Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi un corbeau ressemble t'il a un grain de sel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madeline Jefferson

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s):

MessageSujet: Pourquoi un corbeau ressemble t'il a un grain de sel ?   Jeu 7 Avr - 3:27



Ⅿɑɖεⅼinε Jε∬εℝ₰∅ℕ

Mental


Vous voulez savoir hein ? Vous mourrez d'envie de savoir pourquoi moi je ne sais pas. Et bien je ne sais pas. Mais vous verrez dans l'histoire ce qui cloche vraiment, là ce n'est ni l'endroit, ni le moment.
Les cloches ont résonné, elles annoncent l'heure du thé ♪

Débarquée tout droit d'on ne sait où , Maddie emmène avec elle un bon nombre de chose. Sa bonne humeur presque déprimante en premier lieu, je dit presque déprimante si ce n'est soulante et totalement agaçante, parce qu'il est impossible et j'insiste sur ce fait, d'enlever ce sourire idiot du visage de la jeune fille. Un large et joyeux sourire qu'elle garde en toute circonstance encrée sur son visage. Ce sourire traduit sa gaïeté et son enthousiasme permanent. Jamais rien ne la rend triste, ou même simplement calme. Madeline est toujours électrique et bruyante. Ne comptez pas sur elle pour être discrète et douce puisque ses manière de bourrins et ses habituels gestes démesurées font d'elle un ouragan coloré.
La gêne, le tact, la timidité sont des notions qui lui sont bien étrangères puisque d'un naturel très-voir trop- avenant, Madeline ne passera pas par quatre chemins pour faire de vous son ami. Ami est un bien grand mot, puisque si on l'écoutait sa meilleure-amie serait une petite cuillère. Disons qu'elle aime spontanément, sur le moment, puis oublie jusqu'à la prochaine rencontre avec la personne. Par contre, elle ne déteste rien ni personne, ne jugeant pas ça utile ni même un tant soit peu intéressant.
Lorsqu'on parle avec elle, on comprend bien vite qu'elle vit dans un monde parallèle bien plus loufoque que la réalité de par ses fabulations étranges et surtout la façon dont elle interprète les choses plus positivement qu'elles ne le sont vraiment. Peut-être est-ce parce qu'elle ne prend pas réellement conscience des choses, ayant du mal à attribuer les degré de gravité appropriés a chaque situation. Le bien et le mal ne sont pour elle que deux mots ennuyeux. Madeline voit les choses d'un oeil bien plus détaché. La violence, la colère et la haine sont des choses qu'elle n'a jamais connu, si bien qu'elle trouverai ça drôle et divertissant aujourd'hui. Elle n'a pas le temps à perdre pour des choses telles que travailler ou s'instruire, elle a bien d'autre aventures à vivre !
Le temps, je fais bien d'en parler parce qu'elle ne fait que de parler de ça. Maddie possède un nombre incalculable de montre, que ce soit montre en chaine, à poignet , à gousset, horloges, pendules..mais aucunes ne sont réglés à la même heure, si bien que si vous lui donnez un rendez vous, elle pourras bien arriver une ou trois heures en avances, ou en retard...mais ça peut tout aussi bien être des jours, des semaines, des mois ou des années ! Le plus est étrange est surement lorsque toutes ses montres et horloges se mettent à sonner en même temps, c'est donc une fanfare de "dring dring" qui viennent annoncer le moment le plus important de la journée : l'heure du thé. Peut importe ce qu'elle fera à ce moment là, ou l'heure qu'il est, qu'elle soit seule ou accompagnée, lorsque l'heure sonne, il faut respectuer ce rituel presque divin qu'est la prise du thé. Le pire est surement qu'aucuns rythme n'est suivit, les montres peuvent ne pas sonner pendant 3 heures un jour et sonner toutes les 2minutes 34 le lendemain. Pour continuer, lorsque le moment du thé est venu , Maddie le prend donc, et différemment chaque jours. Un jour elle servira une tasse grosse comme un pot de fleur, et après une autre de la taille d'un des à coudre, elle accompagnera son thé d'un, trois ou 34 sucres..c'est incompréhensible. Son autre pécher mignon est la pomme , qu'elle soit rouge , verte , mure ou pas , sucré ou acide , elle aime beaucoup la pomme. Intéressant n'est-ce pas ?
Une chose qui est totalement nouveau dans mes persos et que j'ai moi même du mal à comprendre encore : elle m'entend,elle entend les narrations que j'écrit , comme si j'était la compteuse d'une histoire, son histoire, alors quelques fois elle me répondra , me reprendra, mais les autres, les autres personnages eux n'entendrons rien d'autre qu'elle, qui parle seule. Mais de toute façon, pensez la folle, elle s'en moque parce qu'après tout, c'est ce qu'elle est et elle le doit bien ; c'est la fille du plus grand fou.
Même si Maddie est vue comme une fille soit complêtement atteinte où simplement adorablement perchée, sa capacité à se divertir de tout pourrait potentiellement être une source de problème, pour les autres. Je m'explique ; si une personne venait à se retrouver dans une situation de danger, devant elle, il n'est pas certain que Maddie lèverait le petit doigt pour aider si elle trouve la scène ne serait-ce qu'un minimum comique. N'allez pas y voir de la méchanceté, simplement de l'inconcience mélangée au petit grain de sable dans ses rouages.
Pourtant et c'est ce qui est étrange, Madeline est très sensible si ce n'est hypersensible. Si ses émotions de joie sont aussi extravagante c'est parce qu'elle sont amplifiées, heureusement d'ailleurs que la joie est la seule émotion qu'elle semble connaître.
Dans la vie de tout les jours, ce n'est pas qu'on ne peut pas compter sur elle , mais ..si , en fait on ne peut vraiment pas compter sur elle. Demandez lui un service et il sera mal fait , rendu en retard ou tout simplement pas fait. Il n'y a en vérité qu'une seule personne qui connait Madeline au point de savoir ce qu'elle va ou ne va pas faire, c'est son seul véritable ami : sa théière Chess. Chess est pour elle la seule chose qui pourrait représenter un poids considérable dans les decisions qu'elle prend. Elle-même se trouve parfois désemparée face à la place qu'il a dans sa vie. Madeline ignore pourquoi il est si important pour elle, il l'est tout simplement. En fait, Madeline ignore beaucoup de chose et ne cherche pas à comprendre réellement, profitant simplement du moment qui lui est donné, et surtout, surtout..
De l'heure du théééé ♪

Physique


Nôtre magique chapelière est une jolie jeune fille, on ne peut le nier. Étant d'une taille moyenne avoisinant les 165 cm, Madeline a un corps plutôt courbés. Elle est loin d'être menue et fragile, ayant de jolies rondeurs au niveau des hanches, des cuisses et de la poitrine. Il faut dire que Madeline est loin d'être sportive et qu'elle mange beaucoup. Rassurons nous, elle n'est largement pas au point où elle peut-être considérée comme "bouboule". Disons qu'elle n'est juste pas fine.C'est en fait un corps de jeune femme qui contraste avec cette grosse bouille ronde d'enfant. Parce que oui, Madeline a une tête bien ronde et de bonnes joues roses. De teint, Madeline a une peau blanche et rosée, une peau assez épaisse qui donne presque un aspect de velour, quelques très légères tache de rousseurs viennent aussi perler sur son nez rond et retroussé. Deux fossettes creusées ainsi que des traits qui se tirent lorsqu'elle sourit, lui donnant cet air systématiquement joviale. Son sourire est très large et éxagérée, mais le peu de temps ou Maddie ne sourit pas, on peut observer d'un peu plus près sa bouche pulpeuse et ronde dont l'arc de cupidon semble presque briller tant il est creu.
En remontant un peu plus, de grands yeux bien ouvert vous observes, des yeux à la couleur vert mentholé qui tire vers le bleu , j'insiste sur le fait qu'ils sont grand parce qu'on a presque l'impression de ne voirs qu'eux tant ils sont émerveillés et pleins d'étoiles.Et la couleur original dont ils sont dotés est en fait assortit à une partie de ses cheveux. Je dit une partie parce que ses cheveux qui descendent jusqu'au milieu de son dos sont bouclés , mais de très grosses boucles , et leurs couleurs est en fait un mélange harmonieux du vert menthe de ses yeux et de mèches roses foncé-violet. Ou peut-être que ce sont des mèches menthe sur une base rose..
Et que serait la fille du chapelier fou sans un air fou ? Ses si grands et jolies yeux présentent en fait un défaut , un léger strabisme convergent qui se voit tantôt très peu , tantot beaucoup et qui retire toute crédibilité à son regard en rajoutant à son air farfelue.
En première impression , on dirait que pour se vêtir elle a sauter dans une tornade qui mélangeait vêtements , chaussure et ..mobilier. Parce qu'en dehors de ses nombreuses robes plus colorées et étranges les unes que les autres, les nombreux anneaux, clous, chaines, ficelles, rubants qui les parent sont utilisée pour accrocher ses inventions, des babioles, des cuillères, ses fameuses montres et surtout son service à thé. Ca doit peser lourd tout ce bric à brac ! Surement oui, mais en attendant elle à bien tout -ce qu'il ne faut pas- sur elle. Friande de chapeau, elle se doit d'en porter un différent pour chaque occasion. D'ailleurs, certaines de ses tenues sont parfois adaptées à des occasions particulières, mais elles restent toutes plus loufoques les unes que les autres. Le pire est surement que lorsque que l'heure du thé sonne, elle déploie un petit napperon différent chaque jour qu'elle dépose sur quoique ce soit de plat et déplie un coussin brodé pour y déposer ses fesses avant de décrocher de sa ceinture son service à thé en porcelaine.
Ce qui nous prouve une fois de plus qu'elle vient du pays des merveilles, c'est que même si ses 3 théières, parce qu'elle ne peut évidement pas en avoir qu'une, sont balancés dans tout les sens tout au long de la journée, elles libèrent tout de même bien un thé encore frémissant, un thé coloré et humectant, c'est tout comme son sucrier qui est rempli chaque jours de sucres colorée et de formes improbables. De ses chapeaux, Madeline sort parfois des objets également. Que serait cette future chapelière folle sans son chapeau magique ?
Maintenant que vous avez une idée de son physique sous toutes ses formes , vous attendez qu'elle ouvre la bouche. Et c'est la que tout bascule. Alors qu'en elle même, sa voix est assez jolie, elle arrive à en toucher des hauteurs et pousser des cris qui vous réveillerai un mort, et un rire qui peut être soit entrainant , soit complêtement affolant. Mais en dehors de sa voix , reste encore son langage. Madeline ne s'exprime pas clairement, elle est très vague et détachée, utilisant des détournement et des fabulations pour communiquer. En soit, on peut comprendre la ou elle veut en venir, il faut simplement avoir l'esprit ouvert. Le seul moment ou on ne peut pas la comprendre c'est lorsqu'elle parle en Charabia. Le Charabia est une langue à part entière qui est parlé au pays des merveilles par certaines personnes, une langue qu'il vous faudra comprendre si vous voulez la comprendre lorsqu'elle le parle, c'est à dire 30% du temps. Pour exemple "Le corbeau vert feind la machine à pied" à un sens, et dites lui ça et elle agira selon ce que cela veut dire. Elle vous dira que cette langue est sa langue paternelle, et non pas maternelle parce qu'elle n'a pas de mère , ne cherchez pas autrement elle n'en a pas.J'insistait tout à l'heure sur le fait qu'elle aime être bruyante , et c'est le cas , alors ne la collez pas dans "une minute de silence" où elle vous saccagerai tout. Madeline ne se retrouve jamais vraiment seule , il y aura toujours un brin d'herbe, une fenêtre , ou même moi pour lui tenir compagnie , mais ce n'est pas pour cela qu'elle néglige le contact avec les humains et non-humains, bien au contraire !




Histoire


Qu'est-ce qui peut bien clocher chez Madeline Jefferson ? Son prénom déjà, vous avez bien compris que tout part de son surnom qui est en fait plus utilisé que son réel prénom : Maddie. Maddie est la version féminisé de l'adjectif "mad" , folie. Et quant à Jefferson et b..
Comme tu es ennuyeuse ! Ils s'endorment sur leurs lauriers comme des étoiles un lundi !
Merci de cette précision , je m'éloignait surement un peu trop...voilà donc ce qui cloche premièrement. Depuis quand est-ce qu'on se fait reprendre par ses propres personnages ?!
Et bien depuis qu'elle est là , c'est ce qui arrive et c'est ce qui fait surement que je ne puis dire ce qu'elle est vraiment et d'où elle vient réellement.
Enfin si, je le sais. Mais pour vous le dire, je dois lui boucher les oreilles. Attendez.

Maintenant que nous sommes seules, je peux vous révéler la véritable histoire de Madeline Jefferson en commençant par : elle n'est pas la fille du chapelier.
Non, Madeline est en vérité la fille d'Emilie et Grégoire Jefferson, deux modestes horlogers. La vie que menait Madeline, avant, n'avait rien de bien trépidante. Ses parents avaient des revenus aléatoires et faisait passer leurs travail avant tout, elle se sentait différente du monde qui l'entourait. Un monde bien trop maussade et triste pour la petite fille rêveuse qu'elle était.
La seule chose qui rythmait l'existence de Madeline était les après-midi qu'elle passait en compagnie de son meilleur ami Chess. Chess était pour elle tout ce qu'elle avait de précieux. Il lui permettait de s'évader de cette réalité morose a travers leurs jeux plus imaginatifs les uns que les autres.
Le plus considérable était le monde qu'ils s'étaient crées, le Pays des Merveilles. Un merveilleux jeux qui rassemblait tout ce dont pouvait réver Madeline. Des animaux qui parlent, de la musique, de la folie, de l'incohérence et le tout sans le moindre soucis.
Etant une petite fille très sensible, elle c'était énormément attachée au monde qu'elle et Chess avaient construit et imaginés, si bien que chaque soir lorsqu'elle rentrait chez elle, le retour à la réalité était de plus en plus difficile. Mais savoir qu'elle allait s'endormir, réver et pouvoir repartir des le lendemain jouer avec Chess lui donnait l'envie de vivre, simplement.
Il était évident que Madeline accordait bien trop d'importance à son monde imaginaire, mais le fait qu'elle n'était pas seule la poussait à y croire encore plus fort.

Mais un jour...

Un jour, une dispute éclata entre les deux meilleurs-amis. Leurs première réelle altercation en vérité. Bien sur qu'ils s'étaient déjà créper le chignon, mais cette fois c'était différent. La raison ? Il n'y en avait pas, pas de valable en tout cas.
Chess eu des mots dont il ne mesura pas la portée envers Maddie, des mots qui à nos yeux pourraient sembler anodins
mais qui eurent un effet dévastateur sur la petite fille. La petite fille qui ne l'était plus réellement. En effet, lorsque Madeline et Chess se disputèrent, celle-ci avait 17 ans.
Entre autres, le meilleur-ami de nôtre réveuse lui balança qu'il n'avait jamais cru à leurs fabulation, pire encore, qu'il feignait d'y croire pour ne pas la vexer mais qu'aujourd'hui, il en avait marre. "Grandis un peu", lui a-t'il approximativement dit.
Ces mots résonnèrent comme des coups de poignards douloureux. Chess avait grandit, il ne voulait plus jouer. Madeline vécu cette trahison comme un meutre, celui de leurs amitié qui avait disparue au même titre que le pays des merveilles.
Ce soir la, il ne fût pas remplit de rêveries. Ce soir la, elle n'avait plus goût à rien. Ses parents avaient depuis longtemps jeter l'éponge face à cette enfant qui ne voyaient qu'a travers l'imaginaire et les fabulations. Chester était tout ce qui lui restait, tout ce qu'elle avait jamais eu et aimé. Lui et leurs pays des merveilles.
Ce soir la, elle ne fit que se demander pourquoi. Pourquoi avait-il fait ça ? Pourquoi n'y croyait-il plus ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi...
A l'époque ou vivait Madeline, il n'y avait pas de grands avenirs prévu pour les enfants d'artisans si ce n'est reprendre l'entreprise familiale. Maddie ne voulait pas reprendre l'horlogerie, elle ne voulait pas travailler avec le temps mais plutôt le fuir. Vivre dans son pays hors du temps et de l'espace ou tout ce qu'elle pouvait imaginer et bien plus encore menait une existence loufoque.
Pour aller dans le pays de ses rêves, elle ne vit qu'un moyen. Pour aller dans un monde, il fallait quitter le sien.
La solution se dessina d'elle-même lorsqu'elle vit la corde enroulé sur son tabouret en osier.
C'est sans peur qu'elle choisit cette solution, c'est déterminée qu'elle avait fait son noeud. Elle allait montrer à Chester que le Pays des Merveille saurait l'acceuillir, elle le narguerai même en se ventant d'y vivre tandis que lui restera dans ce monde maussade.
L'occasion était bien trop belle : ses parents étaient partis en marché dans la ville voisine pour le week-end, elle était seule dans sa chambre.
Madeline monta sur son tabouret, saisit la corde qu'elle avait accroché à la poutre de son plafond et au moment ou elle allait se laisser paisiblement tomber, elle voulût reculer.
Bien qu'elle veuille plus que tout vivre dans son monde merveilleux, il ne serait plus ce qu'il était si Chester n'y était pas. Chester était dans ce monde, dans ce monde maussade. Finalement, peut-être devait-elle rester avec lui. Peut-être devaient-il vivre dans ce triste monde ensemble. Mais en soit, si ils étaient ensemble, le monde serait-il vraiment si triste ? Ne serait-ce pas plutôt le pays merveilleux qui semblera triste sans lui ?
Véritablement, Madeline aurait choisit Chester au Pays des merveilles. Mais lorsqu'elle choisit de faire demi-tour, elle buta sur la tabouret et le fit tomber. C'est ainsi que la mort lui tomba dessus, ou plutôt, qu'elle tomba jusqu'à la mort.

A son réveil, ce ne fût ni le paradis, ni l'enfer que vit Madeline.
Mais son monde, le monde merveilleux, Wonderland, le Pays des Merveilles.
La Madeline que nous connaissions c'était transformée en une colorée jeune femme. Elle était devenue celle qu'elle avait toujours voulut être. Une merveilleuse fille.
Pendant son séjour au Pays des Merveilles, Madeline avait oublier tout semblant de sa vie terrestre. Elle se créa une identité de toute pièce avec ce qui lui tomba sous la main et avec pour seule connaissance son nom. Elle se fichait du passé, elle se fichait du futur, elle se fichait du temps. Le temps était devenu son ami.
Elle resta longtemps au Pays des Merveilles. Ce qu'elle y faisait ? Elle buvait le thé. Madeline était devenue la nouvelle compagnie du Chapelier Fou, du lièvre de Mars et du petit loir. Elle apprenait chaque jours une manière différente de boire de thé, de se chapoter et de charabiater. C'était une existence parfaite pour elle.
Elle était devenue la Madeline que nous connaissons.
Comble du comble, elle c'était fait un meilleur-ami. Le chat Chess Hire, un curieux personnage aussi fou qu'elle.

Un beau matin, ou était-ce une après midi, une rumeur se fit entendre au Pays des Merveilles : il y avait une nouvelle porte.

Une nouvelle porte ! Voilà qui peut mener à un nouveau chemin, un chemin encore inconnue puisqu'il est nouveau, derrière la nouvelle porte !

C'est donc sans réfléchir que Madeline se lança à passer cette porte.

Curieuse porte, étroite, restreinte, petite, étriquée, réduite, confinée, exigue..

Cette porte mena nôtre chapelière ici, a Ghostly Rose. Pourquoi ? Il n'y apas de raison, pas de sens. De toute manière, les choses ont du sens seulement si on décide de leurs en donner..






♠ THE !  


Nom: Jefferson

Prénom: Madeline

Surnom: Maddie

Âge: 17 ans

Orientation sexuelle: Hétéro

Amour(s) : Le thé !

Frères, soeurs et autres: Elle est la fille du Chapelier Toqué et la meilleure-amie de son meilleur-ami ; "le chat".

Race: J'ai mit sorcier, c'est ce qui se rapproche le plus et la couleur est jolie :3

Pouvoir: Le pouvoir de nous faire tourner la tête ?

Lieu de résidence : Une petite maison qu'elle sortira de son chapeau.




© LIITCHY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi un corbeau ressemble t'il a un grain de sel ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Pourquoi un corbeau ressemble t-il à un bureau ? » → zéphyr.
» Ariel ✝ Pourquoi un corbeau ressemble-t-il à un bureau ?
» Le pack médiéval : pourquoi je ne l'ai pas ?
» Pourquoi avoir choisit les ogres ?
» A quoi ressemble l'eau sur Mars ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Avant de commencer :: Présentation-
Sauter vers: