Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FrankenMéli !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: FrankenMéli !   Dim 8 Fév - 21:18

Il est des jours où tout parait beau, ensoleillé, chaud.
Dans une semaine, c'est la rentré des classes. Il y a quelques semaines, le village à perdu un de ses jeunes habitants, Kim Dae.
La plupart des villageois de son remis de cette pertes... Mais pas tous bien sûre.
Certains on perdu un ami, un père, un fiancé.... 
Pour ceux là, rien de pire ne pourrait arriver.

Il est des jours où on pense que rien de pire que ce que l'on vit au présent ne peut exister.
Sauf qu'il y a toujours pire.
Mourir soit-même peut-être ? Mourir et souffrir ?

Aujourd'hui, une semaine avant une nouvelle année scolaire, est un jour très ensoleillée, aujourd'hui est un des derniers jours les plus chaud de cette année. C'est bientôt la fin d'été.
Il est un peut-près 18:00 à l'heure où je vous parle, les derniers barbecues son allumés, diffusant une délicieuse odeur de grillade partout dans le village...
Et dans la forêt.

Il n'est pas rare qu'en été, des animaux sauvages s'égarent au village, ces sangliers, ces écureuils, même des hérissons, des chevreuils... mais surtout des carnivore attiré par l'odeur de viande: renards, loups,...
Et...

Voilà quelques heures que l'alerte fût donné à Azaken. Deux sujet se sont échappés mais un seul a été saisie.
L'autre reste introuvable.
L'autre est là.

L'autre, c'est le sujet M.DLC* et il est encore recherché. Mais apparemment les recherche s’effectue mal puisque le sujet se balade sans crainte, sans obstacles vers sa destiné.
Ce qui ressemble à une fillette momifiée ambulante avait une démarche particulièrement handicapée, ses bras qui semblaient plus long que le reste de son corps, du a sa posture courbée et à la finesse morbides de ses membres, balançaient de gauche à droite comme si ils étaient paralysés. Elle est nue, peau grise noircie par endroit comme en décomposition depuis quelque jours seulement bien que cela fait 5 ans que sa peau est desséchée. Ses long cheveux aussi raides qu'inimaginable sont si gras qu'ils semblent mouillés et tombent en filets sur ses épaules et son dos où ses vertèbre ressortent, saignantes. Si on pouvait avoir la chance de voir ce monstre de les moindres détails, on verrait vite que sa peau semble être posé sur des os; sans chair, sans graisse minimum entre ces deux composant. Si le zombie devait être comparé à un animal, le chat nu serait tout de suite nommé, car non seulement ses os semble vouloir rompre la peau qui les couvres, mais en plus, cette dite peau semble fripée, lisse mais rêche (or le chat Sphynx est incroyablement doux... Mais.. oubliez !)

Depuis 5:46 ce matin, le sujet était en liberté. En près de 12 heures, aucunes victimes humaine n'as été prononcé. Or, nombre de lapins ont été décimés.
Mais à présent, ce qui attire le monstre, c'est l'odeur de viande cuite. Cette odeur la guidait vers la sortie de la forêt qui délivrait sur l'entré du village. Le garde mangé tant rêvé !
Et elle y entrait, sans se poser de question. Après tout, le genre de créature comme elle ne pense pas. Ils ne pense à rien a part se nourrir, ce qu'il y a de plus primitif, de plus sauvage.
Des cris se faisait déjà retentir: des villageois étant dans le marque ont vu arriver la créature affreusement effrayante. Un, deux, quatre, huit.... Bientôt c'est une vingtaines de proies qui sortirent de leurs cachettes pour se poser devant la créature démoniaque qui n'avait plus qu'à se servir.
Voyant autant de nourriture vivante devant elle, ce qui semblait être un zombie "lent" se mit à courir, plus vite que l'on eu penser, aussi vite que nous, être humain.
Poussant des cris mélange de chat en crise et d'autres choses encore, elle terrifiait encore plus d'une vingtaines de personnes. Elle chassait sans savoir qui chasser. Le plus près se fera avoir, hors, à courir dans tout les sens comme ça, le zombie ne pouvait choisir qui attaquer. Or, l'opportunité se présenta, et c'était tellement facile...




M pour le prénom originel de la petite que j'ai voulu Maïté ! NANANA ! >< C'est son faux papa qui le lui a donné... et son faux papa s'appelle Delacroix (DLC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Dim 8 Fév - 22:40

Qui pourrait être cette "opportunité tellement facile" ? Une personne fragile. Et qui est la personne fragile par excelence ? La personne qui n'aurait pas dans l'idée de fuir devant un tel monstre mais plutôt de s'approcher de plus près..la question ne se pose même pas.
Lorsqu'elle entendit les cris , Evangeline se promenait , et profitait de cette magnifique journée pour que le soleil la ressource quelques peu. Il faut dire que ce soleil , la jeune femme en avait bien besoin , après la periode d'ombre qu'elle venait de traverser. Presque 1 mois , qu'elle était de nouveau seule, les premières semaines ont été durs , mais là , elle était dans une période où le chagrin semblait non pas dissipé , mais quelques peu amenuit , elle retrouvait peu à peu le sourire. Non , Evangeline n'est pas le genre de jeune femme qu'il est facile de briser , elle retrouvera toujours son sourire , quoi qu'il se passe. A vrai dire , la seule chose qui pourrait la détruire sans retour , ça serait qu'il arrive quelque chose à ses enfants , et même ça , ça entrainerai un suicide clair et sans questions.
Kim lui manquait , comme il manquait à tout le monde , mais ce manque elle commençait à en faire une habitude. Elle lui parlait de temps à autre , en s'occupant de ses fleurs principalement , parce qu'elle était persuadé que l'âme de son défunt petit-ami c'était imprénier des fleurs colorées et parfumés. Le principal était qu'elle avait digéré que son absence serait définitif , mais après n'allez pas lui dire , elle vous répondrai qu'il vit à travers elle , à travers nous tous.
De plus , ses filles l'aidaient beaucoup à surmonter cette épreuve , tout simplement parce qu'a la maison , rien n'avait changer. Céleste n'avait pas craquer réellement en présence de sa mère , et Lee-na restait ..Lee-na. Je pense que la chose qui les aidaient le plus était le dialogue , parce que parler de Kim n'était pas un sujet tabou , au contraire , sortir des "Oh Kim n'aurait pas aimé ce qu'on mange ce soir" ou "Wow , Kim aimait trop cette série ! "n'était pas considéré comme choquant , parce qu'elles voulaient le faire vivre encore tant qu'elles le pouvait. Ne la plaignez pas , n'ayez pas pitié d'elle , et pousser la à être plus forte encore , c'est tout ce don elle à besoin.
Donc ne parlons pas de Kim comme de quelque chose à oublier , mais de quelqu'un à se souvenir.

Je disait donc , la jeune maman avait laisser Céleste emmener Lee-na "faire du shopping" , même si Evangeline savait très bien que c'était peine perdu , et que la seule chose avec laquelle Lee-na reviendrai , ca sera les sacs des vêtements que Céleste se sera acheté à elle. Mais peu importait , au moins elles sortaient ensemble.
Non loin dans l'idée pour l'ange de rester seul et enfermé avec ce temps , l'envie lui à prit elle aussi de sortir. Mais aujourd'hui , elle ne sortirai pas pour aller voir Doan , non , elle le laisserai un peu respirer sachant qu'elle à beaucoup chercher à le voir ces temps-ci,alors elle ne voulait pas s'imposer cette fois et privilégia une autre de ses envies ; la promenade en foret. Les grosseilles devaient grouiller , et la saison des mures était en pleine apogé , alors il fallait en profiter ! De plus , elle croiserai peut-être Cali , si celle-ci n'était pas à la maison , elle serait surement à la forêt.
Equipée de son panier en oseille tréssé , d'une de ses robes blanches fine et d'une petite ombrelle qui la protègerai si il prenait l'envie aux rayons de frapper trop fort , l'ange se dirigeait tranquillement vers sa destination.
Quand soudain , alors que ses pensées vaguaient à diverses songes sans grande importance , elle entendit un premier cri. L'adrénaline lui monta et elle tourna vivement la tête , ce cri n'était pas le cri d'un enfant qui jouait , si quelqu'un criait , c'est qu'il y avait du danger , et si il y avait du danger , elle interviendrai , comme quelqu'un aurait du intervenir lorsqu'elle , elle à crier.Ce cri s'en suivit d'un autre , puis d'un autre , c'est comme si le monde voulait se moquer d'elle en lui rappellant ce triste jour où elle n'a eu que ça avec elle , ses cris de détresse. Evangeline se mit à courir , courir pour voir qui aurait besoin d'aide , et elle les vis , ses vilageois qui courraient eux aussi..dans le sens inverse. Ils cherchaient à échapper à quelque chose , c'était certain , mais quoi ?
Et c'est en avançant un peu plus -parce qu'elle ne voulais pas fuir avant de voir la chose à fuir- qu'elle la vit. Enfin quand je dit "la" , cest "la créature" , une créature immonde , d'un morbide sans pareil. Mais au dela de ce physique terrifiant et affreu , Evangeline vit la carrure d'une petite fille , alors evidemment..
Evidemment qu'elle ne fuirait pas , elle , elle , c'était un ange , un ange aide sans fuir , un ange privilégie les autres avant soi , et surement que dans son esprit niais , elle se disait "mais pourquoi ont-ils peur d'elle , elle est peut être gentille ?" Vous riez , mais pourtant c'est ce qu'elle se dit en voyant le monstre devant elle.
Enfin je dit ça , mais c'est ce qu'elle se dit en la voyant de loins , mais lorsqu'elle s'approcha , qu'elle la vit de plus près et que son regard croisa furtivement le sien , elle fût tétanisé et lacha tout ce qu'elle avait en main. Jamais il n'a été donné à Eva de voir quelque chose d'aussi inhumainement humanisé , une créature grisâtre aux dents noirs et accérés , poussant des cris. Finalement , elle ne la vit pas si gentille que ça.
Mais il n'y aurait pas de suite si je vous disait qu'elle se mit à fuir , alors ce n'est pas ce qu'elle fit. Parce que malgré ça , ce monstre restait une enfant. D'un pas lent , elle s'approcha de quelques centimètre en interpellant la créature.

-Est-ce que ça va ?

Bah quoi ?! Elle aurait bien pû répondre un "Oui t'inquiète ! 8D" , non mais Evangeline comptait vraiment à ce qu'elle lui réponde un "Non , j'ai besoin d'aide ! " sous entendu , j'ai besoin de toi ! Parce que dans sa tête , elle ne voyait pas un monstre , non , elle se voyait elle. Elle se voyait elle , couverte de sang et haletante pour chercher de l'aide lorsque Kim mourrût , est-ce qu'elle aurait aimé que tout le monde fuit comme ils fuyaient cette enfant ? Et bien elle , elle ne fuirai pas.
Ne t'en fais pas petite , Eva te donnera tout ce dont tu as besoin..

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Dim 8 Fév - 23:41

Tous les commerçants du village se mirent à sortirent leurs têtes de portes et fenêtres, et Doan n'en fut pas l’exception. Il était au téléphone avec un fournisseur japonais quand il entend hurler dehors. Sent même prendre le temps de demander à son correspondant de patienter, il posa de téléphone sur le comptoir, ouvrit la porte de sa boutique et regarda ce qui se trouva en face de lui: un autre commerçant, vendeur de bijoux fantaisies et de luxe qui venait de s’installer à la place du salon de Kim. C'est vrai qu'à ce moment là, Doan s'attendait à voir Kim, mais cette attente ne vécu que quelques millièmes de secondes dans sa tête, à vrai dire. Il demandait du regard à ce nouveau commerçant ce qui se passait - le shop de l'incube étant dans un angle, à moins de sortir entièrement du magasin et faire environ 5 mètre pour voir ce qui se passait, il ne voyait rien au moment présent. Ce concurrent indirecte ne répondit qu'avec de gros yeux et rentra précipitamment dans son magasin avant de faire signe à Doan de faire pareil. Sauf que bien sûre, Doan est surement aussi bête qu'Evangeline, dans ces moments et au lieu d'obéir, il sorti, faisant les 5 mètres en avant à pas lent, se faisant tout à coup pousser par une ribambelle de personnes effrayés. Renversé à terre, il fallait qu'il se relève avant de se faire écraser par quelqu'un. Manque de pot, une jeune femme trébucha sur lui.
Elle mit quelques secondes avant de reprendre ses esprit, regarder Doan en dessous d'elle, se relever et lui hurler de courir. Il se releva alors, recula pas à bas mais sans jamais se retourner pour suivre les autres. C'est instinctif, de vouloir savoir se qui effraie tant. Prenons exemple sur nous: quand une personne hurle à la mort parce qu'elle a vu une "grosse araignée", on ne peut s'empêcher de vouloir la voir même si on sait que l'on va nous aussi crier. C'st ce qui se passait avec Evangeline et surtout avec Doan. Doan est un trouillard né, mais il s'imaginait voir sortir un louveteau. Beaucoup de gens sont effrayés par les loups, or, Doan les adores, autant que les chats et les chouettes, ses trois animaux préférés.
Le brouillon d'humain s’estompait. Notre loli-boy y voyait plus clair, ou presque: son unique oeil était aveuglé par ce soleil encore bien brillant pour cette heure. Il ne perçut que deux silhouettes mais n'en reconnu qu'une.
Après une demie secondes d'hésitation, il partie à la rencontre d'Evangeline. Qui était avec elle ? Cette silhouette devait appartenir à un enfant pas plus grand que son fils. Les villageois auraient-ils eu peur d'un enfant ? Dans ce cas, il devait y avoir quelque chose derrière et il connait Eva: celle-ci est assez naïve pour penser qu'une lionne n'attaquerait pas si on lui offrait des fleur verte... Il ne pensera jamais de mal d'elle, mais il le sait qu'elle est... Cruche est un mot fort, mais presque.

Il parti d'un pas rapide vers l'ange sans pour autant courir. Arrivé à presque 2 mètre d'elle, il fut pris d'une peur tétanisante. Il voyait enfin ce qu'avait effrayer les autres et ne pouvait s'empêcher de penser comme Eva pouvait rester aussi près de ça ! Il voulu l’appeler, s'enfuir avec elle et s'enfermer dans un lieu sûr... Mais s'il faisait un mouvement brusque, parlait trop fort, alors s'en était finis... Dans tout les cas, ils sont cuit et plus Eva que lui !
Il tenta quand même, observant la créature que pourtant lui donnait plus envies de hurler que de s'en approcher. Il s'approcha doucement d'Eva et lui pris le bras.

Evangeline chan... V-viens... Viens avec moi.

Il avait entre temps baissé les yeux vers les bras anorexiques de la créature. Ne voulant pas croiser le regard de celle-ci, il glissait ses yeux sur le corps gris de cette chose, déduisant que c'était une  femelle. Bravo champion ! Mais il remarque surtout que c'était une enfant, dans les âges de son fils et de la fille aînée d'Eva. Alors, il releva la tête sans trop savoir pourquoi, vers les yeux de cette...
Il ne put s'empêcher de se cramponner à l'ange et de la tirer en arrière quand il croisa le regarde opaque de la fillette, faisant échapper un couinement. Le bruit de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Lun 9 Fév - 1:15

Le sujet ne voit rien, mais il sent la présence de nourriture quand il y en a même si ce guider ainsi n'est pas le meilleur des moyens, qu'elle peut facilement s'égarer... Ce qui ne fait pas d'elle un véritable prédateur... La journée !
Le fait qu'elle sache comment se placer face à la femme devant elle, c'était d'une part, l'odeur de son parfum qui embaumait l'air, d'autre part, le "est-ce que ça va", ces mots qui permirent à la créature de savoir où se diriger parce que son parfum se diffusait, lui, alors que sa voix, non. Elle restait cependant immobile puisque plus aucuns bruit ne survenait.
Plus aucun avant l'arrivé d'une autre proie. Aujourd'hui, elles viennent d'elles-même ! Elle avait déjà fait deux pas lourd quand elle entends le bruit de pas de Doan sur le sol, mais elle s'approcha encore plus jusqu'à arriver à 50 cm de l'ange quand l'autre se mit à chuchoter de partir.
Qu'attendait t'elle, alors ?
Le moment, le bon. Celui qui sera le moins attendu. Si elle ne fait rien, c'est parce qu'elle attends le moment où on s'attendra le moins à une attaque, le moment où ses deux proies vont baisser la garde. Et c'est un peut ce qui est arrivé du côté de Doan avant que celui-ci ne voit son hideux visage. Au même moment où elle se jeta sur eux, Doan tira Evangeline avec lui en arrière en poussant ce genre de couinement ressemblant à une expiration inversée mais étouffée. Oui, c'est pile à ce moment là qu'elle se jeta sur eux en poussant un bruit plus roque qui se transformait petit a petit au bruit de tout à l'heur, un cris bestiale à vous glacer le dos, terrible. Le problème, c'est qu'elle fonçait, mais ne savait pas où si bien qu'elle fila droit, sauf que Doan, en tirant Evangeline à dût se décaller ce qui fit un...

*recalcule de l'itinéraire ! prenez à gauche*

...Ouais bon c'est drôle mais sur le coup, non ! (je fais le GPS parce que parler de zombie trop longtemps j'aime pas XD alors je préfère en rire 8) )
Bref, elle se mis à crier de frustration, n'ayant pas réussis à attraper l'un des deux, se retournant vers la gauche comme l'as dit le GPS parce que le GP a toujours raison sauf quand il te dit d'aller tout droit à un rond point... Mais là y a pas de ronds points !
Elle grogne puis ouvris la bouche en grands, laissant tomber de la base, faisant découvrir des dents noires irrégulières. Elle se jeta littéralement, ayant réussis à saisir quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Lun 9 Fév - 20:49

Quelle horreur  ! Comment est-ce que Dieu a pû laisser une tel ignominie  venir au monde ? Et bien  parce que Dieu n'éxiste simplement pas. Sinon , jamais il n'aurait laisser Kim mourrir , et comme je viens de le dire il n'aurait jamais laisser une horreur pareille érrer dans les rues. Alors c'est soi il n'existe pas , soit il se moque bien cordialement du sort du monde. Mais dans tout les cas le résultat ne change pas : elle est là.
Qui elle ? Et bien Mélisandre , où du moins sa forme parasite et zombitique. 
Evangeline restait donc planté à regarder la fillette , en se demandant ce qui pouvait bien se passer dans sa petite tête. Si l'ange ne bougeait pas , c'est simplement aussi parce qu'elle avait peur..vous savez , comme dans ses films où les personnes préfèrent hurler et rester planté là au lieu de courir et s'enfuir , et bien elle c'était pareil , mais sans le cri. Elle restait juste là , comme figé sur ce corps décomposé. La blondinette vint à sursauter , on l'avait touché , peut-être qu'elle n'avait pas eu le temps de voir et que cette chose c'était approcher d'elle ! Et bien oui , elle était approché , mais ce n'était pas elle qui lui avait toucher le bras.
C'est en tournant les yeux que l'ange reconnu son meilleur-ami. En d'autre circonstance , elle lui aurait sauter dessus pour lui dire qu'il est "mignon et jolie" aujourd'hui , mais là elle se demandait juste ce qu'il faisait là sans vraiment s'y interesser réellement.
Il l'entraina vers lui , et elle se laissa faire sans exprimer de réticence , sans pour autant décrocher son regard de la jeune fille , mais en poussant comme une plainte chuchoté lorsqu'il la tira 


Attend , qu'est-ce que c'es..


A vrai dire , elle n'eu pas le temps de finir que Doan se mit à couiner. Instinctivement , elle le regarda , et apparemment elle ne fût pas la seule puisque la dite créature se lança sur eux. Sans vraiment comprendre ce qu'il se passait , Evangeline eu le réflexe de se reculer pour prendre comme défense...Doan. Oui ne riez pas hein !
Or donc , la zombie se mit en mouvement d'attaque envers le couple caché  le duo en se mettant à grogner. Bon , cette fois il ne fallut pas plus d'une seconde pour que l'ange cherche à s'enfuir en compagnie du démon , mais malheureusement..
Non , ce ne fût pas elle que Méli toucha en se jetant à l'aveuglette , mais son ombrelle , une ombrelle blanche délicatement brodé , un tissus doux mais curieusement épais..je m'éloigne la , pour en venir au fait , cette ombrelle avait beau ressembler à une jambe sauvage..disons que je me met du point de vu d'un monstre couillon aveugle et affamé , mais "malheureusement" pour Mélisandre ,cette ombrelle était un cadeau de Kim , alors évidement..


Lache ça !  

En parlant de lâcher , l'ange venait de lâcher l'incube pour saisir son panier et le lancer violemment , ou du moins aussi violemment qu'elle le pouvait , sur la créature à la peau grisatre. Le panier , elle s'en moquait , mais l'ombrelle , elle rentrerai avec ce soir et c'est une certitude. Ce n'est qu'une ombrelle vous me direz , mais disons que ce n'est pas à l'objet qu'elle se rattachait , mais plutôt au souvenir qu'il rappellait. 
Mais ne nous échappons pas , une fois le panier lancer , l'ange saisit à deux mains le parapluie du soleil. Ne me demandez pas où est-ce qu'elle à trouver son courage pour s'approcher si près de la créature , elle ne le sait pas elle même j'en suis sure et voir même , elle ne pourrait pas le refaire.
C'est ce coup d'adrénaline qui lui a donner le courage nécessaire , enfin en tout cas , une fois l'objet convoité récupérer , elle retourna aussi vite qu'elle était venue pour se retrouver près de ""l'homme de la situation"" et de se mettre à courir tout en l'entrainant , désormais , il n'était plus question de chercher qui était cette fillette ni ce qu'elle était , il était question de sauver sa peau.
La chasse est lancée.

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Lun 9 Fév - 22:50

Fonçant en ne sachant à peine où elle allait, la créature ignoble trébucha sur quelque chose: une proie tombée à terre ! Dans sa tête, c'est ce qu'elle se disait, or, nous, nous savons que c'était l'ombrelle. Mais pensons zombie puisque dans ce personnage, j'en suis un, alors, ceci n'est pas une ombrelle, mais une personne allongé: tombée, blessée, peut importe, elle était à même le sol. Pour fuir, il lui faillait se relever et nous nous relevons pas d'un claquement de toi, surtout que notre personnage morbide était déjà là, le pied sur le manche de l'om... Le pied sur le pied de cette proie !
De ses long doigts fripés aux longs ongles cassés et noirs de saletés: sang et compagnie, elle saisit le "pied" de cette personne, le faisant traîner lourdement à même le sol. Peut-être était-elle en train de déchirer la fine dentelle de l'objet délicat de ces dames ? Tout ce que je peux dire, c'est qu'elle souleva finalement maladroitement "la proie" avec ses deux mains, les bras baillant et ouvrit en grands la bouche poussant un grognement roque masculin et bien trop grave pour ce petit corps. Donc, elle ouvrit en grand la bouche, une bouche démesurément grande d'ailleurs, comme ouverte d'un centimètre ou deux sur les coins, bave coulante. Mais d'un coup, elle sentie une pression. Non, sa nourriture qui n'en était pas une ne se débattait pas: on essayait de la lui voler. Elle ferma alors la bouche, regardant... Plus ou moins en direction de cette personne suicidaire qui essayait de lui tirer son bulletin. D'ailleurs, son bulletin lui fut retiré d'un coup, alors, la zombie s'énerva, bras tendu vers le sol, hurlant à la mort, comme ces petites filles capricieuse piquant une crise dans le supermarché, vous savez, celles ci s'énerve tellement que les veines de leur cou ressorte saignantes ? C'est exactement la même chose sauf que là, la petite fille est laide et on ne venait pas de lui refuser une poupée, mais lui retirer de la nourriture. Son cris n'était pas celui qu'elle pousse d'habitude, ce cris sinistre aigus comme celui d'un chat. Non, ce cris, c'étais un cris poussé au niveau de la gorge, un gris roque ressemblant plutôt à celui d'un éléphant de mer... Ne rigolez pas... Enfin faites ce que vous voulez toute manière, un zombie, n'est-ce pas complètement ridicule de toute manière ?
Après ce moment de caprice effrayant, la bestiole qu'est ce petit corps en décomposition se mit à respirer bruyamment, avançant vers le duo, la démarche trébuchante. C'est les bruits de leurs pas contre le sol qui la guidait, c'est bien connu: les aveugles sentent les vibrations, le touché étant bien plus développé. Elle ne courait pas cette fois, à quoi bon ? Elle les rattrapera sans efforts ! Surtout qu'en courent, ses vibrations se mêlent aux leurs, alors que marcher tranquillement vers eux est bien plus avantageux pour elle et son estomac vide. Elle respirais bruyamment, comme je vous l'ai dit, mais elle poussait aussi de temps en temps ses bruits typique d'elle, celui du chat - pour être plus direct -
Dans le villages, encore du monde se mit à courir, par-ci-par-là, mais ce que voulait l'enfant mort, c'était pas celui là qui se mettait à courir à 5 mètre d'elle, non, c'est celui et celle qui se trouvaient à presque 1 mètre 50 à tout cassé... 2 mètre maintenant... 3 mètre... Ils courent, ils courent, mais arrivera le moment où ils seront essouffler et... Et elle sent que l'un d'eux à une faiblesse cardiaque, ça va être du gâteau !
Où est passé celui qu'elle a réussis à saisir ? Elle s'en fous, c'est EUX qu'elle veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 10 Fév - 0:00

Au moment où sa meilleure amie - plus si infinité mais ça, ça reste entre nous - le lâcha pour aller vers le danger, Doan ne put s'empêcher d'essayer de reprendre le bras d'Eva comme si celle-ci ne partait pas d'elle-même, en l’appelant par son nom, la voix étouffée sur certaines syllabes. Il aurait voulu pouvoir courir, tirer Evangeline, s'il aurait fallut l'a claquer pour la réveiller, il l'aurait fait, parce que vraiment, l'ange lui faisait plus penser à une poupée envoûtée ne réagissant plus d'elle-même, qu'à un être doué d'intelligence propre ! Mais il ne pouvait plus bouger. Il avait pris peur et c'est cette peur qui le paralysait.
Il observait la scène avec intention, ne pouvant qu'hurler s'il arrivait quelque chose à Eva. Celle-ci reprit son ombrelle. Pourquoi ?! Est-ce vraiment important ?!
C'est ce que se demandait notre incube, pour dire vrai, oui, pour lui, Evangeline à tellement peur qu'elle a pété les plombs et ne parlons pas du faite qu'elle a perdu son fiancé il y a peut ! Elle a pétée les plombs et là, elle fait n'importe quoi ! Elle se préoccupe plus de son ombrelle que de sa propre vie ! Même dans ces moments, Doan n'aura que faire de ses jolis vêtements.. La preuve ! Regardez donc son beau tee-shirt violet avec des imprimés kawaii dessus ! Il est... Tâché de sang ? La créature à du réussir à le frôler à un moment où il l’échappait ou bien elle à dut tout simplement lui cracher du sang dessus, oui, en hurlant, la créature à tendance à cracher ce qui semble être du sang... Mais en plus de ça, sa peau, sa si jolie peau pâle et lisse avec pour seul grain de beauté, celui qui se trouve caché sur le côté gauche de sa hanche, était éraflée sur ses bras et sa joue droite (oui j'aime être très précise !) Lui qui fait toujours bien attention à ne pas se blesser... Il en a pour 2 semaines minimum de guérisons... Mais vous voyez, das ces moments rares, il à plutôt tendance à s'en fiche complètement d'être mignon ou pas, vous voyez, c'est comme l'hiver: le style en hiver, on s'en tape, tout ce que l'on veux, c'est survivre au froid glaciale ! Là, c'est pareil: la beauté, il s'en fiche, il veux sauver sa peau, point ! Sa peau et celle d'Eva parce que, là, il ne pense même plus à lui, mais à Eva qui se tient à une ombrelle plus loin de la chose. D’ailleurs, elle vient de lui être retirée et c'est qu'à ce moment là où la fillette, ou ce à quoi ça ressemble, se mets à crier, que Doan se débloqua et saisit Evangeline par le bras, entre le coude et le poignet... Le bras quoi ! Il l'a saisit pour pas qu'elle reparte, et aussi parce que dans sa tête - et c'est ce qui nous arriverait aussi à nous dans cette situation - il voulait vérifier de ses... Son propre oeil qu'il ne lui était rien arrivé. Mais c'est elle qui l’entraîna pour s'enfuir parce que si non, avec lui, ils n'étaient pas sortis de l'auberge ! Il couru, suivant Eva, s'arrêtant, marchant à reculant de temps à autres pour voir où était la bestiole... Oui sauf que quand on est borgne et gourde en même temps, on finit vite par payer ses figures de fuites; déjà qu'il s’essoufflait inutilement, mais en plus, il se mêlait les pieds et tomba à terre lourdement, mais quand je vous dire lourdement, c'est que même le poids plume qu'il est à fait un boucan pas possible à croire qu'il pesait 90 kilo !

Ai ai ai ! ><


Bah oui, crucruche ! C'est clair que de vouloir amortie sa chute les coudes sur des cailloux tes femmes ça ne va pas te faire du bien !
Il échappa quelques petites larmes de douleurs avant de se rappeler que pleurer, ça ne servait pour le moment à rien, il fallait surtout s'enfuir. Et Anku qui n'est jamais là quand il faut hein ! Non sérieusement...
Doan essaya de se relever après deux ou trois essaie avant de retomber, et essaya de rejoindre Evangeline. Trop tard, il retomba à terre, sur le ventre cette fois et bien à plat, cette fois, s'il se s'est pas pété des dents, il a une chance folle ! Chance ? Oui enfin, c'est pas ce qu'il aurait dit quand, quand il a décidé de tourner la tête, il vit ce truc immonde lui tenir la jambe. Il se mit à hurler, mais étrangement, ce n'était pas sa voix habituel, c'était une voix un peut plus masculine, à croire que d'habitude, il se force à prendre une voix criarde et gamine. Non, bien sûre que non, c'est faux, mais ce n'est qu'un détail. Un détail inutile, certaines, mais j'ai un quota de ligne à faire s'il vous plais !
Oppa gangman style !
... Bon... Oui, alors, Doan se mit à crier, et de douleur, et de peur: de douleur parce que ces coudes ont morflés en plus de son menton qui saignait un peut - non pas de dents cassées ! - mais aussi parce que voir un truc aussi affreux devant lui qui est la beauté incarnée.... Oui enfin d'accord j'en fais trop... - et surtout que celle chose le touche et le retiens, ça ne va pas le faire rire... Bien que je connais certains personnages idiots qui pourraient en rire... Mais ne nous éloignons pas ainsi enfin ! Dans ce moment, la seule chose à laquelle Doan pensait, c'était trouver une hache, se couper la jambe d'un coup pour pouvoir se libérer... C'est idiot mais qu'auriez-vous pensé, vous à part "mon dieu elle est affreuuuuse !!" ? HEIN ?!
Bah au fait, pour être franche, il se mit à penser à autre chose...


EVANGELINE !!


Quel homme ! Bon, venant de lui, ça ne me choque pas qu'il soit assez impuissant pour faire appeler à une femme plus idiote idiote que lui (pardon Eva, hein...), mais bon tout de même... Il va mettre sa chér.. Sa meilleure en danger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Lun 23 Fév - 18:28

L'ange courrait comme elle le pouvait , sans s'arrêter et sans même savoir où aller. Malgré qu'elle n'a jamais pratiquer un sport autre que le sport de chambre , là elle n'était pas même un peu essoufflée , c'est surement l'adrénaline qui agissait , mais d'un moment à un autre , elle n'agirait plus.
Mais ce n'est pas parce que l'adrénaline avait disparue que Evangeline s'arrêta brusquement. Alors qu'est-ce qui fit que ses pas se stoppèrent comme si un mur invisible la bloquait. C'est un bruit , un bruit sourd et une sensation , la sensation qu'on la lachait. Celui qui la tenait ne le faisait plus , alors en regardant , l'ange eu comme première pensée que si il ne la tenait plus c'est non pas qu'il c'était fait attrapé mais que la bestiole était partie , alors plus de quoi s'inquiéter !
Malheureusement , cette fraction de seconde de songe s'évapora aussi vite qu'elle était venu quand l'ange se retourna et qu'elle vit le démon à terre. Elle le fixa , l'air de dire "ce n'est pas le moment de imprégner de la terre , on doit s'enfuir ! " mais lorsqu'elle comprit que ce n'était pas une stratégie de sa part pour eviter le monstre mais belle et bien une chute , l'ange lança un de ses soupirs inversés. Elle chercha rapidement Mélisandre du regard , afin d'évaluer si elle avait le temps de réfléchir , mais non , réfléchir on avait plus le temps , surtout que la bête venait maintenant de s'approcher dangereusement de la jambe frêle du brolita.
Il se mit à crier son nom , et elle tourna le regard vers lui , oui c'est bon j'arrive ! 
Et c'était le cas , elle arriva , mais pas avec un air apeuré ni même une once d'hésitation , mais plutôt un regard haineux , je ne vous ment pas , c'était bien de la colère qu'il y avait en elle.
Pour dire vraie , ce qui la mettait en colère c'était que cette fois il était hors de question de ne rien faire , il était hors de question d'avoir peur où de pleurer , c'était le moment d'agir tant qu'elle le pouvait. Pour Kim elle n'as pas agit et on lui a prit , mais là elle donnerai sa vie pour qu'on ne touche pas à sa vie à lui. 
Non cette fois elle agirai et elle le sauverai , parce qu'elle n'imaginait pas faire autrement.
Elle s'avança presque en courant vers la fillette zombie , avec dans l'idée de largement la faire déguerpir et lui faire comprendre qu'elle peut bien s'englouttir tout les lapins de la forêt , mais que ce sera une toute autre histoire si ses crocs viennent titiller la peau satinée de son meilleur ami.


L'ange serra de ses deux mains l'ombrelle qu'elle avait pourtant tant eu de mal à récupérer et ne se soucia même plus de l'attachement qu'elle avait envers cette objet , elle se servit donc de l'accessoire féminin et prit un grand élan avant de mettre un rapide mais étrangement violent coup dans la fillette. Enfin je dit ça , mais si ça se trouve ce n'est pas Méli qu'elle avait toucher mais en tout cas elle avait heurter quelque chose en frappant. Dans ce coup elle avait mit toute ses forces et tout son coeur , alors celui ou celle ou ce qui le prendra aura tout le coeur de l'ange dans sa gueule.
Comme si un coup ne suffisait pas , elle en remit un , histoire d'être sure. 
On aurait pû s'attendre à ce qu'elle regrette , à ce qu'elle s'excuse presque d'avoir fait du mal , mais non , pas même une pointe de culpabilité la frola , elle se dit même qu'elle aurait du frapper beaucoup plus fort pour être sure qu'il ne lui prenne plus l'envie de toucher à ce qu'on ne touche pas.Parce que même si elle ne le montre pas tellement , il est difficile de supporter pour Eva qu'on touche à Doan pour lui donner autre chose que des caresses où des papouilles , tout comme il est dur pour elle d'entendre qu'on le couvre d'autres mots que des compliments et des flatteries. Je vous explique donc comment elle est lorsque Wesley de mauvaise humeur est dans le coin avec son père ! Tout ses mots durs la font bien grimacer. Mais là ce n'est même pas une grimace qu'elle tirait , mais bien une mine énervé et bien rougie. D'autant plus , elle voulait mettre hors d'état de nuire cette bestiole parce qu'elle savait bien que ses deux filles étaient dehors en cette belle après-midi , et ce n'est surement pas Céleste qui ferait long feu si Méli déviait de chemin.Mais n'imaginons pas le pire , sinon un côté bien enfoui d'Evangeline pourrait ressortir et elle tenterai de faire rôtir cette jeune fille , je dit bien tenterai car nous savons bien que ce n'est pas non plus elle qui ferai long feu face à Méli. Quoique , elle est peut-être plus forte qu'elle ne s'en doute face à cette inhumaine. 
Mais ne nous étalons pas et occupons nous plutôt du pauvre blessé que l'ange attrapa du mieu qu'elle pû pour le relever. Le pauvre , il est tomber! Et en plus il est blessé et il a mal , mais si il souffre il c'est plain ! Ca mérite un autre coup ça !
Non , n'abusons pas trop.
Je disait donc que l'ange ressaisit la poupée de chiffon et de cailloux. Elle s'arrangea rapidement pour qu'il puisse prendre appuie sur elle et elle repartit , oui enfin n'imaginez pas qu'elle décolla hein , elle fit juste quelques mètre rapide sans lâcher Doan. D'ailleurs en parlant de décoller , cette idée ne frôla même pas l'esprit d'Evangeline , alors que pourtant si elle déployait ses grandes ailes , elle pourrait emmener Doan assez loin pour que jamais il n'eu à revoir le monstre. Mais non. A vrai dire depuis un bon moment , Evangeline se considère comme une humaine et oublie presque tout ce qu'elle peut encore faire. Elle oublie qu'elle peut rétablir la lumière dans l'obscurité et oublie en ce moment même qu'elle pourrait se sauver elle , et surtout le sauver lui.
Mais bon , ce n'est surement pas moi qui le lui rappellerai , non c,'est bien plus drôle cette situation. Alors elle continuait d'essayer d'eviter la méchante Méli. Il aurait juste fallu qu'elle réfléchisse pour que ce qui arriva ne se passe pas..malheureusement..

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 5:49

C'est vrai qu'au départ, il aurait put se relever seul, mais le fait est qu'il n'avait pas compris au début qu'il était tombé. Tomber pour lui était la pire des chose qu'il pouvait arriver lors d'une fuite alors quand ça lui est arrivé, il s'est demandé s'il était tellement paniqué que son éprit lui jouait des tours ou si vraiment il était tombé. Non, son cerveau n'eu le temps de passer à la phase "réalisation" qu'on lui attrapa la jambe ce qui le réveilla de ces réflexions, en fin de compte. C'est là qu'il se mets à regarder ce qui le tenait, machinalement parce qu'au font, il savait bien ce que c'était. Et c'est là qu'il se mets à appeler Evangeline. Dans les média XD l’immédiat, il voulait simplement s'échapper. Plus tard, il réalisera, quoi qu'il arrive, qu'il n'aurait jamais du appeler Evangeline, se rappelant qu'il l'a mettait en danger tout autant que lui. Et ça, il s'en voudra. Quoi qu'il arrive, je vous dis. Ce n'est pas discutable et encore moins pardonnable dans son esprit: il était en danger et faillis mettre Eva dans de beaux draps par sa fautes alors non, il ne se le pardonnera pas !
Mais comme je vous l'ai dis, pour l'air, il ne se soucie aucunement de son acte peut gentleman. Il voulait vivre, là, pas se faire manger vivant par une créature hideuse, maigre, froide et sale ! Evangeline lui arriva en aide. Cette femme, elle est incroyable ! Autant elle peut être fragile et douce, autant quand elle veut, elle peut montrer une facette dur d'elle-même. C'est le genre de facette que toutes femmes a, même étant le plus doux des agneaux, puisque la femme se doit de protéger sa progéniture. Bon, bien sûr, Doan n'est pas son enfant... Cela va de soit ! Mais cette petite partie d'elles font parties d'elles, point. Et il était impressionnant de voir Evangeline réagir ainsi. Bon, vous me direz qu'elle ne fait pas des trucs de fous non plus, mais vous ne connaissez pas vraiment Eva si vous le pensez vraiment.
Mais ça encore, Doan n'y prêta guerre attention. Lui, il voulait partir ! Seulement ça ! Ca aussi il y pensera plus tard, surement. En temps normal, d'ailleurs, s'il voyait quelqu'un, n'importe qui, taper de cette manière sur une fillette - fillette ou non d'ailleurs - Doan se serait pris d'une bien jolie colère. Depuis quand combattons nous la violence avec la violence ? Ca n'as jamais existé, pas dans l'esprit de Doan en tout cas. Et si cet enfant était son propre enfant, sa colère aurait été noir. On ne touche pas son enfant. Son fils est assez nerveux pour savoir se défendre seul, mais il n'as que 11 ans et Doan est un parent, un papa avant tout et un parent défend son enfant à n'importe quel moment de sa vie.
Bien sûr, nous, nous savons qui est cette enfant et a qui elle appartient, mais faisions comme si nous n'étions au courent de rien, voilà, vider tout ce que vous savez et garder en mémoire que cette... Chose essaie de tuer son propre père... Au en tout cas notre demi démon et une ange. Ce n'est pour le moment guerre une enfant, mais bien une monstre, une créature effrayante et comble du comble, affreusement laide !

Il sentis qu'on le lâche, d'un coup. Il ramena vite ses jambes vers lui. C'était le premier réflexe avant de regarder où était la bestiole humanoïde et de se relever la deuxième fois qu'Eva donna un coup avec l'ombrelle.
C'est vrai qu'en réalité, a essayer de se libérer de l'emprise de cette créature macabre, Doan c'était un peut fêlé la cheville.. Enfin, "fêlé" est peut être un trop grand mot ! Disons qu'il c'était fait mal à cette articulation. Mais tout comme pour Evangeline lors de sa fuite, il ne sentie rien sur le coup de l'adrénaline. Mais c'est sur le coup d'après qu'il se rendit compte que ça chauffait pas mal à ce niveau avant de se laisser tomber à nouveau, a croire que ça allait passer ainsi. C'est vrai, mais ce n'est pas tellement le moment, si ?
L'ange l'aida à se relever. Elle a raison ! Il faut se relever ! Ce n'est pas l'air de la sieste là ! 
En se relevant, il gémit mais c'est loin d'être pour se faire plaindre, pour une fois ! non cette fois il avait vraiment mal, il faudrait un nouveau bon coup d'adrénaline pour le faire avancer seul. Ce n'est qu'une faiblesse me diriez-vous. Oui mais doublez ça avec des articulations rouillés et ça ça change tout !
Enfin, il reprit un peut plus d'appuis et ce grâce à sa meilleure amie. Si elle n'aurait pas été là, il n'aurait pas fait long feu... En même temps, elle n'aurait pas été là, il ne serait pas là non plus... Je dis ça mais je ne dis rien, nope !
Un, deux... Cinq mètres plus tard, Doan pouvait enfin se remettre à marcher seul, normalement. Un deux... Environs trois mètre plus tard, voilà qu'encore une fois, quelque chose se passa se qui fit hurler de terreur le croisé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 6:18

Elle en avait un, et elle ne le lâcherait pas !
Cette proie, elle l'avait mérité ! Elle ne devait pas le lui échapper, pas encore ! Elle en a tellement rêvé ! Elle, affamée aveugle, nue sous cette journée chaude et lumineuse, les cheveux lui collant au visage. Si elle avait des yeux, aurait-elle vu quelque chose après tout, avec cette serpillière trop usagée lui barrant la vision ? Non.
Et pourtant, elle en tenait un ! ENFIN ! Il n'avait pas l'air bien gros, mais il allait pouvoir faire l'affaire. Il le faudrait ou bien un autre villageois ferra office de déjeuné. L'autre, peut-être, oui, celle-ci qui vient de lui échapper ?
La créature tenait fermement la cheville de son repas, posant maintenant lourdement l'autre main sur son dos, courbée comme ça, cette souplesse lui ferait briser les os à coup sûr.
Mais quelqu'un ou quelque chose, elle ne pouvait le savoir, vint la frapper en plein visage ce qui l'a fit reculer d'un coup. Ce n'est pas parce que l'on semble mort que l'on ne sent aucunes douleur. Et c'est d'autant plus vrai que cette créature là n'est pas morte, aussi surprenant que cela puisse paraître. 
Alors que la chose avait repris entre guillemets ses esprits pour vouloir une nouvelle fois hurler et sauter sur son agresseur, elle reçoit un nouveau coup. Encore une fois il a fallut un temps avant qu'elle ne réalise le choque, environs 2 à 3 secondes, assez pour que les deux autres commence à s'enfuir une nouvelle fois. Oui parce que juste après, pris d'une violence inouïe, le zombie se mets à taper l'air violemment, tourner sur elle même, a droite, puis à gauche. Poussant des sons roques et criard à la fois. elle était énervé et il est certain que le moment où elle chopera une nouvelle fois quelqu'un, ça sera la dernière !
Ayant repris ses repère, elle se remis à courir de façon comique en vous racontant, mais vraiment oppressante et impressionnante sur le coup dût. Il est évident qu'avec un maillon faible, le petit duo n'avançait guerre comparé à la vitesse plutôt pas mal pour une bête aussi destroy qu'elle. Et c'est ainsi que l'une des proie de fait avoir. Ce n'était étrangement pas la même, c'était bien l'ange que se fit tirer le bras.
Oui parce que malheureusement pour l'ange qui aurait pourtant put déplier ses ailes et quitter cet enfers terrestre, la créature la saisie par un bras, au niveau de l'épaule et s'arrêta a ce moment, ainsi, sa prise allait soit tomber, soit la heurter. Dans tout les cas, elle pouvait crier "à table" !
Un cris se laissa entendre tout près. C'était la première proie, celle qu'elle avait blessé quelques minutes plus tôt. Que fit-elle alors ?
Et bien elle s'en fiche, elle avait une prise, elle n'allait tout de même pas abandonner ! Qu'importe si sa prise avait ou non le visage en face d'elle, désormais, il l'était. Les mains froides, grisâtres, sales et aux ongles longs et cassés attrapèrent le doux visage d'Eva. Elle semblait vouloir écraser ce visage entre ses mains parce qu'elle appuyait fort. Pas autant qu'elle le put, mais assez pour faire mal et faire comprendre qu'ici, c'est elle le patron et que l'on ne doit pas tenté de le lui échapper ou quoi que se soit. Si elle a été choisis, c'est ainsi, c'est un fait, et elle doit ce plier à cette volonté purement hasardée.
Finalement, elle attrapa vivement le cou de l'ange et approcha vivement, attaquant de plein fouet de visage d'Evangeline.
Quoi que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 6:51

Doan fut choqué, surprit que l'ange se soit faite attrapée de cette manière, devant ses yeux, aussi brusquement que sur le coup, il ne réalisa pas, comme tout ce qui se passait d'ailleurs, non, tout ça, il ne le réalisait pas !
Il insistait impuissant à cette presque mise à mort. Que voulez vous faire, quand l’adrénaline lâchée dans votre corps est tellement abondante qu'elle vous paralyse d'un seul coup sec tout vos muscles, tout vos membres ?
Rien. Vous ne pouvez rien faire parce que c'est ça, la peur. C'est ça la vraie peur.
Or, la peur peut-être dominée par quelque chose de bien plus fort encore: l'amour. Et c'est clair qu'ici l'amour joue énormément.
Il ne sert à rien de le nié, même en sous entendu, je l'ai toujours dis: Doan aime Evangeline. Il l'as toujours aimé, et malgret ce qu'il à put dire - pour quelle raison d'ailleurs ? - il aime l'ange plus qu'il a aimé la mère de son fils. Le savait-elle, elle, d'ailleurs ? Notre incube se dit que oui. Kiara savait surement, peut être seulement dans le font de son coeur, que son compagnon de 14 ans l'aimais autrement qu'il aimait Evangeline ?
Or, Doan l'as toujours nié. Après avoir quitté l'ange sentimentalement parlant, il s'est persuadé qu'il ne l'avait pas. Du moins, il essayait de se persuader car rien n'enlève un amour véritable et cet amour véritable, il l'as pour elle. Ce n'est pas anodin qu'il portait tout sur la maîtresse qui sent bon la fraise comme beaucoup de jeunes enfants l’appelle. Il a toujours ou presque toujours tout comparé à elle. Sa manière de vivre, sa manière d'éduquer son fils, sa manière d'aimer Kiara, sa manière de pensé... Tout a été greffé d'elle. Est-ce pour cette raison que son fils ne peut regarder l'ange, pourtant la mère de sa propre amoureuse dans les yeux ? Ca doit être une des raison: qu'est-ce que cette femme qui n'avait rien à voir dans le couple pouvait bien y faire ? Tout petit le jeune garçon n'entendait que ce nom: Evangeline, Evangeline, Evangeline... Son père en a fait une Idole... Une Idylle, même. Mais doit-on lui en vouloir ? 
Comme je vous l'ai dit, c'est l'amour. C'est l'amour qui a toujours guidé Doan même si recensement, la femme qu'il pensait aimer entièrement lui à cassé toute confiance en lui-même, toute espérances, il sait aujourd'hui qu'après tout, c'est faut, l'amour ne lui a jamais porté préjudice car il a toujours été là, sous toute ces formes. Et en ce moment même c'est son premier VÉRITABLE amour qui est en danger. Cette femme venait d'ailleurs tout juste de lui porter secours. Qu'elle lui a été en aide ou pas, c'est elle, Eva et Eva, il y tiens au même regret que sa nièce, que son fils.Il y tient comme un membre de sa famille et il ne laisserait pas un membre de sa famille aussi proche soit-il en danger imminent de mort.

Ce genre de transformation, ça ne lui est arrivé qu'une seule fois dans sa vie mais ça a tout de même duré 2 ou 3 bonnes longues années.
Incube, c'est le démon qui prends le dessus, le vrais personnage caché diaboliquement derrière une facette humaines qui est complètement fausse, qui ne sert que de maquillage.
Or, même si on revoit une nouvelle fois Doan incube, on est persuadé qu'il ne le restera pas aussi longtemps. Nous avons raison sur ce point.

Un bon petit grognement de "coucou je suis là !" poussé, il saisit Evangeline comme il put en montrant les crocs. Il réussis à retirer une main.. Plutôt une pince de l'ange pour venir serrer la main du prédateur. Bon, au fait, non, c'était loupé sur ce coup, il avait plutôt serré l'ange... Mais que voulez vous ? Incube, on ne peut pas avoir le charisme et l'intelligence en même temps !
Il tenta une nouvelle fois sa chance et la réaction ne se fit pas attendre; Evangeline fut libérée. Que la créature soit blessée ou non, ça lui était complètement égale. Son objectif a été de libérer Eva et il l'as fait. Maintenant, il comptait vraiment pas se battre contre ce truc, il voulait juste s'enfuir comme un lapin ! Hop ! Hop ! Hop ! Bon, non, il saute pas non plus hein faut pas rigoler non plus. Au fait, il ne faisait que des petits bons.. Si on pouvait appeler ça des bons pour s'éloigner au plus vite du danger. Il attrapa Eva par le bras et l’entraîna avec lui.

Le retour de Doan humain ne se fit pas attendre, sa transformation se fait d'abord par les yeux et les scleras bleu devinrent blanches.
Peut importe où était le truc horrible, Doan avait réussis à trouver un mur séparant deux boutiques derrière lequel se cacher.
Il poussa doucement ses mains contre les joues de l'ange, s'assurant qu'elle n'avait rien. Il était essoufflé, entre le fait de courir et le fait de recevoir autant de peurs d'un seul coup.
Il prit un bon coup d'inspiration avant de chuchoter d'une voix tremblante:

Ca va ? Est-ce que ça va ? Tu n'as rien ?

Il n'attendit pas vraiment la réponse de l'ange qu'il se mit à promener ses yeux un peut partout là où il verrait quelque chose d'anormal. Quand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 17:05

Quoique quoique , pas tellement quoique non..
Il aurait pû sembler que tout aurait pû bien se passer , qu'ils réussiraient à se sauver et que tout s'arrêterai. Mais nous avons bien là affaire aux deux individus aux aspect les plus fragiles que je connaisse , alors évidemment que l'un avec son physique de poupée de porcelaine peine à s'en sortir , tout autant que celle qui est aussi réactive qu'une moule , et pourtant ils étaient encore là , en vie pour le moment.
Mais ce fait fût remis en cause lorsque , alors qu'elle était sincèrement persuadé d'être assez loin , Evangeline sentit une main l'attraper. Ca n'aurai pû être personne d'autre que celle qu'elle redoutait , qui l'avait si brusquement attrapé ce qui fit qu'elle faillit tomber , mais non , elle sautilla juste pour ne pas perdre son équilibre , si elle le perdait elle serait perdu à son tour , et elle le savait. Des mains froides vinrent la chopper , et le mot est faible , par le visage , le tordant presque comme une pâte à modeler. Bien entendu que le cri de son ami était arrivé jusqu'au oreilles de l'ange , mais elle avait choisit elle de rester calme , le plus calme possible. Etrangement , elle reussi à mettre son affolement de côté , son instinct de survit lui dicta de ne pas bouger et de ne pas chercher à bouger , pour elle cette jeune fillette était plus forte qu'elle , alors chercher à la brusquer ne ferait que signer son arrêt de mort pur et simple. Le visage de Méli était tout près , elle pû croiser son regard avec ses yeux ternes et vitreux , elle pouvait entendre sa respiration bruyante , et ce bien entendu en quelques secondes à peine puisque après avoir attraper son visage violemment , la zombinette s'élança presque pour saisir de ses dents noircis la peau de l'ange. Tout se passa en fait vite , très vite , et trop vite pour qu'elle ne puisse réaliser quoique ce soit. Mais après ça , elle vit arriver une figure qu'elle connaissait bien qui vint la défendre. Reculée en arrière , Evangeline regardait son meilleur ami sous sa forme primitive chercher à affronter la créature. Pendant un court moment , elle aurait presque voulut sourire en le voyant ainsi , sous sa forme démoniaque.


Eva à toujours beaucoup fréquenter Doan , sous toutes ses formes , et notamment sous celle qu'il était à ce moment. Pendant près de deux ans , elle reçu la fréquente visite du Doan démon , mais elle ne l'a jamais réellement vu sous une forme démoniaque , d'ailleurs pour elle il n'a jamais été un démon. C'est vrai , comment pouvez vous dire que ce félin rouge venait chercher autre chose que de l'attention , des caresses et de la viande ? C'est ce que pensait l'ange. Mais de toute façon , quoiqu'il soit , quoiqu'il fasse , il gardera toujours cette aspect de perfection à ses yeux. Des son arrivée , elle n'a toujours eu d'yeux que pour lui , vivant presque à travers lui parce que tout ce qu'elle faisait , c'était avec ou pour lui. Même lorsqu'elle eu sa première fille , et surtout lorsqu'elle eu sa première fille j'ai envie de dire. A l'arrivée de Céleste , je ne compte combien de fois elle fit presque exprès de croiser le démon afin de lui exposer son enfant , c'était une manière de lui dire "regarde là , aime là , et je sais qu'elle sera heureuse" , ou peut-être de dire "je peux te la pretter si tu veux , ça peux être notre fille , je te laisserai la coiffer !" , mais quoiqu'il en soit , elle cherchait son contact et jamais il ne l'a refuser. Jamais elle n'a vu qu'il avait une mine déçue , en colère à son égard , peut-être qu'il le cachait , mais elle ne l'a jamais deviner et ça lui a toujours suffit. En grandissant , il est evident que les deux se sont détachés , enfin je dit détaché mais le mot n'est pas approprié , puisque même à l'arrivé de Kim dans sa vie , les bases étaient dejà clarifiés. Rappellez-vous , lorsque le coréen est arrivé , Doan était encore sous sa forme incube , et c'est peut-être débile à dire , mais il avait clairement vû l'attachement que l'ange lui portait , mais considérait ça comme le même attachement que l'on porte à un ..chat ?
Mais ce fût lorsqu'il revint , lorsque le "vrai" Doan montra à nouveau son visage que le coréen compris qu'il y avait bien plus. Même si jamais ils n'en avait discuter , Kim savait qu'elle l'aimait , et si vous le lui auriez demander , il l'aurait dit , tout simplement parce que ça ne l'a jamais sincèrement dérangé. Nous connaissons bien la capacité d'amour qu'a l'ange , et dire qu'elle n'aimais pas réellement Kim serait un mensonge , elle l'aimais , amoureusement oui et tant que ça continuait tout pouvait continuer , c'est pour cela qu'elle n'as pas eu de regret à fonder une famille et un foyer avec lui. De toute façon , il c'était fait à l'idée , le coréen , et jamais il n'a ressentit de l'amertume à l'encontre du brolita , au contraire , il l'appréciait d'autant plus.Parce que le véritable amour c'est de chercher avant tout le bonheur de l'autre , et vous verriez le sourire qu'elle a lorsqu'elle voit , mentionne ou pense à Doan , elle est tout bonnement heureuse , et lui interdire ça , c'est lui interdire d'être heureuse. En fait , chacuns à fait pour l'autre , Kim à laisser Eva aimer Doan "secretement" pour qu'elle soit heureuse , Eva n'as pas retenu Doan avec Kiara parce qu'elle le sentait heureux et à l'inverse , Doan à laisser Eva avec Kim parce qu'il la sentait heureuse. Alors tout le monde c'est fait une raison , Kim à accepter d'être aimer moins que lui , et Eva a accepter de vivre avec un homme qu'elle aimait , loin de son âme soeur. "Loin" , encore une fois le mot est mal choisit étant donné qu'il était rare de dépasser deux semaines sans qu'ils ne se voient.
Vous définirez surement cette situation de malsaine , que ces deux-là est entrainé deux autres qu'ils n'ont pas aimer au maximum , mais ça a définit leurs vie , et pour tout dire , le destin semble en avoir décider autrement au jour d'aujourd'hui. Kiara est partit , laissant derrière elle une amertume difficile à accepter , même pour Eva qui lui en a voulût d'abandonner son meilleur-ami , ou plus , son âme soeur , elle lui en veut d'ailleurs toujours d'être la cause de ses tourments , et n'allez pas imaginez qu'elle est heureuse qu'elle soit partit , non , tout simplement parce que ça à causer de la peine à celui qu'elle aime. Et maintenant que Kim est partit à son tour , Evangeline se repose sur lui complêtement , et d'ailleurs , plus le temps passe , plus l'absence de Kim lui fait comprendre que c'est la présence d'un autre qu'elle recherche vraiment. Elle s'en ai excuser , auprès de Kim , lorsqu'elle lui "parle" , elle c'est excuser de ne pas pouvoir se retenir d'aimer. S'excuser d'aimer , n'est-ce pas triste ? Et bien pas tant que ça puisque ses yeux arrivent toujours à briller de la même lueur lorsque le loli boy arrange ses cheveux , nettoie ses vêtements et encore plus lorsqu'il souri. Nous savons bien donc qu'il en faut assez peu.


Mais comme je me suis égaré là ! Il faut remettre les choses dans leurs contexte et oublier le mélo drama , il y a bien plus grave !


Je reprend donc là où je m'était arrêter : la figure d''autorité masculine ma bite   se querella avec la fille monstre, non en fait il la dégagea juste afin de liberer l'ange. Une fois cela fait , il reprit très rapidement sa forme , si rapidement que Eva vint à se demander si elle n'avait pas imaginer ce qui venait de se passer , mais qu'importait sur le moment : ils s'enfuirent.
Cette fuite les ramena derrière un mur où ils purent s'arrêter et reprendre leurs souffle. Le vendeur de bonbons posa ses mains sur la "maitresse qui sent bon la fraise" pour la regarder , et il lui demanda si ça allait ce à quoi elle répondit après avoir poser ses bras autour de lui comme pour vérifier si lui aussi était bien en vie, en hochant la tête de haut en bas pour un oui. Mais ce "oui" se dégrada vite lorsque , et ne me demandez pas comment , Evangeline sentit que quelque chose clochait , elle posa alors sa main là où elle s'imaginait qu'il y ai quelque chose , priant pour que ce soit juste un insecte , mais non , elle eu mal. Elle ne compris pas ce que c'était mais ce qui était sur c'est qu'elle était blesser. Pas au point de parler d'hémoragie, certainement pas, mais elle était quand même toucher. Elle ne pû voir si c'était une morsure , une griffure , ou une égratignure , mais en tout cas sur le coup elle paniqua. Nous connaissons bien la capacité d'Evangeline à s’affoler pour un bobo , à emmener ses filles à l'hopital pour une coupure de papier et a presque tomber dans les pommes lorsque sa cadette s'amuse à grimper sur n'importe quoi , mais là c'était sur elle , et elle ne savait même pas ce que c'était , alors le "oui" se transforma en un "en fait non pas trop". Eva repris son souffle et sembla s'arêter de respirer pour chuchotter à son tour 

Elle est partie ? Il faut qu'on s'en aille , il faut qu'on aille prévenir les enfants et s'enfermer quelque part.

C'est surtout ça qui l'inquiétait , ses enfants , elle voulait les retrouver et se barricader. Sur le coup , elle eu presque envie de pleurer , c'est bien connu , dans les situations de crises , on pleure et ça arrange tout ! 
Mais alors qu'elle attendais les consignes , oui parce qu'elle n'allait rien faire de son propre chef , en pensant à ses filles , un bruit se fit entendre.

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 18:36

Est-ce que Doan sait vraiment qu'il c'était changé sous sa forme véritable ?
Oui puisque c'est lui qui l'a invoqué. Mais la question qu'il faut se posé est "est-il conscient de ce qu'il a fait, aussi minime soit-il ?" la réponse est non. En temps sous sa forme incube totale, Doan est amnésique, il ne se souviens de rien. Pas même qu'il avait pincer Eva avant de réussir son coup sur la créature étrange. D'ailleurs il le déduit quand il vis le bras, un peut plus haut que le poignet d'Eva quand il vit une trace de dentelure caractéristique de ses pinces. Il grimaça sur le coup, s’excusant spirituellement en jetant un oeil vers l'ange. Il ne l'avait pas blessé, fort heureusement. Il l'avait seulement marqué comme quand on se pince un peut le doigt dans le coin de la porte. Mais ce geste le rend tout de même mal à l'aise. Mais il s'excusera plus tard. Il n'allait pas commencer à faire ses pirouettes de pardon alors qu'ils sont en danger de mort là ! Il n'y a que dans les films que l'on fait ça ! Mais mise à part ça, elle semblait aller bien.
C'est en tout cas ce qu'il se serait dit avant que la jeune femme ne pose sa main sur son cou. A ce moment, il compris que ça n'allait pas tout à faire. Avant même qu'Eva ne retire sa main de la zone rouge, celui-ci se dressa un peut pour regarder par dessus son épaule avant de se dire qu'il ne voyais rien. Oui c'est très utile ce que je dis ! Je veux écrire là ! Il fit pivoter de quelques degrés la jeune femme blonde sur le côté et jeta une nouvelle fois un oeil. Elle était effectivement blessée. Doan se mordit la lèvre. Ce n'était pas une grosse blessure mais assez pour que lui se sente mal. C'est que très peut de sang, ce n'est pas ça qui va lui faire tourner la tête, mais ce sang est celui d'Eva et elle était blessée, surement par sa faute.
Qu'elle ait été mordu ou griffer, la tête de cette bestiole laisse penser qu'elle est bourrée de microbes. Et si Evangeline attrapait le tétanos , la rage ? Une maladie très grave ?! Ce n'est pas à ça qu'il pensais dans l'immédiat (ou les médias c'est pareil) Mais là encore, il s'en soucierait d'un moment à l'autre.
Autre chose tiqua dans l'esprit de Doan. Oui, je vais ai dit combien Doan tiens à Eva, c'est flagrant de toute manière, il n'y a rien de plus fragrant. Mais autre chose encore prends une énorme place dans son coeur. Ce n'est pas tout à fait le même amour, mais il est tout aussi fort et c'est celui de son fils. Quand Evangeline mentionna le simple mots "enfants" il se rappela aussitôt que son fils était dehors avec les filles d'Evangeline et plus précisément avec Céleste - non pas qu'il ne s'inquiète pas pour Lee-na, mais plutôt qu'il savait que Wesley et Céleste était forcement ensemble)
D'un coup, il avait alors un nouvel objectif: trouver les enfants; le sien et les filles de son amie, et exécuter les autres d'Eva.
Hors, il ne réagit pas et pour une bonne raison.

Non non, Nous n'allons rien faire, Evangeline. Cette... Chose nous suis. Si nous aller à la rencontre des enfants, nous les emmenons en danger bêtement ! Il faut se dire que quelqu'un les a trouvé et les a emmener en sécurité. C'est ce qu'il faut ce dire.


C'est a vois basse qu'il prononça ces mots qu'il essayait de ressortir doux, calme. Il n'allait pas non plus les sortir d'une manière plus effrayé qu'il ne l'ai, il risquait de faire peur aussi à Eva. A ce moment précis, il voulait lui aussi retrouver son fils. Ca aurait été la plus belle chose qui puisse lui arriver à ce moment: le savoir en sécurité et en bonne santé. Hors, il était sûr de ce qu'il disait et il n'allait pas faire volte-face. 
Machinalement, il posa ses deux mains sur les joues de Eva. Il ne souris absolument pas mais ses yeux voulais lui transmettre de l'apaisement. Non, il n'avait pas oublié qu'il était seulement derrière un mur et que l'autre les cherchait, mais il fallait bien essayer de calmer le jeu un maximum. Sans se rendre compte, les mains glissèrent le long du cou d'Eva pour vouloir se poser sur ses épaules mais il oublia que cette dernière saignait et il se "brûla" le doigt avec ce liquide. Il poussa un petit cris, ce genre de cris qu'on pousse quand on se brûle, tout bêtement, et secoua sa main. Hors, son cris appela aussi le danger à eux.
A ce moment, Doan fit un bon et, même s'il savait pertinemment que c'est pas un petit bon de... Femme ? Comme lui qui arrivera à sauver Princesse Evangeline du gros méchant monstre, il se mit devant elle, mais pas en mode "super guerrier", plutôt en mode "heeu... Touche pas ! Si non... On court !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 19:34

Quelle est cette chose qui venait de la mordre, elle ? Quelle est cette sensation étrange ? Ca fait mal !
Non, ce n'était pas une morsures mais ça y faisait penser. Même si la créature ne sais pas ce qu'est de se faire mordre - quoi qu'il lui arrive de se mordre elle-même - elle avait mal. Et elle ne savait pas ce qui venait de lui faire subir ça. Il n'empêche que c'est quand elle allait enfin pouvoir se nourrir que ce choque lui a été infligé. Une de ses proies est capable de se défendre... Ca rajoute tellement plus de piment, c'est ce qui énerve très facilement cette créature dans le sens où elle sera plus vorace et teigne.
Mais le temps de se rendre compte de ce qu'était la douleur, elles le lui avaient encore une fois échappé. C'est tout de même idiot pour un zombie de manquer autant d’entrain ! Mais je pense que le fait d'avoir été enfermé dans une cellule surprotégée sous haute sécurité pendant 5 ans l'excuse complètement: elle a perdu son "talent".
Mais elle n'abandonnerait pas ! Pas aussi vite. Pas aussi facilement !

C'est alors que, sans bruits, elle s'aventure droit devant elle. Elle essayait t'entendre le moindre son, sentir la moindre vibrations, mais ils y avait encore du bruit et du mouvement de panique partout dans le village. Cela brouillait les pistes !
Or, elle passait justement par là au moment où elle reconnu la voix d'une de ses, justement, dites proies. Elle ne put alors s'empêcher de grogner d'une voix profondément roque. et apparemment, ils savaient qu'elle était là puisqu'elle ressentis un mouvement de panique. Mais elle sentit aussi une odeur de sang. L'odeur de vivant ! L'odeur de nourriture, de viande ! Elle donnait des coup partout, contre le mur, contre le vent, jusqu'à heurter ce qu'il y avait devant elle et apparemment c'était la plus petite de ses bras, celle qui n'avait pas grand chose de nourrissant mais qui pouvait faire l'affaire. Sauf que bizarrement, elle n'en avait que faire de celle-ci. Elle voulait la nourriture vivante blessée. C'est la sélection naturelle, chère amie.
Cette fois sans même prévenir, elle attrapa quelque chose... Un bras, peut-être ? Une jambe, un œil, on en sait rien et croqua a pleine dents. Fort. Très fort. Il fallait faire souffrir cette évadée et elle allait souffrir avant de mourir ! C'était sa punissions.
Hors, contrairement au film d'horreurs, elle n'arracha pas non plus la moitier du membre, non, elle ne fit que croquer parce qu'elle n'avait pas eu le temps de faire le reste que voilà qu'elle se prit d'une crise fort choquante. Une crise ressemblant à de l'épilepsie. Et... Et tomba par terre, continuant sa trans morbide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mar 24 Fév - 20:42

Bien entendu que ça la rassurait , il aurait pû dire n'importe quoi qu'elle aurait été rassurée. Mais il n'avait pas tord dans un sens , autant rester là et mourir que retrouver ses enfants et qu'ils meurent tous , c'est une certitude. Surtout que si il prendrai à Méli , comme à qui que ce soit de faire du mal aux enfants il serait bien mal barré.
Mais là , les enfants allaient bien et c'es des adultes qu'il fallait se préoccuper ! 
Evangeline sursauta presque en même temps que Doan lorsque celui-ci enleva son doigt de sa blessure , elle s'excusa presque de lui avoir fait mal , même si c'était involontaire et voulut prendre son doigt pour souffler dessus (bah quoi ?) , mais elle se résigna vite fait. Autant qu'Evangeline ne se rend pas vraiment compte de tout tout le temps , autant lorsqu'il s'agit de ses enfants et de ça , elle réagit instinctivement. Quand je parle de "ça" , je parle de la combinaison "son sang+démon" , et surtout "son sang +Doan". Elle le sait , on lui a expliquer , elle ne sait plus si c'est Mimi où Anku , ou peut-être quelqu'un d'autre , mais même si cette personne ne l'a répéter qu'une fois , elle l'avait bien enregistrer , si un démon venait à toucher de son sang , il souffrirait et pourrait même en mourir. Elle était à elle toute seule un poison pour démon. Evangeline ignorait si c'était valable pour Céleste , et si Wesley courrait un risque mais elle n'en avait pour le moment pas eu d'écho alors c'est que rien n'était à signaler pour le moment. Mais sa fille est une ange diluée , or elle non , c'est une "pure" (entre grosse guillemet !) , et c'était donc dangereux de laisser vaguer son hémoglobine en présence de son meilleur-ami , surtout sachant que lui y a déja bien goutter , au sang d'ange. Mais ne ramenons pas des souvenirs qui ressasserai un passé dont il ne se souvient pas. 
Doan venait donc de montrer virilement qu'il avait eu mal , et le regard que venait de lui lancer l'ange voulait clairement dire une chose "MAIS CHUT ! OO". Mais c'était trop tard , Méli venait de les repérer et voir pire , ils n'eurent même pas le temps de réfléchir à un plan d'action qu'ils se retrouvèrent face à la bête. Evangeline n'avait même pas remarquer que le démon avait décidé de changer de position pour se mettre face à elle , elle ne regardait que la zombie , en se disant que si ils ne bougeaient pas elle les ignorerait peut-être. Mais encore une fois cette naïve croyance fût projeté en éclat lorsque le monstre se mit à , d'une manière déchainée , frapper partout et à heurter celui qui protégeait l'ange. Voyant qu'il avait été toucher , Evangeline ne réfléchit même pas et passa à ses devant en frappant à son tour un grand coup là où elle le pouvait sur Mélisandre. Mais son bras ne revint bizarrement pas , et pour cause c'est elle qui l'avait , elle , le monstre. Eva ne cria pas tout de suite et tenta d'abord de tirer pour que son membre lui revienne , mais la force de la jeune fille dépassait celle de la professeur qui se retrouvait donc avec le bras à la porté d'une bouche bien trop effrayante. D'ailleurs ça ne se fit pas attendre avant que cette bouche , sous le regard de l'ange qui voulait dire un "NON NON NON ! OO" , viennent goutter violemment à cette chair angélique.
Evangeline pensait surement ne rien sentir , ou que la douleur soit si forte et mélanger à l'adrénaline qu'elle ai plus de force pour retirer son bras , mais tout au contraire , c'est une affliction atroce qui suivit cette morsure , autant lorsque les dents ont été rentrées que sorties.Le croc avait été vif , comme lorsqu'on croque dans une pomme , sauf que la c'était le bras d'Eva mais bon.
Pour tout dire , Evangeline se ficha pas mal de voir ce que fit la fillette après être tombé ; elle commençait à voir des étoiles un peu partout.La douleur n'en cessait pas , comme si Méli était toujours la bouche accroché à ce bras et qu'elle secouait pour arracher la chair. A peine une minute après , Evangeline realisa que le monstre était à terre , alors elle attrapa de sa main libre et entière le peu qu'elle trouva de Doan et le tira en se mettant à courir. Mais l'ange fit à peine quelque mètre qu'elle s'arrêta , se pliant de douleur en grognant l'air de dire "pourquoi est-ce que ça fait si mal ?!" 
Bien entendu que la plaie saignait , et pas qu'un peu cette fois-ci , parce mordre au bras c'est toucher surement quelques veines. C'était comme si un coup violent de foudre venait de lui être porter , elle se sentait désorientée et titubais en marchant comme elle le pouvait. Evangeline sentait bien que cette morsure n'était pas anodine , elle sentait que quelque chose dans son corps se passait , comme si quelque chose tentait de se propager , et c'est ce que ça faisait. Une simple morsure aurait stopper la douleur au bras , mais là elle remontait , de plus en plus , semblant atteindre son cou et détruire de l'interieur son abdomen. Non je n'exagère pas , même si Eva est du genre fragile , c'est vraiment ce qu'elle ressentait. Elle se sentait comme de ses animaux qui se font mordre par des serpents , des veuves noires ou des dragons de komodo , oui c'était ça : elle sentait du venin. Un corps étranger cherchait à s'emparer d'elle et son corps le combattait comme il le pouvait. Ca c'est ce que nous savons , mais ce qu'elle ignore. 
Dans les médias du chwing gum de l'immédiat , elle c'était affaisser , ou non , peut-êtr qu'elle était debout , mais pliée , elle n'en savait rien en fait. Tout ce qu'elle cherchait c'était récupérer son souffle et se calmer pour arrêter de devoir gémir , des gémissements qui ressemblaient plus à des grognements de singe soit disant passant. C'est ensuite que le pire vint , parce que non il n'était pas passé , alors que pendant près d'une minute la blessure encore saillante semblait avoir introduit un agent propageant dans le haut de son corps , c'est lorsque ces migraines , que dis-je , ses coups de marteaux dans sa tête qui chauffait vinrent qu'Evangeline se demanda sérieusement si elle ne passait pas sous un tracteur. 
L'ange n'était pas au point de la zombie à faire des mini-sauts sur le sol , mais c'était déja bien trop à supporter.
La blondinette se redressa un peu plus pour jeter un regard à ou était le monstre , et surtout à où était Doan , elle vint d'ailleurs à s'adresser à lui.

On doit partir tant qu'on le peut encore , pars en premier je te suis !

Elle murmurait des "allez , allez , on y va" qui était pour Doan , et surtout pour elle , c'était un message qui signifiait qu'il n'était pas le moment de flancher , alors elle prit toutes les forces et le courage qu'elle pû pour se redresser et se mettre à avancer. Pour tout dire , elle ne pouvait pas faire deux choses en même temps , elle ne se voyait pas avancer ET regarder si on la suivait ET regarder ou elle allait , elle avançait juste ,que ce soit dans la bonne direction ou pas parce que le but était simple : sauver leurs peau.Pendant qu'elle "marchait" , elle se parlait , en sortant des trucs comme "il faut aller retrouver Céleste et Wesley " ou "Lee-na doit me montrer un dessin" , "allez Doan dépeche toi"dans des murmures essouflés. Ah cette douleur ! Mais pourquoi est-ce autant le bazarre dans son corps ! 
Surtout que c'est peut-être difficile à croire mais Evangeline n'est jamais tomber malade.Je vous jure ! Bien entendu par malade , je n'entend pas les "nez bouchés" , ça , ça ne compte pas ! Je parle des "vrais" maladies , des engines , des gastro , des grippes...de ça quoi ! Mais non. Et pourtant ses enfants eux connaissent , bien que ce soit rare aussi , ils sont , comme tout enfants deja tomber malade et aller chez le medecin.Et le pire est surement que lorsque ses enfants étaient malade , elle était la première à leurs filler des médicaments ! Pour se soigner elle , elle n'en voyait pas l'utilité , mais pour ce qui est de ses enfants elle était totalement aveuglés par les discours et croyait tout les pubs , alors que pour elle , non. Ma théorie l'a dessus est que nôtre ange n'a jamais prit de médicaments à proprement parler , et si son médecin entendrai que toutes les pilules et sirop qu'il a pû lui prescrire siègent encore emballé dans une boite , il lui taperai surement sur les doigts ! Mais même lorsque les infirmières lui ont conseillé de prendre tel pilule pour soigner les maux et nausées de la grossesse , elle souriait , acquiesçait mais n'ouvrait même pas les boites. Après tout une ange ne réagit pas réellement comme un humain , puisque de base un ange est un mort ressuscité pour être un ange. Et ce qui joue surement aussi c'est la quantité d'infusion et de tisane au plante qu'elle ingurgite , le pouvoirs des plantes est énorme !
Je dit ça parce que nous , humain malade , nous aurions su que les vertiges , la tête qui chauffe et qui fait mal , les sueurs seraient une bonne grosse grippe ! Mais mélanger à ça la douleur d'une morsure...
Or donc , elle suivait un chemin qu'elle tracait au fur et a mesure , mais elle s'arrêta soudainement.

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mer 25 Fév - 0:53

Oui, Doan s'est mit devant Evangeline quand la créature remontra le bout de son museau. Mais ne dites rien, il n'a répondu qu'à son instinct, il devait se mettre devant Eva, il l'a fait. La suite, il l'a attendu simplement. Il savait lui-même que c'était idiot, qu'il aurait dût pousser l'ange à courir avec lui, continuer à échapper à la bête, il aurait put: sur sa gauche la voie était bien plus que libre ! Mais voilà, c'est la panique qui l'a surpris et le coup que la bestiole aussi l'a bien surpris. Parce qu'au fait, il était dans un état de choque quand la chose se mit à taper partout et n'importe où à la fois. Il reçut au fait un coup de main ou de poing, il n'en savait pas grand chose, sur la poitrine. Etant déjà bien essoufflé et son problème cardiaque n'arrangeant rien, le coup qu'il venait de recevoir lui fait l'effet d'une remonté, comme si son coeur venait de se décrocher et taper contre quelque chose, lui causant une bien belle douleur à la poitrine. C'est ce que l'on ressent quand on a pété un sprint et que, d'un coup, on sent une douleur qui relis gorge et poumons. C'était pareil. Quelle âge à cette petite ? Elle doit bien avoir une dizaine d'année. Inconsciemment, Doan pensait vraiment à ça. Pourquoi ? C'est le mystère de l'inconscience. Il se disait que cette chose ressemblait de près ou de loin à un humain même si physiquement parlant, on dirait plutôt un cadavre ambulant. Sa taille, son corps entier laissait croire qu'elle avait entre 10 et 13 ans, ni plus ni moins. Elle doit bien avoir l'âge de leur enfant, à lui et Evangeline, à ce groupe d'amis qu'il côtoie très souvent. Cassie, Noor, Céleste, Adrien et Wesley. Quoi qu'Adrien est trop vieux. Non, elle avait leur âge. Comment une si petite chose pouvait avoir une force autant dans la voix que dans la persévérance et le physique ? Oui même physiquement... Ce qui doit plus surprendre Doan hormis son physique morbide, c'est cette force alors qu'elle à un corps proche de l'anorexie. Il essayait alors de l'imaginer humaine. Une jolie jeune fille fragile, frêle, toute petite. On n'oserait pas la toucher de peur de la faire tomber, briser ses os. C'est exactement ça. Alors si c'est le cas, d'où lui viens cette poigne ? Comment tiens-t'elle debout sur ses cures-dents en guise de jambes ?

Doan c'était appuyé contre le mur, la main sur le coeur, inhalant l'air de la manière la plus profonde possible pour récupérer plus vite. Non, il ne va pas mal s'en sortir, il n'as rien eu, pour dire vrai, seulement un choque au niveau de la poitrine et il lui fallait récupérer. Il lui a d'ailleurs fallut quelque secondes pour trouver le bon rythme à suivre. Il ne décrocha alors plus la créature des yeux, la surveillant tantôt elle, tantôt Evangeline. Et bien sûr, il fallait qu'Eva se mette à "défendre", si le mot est bien approprié, Doan et levant la main sur la fillette morbide. Et Doan l'avait prédit: elle allait le regretter. Le seul réflexe de Doan a été de se redresser de son mur et prendre une bonne bouffer d'air en guise de cris, surement. Il n'eu le temps de faire autre chose que ces gestes et peut-être deux ou trois clignement d'yeux car la suite, vous la connaissez et elle s'est passé bien trop vite. Cette fois, il était vraiment paralysé, n'ayant put que se ré-appuyer contre le mur et se laisser glisser contre celui-ci, les mains sur la bouche, yeux exorbités. Ce corps ne réagissait qu'en tremblant de mille feuille. Evangeline se faisait mordre le bras d'une manière tellement bestiale que le sang en coulant sur le sol. Déjà que Doan est pâle de peau, mais imaginez le à la vu de ce sang d'autant plus que ce sang lui viens d'elle, Eva. Même avec la meilleur des volonté, il ne put réagir, il en était incapable, comme si son corps venant de mourir, or, son âme, elle, était toujours là. Alors peut-être que c'est lui qui est blessé, en ce moment, qu'il est même mort et qu'il retransmet cette mort sur Evangeline ?
Il y a pensé. Une fraction de seconde, avant de se rendre vraiment contre que non, cette chose mutilait la femme qu'il aime et qu'il a toujours aimé. Même fermé les yeux il en était incapable. 

Puis quelque chose réussis à le débloquer. La bestiole lâcha immédiatement Eva. Quelque chose se passait. Il y a eu quelque chose, oui. La créature se mit à convulser, d'abord debout. Raide. Elle se secouait d'une manière que l'on penserait que c'est ce genre de poupée de chiffon que l'on secoue dans tout les sens. Puis, elle chuta. Il tomba, comme ça, lourdement, raide. Doan réussis à pousser un cris et se recroquevilla en arrière quand il vit que la tête de la créature était tombée à ses pied. Mais une main, une présence tactile qui lui était familière vint à lui saisir le haut du bras, vers l'épaule. Il ne se laissa pas prier, devinant tout de suite que c'était l'ange, il se releva aussitôt. La première chose qu'il vit d'Eva, c'était son bras. Il en gémit, retenant ses propres larmes en voyant l'état du membre de sa meilleure amie. Mais la jeune femme semblait ne pas réaliser et voulait partir. Oui parce qu'elle se mit à courir, entraînant Doan avec elle. D'instinct, il suivit, sans plus penser à ce bras, jusqu'au moment où la jolie blonde se mit à se tordre de douleur, poussant des grognements de douleurs qui firent de suite arrêter Doan qui se précipita vers elle. Elle lança un rapide coup d'oeil à la chose toujours à terre en convulsant de moins en moins. Ca peut paraître à la fois normal et inhumain en même temps, mais Doan n'en avait que faire du monstre. Normal dans le sens où c'est une prédateur, un tueur et que c'est t'en mieux s'il venait à mourir. Mais inhumain parce qu'une personne comme lui ne sait faire la différence entre le bien et le mal, nageant dans le service à domicile, n'abandonnant personne pour sa couleur de peau, sa race, ses origine, n'importe quoi et d'autant plus que cette chose, c'est une petite fille. Plus ou moins, oui, mais ça l'est. Hors, non, au point où il en ai, il n'en avait que faire et l'état actuel d'Evangeline l'inquiétait bien plus que l'état de l'autre.

Jugeant le moment approprié pour le faire, Doan s'empara de son petit couvre-épaule. Un boléro, en fin de compte, et le mit sur le bras d'Eva. Il appuya le plus possible malgret que le sang qui traversait le tissue aussi peut soit-il le brûlait terriblement. Avec les manches du gilet, il fit un nœuds pour le faire tenir en place et pour pouvoir compresser tout aussi efficacement... Plus ou moins. Evangeline se mit à marcher presque aussitôt le garrot de fortune effectué mais... Sa démarche n'était pas ordinaire, et ça, Doan l'avait remarqué. Evangeline était mal, comme si elle venait de perdre beaucoup de sang, or, ce n'est pas le cas. Elle en a perdu mais pas une quantité phénoménale... Du moins, il ne pense pas et il ne veux pas vérifier, oulala ! Or, il restait là, à l'observer, lançant de temps en temps des coups d’œil à la créature qui ne bougeait plus mais émétait tout de même des bruits sourds. Soudain, l'ange affaissa, comme si une faiblesse lui était survenu aux jambes. Notre démon se précipita alors vers l'ange afin de lui porter secours. Il lui tenait la main et lui parlait. Peut importe ce qu'il lui disait, peut-être que l'ange ne l'écoutait même pas. Elle était tellement étrange... D'ailleurs, c'est un peut plus tard qu'Evangeline semblait chercher le monstre puis Doan du regard. Mais il état là, près d'elle. Elle n'aurait donc pas réalisé qu'il était là ? Il se demandait sérieusement si elle délirait à cause de la morsure, si elle délirait à cause de cette attaque qui avait l'air de se terminer là, ou si elle délirait pour les deux cause en même temps, et il se dit que c'était ça, c'était un tout. Le choque de l'événement mais aussi cette morsures. Il ne dit plus rien, observant Eva, se disant ce qu'il fallait faire entre laisser un monstre même achevé aussi lamentablement en liberté ou envoyé illico presto l'ange en soin. Mais elle se redressa presque immédiatement, lui disant qu'il fallait qu'ils partent et lui en premier. Il fit un oui de la tête mais il était hors de question qu'il la quitte de cette manière, il restera là, près d'elle, à courir si elle se mets à courir, à marcher si elle se met à marcher, a prendre soin d'elle si elle s'écroule véritablement.

Son état l’inquiétait de plus en plus surtout sachant qu'elle se mettait à marmonner seule. Il n'entendit rien, seulement quelques bribes qui lui certifiait qu'elle délirait complètement. Peut-être est-ce que la salive de cette chose avait des propriétés ahurissante ? Après tout, pourquoi pas ? Il existe tellement de chose farfelus ici que l'on s'imagine tout et n'importe quoi. Doan tendait de temps a autre ses bras vers elle parce qu'elle ne marchait pas. En effet, elle titubait, se dirigeait seulement mais savait-elle où est-ce qu'elle allait ? Probablement pas et c'est pour cette raison que Doan avait peur qu'elle ait le tournis et tombe. Il l'a dirigeait aussi parfois mais étant donné son état, il craignait qu'elle se mette elle aussi à vouloir le mordre. Soudain, elle s'arrêta. Doan la regarda intensivement.

Evangeline ? Dit moi, que ce passe-t'il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Méduse

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: à été pondue en juin, à éclos en août (quand ?? Mais on s'en fiche, un serpents ne fête pas son anniversaire !)
Petit(e) ami(e): est super amoureuse de Wesley ... mais non, ce n'est pas son petit copain. De ce fait elle hais par dessus tous Céleste.
signe(s) particulier(s): a une queue de serpents et de la poitrine alors qu'elle est enfant

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mer 25 Fév - 1:31

Elle était présente durant toute la scène mais n'as rien vu ni rien entendu. Jazz dormait durant toute la péripétie. Elle était protégée du soleil par un boisson dans lequel elle s'était lovée. L'air du goûté - selon elle - sonna ! Alors il était l'heure de se réveiller de sa énième sieste.
Elle s'étira de tout son long, levant un bras au ciel, l'autre plié derrière sa nuque. Quelle agréable fin de journée douce !
Quand elle ouvrit la yeux, elle découvre un village étrangement calme pour une journée d'été de début de mois de septembre. Elle savait que bientôt était la rentrée et que beaucoup de parents voulaient que leurs enfants rentrent tôt à la maison afin de reprendre un rythme écolier, mais de là à ne plus avoir aucuns son... Ca lui semblait bizarre mais peut importe. Si personne n'était ici, alors elle avait le droit à un festin digne de ce nom ! Elle se promenait alors tranquillement, rampant entre maisons et boutiques à la recherche d'un petit quelque chose à manger. Elle s'arrêta d'un coup contre cet arbre. Elle vit au loin le groupe d'amis composé de 5 personnes que l'on connait bien: les deux soeurs Swinner, le typé arabe, l'homme géant et Wesley. C'était le seul dont elle connaissait le nom. De la hauteur de son arbre, tenant le tronc, elle ne regardait que lui. Il cherchait encore et encore à faire crier celle supposée être sa petite amie. Elle se disait que si elle avait été cette fille, jamais elle ne ferait crier Wesley car jamais il n'aurait besoin de lui crier dessus tellement elle serait parfaite pour lui. Elle connaissait tout de lui. Absolument tout. On ne sait d'où elle sort ces informations mais on sait qu'elle sait qu'il prends sa douche que quand l'eau est suffisamment chaude car son corps de démon ne supporte que les hautes températures. Elle sait que d'ailleurs, il n'est pas pyromane, mais qu'il est capable d'agiter des sources de feu, d'ailleurs, il crée du feu quand il est vraiment très en colère. Elle sait que ses yeux ne sont pas totalement bleus nuit: quand ont regarde de plus près, près de ses pupilles il y a une couleur plus claire situé entre le bleu clair et le vert. Wesley aime aussi dormir bordé, bien calé dans sa couverture et que surtout, rien ne dépasse ni pieds ni main.
Mais elle sait aussi qu'il se fiche d'elle et qu'il ne regarde qu'une seule fille: elle, cette blonde. aux yeux bleue trop parfaite. Une fille à jambes humaine. Elle, ce n'est pas une fille serpent ou une fille grenouille. C'est une fille. La banalité la tuera.

Jazz détourna le dos. Voir ce groupe ensemble, tous réunis lui fait mal. Pourquoi n'y aurait-il pas une place pour une sixième personne ? Même toute petite, pour elle ? Jazz a toujours été seule et à vraie dire, ça ne lui a jamais dérangé. Mais plus le temps passe et plus elle se rend compte que cette solitude la pèse. Elle aussi aimerait avoir des amis qui l'a choie, l'aime et la câline. Même juste un petit peut de temps en temps. Elle voudrait bien un câlin par an, ça ne la dérange pas.

Mais elle continue sa route. La faim venait de la quitter. Elle se rappela qu'elle haïssait Céleste et que le fait de l'avoir vu venait de la contrarier. Autant quand elle n'était que l'amie de Wesley, elle ne l'a voyait même pas, autant aujourd'hui, elle ne voit qu'elle comme une tâche sur une oeuvre d'art. Un sacrilège.

Elle parcourait désormais le village à la recherche de ses semblables. Son père, sa mère, ses deux grande soeur et son oncles logent depuis toujours dans les ruines du village. C'est leur maisons et d'ailleurs, Anku semble ne plus vouloir toucher une partie de ces ruines pour ne pas les déranger.
Elle se dirigeait alors là-bas quand elle entend des cris. Finalement, le village est toujours un peut habité !
Mais elle s'en fichait.
Quoi que non ! Elle fit demie tour et s'avança discrètement comme à son habitude vers les bruits. Il se colla à une maison et passa la tête derrière le coin. Elle voyait la mère de  "Miss petite parfaite" et le père de Wesley. Il se passait quelque chose d'anormal. Mais les yeux de Jazz ne lui permettait pas de voir plus loin pour voir ce qui était derrière eux par terre.
La vision de Jazz tout comme ses semblable est moindre et en vision thermique. Hors, contrairement à Nagi, Galla, Kali, Lilith et Jed, elle n'est pas sourde et c'est ainsi qu'elle entendu les plainte de l'ange et les inquiétudes du démon.
Ce n'est pas dans les habitude de Jazz de venir en aide aux autres. Elle est plutôt réserver et n'aide que ceux qui ont pour elle le mérite d'être aidé. L'ange ayant donné naissance à Céleste ne rentrait pas dans l’estime de la naga naine qui, non pas la détestait, mais l'ignorait. Doan, lui, est le père de Wesley et il l'élève seul depuis 6 mois. Il est aussi plutôt sympathique... Tout comme Eva d'ailleurs mais elle a, comme je vous l'ai dit, donné la vie a celle qui lui a volé Wesley.
Mais si elle s'approcha un peut plus d'eux, c'était par pur curiosité. Les serpents des blés sont des bébêtes très curieuses de nature et même si pourtant ce n'est pas dans le tempérament de Jazz, sa nature fait surface.

La naga arriva au moment où Doan questionna Evangeline. Elle était bien devant eux mais ne dit rien, les regardant et écoutant comme si elle avait toujours fait partie de la conversation.
Qui va remarquer sa présence ? Allôôôôô ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Jeu 26 Fév - 16:23

Devant les yeux d'Evangeline se dressait quelque chose qu'elle eu du mal à distinguer. Une fois fait , il fallut faire le rapprochement sur qui où ce qu'était cette "chose". Bien loins d'être une "chose" , c'est une enfant qui c'était imposer devant eux , une enfant que l'ange connaissait mais eu du temps à retrouver l'identité.

Jazz ! 

Ah , c'est bon , c'était revenu. Le prénom avait pourtant eu du mal à sortir , à vrai dire elle hésitait avec Mérédith. Ne me demandez pas pourquoi , mais en voyant Jazz , elle eu la conviction qu'elle s'appellait Mérédith.
Je dit que l'ange connaissait cette enfant , mais c'est un bien grand mot. Si on écoutait Eva , elle connaitrait tout le monde , alors que pourtant en dehors de son nom et de ses parents , la jeune maman ne connaissait pas grand chose de la fillete si ce n'est qu'elle ne parle pas beaucoup. L'introversion est quelque chose que n'ont pas ses filles , Céleste et Lee-na , étant donné que l'une aime le contact et que l'autre attire l'intention -volontairement ou pas-. Même Cassie , la fillette qui , en dehors de ses filles , était la plus proche d'Evangeline , elle ne la trouvait pas introvertie. Timide peut-être , mais surement pas renfermée comme pouvait l'être la naga naine.D'ailleurs , jamais Céleste ne lui en a parler , de Jazz , c'est surement que les deux filles ne devaient pas faire partie du même cercle d'amis. Par cercle j'entend la petite quintette que forme Adrien , Noor , Wesley et les deux soeurs , parce que d'eux , Evangeline en entend parler , bien plus que des autres copines de classe de sa fille ou des garçons friand de sport qu'elle ne mentionne que très rarement. C'est donc que Jazz et sa fille n'ont pas les mêmes centre d'interêt -alors que !- Et pourtant , malgré que la jeune fille ne lui ai peut-être décrocher que trois mot tout au plus depuis qu'elle était là , Evangeline aimait bien Jazz , comme elle aimait tout les enfants. Alors que pourtant , souvenez vous que la rencontre avec son géniteur n'avait pas été très apprécié au départ , mais avec le temps , elle a appris à bien l'aimer , lui aussi. En fin de compte il n'y a que très peu de personne que l'ange "n'aime pas" , et par très peu j'entend 2 : Arika et son crétin de petit-copain , mais eux encore , ça va de soi.
Revenons donc à Jazz. Elle était devant les deux survivants à les fixer , et venait d'être interpeller par l'ange qui la fixait elle aussi. Elle ne lui souriait pas non , bien au contraire , elle la regardait d'un air non pas méchant , mais plus inquiet et limitte affolé.

Vas-t'en , part ! Ne reste pas là , cours ! Vite ! 

Oui enfin par "cours" , il est evident que "prendre ses jambes à son cou" ne serait pas approprié , mais quand même , il fallait qu'elle parte. Quel idée de venir taper la causette alors qu'un monstre court dans les parages ! Enfin la , le dit monstre ne court plus tant que ça mais bon... et justement , l'ange se retourna pour voir où en était la zombie , elle ne semblait pas prête à leurs re-sauter dessus , tant mieux. Ensuite , Eva trouva enfin son compagnon de fuite , qui était en fait tout près d'elle , et remarqua tout juste qu'un bandage lui avait été posé. En voyant son état , son essouflement ,ses cheveux qui n'était plus si ordonné que ça et la tâche et les probables trous sur ses vêtements a force de s'être frotter contre tout et n'importe quoi (:]) , elle-même ne pû imaginer son état et ne voulût l'imaginer.
Prenant le peu de force qui lui restait , Evangeline se re-boosta et verifia si sa main était apte à prendre celle de Doan. Ce qu'elle fit avant d'avancer en le tirant. En jetant un dernier regard derrière elle , elle se mit à vouloir s'arrêter et faire demi-tour. C'est peut-être débile , mais voir Mélisandre agoniser par terre lui rappela qu'avant d'être un monstre , c'était une fillette , une fillette à peine plus jeune que Céleste mais qui devait être plus vielle que Lee-na. Avant d'être un monstre c'était une fillette , et une fillette à une maman. Quelques idées se bousculèrent dans sa tête. Elle se disait que la laisser au sol , c'était à la limitte de la cruauté , mais que ça pouvait être dangereux. Imaginez qu'en s'enfuyant et en la laissant là , d'autres habitants et pourquoi pas ses filles , chercherait d'une manière totalement innocente à "aller voir ce que c'est". Voir pire ! Imaginez que ce monstre est une mère..un père..une meute..alors là ce serait une apocalypse.
Mais dans un autre sens , se mettre en danger , mettre en danger Doan et Jazz pour de simple suppositions serait tout aussi débile , alors elle resta un moment à reflechir. Enfin je dit reflechir mais c'est aussi qu'elle se demandait comme le sol pouvait bouger alors qu'elle restait droite , elle. Elle ressentait la même sensation que lorsque , pour sa première et seule fois dans un grand huit , elle est redescendu et a vaguer à droite , à gauche .. mais en pire. Le bandeau que lui avait fait son meilleur-ami avait beau stopper la perte de sang , la sensation d'un tissus sur une chair à vif était encore pire , et maintenant en plus que Jazz était là à les regarder avec ses yeux de merlan frit, c'était un trop pleins de tout. 
A bas les sentiments , nous auront des regrets plus tard , que vint à ordonner la conscience d'Eva en la poussant à partir. 
Mais pas si loin que ça puisqu'a à peine quelque mètre plus tard , la blondinette trouva bon de s'adosser lourdement contre un mur et de se laisser glisser ; pour se "reposer". Les distances n'étaient plus si bien assimilé par ses yeux , si bien qu'elle était persuadé d'être si loin qu'elle ne voyait plus le corps de Méli à terre , mais bon , en verité  elle n'était qu'a quoi , maximum 200 metre plus loin. Mais c'est qu'elle avait mal , partout , que sa tête tournait et que par conséquence elle n'avait plus les idées très clair. La narratrice moi-même étant une connaisseuZe des morsures de zombie grace à son experience de Walking Dead.....HEY NE VOUS MOQUEZ PAS ! Je disait donc qu'après cette morsure, c'est comme si une soudaine lourdeur c'était emparée de la maitresse. Je ne dit pas que cette blessure , ou ce venin attaque le système nerveux , 'c'est peut-être elle qui se l'attaque toute seule à cause du choc , mais en tout cas elle ne reflechissait plus comme avant -deja que...- , ses priorités étaient désordonnée , les notions de temps et de distances complêtement déréglés ..enfin c'était du grand n'importe quoi.
En fin de compte , en ramenant ses genoux vert elle pour y déposer lourdement sa tête , elle vint même à se demander si..


Peut-être qu'on pourrait aller chercher de l'aide ? je ne me sens pas la force de bouger , le monstre ne bouge plus et puis..

Et ? Non ? Rien ? 
Bah si , il y eu quelque chose après mais ce furent des murmures et ronchonnement puisqu'elle posa sa tête dans ses genoux pour y fermer les yeux , prise d'une fatigue soudaine.

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Jeu 26 Fév - 19:22

Doan sursauta, ayant entendu la voix d'une fillette. Son subconscient lui disait que c'était le zombie qui venait de se réveiller alors qu'il savait pertinemment que c'était la voix d'une villageoise. Celle de Jazz, la fille de deux de ces serpents humain... Ou humains serpents plutôt (si c'est différent !). Il l'a voyais souvent vaguer à ses occupations de... Serpents dans le village. Il savait bien que si le chat de la voisine avant disparut, c'est parce qu'il avait servit de garde mangé pour elle et peut-être aussi sa famille. Mais il préférait guerre y penser. Bien que la fillette ne lui a jamais causé d'ennuie, elle reste un prédateur . Et puis, qu'est-ce que Doan trouverait à lui dire ? Doan est un peut... Hypocrite dans un sens: s'il doit dire quelque chose à quelqu'un, c'est que cette personne lui aura demandé son avies ou bien, parce qu'il veut être méchant - et dans ce cas, c'est que la personne en face lui a fait quelque chose de pas net... Ou tout simplement qu'il a importuné son fils ou sa famille, Eva et ses filles - Kim par la même occasion - en faisant partis. Or, il dit tous ce qu'il pense aux autre, si bien qu'il dira à sa mère "bon dieu, as-tu vus madame Legrand recement ? Elle a prit tellement de poids !" mais ça n'est jamais méchant, il n'ira jamais dire "qu'est-ce que Maurine peut être idiote ! Qu'est-ce qu'elle peut m'agacer !" oooh que non ! Même s'il y pense fort, il ne le dira jamais. Il le fera comprendre seulement et c'est ce qui se passe quand sa mère l'importune avec la relation amoureuse qu'entreprends son fils - un démon - avec Céleste - une ange - oui, parce que ça, ça l'énerve. Il ne le dit pas, mais à sa tête, ça se voit et il est vint de continuer à lui sortir des "tu n'imagine pas combien c'est débile de laisser ton fils aimer cette fille !" parce que de toute manière, il ne vous écoutera pas. Pour lui, l'amour n'as pas de frontière, ni au niveau de l'orientation, ni au niveau de l'âge, et encore moins au niveau de la race. 
Enfin, bref, tout ça pour dire que Jazz, bien qu'il ne la connaissait pas plus que ça, il ne se méfierait pas d'elle ou il ne porterait pas de jugement sur elle; elle réagit à son instinct, voilà tout. Même si elle pourrait tout simplement aller au magasin s'acheter une viande déjà morte...
Et bien, justement, cette chose, ne réagit-elle pas comme Jazz, au final ?  Ne serait-elle pas victime de son instinct ?
Peut-importe, elle l'a attaqué, lui et Evangeline. Ce qui est arrivé n'est pas de leur faute. Si elle est morte, ce n'est pas de leur faute. Et pour le moment, il ne pensait plus, contrairement à l'ange, au la liaison enfant > papa + maman = parents = famille. Non. C'était un prédateur, point.
Quoi qu'il en soit, il ne dit rien à Jazz, c'est Eva qui s'en chargeait. D'ailleurs, Eva lui prit la main et le tira, voulant visiblement continuer leur fuite. Doan suit sans vraiment savoir ce qu'il devait faire à présent. Mais il suivit. Peut-importe où Eva allait, ce qu'elle ferait sera toujours copié par Doan dans un certain sens, et là, elle courait, ou plutôt... Ce à quoi ça ressemblait, alors il suivait. De toute manière, elle le tenait il n'avait donc pas le choix.

Doan ne sait pas si la naga les suivait. Au fait, il ne savait plus trop quoi faire, ni penser alors ce n'était pas pour se dire "tiens, je vais regarder où est la petite !". Non parce qu'en réalité, il était concentré sur Evangeline, à présent. Inconsciemment, il devait savoir que la zombie ne ferait plus rien - ou peut-être pour un moment certains en tout cas.
Soudain, Doan lâcha la main de Eva... A moins que ce soit Eva qui lâcha la main de Doan. Peut-importe, l'ange vint à quitter la ligne de course et partie s'adosser à un mur. Doan la suivit instinctivement, presque immédiatement. Evangeline, comme je viens de vous le dire, venait de s'adosser à un mur. Elle n'allait visiblement pas bien et ses yeux sembler valser tout seuls dans leurs orbites. Au fait, Doan ne savait pas très bien ce qu'elle faisait consciemment ou non, il était simplement perdu. Il s'approchait de la jolie blonde, s'accroupis en face d'elle en posant ses mains sur les genoux de l'ange. Il l'a regardait intensément, ce demandant ce qu'il pouvait bien faire. Il pausa même sa main sur son front. Il était chaud mais ils venaient de courir et de recevoir de bons coups d’adrénaline, alors forcement, ça peut aussi fausser !
Puis, l'ange ce mit à parler. Doan retira sa main, à croire qu'il pourrait la gêner. Elle lui dit d'aller chercher de l'aide parce qu'à présent, elle ne pouvait plus continuer. C'est vraie, elle ne pouvait plus rien faire. C'est à peine si elle puisait ses dernières forces pour parler. D'ailleurs, elle ne put finir sa phrase qu'elle laissa tomber sa tête sur ses genoux.
Doan glissa sur le côté pour se mettre près d'elle et de se blottir contre elle. Peut-être qu'un peut de chaleur humain - ou "humaine" - l'aiderait à se sentir mieux ?
Oui, c'est totalement idiot, on le sait, il le sait aussi. Mais peut-être ? De l'aide, il y avait pensé. Mais comment peut-il aller chercher de l'aide sans laisser Evangeline toute seule? En criant ? Haha ! De cette manière, il est sûre d'en recevoir de personne ! Les gens préférerais les laisser crever plutôt que de leur venir en aide, un monstre dans les parages, et il aura beau dire que "la voies est libre", ici, ils sont très méfiants. Il est hors de question de laisser Eva seule. Déjà parce qu'il pourrait lui arriver n'importe quoi, dans l'état ou elle est comme une perte de connaissance ? Et aussi, le zombie plus loin peut peut-être se réveiller. Après tout, un zombie, c'est techniquement un mort vivant et un mort vivants, c'est un mort qui est vivant...
Oui applaudissez moi ! Mais vous m'avez compris.
Ce que je veux dire, c'est que si ce zombie à l'apparence d'être mort, il ne l'ai au fait pas... C'est comme ça que Doan voit la situation, même s'il reste optimiste et qu'il se dit que "c'est finis".
Hors, il releva la tête quand il vit une ombre se poser sur lui. Il l'avait oublié !

Jazz chan ! Jazz, il faudrait que tu aille chercher de l'aide ! Tu sais où trouver des personnes médicales ?

Peut-importe la réponse de la naga, il continua:

Jazz, il faudrait vraiment que tu parte chercher quelqu'un, d'accord ? Dit qu'Evangeline ne va pas bien, précise qu'elle s'est faite mordre.

Il serra d'avantage Eva contre lui. L'idée de la perdre venait de lui traverser l'esprit et il en était hors de question !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Méduse

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: à été pondue en juin, à éclos en août (quand ?? Mais on s'en fiche, un serpents ne fête pas son anniversaire !)
Petit(e) ami(e): est super amoureuse de Wesley ... mais non, ce n'est pas son petit copain. De ce fait elle hais par dessus tous Céleste.
signe(s) particulier(s): a une queue de serpents et de la poitrine alors qu'elle est enfant

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Ven 27 Fév - 0:08

Il est vrai que le "bonjour" des deux adultes n'était pas tellement apprécié de la naga. Elle vit le conseil d'Evangeline plutôt comme un "dégage on ne veux pas de toi ici" ! Alors c'est ce qu'elle fit, elle s'en alla.

Mais l’intervention de Jazz ne s'arrête évidement pas là ! Elle n'avait pas fait demi-tour, à vrai dire, elle avait continué son chemin tout droit. Tout droit ? Vraiment tout droit ? Oui, vous avez bien compris, elle partait directement vers le zombie, mais ça, elle ne le vit pas tout de suite car, en plus d'avoir une vision thermique, son degré de vision n'est pas aussi développé que celui d'un humain, je veux dire par là qu'elle ne voit que quelques mètre devant elle, environ 50. Éloignée de près de 200 m comme l'as ci bien dit la narratrice de notre ange, il est évident qu'elle n'en vit rien. Doan et Evangeline était arrivé au moment où la jeune femme s'adosse au mur quand Jazz aperçue  envions quelque chose au sol. Elle se retourna alors pour savoir où était passés les les adultes, seulement pour savoir si ce n'était pas eux qui aurait oubliés un sac ou quelque chose du genre - c'est pour vous dire la précision de l'oeil d'une serpent à presque 100 m de lui ! - alors elle s'approcha. Ne vous-ai-je pas dit que l'espèce de serpent dont est originaire les congénères de Jazz sont des serpents extrêmement curieux ? Alors je vous ai surement dis qu'elle n'échappait pas à cette nature. Et elle voulut savoir ce qu'tait ce point chaud. C'est peut-être un gros lapin qui sait ? Miam !

Quand enfin elle arriva à la hauteur de la chose, elle s'arrêta un moment, regardant longtemps la chose, se retourna une nouvelle fois pour être sûr que les adultes n'étaient vraiment plus là. Puis, elle s’allongea. C'est vrai qu'une enfant de 8 ans ne peut avoir une poitrine en out cas, pas aussi imposante que la sienne, non, c'est impossible, mais c'est une anomalie génétique, il faut dire que ses parents ne sont pas des créations de dieu, mais de vraie créature nés de la main de l'homme, alors forcement, elle n'est pas censé être vraiment normal, et d'ailleurs, cette poitrine est un gros handicape pour elle, au niveau de la société, déjà, et puis, au niveau santé car elle aurait tendance à se déplacer comme un vrai serpent, le corps traînant à terre, hors, ce n'est pas ainsi qu'une naga se déplace; le buste humain est levé. Mais son dos raque, vous n'imaginez pas à quel point ! Ensuite, ça lui est agaçant pour la position qu'elle viens d'adopter: justement, il lui est impossible de s'allonger sur le ventre, pour une raison que vous imaginez bien.
Mais là, elle s'était allongée sur le ventre, la tête écrasée au sol afin d’examiner sa trouvaille. C'était loin d'être un lapin. C'était une petite fille, comme elle. Quoi que non: en voyant cette enfant, elle pensait plus à ces filles dans la classe de Wesley et Noor ou Cassie et Céleste. Elle faisait trop âgée pour être dans sa classe mais elle ne l'avait jamais vu ici. Comble du comble: elle était nue. Bien sûre qu'il fait chaud et Jazz serait la première à dire qu'il fait chaud, elle qui a toujours chaud. Mais de là à ce mettre nue devant out le monde, jeune fille, il ne faut pas exagérer.
Mais découvrir la chair de ce qui ressemblait à une véritable poupée humaine de part ce teint blanc était une chose qu'elle remarquait parmi tant d'autre. Ce qui l’impressionnait le plus, c'était le fait qu'elle était là, à dormir ici. Elle et sa famille le fait, mais elle n'a jamais vu un humain dormir en pleine rue, à créer des bouchon, quoi que là, il n'y a aucunes voitures, aucuns vélos, rien du tout.
Elle remarque aussi que ses cheveux son long, blancs, mais très gras et ils sont sales, tâche de rouge bordeaux ou marron ressemblant à du sang sec. Elle souleva délicatement une mèche de cheveux qui tombait sur le visage de la fille et découvrit un jolie visage au joues creuses mais au visage de forme ronde. Des cernes cerclait méchamment le dessous de ses yeux. Apparemment, ça fait longtemps qu'elle n'a pas dormis !
Galatée, la mère de Jazz, est maigre, tout comme sa soeur, Lilith et l'autre, Cassie. Toutes les femelle de son groupe, sauf elle, sont maigres. Or, c'est normal, pour une naga d'autre maigre. Les naga, en tout cas celles comme elles, sont maigre naturellement. Mais elle sait que pour un humain ou ceux à quoi ça y ressemble, ce n'est pas normal même si bien des filles aimerais ressembler à un cure-dents de nos jours. Elle se dit donc que cette demoiselle devait être une enfant kidnappée qui venait de s'enfuir... Et si Evangeline et Doan n'étaient pas les ravisseurs de... HAHAHA ! Jazz ricana seule à cette pensée, bien sûre que non ! Ces deux là serait les derniers à commettre un tel crime ! Mais d'après elle, ils n'étaient pas tout blancs non plus et quelque chose lui dit que cette fuite n'était pas une coïncidence avec cette poupée humaine près d'elle.
Mais Jazz était plus décidé à réveiller cette inconnue que de lui venir en aide et c'est ainsi qu'elle lui souffla au visage. Doucement, d'abord, avec un léger filé d'air. Elle vida ses poumon après une bonne inspiration. Elle attendit quelques instant avant de recommencer avec un plus grand filé. Elle attendit encore. Toujours rien. Finalement, elle pris une nouvelle grande inspiration et souffla d'un coup sec et se prit une gifle sur la joue ce que la fit reculer. WOW ! Elle vient de réveiller l'inconnue ! Oui, c'est d'abord à ça qu'elle a penser avant de se frotter la joue en se disant que ça faisait mal, tout de même.
Elle regardait l'enfant de quelques années plus vieille qu'elle.
Elle était réveillée parce qu'elle gémissait et venait surtout de la gifler, mais elle n'ouvrit pas les yeux et ne bougeait que par petit spasme.

Attends.


Elle fit demie tour, partant un peut plus rapidement vers quelqu'un qui pourrait peut-être aider la fillette. Oui, ne soyez pas surprit, ce n'est pas parce que Jazz est une fillette que l'on pourrait presque désignée comme quelqu'un d'associable qu'elle l'ai véritablement. Un humain dans une telle situation ne peut véritablement vivre correctement: maigre, sale, nu... Non apparemment un humain n'est pas en bonne santé quand il est ainsi.
C'est alors qu'elle retomba encore sur le duo. Elle pensait qu'ils étaient partis ces deux là ! Mais elle ne les voyait peut-être pas au fait... Enfin, en tout cas, Doan semblait vouloir protéger Eva qui.. Pleurait ? Jazz ne savait pas; quand elle voit quelqu'un - humain ou non - la tête dans les bras, souvent, il pleur, alors elle doit surement pleurer. Pourquoi ? Elle ne sait pas mais elle vit le lège sur son bras imbibé de sang. Elle grimaça, la mouche entrouverte. Elle avait si faim que ça ? Et bien ! On comprends mieux pourquoi les humains tues autant d'animaux en une semaine ! De vraie estomacs sur patte ces créatures là ! Et encore, elle n'a pas vu celle dont elle vient faire la connaissance... Elle approcha le visage du bras d'Evangeline comme si elle voulait se persuader que non, ce n'était pas du sang. Mais elle recula vite la tête quand Doan l’interpella et lui demanda de l'aide. Comme c'est drôle ! Elle en cherchait justement ! Elle est tombée sur vous et pensez que vous tombiez à poque ! Visiblement non, d'ailleurs, Doan lui demanda si elle savait ce qu'était des "personnes médicales"... Non... A moins que tu veuille tout simplement dire "infirmier", "médecin" et plus encore ? Dans ce cas oui. Va droit au but, cher ami !
Elle acquisa mais écouta la suite. Apparemment, Eva viens de se faire mordre. Mon dieu ! C'était qui ? Pas sa mère ! Bien que ça mère soit complètement dingue quand elle mange, ça ne peut être elle. Ca devait être un éléphant, c'est sûre ! Un éléphant carnivore ! C'est possible, non ? Un éléphant mangeur d'ange !! Oui mais le problème, c'est qu'ici, il n'y a pas d'éléphant... Enfin, si, il y a Céleste ! Céleste, elle, c'est un gros hippopotame moche, bête et inutile ! Voilà !


Jazz recula petit à petit plus elle s'approchait des explications de la fe... Du jeune homme... Elle a vraiment du mal à ce dire que ce faux-humain est un homme, à dire vrai, mais passons, quand il finis, elle partie direction... Direction la pharmacie parce que l'hôpital est trop loin ! Oui bon il ne faut pas pousser non plus ! Elle veut bien être gentille mais il ne faut pas trop en demandé ! C'était déjà pas mal qu'elle ne s'est pas arrêté devant le boucher charcutier qu"il viens de dépasser, question d'achever l'ange et de la vendre en steak hachée ! Au fait, cette idée ne lui à pas traversé l'esprit, mais elle aurait put, je suis sincère.


Elle arriva à la pharmacie, demanda de l'aide. Je vous passe des détails parce que j'ai aucunes idée pour narrer là-dessus et franchement ça ne serait pas utile. Mais elle le fit et elle partie même avec 3 hommes et une femme. Si cette femme est bien une femme, elle... Non je rigole, c'est bien une femme !
Tout les 5 arrivèrent sur les lieux, mais après, je ne sais pas ce qui s'est passé parce que Jazz s'est d'un coup prit l'envies de chasser le rat qui venait de s'enfuir juste là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mer 8 Avr - 11:59

La tête ramené dans ses bras , les yeux clos , l'ange avait décider qu'aucuns mouvements ne devrait être de mise. Avec l'impression qu'elle souffrait d'une affreuse gueule de bois..quoique non , pas gueule de bois sachant que l'alcool , elle ne connait que très peu. Grippe disons , oui voilà , qu'elle souffrait d'une affreuse grippe. Je disait donc qu'avec cette impression là , Eva ne remarqua même pas que Jazz était revenu, du moins jusqu'a ce qu'elle entendit Doan lui parler. Dès lors qu'elle l'entendit , elle releva légèrement les yeux pour voir la raison pour laquelle il sortait tant de mots dans un si petit lapse de temps. Mais rien n'avais l'air affolant , par affolant je veux dire que le monstre n'était pas réveiller.
Ce qu'elle sait , c'est qu'ils se retrouvèrent ensuite seul. Jazz n'était plus là , ou alors elle c'était encore glisser dans un endroit sans qu'on ne la voit mais en tout cas , Evangeline  se retrouvait contre son meilleur-ami. Il est evident qu'elle se sentait bien , contre lui , et elle arrivait à s'en rendre compte malgré son état. Son état quant à lui , je ne peux pas dire qu'il s'améliorait ou empirait , il changeait simplement , après une phase de léger délires , une soudaine lourdeur s'empara d'elle , ce qui ne chassa pas l'impression qu'elle avait d'avoir le bras ouvert à l'air libre. Quelle horreur ! C'était pire que de se couper avec une feuille de papier ! B...
Bonjour ? 
C'est ce qu'aurait dit en premier lieu l'ange aux personnes qui arrivaient. Parce qu'elle les entendis arriver , ce troupeaux d'hippopotames qui se précipitaient vers eux. Bah quoi ? C'est exactement l'impression qu'ils donnèrent , et en relevant la tête vers eux -pensant que c'était la zombie qui revenait à la charge- , Eva mis du temps à les reconnaître. Au départ , elle se sentit dérangée , ou du moins c'est ce que son regard traduisait , un "vous voyez pas que j'était bien posé , au calme là ?" , où peut-être était-ce parce que la lumière semblait la déranger qu'elle fronçait si exagérément ses sourcils.
Il fallut peu de temps avant que des exclamations se firent entendre , du genre "oh lala mais qu'estckisepasse ?" , et c'est en sentant une main se poser sur son épaule que Evangeline s'interessa réellement et pour de bon à l'agitation autour d'elle. L'un des quatres individus présent , la jeune femme , s'était approché timidement afin d'observer ce qui était rougeâtre sur le bras de nôtre professeur. Et bien evidement , elle recula en constatant qu'il s'agissait d'une plaie. C'est alors qu'un homme , un homme qu'Eva reconnu , le pharmacien , vint regarder à son tour. Le pharmacien était un homme gentil , c'est tout ce qu'Evangeline avait à dire de lui pour le peu de fois où elle l'avait cotoyer , alors elle ne vit pas de mal à se faire "tripotter" par cet homme , et puis de toute façon dans l'état où elle était , elle se serait même fait trippoter par un elephant. (8D)
Et alors que le jeune (oupas) pharmacien questionnait Doan sur comment elle c'était fait ça , lançant de temps à autres des suppositions comme "c'est toi qui l'a mordu ?" , surement en se rappelant que même si le loli boy était plus végétarien qu'une limace , il avait eu sa periode carnassière , on entendit un..


C'est une petite fille ! 

Il était bien evident que le sort d'une petite fillette , inconnue , nue , tremblante , interessa tout de suite plus les personnes que le bras de l'ange. Mais lorsqu'elle vit partir l'autre homme -pas le pharmacien trooh suivez un peu !- vers Mélisandre , Evangeline s'exclama 

NON ! Ne la réveillez pas ! 

Et de cette exclamation elle se prit un regard assez evocateur de la part de la bouffonne  femme , un regard qui voulait dire "Tu veux vraiment qu'on laisse pourrir une petite fille ?" 
Ces quatres personnes devaient surement faire partie des personnes qui étaient partie se cacher...sans savoir pourquoi. Donc comment auraient-ils su que la cause de cette agitation , c'était elle , la pauvre petite Méli qui frétillait sur le sol comme un poisson mort ? 
Alors trois des quatres s'approchèrent de Mélisandre , doucement , tandis que le pharmacien , toujours près du duo de fragile tenait toujours dans ses mains le bras de l'ange en regardant cependant ce qui se passait devant , celle ci décida de se blottir contre le démon incube , parce que de toute façon elle ne comptait que sur lui.

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mer 8 Avr - 15:08

Que se passait-il dans la tête de Doan à présent ?
Le néant.
Le vide.
Rien du tout.
Il y avait trop de chose qui se bousculaient, trop de questions, trop d'idées... Bien trop pour avoir quelque chose de clair.
Pourtant, Doan est de nature à réfléchir avant d'agir. Il observe, analyse et agit.
Là, il agit, observe PUIS analyse. C'est du gros n'importe quoi !
Mais il pouvait quand même se dire quelque chose: l'état actuel d'Eva avait un rapport avec cette morsure. Cette vilaine morsure que Doan n'avait pas de mal à se forcer à ne pas regarder sous peine de se retrouver dans le même état morbide que la créature, c'est-à-dire dans un état de trans total, non pas démoniaque, mais plutôt phobique.
C'est pas drôle d'être hémophobe quand on est très souvent le premier sur le lieu d'un accident !

Il observait la scène, chaque geste de chaque individus était analysé avec succès. Oui, il commençait à reprendre ses esprits et pour cause: Evangeline était d'entre bonnes mains et il venait de jeter un coup d'oeil à la chose derrière Eva: elle semblait elle aussi, tout comme lui, reprendre ses esprits, mais semblait aussi complètement dans le brouillards mais le mieux concernant cette fillette, c'est justement que c'est maintenant une fillette et non plus un... monstre.
Mais il se laça vite de regarder la petite fille. Il regardait maintenant le pharmacien qui venait de capter son attention en lui pausant des questions. Ou plutôt, il pausa une question à laquelle Doan répondit par..

...Eh ?

Oui bah on ne peut pas avoir retrouvé toute sa tête en un seul morceau d'un seul coup, écoutez... Il était lui aussi, comme la fillette, un peut dans le brouillard et n'avait de cesse de se rappeler chaque actes, chaque scènes de cette drôle pièce de théâtre. Le nombre de fois où il aurait put, lui, se faire croquer la chair à la place de Evangeline... Alors pourquoi elle ? Aussi bêtement ? A ce moment précis, par délire, il vous dira "ouf, j'ai échappé belle !" mais en réalité, ce qu'il pense, c'est bien autre chose. C'est plus un "j'aurais préféré que se soit moi"

Je vous disais que vous étiez inconscients ! Vous n'avez donc pas été vous cacher, vous et elle ?! Quelque chose à attaqué le village, c'est surement ce qui l'a attaquée !

Encore une fois, Doan n'entendit que des bribes, du genre "vous.... scients ! ... avez... été... elle ?! .... village... attaqué... attaquée !"
Alors il n'avait de cesse de lancer des regards complètement vide d'esprits et de sens au pharmacien qui prit une bonne respiration avant de taper avec son index le front du démon qui se mit à cligner des yeux comme si on venait de le déranger pendant qu'il était dans la lune... C'était d'ailleurs le cas.

Oui ?

Avez-vous vous l'agresseur ?

D'un geste bien décidé, et manquant d'ailleurs bien de foutre une belle gifle à Evangeline, Doan fit un quart de tour et pointa son doigt en direction de la fillette juste au même moment où 3 des 4 secouristes d'empressèrent d'aller voir la pauvrette. Le regard du pharmacien restait perplexe. Doan baissa doucement son bras et grimaça, presque outré. Il n'a pas besoin de mot pour comprendre ce que voulait dire l'homme

Pourquoi aurais-je fais une telle chose à Evangeline ?!

Les démons son imprévisibles et souvent ils cachent bien leur jeu, ça vous ait déjà arriv...

Je n'ai pas fais de mal à Evangeline ! Jamais mon démon n'a mordu qui que se soit !

Il a quand même blesser une femme de "l'a-bas" juste après avoir attaqué un villageois. Bien heureusement que la blessure de celui-ci n'était pas aussi grave qu'elle aurait put être. Vous aveiez l'air bien naturel après l'attaque, comme si rien ne c'était passé. Ne seriez-vous pas en ce moment en train de nous berner ?

Les épaules de Doan semblaient lourdes et non pas à cause du fait que l'ange venait d'y poser sa tête, mais aussi parce qu'il était choqué, anéantie par le fait qu'on le soupçonne, lui !

Après tout, il fallait s'y attendre. Qui penserait qu'une fillette aussi fragile que celle juste derrière a put blesser une adulte aussi durement ? Surtout que cette blessure semblait être à des coups de  dents, qui correspondrait parfaitement aux canines de notre incube, plus qu'autre chose.
D'un coup, Doan repoussa l'ange. N'oublions pas que le sang des anges est un poison pour les démons et Doan n'en ai pas exclus. Evangeline saignait au niveau du cou en plus du bras et se sang venait d'entrer en contact avec son épaule. Qu'est-ce que ça peut brûler ça ! C'était donc un reflex, rien de plus.

Vous voyez ?! Comment aurais-je pus lui faire du mal à mains nus sachant que je suis un démon ! Je fais parti de la race qui, de naissance, est durement allergique au sang d'ange !

Il semblait avoir avoir gagné cette bataille contre le pharmacien mais qui sait s'il ne va pas venir lui chercher les noises plus tard ?
Puis, Doan se disait que tout le monde n'avez peut-être pas vu la créature qu'était la fillette plusieurs minutes plus tôt... Quelqu'un qui aurait vu la chose aurait témoigner que c'était le corps d'une fille et non pas le corps d'un homme ! On veux bien croire que Doan soit assez fin pour ressembler à une fille, mais il y a une limite génétique tout de même si vous voyez ce que je veux dire, ne soignons pas fous !

On s'occupait de la petite là-bas, ici, on s'occupait du nettoyage partiel et de la désinfection du bras d'Eva.
Doan avait tout de même bien compris que l'ange cherchait un peut de réconfort et peut être que son geste un peut (beaucoup même) brusque en la repoussant aurait peut-être blessé une chimie dans l'esprit de l'ange. Alors il se rapprocha d'elle mais n'osa pas la toucher, déjà, pour lui,mais aussi, parce que quelque part, il prit peur qu'elle ait la rage et le morde, lui, à son tour... Bah quoi ? C'est possible, hein !

Madame, on vous emmène à la clinique pour un examen complet.

Par parenthèse, Doan grimaçait. Pour avoir passé en tout plusieurs année de sa vie dans un hôpital, cette endroit l'avait plus que sevré. En plus, à l'hôpital, il y a du sang, il y a des morts, il y a... Des aiguilles ! Et vous pouvez me dire tout ce que vous voulez, ce n'est pas parce qu'il doit se piquer régulièrement la jambe contre son diabète que les aiguilles ne lui font pas peur ! Ouh lala ! Vous vous mettez le l'oeil dans le doigt... Ou un truc comme ça.
Et le "madame" le gênait terriblement. Oui, Eva était fiancée, mais elle n'était pas encore mariée.
Aaah oui ! "Mademoiselle" n'est plus d'actualité...

Mais du côté de la fillette, que ce passe-t'il ?
Dan jeta un oeil. C'est une fillette avant d'être un monstre, alors l'instinct paternel (ou maternelle ?) en lui était bien plus réveillé que le dégoût. Mais il n'abandonnait pas Eva, aussi bien que si celle-ci partait avec le pharmacien, il suivrait, si celle-ci lui parlait, il captera son attention sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Mer 8 Avr - 15:47

Quelle est cette sensation ? Ca fait mal ! Ca se trouve ici... Juste là, sur le visage... Ca fait mal !
Il est clair que se manger le béton en pleine face ça n'a jamais fait du bien à personne, hein !
Mais la fillette ne réagit pas plus que cela, restant coucher à terre. Elle était bien trop faible pour vouloir tester un levé.
Puis, elle sentis un petit coup de vent chaud sur sa paupière fermée. Ca s'arrête. Et ca reprends. C'est agréable...
Ensuite, une petite pression douce contre sa joue, ce qui lui a valu le spasm de donner un coup, heurtant quelque chose au passage. Ce vent chaud, cette pression contre son visage, c'était quelqu'un, quelqu'un qu'elle venait de taper. Elle voulu dire "pardon, je ne voulais pas vous taper !" mais... A quoi bon. Elle sentait que si elle bougeait, elle aurait plus mal qu'elle n'a mal en ce moment.
La personne près d'elle avait la voix d'une petite fille calme. Elle lui dit seulement "attends". Attends comme "ne bouge pas je reviens" ? Elle ne bougera pas de là, ne t'inquiète pas pour ça !

Puis elle s'endormis.
Au fait, non, elle somnolait. Elle entendait plus ou moins ce qui se passait autour d'elle, avec comme fond sonore un sifflement aiguë, très désagréable. Mais n'y prêtons pas attention. Dormons, soyons bercé par la chaleur qui caresse notre peau nue si pâle.
Puis elle se mit à rêver.

La je vous entend dire "de quoi une aveugle peut-elle bien rêver ?" Et bien, c'est la question...
Elle rêve de goûts, de sensations. De bruits, de sentiments.
Mais un bruit la réveilla d'un coup. Son subconscient savait que l'on parlait d'elle. "c'est une fille !" Oui, bien sûre que c'est une fille !
Elle n'ouvrit pas les yeux pour autant et ne bougea pas non plus. Elle souffla. Juste ça. Un soufflement comme si on venait de lui faire peur. Oui, comme si on venait de vous réveiller subitement pendant que vous cauchemardiez.

On lui pause des questions, on lui prends la main.
Elle était sale, ses cheveux était gras, collaient à tous ce qui les touchaient.
On lui pausaient des question auxquelles elle répondit que par des améliorations corporels:

Comment t'appelles-tu ?

Elle serra sa main.

Quel âge as-tu ?

Elle ouvrait délicatement ses paupière comme pour ne pas les casser.

La jeune femme qui lui parlait eu un reflex de recule en voyant ses iris n'en faire qu'un avec ses pupilles, couleur vitreux, malade.

Que... D'où-viens-tu ?

Elle se recroquevilla comme pour essayer de se lever. Au même moment, on lui mets quelque chose de chaud sur le dos. C'est agréable...

Où est ta maman ? Ton papa ?

Elle réussis à s’asseoir, saisissant la couverture sur elle pour l'enrouler autour d'elle. Elle hausse les épaules. Qu'en savait-elle ? Que s'avait-elle de tous ça ? Elle ne se souviens même pas de ce qui viens de se passer, alors pourquoi toutes ces question inutile ? Tu l'as réveillé, c'est très bien, affronte maintenant sa mauvaise humeur.
Et la mauvaise humeur d'un "gentil zombie" c'est quoi ?
C'est cette face boudeuse, lèvre supérieur passant par dessus la lèvre inférieur, croisant les bras, fronçant les sourcilles, se mordant le coin de la joue. Elle ne dira rien nananère !

On la tripatouillait, frottant des choses mouillées sur elle, lui faisant mal au visage, aux bras... On lui collait même des trucs, lui serrait la tête avec une bande de matière ressemblant à du tissue, mais du tissue très désagréable, comme les pull en hiver qui grattent... Mais elle ne dit rien, ne fit rien. Il fallait qu'elle montre combien elle était agacée qu'on la réveille !

Puis, on lui demande de se lever. Elle exécute sans broncher - bien qu'elle grogna d'agacement. Elle semblait avoir un caractère bien trempé mais hypocrite dans le sens où elle ne dit rien.

On se demande comment elle pouvait tenir debout sur des cure-dents en guise de jambes, sans trembler... Quoi que si, elle tremblait, mais c'est surement parce qu'elle était fatiguée ou qu'elle avait froid.
On la soutenait et on lui demandait de se laisser guider.
Allez-y, traiter moi comme un bébé !
C'est ce qu'elle pensait. Elle aime bien, ça, qu'on la chouchoute comme un bébé. Après tous, n'est-elle pas une enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Sam 18 Avr - 18:05

Aie Aie Aie , ce bras n'avait décidément pas l'air de vouloir guérir dans la minute qui suit , quelle plaie , et c'est le cas de le dire ! 
Le pharmacien à côté d'elle manipulait avec délicatesse la blessure de la jeune ange , je vous précise bien avec délicatesse même si l'expression qu'elle avait laissait penser qu'il lui secouait dans tout les sens.




Madame, on vous emmène à la clinique pour un examen complet.


Et alors Eva ? Qu'est-ce que c'est que ce léger soupir là ? Tu ronchonnes ? Oui , c'était surement ça , un soupir d'agacement qui traduisait un "c'est toujours à moi que ça arrive , ce genre de chose". Et c'est le cas. Vous pouvez être sur que si une météorite tomberai sur la Terre , ce serait sur sa maison , que si un ogre tueur cherchait une proie , elle servirait de brochette. Quoiqu'il puisse se passer de plus improbable , elle est persuadée qu'elle y sera liée, directement ou pas. Pourquoi est-ce que c'est elle qui à du tomber nez-à-nez avec cette créature ? Pourquoi est-ce qu'il a fallut qu'elle choisisse ce jour pour aller se promener ? Pourquoi pas hier , ou demain ? 
Quoi qu'il en soit , ces situations plus déplaisantes les unes que les autres se trouvaient étrangement sur son chemin en ce moment.
Comme si elle avait que ça à faire de se faire croquer par n'importe qui , comme si elle n'avait pas autres chose à s'occuper que d'un bras blessé , coupez-le lui , allez-y , de toutes manière elle s'en fiche. Ce n'est qu'une chose de plus qu'elle perdra , une chose de plus dont elle devra faire le deuil. Ce qu'Evangeline voulait là , c'était rentrer chez elle , et oublier encore une fois une journée de plus dans un monde imparfait et injuste. 
Si le monde était juste , ce n'est pas elle mais Arika , ou Gabriel qui se serait fait mordre. Bien évidemment que ça , elle ne le pensa pas , bien trop incapable de souhaiter le malheur de qui que ce soit , mais le fait est là.
Alors qu'elle réfléchissait de savoir si elle allait suivre ce pharmacien , elle tourna le regard vers Doan , cherchant surement un visage réconfortant , mais ses yeux à lui étaient tournés autre part , vers le monstre.
"Le monstre" , ce n'est plus du tout ce qu'elle pensa lorsqu'elle vit , dressée au milieu de la rue , la petite fille. Pas la "zombie" , la "créature" , mais bien la petite fille. Une petite fille frêle , fragile , comme une plume souillée. L'ange la fixa , cherchant un regard de sa part , mais ses yeux étaient vide , des yeux sans vie pour une fillette qui pourtant était là , et se tenait sur ses deux jambes , tremblante. Une nouvelle fois , elle regarda Doan , non pas pour chercher du réconfort ni même de l'attention , mais pour voir si lui aussi voyait ce qu'elle voyait. En fin de compte , elle ne s’intéressa même plus à son bras , le tirant même de l'emprise du pharmacien. Comme l'a dit plus haut Bouse , c'est quelque chose dont sont doté nos deux tourtereaux refoulés qui les poussa à ne pas fuir devant Mélisandre , qui les a pourtant attaqué : l'instinct parental. Bouse l'a dit elle-même , mais je parle là en nom d'Eva.
Cette petite , à peine plus petite que Céleste , qui devait surement être dans les environs de Lee-na était seule. C'est tout ce que se dit Eva : "elle est seule , où sont ses parents ?" , "quelle genre de maman laisserai son enfant seule ?". Cette question elle se l'était déjà posé avant , mais pas dans le même but. Avant , elle avait peur de voir la "maman zombie" débarqué , surement plus féroce que la fille , mais maintenant , maintenant elle ne voyait qu'une orpheline , seule et perdue , et ne pouvait pas s'empêcher d'éprouver une certaine compassion , si ce n'est pitié.
Des personnes étaient là , pour Méli , ils s'occupaient d'elle et ils la prendrai surement sous leurs ailes , oubliant presque qu'elle est la cause de tout ce chahut. Mais une fois soigné , ou ira t'elle ? Ils l'étudierons. Qui ? Les médecins. Quels médecins ? La repose tout le problème. Evangeline n'était pas dupe sur ce point , elle savait très bien où se retrouvait les "considérés dangereux". Elle le savait puisqu'elle savait où avait été conduit , il y a presque 10 ans de cela , Doan , le même Doan que celui qui était à côté d'elle.Ce lieu elle n'en prononçait pas le nom , et elle aurait même voulut ne jamais connaître son existence , mais maintenant même qu'elle la connait , elle ne cherche jamais à en savoir plus que ce qu'elle ne sait déjà.Tout ce qui est sur c'est que cette endroit , personne ne mérite d'y aller , pas même Arika.
Après avoir tenter d'aller plus loin dans ses réfléxions déjà trop poussés , l'ange se retrouva avec les idées brouillées, fixant toujours la petite , elle n'arrivait plus à réfléchir (déja qu'habituellement..). Prise d'un soudain élan , elle se redressa à son tour , pour se mettre debout et adresser un signe de tête au pharmacien. Qu'il le comprenne , ou non , elle s'en moquait puisque pour elle il était clair qu'elle venait de lui répondre -tardivement certe-.
En essayant de garder tout le sang froid qui lui restait , elle respira un bon coup.


J'espère qu'ils vont vite me guérrir de cet affreu..

Le mot qui aurait du suivre devait être "bobo". Oui c'est bon laissez là , elle c'est fait bobo ! Mais ce fameux mot ne sortit en fin de compte pas puisqu'elle fut stopper par la terre qui se mit à tourner autour d'elle. Je vous jure ! Ses yeux dansèrent une salsa endiablé sans même la prévenir , alors forcément , ça tourne ! 
Enfin bon. Avant de partir en direction de l'hopital , elle se retourna afin de voir si ils emmenait aussi Mélisandre. Non contente de se retrouver dans le même établissement qu'un zombie meurtrier sous la forme d'une fillette , Evangeline se dit qu'elle pourrait quand même garder un oeil sur la dite fillette , mais une chose était sur , interdiction à ses enfants à elle d'entrer dans l'hopital si elle y était.
Parce que l'instinct maternelle de ses enfants à elle passait et écrasait même toute pitié pour la petite zombinette.
En tentant de faire abstraction de sa tête brulante, l'ange s'adressa au loliboy.

Si tu ne veux pas venir , j'aimerai bien que tu ailles voir si les enfants vont bien, je ne peux pas y aller tout de suite , moi..

Après lui avoir sourit d'une manière légèrement forcé , la jeune femme blonde enchaina le pas du pharmacien qui lui avait fait signe d'attendre ici , afin d'aller voir si ils emmènerait également Méli.
Et c'est après un long soupir mélant soulagement , douleur et trop plein doxygène , il y eu un..

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélisandre Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: en sait qu'elle est née en décembre, on suppose le 3 mais aucunes certitude...
Petit(e) ami(e): Aucun amour en vue même si la relation qu'elle entreprends avec son frère est quelque peut... Ambiguë
signe(s) particulier(s): Est aveugle, à une jambe plus courte que l'autre, maigre et est possédée

MessageSujet: Re: FrankenMéli !   Sam 18 Avr - 20:44

Se laisser guider, cette couverture autour du corps, sentir des mains douces contre ses bras, son dos, de temps à autre sur la joue, autant de caresses qu'elle avait l'impression de ne plus avoir eu depuis une éternité... En fin de compte, la fillette avait l'impression de ne plus avoir eu une miette d'infection depuis... Un temps dont elle ne voit pas le début. Mais être début aussi semblait avoir manqué à son corps, si bien qu'elle chavirait de temps à autre. D'ailleurs, on décide quelques secondes plus tard à l’arrêter. Elle sentis une pression sur l'arrière de ses genoux qui la fit s'envoler.
Être portée... Comme un bébé. Comme c'est bon... C'est doux de se sentir protéger dans des bras adultes, aussi petite sommes-nous, aussi vulnérable soit-elle... Vulnérable ?
Cette petite ne le semble pas, mais elle n'est pas si vulnérable qu'elle puisse paraître et les deux adultes ayant subit son attaque semble pour le coup jouer sur deux tableau: le bien ou le mal ? Innocente ou répréhensible ?
La pauvrette se blottie tel un bébé endormis contre le torse de celui qui la portait si précieusement. Non, elle ne s'était pas endormis, d'ailleurs ses yeux étaient ouverts. Elle se blottis simplement. Aujourd'hui il fait chaud. Cette couverture est chaude. Ce câlin - où ce que elle appelle un câlin - était chaud également. Ca lui changeait... Elle garde un souvenir de glace, elle avait froid. Quand ? Où ? Et bien elle n'en sait rien ! Elle garde juste ce souvenir qu'elle avait froid mais elle ne sait ni où, ni quand. Ni pourquoi d'ailleurs.

Les gens près d'elle ne parlait pas. C'était ennuyeux. Puis, elle entendit la voix d'une femme. Que disais cette femme ? Quelque chose comme... Elle ne sait pas au fait, mais elle parlait d'enfant. Alors elle releva la tête, se redressant si bien qu'elle faillis tomber des bras qui la tenait.

Maman ?

Ca, elle ne le voyait pas, mais le monsieur près de... "Maman" se retourna vers elle, sourcil levé, tournant finalement la tête vers Evangeline.
La petite resta un moment à fixer en direction de cette dame.Je n'ai pas dis qu'elle la regardait, au contraire, on ne savait pas trop sur quoi elle avait posé ses billes mouillés par des larmes malades, ces yeux qui semblait infectés.
Comme vous l'aurez déjà remarqué avec les enfants de votre entourage, la petite donna des coups de jambes pour faire comprendre qu'elle voulait descendre. Et on le lui permis.
Un pas après l'autre, le premier pied devant le deuxième.

Était-ce là un stratagème pour tous vous berner ?
Je ne pense pas, écoutez. La fillette était décidée. Cette femme était sa maman, elle en semblait convaincu.
Elle tira ensuite le vêtement d'Evangeline.

Dit maman... Je suis contente de te voir !

Contente ? Pourtant ce que tu affiches sur ton visage n'est pas un sourire mais une tête de déterrée... Souris donc !
AH...
NON ! SOURIS PAS !!!
Effectivement, je n'aurais mieux fais de ne rien dire, la petite vieux de sour... rir ? Cela n'a absolument rien d'un sourire ! Ceci est un visage démoniaque, pervers. Cette jolie fille qui semblait pourtant être devenue si fragile... Serait-elle en ce moment en train de se préparer à attaquer ?

On la rattrapa doucement. Elle tremblait sur ses jambes fines qui nous semblait se casser comme des brindilles sous son poids pourtant plume.
On lui dis qu'elle allait revoir sa "maman" plus tard, qu'elle devait "faire sa sieste" avant. Alors elle ronchonne, baissa la tête et boude. En tout cas, c'est l'impression qu'elle donnais avec sa lèvre supérieur qui tombait sur la lèvre du dessous... Ou alors elle imite un canard qui sait ?
Peut importe, elle oublia vite "maman" replongea vite dans le silence.
Une sieste ? Et puis quoi encore ? La vie n'est pas juste ! "Maman" et elle aurait put jouer à la dînette, à la poupée, jouer à la princesse ensemble... Mais non.

Plus tard, elle arriva quelque part où pleins de gens s'excitait, hurlait. Pourquoi tant d'agitations ? Ils semblait apeurés. Plusieurs personnes se ruèrent ensuite vers l'enfant. "La pauvre chérie !" "Elle a été attaquée ?" "Elle y a échappé belle !"

Mais de quoi ils parlent ?

Puis, elle entendit un homme s’exclamer. Il était juste en face d'elle, elle le savait par la venue de sa voix. Il disait quelque chose comme quoi ils n'avaient pas rêvé, il y a bien quelque chose dehors, surenchérissant que la fillette, elle-même comprit-elle, aurait put être tuée.
Quand alors elle fut intéressée par la conversation... Par les hurlement de chacun plutôt, elle sentis quelque chose piquer son bras, se qui la fit sursauter avant qu'elle ne s'endorme.
En fin de compte, elle avait peut-être vraiment besoin d'une sieste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FrankenMéli !   

Revenir en haut Aller en bas
 
FrankenMéli !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Le village :: Forêt-
Sauter vers: