisant les cornes de satan): PEEEEEEEEUUUUUUUUUUUUH! POGOOOOOOOOO!
Métala (se frotte là ou il à reçu le pogo): DarkLock, la prochaine fois que t’invite des voisins, soit sur que se ne sont pas des cons sortis d’un asile psychiatrique: ça le fait pas.
Major (prend un air défiant): Bon, ils veulent la guerre musicale, ils l’auront.
Métala et DarkLock: Hein?
Major: Métala, ukulélé…
Métala: Quoi?
Major: Ukulélé!
Métala: Pouquoi?
Major: UKULELE! FERME TA GUEULE! J’ai un plan!
Métala (prend son ukulélé): Y’a intérêt à ce que ça marche, ton plan à la con!
Major: DarkLock, kazoo!
DarkLock (prend son kazoo): Prêt!
Major (se met sur un djembé): L’esprit de Julien Doré est en nous!
Métala (chuchote à DarkLock): ‘Tain, il à bu ou quoi?
Major: QU’EST-CE QUE TU AS DIT?
Métala: J’ai dit qu’il faut qu’ça envoie du bois.
Major: Oh oui! Joue le premier truc qui te passe par la tête, Métala!
(Métala commence à faire une reprise débile de «Counterfeit» (Limp Bizkit), accompagné par DarkLock et son kazoo, ainsi que Major et son djembé et qui chante derrière. Un peu plus tard, le premier voisin frappe Métala avec sa gratte qu‘il tenait par la manche en criant.)
Voisin n°1: C’QUE VOUS FAITES, C’EST D’LA MERDE!
Métala (se frotte la joue (là ou on l’a frappé)): Raah, pourquoi c’est toujours moi qui reçoit tout sur la tronche?
DarkLock (pointe du doigt la sortie): Regardez, un gars qui vend des billets pour le concert de Slipknot!
Les deux voisins (sortent): Ou ça, ou ça?
DarkLock (claque la porte): Voilà, c’est fait!
Métala (soupire): Pourquoi on a eu des voisins aussi cons!?
Major: En tout cas, bien joué, DarkLock! Pour te remercier, j’arrêterai de te traiter de reptile puceau et tu auras tout mon respect… Jusqu’à demain après-midi.
Métala (regarde par la fenêtre): Oh, les gars, on est mal barrés! Il y’en a plein!
DarkLock: Des métalleux?
Métala: Non, d’autres créatures horribles qui menacent notre existence! Et nous sommes probablement les seuls à le savoir! Nous devons nous unir et protéger nos vies contre ces immondices!
DarkLock (s’allonge sur le lit): Oui, mais ça attendra demain!
Métala: QUOI?! Donne-nous une bonne raison de devoir attendre demain pour affronter ces créatures!
DarkLock (prend la télécommande et allume la télé, puis se tourne vers Métala): La diffusion de la finale de la Nouvelle Star?
Métala (se frappe la tête): Ah, mais oui, c’est vrai, quel con!
Major (va sur le lit): J’veux aussi regarder, merde!
Métala (va sur le lit): Faites-moi une place!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus Chiber
élève
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 10 Octobre (le 10 du 10! XD)
Petit(e) ami(e): Ma Loulou! :p
signe(s) particulier(s): Uniforme anglais, oreilles de chat noir, brassard rouge.

MessageSujet: Re: Big Dirty Life, la fic de Shinizator   Ven 16 Juil - 19:15

Chapitre 4: Lost in the Shit

(Métala se réveille du lit qu'il partage avec Major, se lève, prend une boule de pétanque et la jette sous le bureau (là ou il y'a le passage secret conduisant à l'atelier))
DarkLock: AIE! MAIS CA VA PAS?!
Métala: Ferme-là et sors tes merdes! C'est la guerre, mon pote!
DarkLock: Ah oui, c'est vrai.
(Jette une autre boule de pétanque sur Major)
Major: Aieuh!
Métala: Allez, majorette! Lève-toi! On a autre chose à faire que jouer sa feignasse!
Major: Eh, mon nom, c'est pas majorette, c'est Major!
Métala (va vers les rideaux fermés): Mais oui, ta gueule!
(Métala ouvre les rideaux, laissant entrer la lumière du jour qui aveugle Major. DarkLock sort de son atelier avec des machines aux bras et les posent sur le lit de Major et Métala)
Major: DarkLock, pourquoi Métala est si emmerdant de bon matin?!
Métala (regarde par la fenêtre): Si tu veux mon opinion, Major, je pense pas qu'une matinée ou des enfoirés en tout genre trainent autour de notre piaule soit une bonne matinée.
Major: Ah ouais, c'est vrai, dans le dernier chapitre, on s'est mis d'accord pour les buter.
DarkLock (tripote ses machines): Oui, d'ailleurs, j'ai passé la soirée à bricoler ses trucs pour avoir une avoir un avantage contre ces malades. (montre un carnet) Pour les activer, chacun à un chiffre d'activation différent que j'ai noté dans ce carnet que je garderais sur moi... J'fais pas confiance aux anarchistes.
Métala: Euh... Connard?
Major (sors un bazooka et sourit): DarkLock, c'est quoi, le code pour activer ce petit jouet?
DarkLock (ouvre son carnet): Mmmmh, attend deux secondes... Ah, le voilà: c'est 3 fois le 6!
Métala (prend l'accent alsacien): Kopfitomi, ist die Figur des Teufels! (Traduction: Oh putain, c'est le chiffre du diable!)
Major (tape 3 fois 6 sur le clavier du bazooka et valide): On y va!
Métala (sors son lance-pierres et parle encore avec l'accent alsacien): Jetzt gett's los! (Traduction: C'est parti!)
DarkLock (brandit deux mitraillettes et crache un petit jet de feu): Je suis prêt!
(Major bombarde la porte et sors de la chambre, suivi de Métala et DarkLock. Tous trois se retrouvent dehors et voient une foule d'ennemis)
Major: Oh, mon dieu! Ils sont trop nombreux! Il faut qu'on trouve une solution!
Métala (remarque un vaisseau de guerre à côté de la chambre et le montre du doigt): Ton vaisseau, Major!
Major: Le problème, c'est que je ne sais pas comment le piloter!
DarkLock: Tu as encore le manuel?
Major: Ben, oui, mais...
Métala (cours vers le vaisseau): Cool, on y va!
(Tous trois rentrent dans le vaisseau qui possède une place de pilote, une place de co-pilote, et une place derrière)
Métala: Bon, Moi, j'vais sur la place du co-pilote, DarkLock va derrière et Major va à la place du pilote.
Major: Mais...
Métala: Ta gueule et bouge!
DarkLock: Et pourquoi je vais pas à la place du co-pilo...
Métala: ON S'OCCUPERA DE CES CONNERIES PLUS TARD! LA, ON DOIT DECARRER, ALORS RESTEZ SERIEUX! Bon, Major, démarre!
Major (lis le manuel): Attend, c'est en anglais, j'comprend rien!
Métala: T'ES AMERICAIN, MAJOR!
Major: Oui, mais je suis analphabète: Je sais pas lire l'anglais, je le comprends qu'en l'écoutant.
Métala: Mais c'est pas vrai! Mais quel boulet, ce mec! File-moi ça! (prend le manuel, le lis, le jette et se tourne vers Major) Squeeze that motherf***ing pedal to start the plane and use the buttons on the dashboard to pull the missiles!
Major: Got it!
Métala: Alors bouge-toi, putain!
(Le véhicule se met à voler et tire des missiles sur les ennemis)
Métala: Ben voilà! Tu vois, quand tu veux, tu t'bouge le cul!
Major: Mais ferme ta gueule, enculé de moustique!
DarkLock: CESSEZ-DONC VOS OBSCENITES, BORDEL DE MERDE!
Major: Qu'est-ce que t'as dit, DarkLock?
Métala: Il a dit: "Si on avait pas tout bombardé, on s'rait sûrs de perdre!"
Major (regarde par la fenêtre avec un air admiratif): Oh oui, t'as raison, Locky! Regarde ce beau feu d'artifice à côté de chez nous!
Métala (regarde par la fenêtre et prend un air choqué): Major, t'es con ou quoi?! C'est not' piaule qui est en train d'flamber!
Major: Ah ouais, t'as raison!
Métala: Merde, mais arrête-toi!
Major: Compris!
(Major appuie sur un bouton et le vaisseau se retrouve dans un endroit inconnu)
Métala: Putain! Mais qu'est-ce que t'as fait?!
Major: Ben, j'ai appuyé sur le bouton rouge! C'est le bouton d'arrêt, non?
Métala: NON, C'EST LE BOUTON DE TELEPORTATION! BORDEL, MAIS TU CONNAIS RIEN SUR TON PROPRE VAISSEAU! JE REVE! Passe-moi le volant!
Major (casse le volant du vaisseau et le tend à Métala): Tiens!
(Métala et DarkLock regardent Major avec des yeux ronds)
DarkLock: Les gars, je sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'on est un tout petit peu dans la merde.
Métala (se frappe la tête): Mais quel CON!
DarkLock: Apparemment, c'est pas qu'une impression.
(un bruit de casse se fait entendre)
Métala: C'était quoi, ça?
Major: les réacteurs qui ont lâchés!
DarkLock (montre devant avec le doigt): Les gars, on va s'écraser!
Les trois: AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH!!!
(Le vaisseau tombe par terre et explose sous le choc. Major et Métala sortent des restes enflammés.)
Métala (gifle Major): T'es vraiment con! Tu le sais, ça?
Major: Bah, le tout, c'est qu'on soit encore en vie! Pas vrai, DarkLock?...DarkLock?
Métala: Eh galère!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Big Dirty Life, la fic de Shinizator   

Revenir en haut Aller en bas
 
Big Dirty Life, la fic de Shinizator
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» City Life sur Macbook ?
» city life edition 2008
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Hors RP :: fan fiction-
Sauter vers: