Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 14 Avr - 23:43

[Suite du Dova au RP "Bien le bonjour, monde du futur !"]


Un peu plus au calme
PNJ: Doan et Evangeline enfants, Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre




Doan laissa sa fille vaguer à ses occupations; celle-ci alla alors dans le salon, s'allonge sur le ventre par terre, près de la cheminé. Elle était en train de jouer avec des crayons qu'elle avait laissé le matin même traîner. Elle les faisait bouger comme s'il s'agissait de poupées mais ne les faisait pas parler.
L'incube laissa aussi Céleste vaguer à ses occupations; elle est assez grande pour savoir où était la chambre de Wesley et si elle voulait le rejoindre ou non et si alors elle voulait demander quelque chose à lui ou sa mère, elle sait qu'elle ne se fera pas jeter. Quant à Evangeline, il est vrai qu'il l'a laissa de côté un moment, non pas qu'il avait trouvé mieux à faire,mais plusieurs que Evangeline est adulte; elle n'as pas besoin de Doan pour savoir ce qu'elle a à faire, de plus, elle est ici comme chez elle, comme à la boutique, elle va et viens à ses occupations, exactement comme si elle était la mère de famille, ici car ici, elle est chez elle.
Doan alors s'occupait des petits ou peut-être uniquement du petit Doan, lui expliquant où ils étaient et ce qu'ils faisaient ici. Il leur fit visiter rapidement le rez-de chausser, déclarant qu'il leur fera visite l'étage le moment venu.
Il parti alors dans la cuisine, demandant à chacun ce qu'il désirait boire. Il est déjà sûr de ce que Evangeline allait prendre: du thé ? C'est en tous cas ce qu'il allait lui se prendre, un bon thé au citron, son préféré.
Au fait non, il n'eu le temps de partir en cuisine que, arrivant devant le salon, il ouvrit grand les yeux. Son poids pourtant pas bien lourd semblait d'un coup lui peser énormément et ses épaules tombèrent.

Doriane chan ?!!

Cette Doriane avait quelque chose de changé, il ne sût dire quoi, mais cela venait de sa texture. Jusqu'ici il connu une Doriane net mais aux couleurs pâlottes. Cette Doriane ci était superbe ! Ces cheveux... Cettes couleur de cheveux était tous simplement sublime ! D'un acajou si brillant qu'il croirait en voir un meuble vernis, des yeux si perçant, d'un jaune si clair qu'à côté la lune vous semblerait bien fade. Elle a une peau qui lui semble plus douce encore, une si jolies poitrine, de si jolies formes...

T'en a mis du temps, soldat ! x)

Mais tu... Te... OU ETAIS TU ?! >< Je te cherchais moi !

Bah j'en sais rien moi ! '.' J'étais là puis après j'ai atterri ici ! Et déjà tu me parles sur un autre ton hein ! J'suis pas ta femme !... Ah non c'est vrai: t'as jamais été marié ! PFRRRT OwO

... -_-

Doan se rendit compte qu'il avait suffisamment parlé seul en publique pour ce soir et même s'il ne le montrait pas, il était soulagé et heureux de revoir Doriane dans sa plus grande forme. Il baissa alors les yeux et remarque que sa fille avait déjà levé la tête vers Doriane. Venait-elle de l'entendre ?!.... Non c'est tous simplement impossible.
Il pensait alors que sa fille essayait simplement de l'entendre ou était partie dans ces délires bien étranges et morbides et que d'ici quelques secondes elle allait demander si tous le monde voyais ce mort se décomposer, crucifié au mur. Mais alors qu'il croisa le regard de son mini lui qui regardait bien Doriane, que ce n'était pas un bug de sa part, qu'il l'a regardait bien elle et pas la cheminé, il se rendit compte que quelque chose se tramait.



Poil la princesse


Dernière édition par Doan Clain le Mar 14 Juin - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Ven 15 Avr - 13:40





TOUT LE MONDE EST CONVIEE !


Bien le bonjour, le monde du futur !





Avant d'arriver à la destination prévue, Evangeline se perdait dans les mots de Mélisandre, en fait elle les comprenait, c'est simplement qu'elle était tellement attentive qu'elle faisait presque abstraction de tout ce qu'il y avait autour. Elle souriait et gloussait parfois, d'ailleurs, lorsque Mélisandre eu finit de parler, après que son père soit d'ailleurs intervenu, Evangeline allait intervenir mais finalement la maison c'était deja dressée devant eux. De toute façon, ce n'est pas Mélisandre qui irait en vouloir à sa marraine de ne pas lui avoir répondu.
Sa marraine ? Tiens, c'est curieux. Pas tant que ça finalement. Il est vrai qu'avant que ce rôle ne lui soit attribuée, Evangeline ne savait pas vraiment et ne c'était pas non plus réellement penchee sur ce principe. Une marraine ,c'est celle qui aura la garde de l'enfant si ses parents viennent à disparaître, dans les gros traits.Nommer une marraine, c'est permettre de faire entrer une personne extérieur dans le cercle familiale. Evangeline ignorait tout cela jusqu'à ce qu'on lui explique et qu'elle se renseigne. Aujourdhui, elle est la marraine de Mélisandre. Ce n'est pas elle qui c'est nommée ainsi, non, c'est son père qui le lui a proposé. Immédiatement, Evangeline c'est sentit privilégiée, et encore maintenant, elle ne peux s'empêcher de sourire a l'entente de son appellation. Marraine, c'est si doux a l'entente, une marraine la bonne fée, c'est plus ou moins un ange gardien ? C'est ce qu'Evangeline devra être pour la petite qui pourtant l'avait blessée, lui donnant une fièvre d'une semaine !
Mais cette histoire semble bien loin maintenant, aux yeux de l'ange adulte.
Cette appellation, c'est peut être aussi ce qui rajoute au fait qu'Evangeline soit très.."mere poule?" avec la petite aux cheveux blancs, sûrement.

Quoiqu'il en soit, voilà que le petit groupe eqt arrive face à la maison de Doan. Evangeline ne s'éternisa pas à observer la devanture de cette maison qu'elle connaît par cœur. Ils entrèrent tous.
Comme l'a dit ma femelle plus haut, chacun vagua à ses occupations. La petite Evangeline suivait consciencieusement son petit amoureux, elle a toujours été gênée dans des endroits inconnues, préférant se raccrocher à ce qu elle connaît, aujourdhui encore d'ailleurs.
Après avoir constaté que oui, la maison etait en travaux, même si son meilleur ami le lui avait deja glisse dans une conversation,notre grande Maman pencha sa tête dans l'escalier.

Celeste ? Tu es la ?

Un bruit de chute se fit entendre. Evangeline ne fut bizarrement pas inquiétée, comme si cette chute etait une habitude. Ce qu'il venait de se passer ? C'est sa cadette, sûrement etait elle dans un endroit où elle n'avait rien à faire, comme la chambre de Doan, la salle de bain, ou peut être meme la chambre de Mélisandre, et sûrement touchait-elle a tout et n'importe quoi et forcément, l'entente de l'appel de maman l'a fait d'exiter, rajoutons à cela qu elle passe sa vie en chaussette depuis maintenant quelque jours et surtout, qu'on parle bien la de Lee-na, la chute est donc toute dessinée.
Celeste ne répondit pas a l'appel de sa mère, à vrai dire elle n'avait pas énormément crié non plus et Celeste devait tenter de se rabibocher dans la chambre de Wesley, si toutefois il ne l'avait pas laissé à la porte mais passons. Lee-na se précipita donc dans les escaliers, sautant les trois quart des marches sans pour autant tomber cette fois et atterrir aléatoirement dans les bras de sa mere.

Oh tu es la mon petit cœur, je t'ai dit de ne pas courir dans les esca..

Marquant une pause alors qu'elle examinait sa fille, Evangeline soupira de manière exagérée, comme pour se plaindre.

Lee-na ! Qu'est ce que tu as fait à tes cheveux ?!

Pour toute réponse, la petite asiatique haussa les épaules et se dégagea de sa mère pour aller a pas de loup rejoindre Mélisandre. Sans doute voulait-elle la surprendre. Elle n'alla saluer personne evidemment, nous parlons bien la de Lee-na.
Secouant la tête, presque désespérée de l'attitude de sa fille, Evangeline laissa couler et avança vers la cuisine, pour y rejoindre Doan qu'elle avait entendu, quelque secondes avant, parler.
Tiens, il venait d'y avoir une réponse ! Evangeline pressa le pas et releva les yeux de son collier qu'elle remettait en place pour tomber sur..

Do..riane ?!

Elle n'avait pas dit ca d'une manière "eh mais qu est ce que tu fais la ?!" mais plutôt "oh, c'est donc Toi!"
Evangeline l'avait tout de suite reconnue. Il faut dire que depuis que cette fantôme fait partie de son meilleur-ami, elle avait eu le temps de le questionner sur son physique, en long et en large. C'est pour cela qu'elle ne se posa pas d'avantage de question sur l'identité de celle qui se tenait présente, ses yeux jaunes et ses cheveux la trahissant.
Evangeline fit les gros yeux devant Doan, en fait, elle faisait des allées retour entre lui et la fantôme plus si fantôme que ça. Finalement, elle choisit de réagir d'une manière plutôt calme, jugeant que de toute façon, rien n'était normal dans cette journée. C'est donc en souriant qu'Evangeline s'avança vers la jeune femme.

Oh mais, je ne m'attendais pas à pouvoir te rencontrer un jour, comment est-ce que tu...

Se stoppant dans son élan, préférant rester derrière la présence masculine de la pièce (OwO), Eva fixait l'ex soldat. Elle la regardait comme si elle etait vouée à disparaître d'une seconde a l'autre , comme si elle ne passait qu'en coup de vent.
Jugeant que son regard pouvait vite devenir oppressant, Evangeline se..présenta ?

Je suis Evangeline, l'amie de Doan ! Mais..oh je suis bête, tu le sais forcément..^^'


L'ange blanche se sentit gênée, elle posait maintenant un physique sur ce qu'elle savait exister mais n'avait jamais vu, elle pouvait maintenant réaliser que tout les moments qu'elle avait pensée passer seule avec Doan n'était pas des moments où ils étaient réellement "seuls". Ca ne la dérangea pas non, c'est simplement qu elle venait juste de réaliser ce point.
L'ange regardait maintenant l'auburn près d'elle, bah alors réagis choupinette !










_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Ven 15 Avr - 21:00


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre







Voilà que Evangeline se mit à parler avec Doriane. Jusqu’ici personne n'a parlé directement à Doriane si ce n'st Lee-lou - mais cette enfant est de toutes manières étonnante sur ce point - et d'ailleurs, Doan a toujours évité le plus possible de parler avec Doriane en publique, si bien qu'il a appris à l'ignorer (ce qui entre nous, lui à valu de ne plus réussir à l'a regarder dans les yeux sans rougir après une nuit intime avec Kiara tellement l'oublie était présent) parfois même Doriane hurlait des choses comme "OH OUI STRIP TEASE GGRATOS ! 8D" quand notre incube se déshabillé pour son bain, se changer... Pour un individu aussi pudique que Doan, imaginez combien cela peut-être gênant... Hors donc, et parce que plusieurs fois on l'a jugé de fou, il a appris à oublier Doriane parfois plus longtemps que prévu et la plupart des cas, c'est vrai, comme ma femelle l'a dit plus haut, quand il est dans la lune c'est souvent jamais sans penser qu'il écoute ce que son fantôme a à dire, ne lui répondant pas mais Doriane s'y est habitué.
Aujourd'hui, c'est bien différent: Doan, son petit lui l'a voyait et on ne peut pas dire qu'il l'a connaissent car le moment où Doriane à fait son apparition dans sa vie était juste après son opération, et Doan s'est fait opéré à 11 ans, dans ces eaux là, donc, il n'est pas censé pouvoir la voir, ensuite Mélisandre bien que pour sa part, on ne peut que penser qu'elle joue à essayer d'entendre des voix. Et enfin Evangeline qui l'a voyait ET lui parlait ! Personne a part lui ne connaissait Doriane, au village, ou plutôt personne n'y croyais ou si encore on y croyais, on ne l'a pas vu alors comment lui parler ? Comment la contempler ? Aujourd'hui ça avait changer et sur l'instant, Doan ne mit pas ça sur le compte du jour étrange qu'est aujourd'hui mais plutôt sur le compte d'une sorte de miracle !

Tu... La voit ?!

Oui, comme je vous l'ai dit et redit, Doan reste très surprit et s’exclama, à la fois heureux et étonné sur l'ange adulte.
L'auburn Va alors toucher Doriane, tous d'abord, rapidement, comme s'il risquais de se brûler, puis, il recommence et remarqua qu'il l'a touchait, qu'il l'a sentait... Jusqu'ici, seule Doriane avait la sensation de le toucher, lui non, a par parfois où il sentait des pressions, quand elle le poussait par exemple mais jamais il ne connu l'aspect de sa peau, de ses cheveux.

Tu es réelle Doriane chan ! *O*


Bah j'crois bien ouais parce que t'a'l'heure là, t'as ton fils qui m'as reluqué bizarre :')

Matte matte.... Mon fils ?

Bah oui ! Wesleyette ! :') Ta p'tite pedale de bambin ! x)

Non ce que je veux dire... Tu sais qui il est ? '.'

Si je sais qui toi tu es je sais qui il est lui... Attends j'vis avec toi d'puis... j'en sais rien moi j'ai arrêté d'compter ! Quelque chose comme 30 ans avec toi !

Ca ne fais que 15 ans, Doriane chan -_-

... Oh putain j'ai pas finis ! =_=

Mais si tu es là alors la petite toi est là également non ? On devrait peut-être la chercher...

Doan se retourne alors et allait se précipiter à l’extérieur quand il reçoit un livre sur la tête. Il se mit la main là où le livre avait cogné et se retourna, demandant pourquoi est-ce qu'elle lui avait fait ça.

Réfléchi soldat ! Pense avec ton cerveau pas avec ton héroïsme ! -_- Tu crois pas qu'un truc sur moi est différent des autres ? Chui sencé être morte depuis 15 ans, je suis là, vivante, tous le monde me voit et m'entends et pourtant j'ai souvenir de ma mort, de toi, de tes bambins, ton ex, ta nouvelle copine..

Ma nouvelle .. eh ? ^^'

Doriane montre Evangeline d'un signe de tête et l'a pointe du doigt en répondant:

Bah j'parle de l'an...

AH DORIANE CHAN TU AS RAISON ! O//O Toi aussi tu as été victime de cet événement mais bien differrament de nous ! Peut-être que tous les esprits sont comme toi ? C'est vrai bien ! Ainsi je pourrais te parler sans t'ignorer et sans avoir peur des autres ! *O*

Doan posa ses mains sur les épaules de la grande Evangeline et surenchéri aussitôt comme s'il ne fallait pas laisser Doriane parler - et c'était son attention.

Evangeline chan n'est-ce pas incroyable ?! Le temps que ce petit problème sera là, Doriane vivra, exactement comme nous ! >w< Ah mais alors ça veut aussi dire....... -_-

Le démon se retourne et lança un regard noir à la soldat en robe de cerise.

On ne fume PAS dans la maison ! >< Maintenant que tu fumeras de VRAIE cigarettes ça sera DEHORS ! ><

... Oh non t'abuses jusqu'ici t'as toujours autorisé ! ><

Parce que c'était tes allusions, pas de vraies cigarettes ! >< Et n'incite pas mon fils !!

... Et toi l'ange, tu fumes ? :')

EVANGELINE NE FUME PAS ! >< C'est un ange ! -^-

Les ange sont pas les meilleurs ! :')

Doriane rigola pendant que Doan la boudait de son côté. Alors la jeune femme, s'installant mieux dans son assise, ce mettant plus qu'à l'aise, s'expliqua:

T'as vu de quoi on l'air nos disputes ? Imagine ça maintenant sans me voir et m'entendre: le pauvre minet, on dirait il cause à un fantôme ! 8D

... Oh Doriane chan tu es vraiment incorrigible :')

Aussi incroyable que cela puisse paraître, alors que l'on pourrait forcement penser qu'il aurait montré bien plus d’intérêt à cette nouvelle Doriane toute vivante, il passa à autre chose car, en vérité, il a toujours vécu avec Doriane et c'est presque comme s'il l'avait déjà oublié, à cette instant, reprenant ses habitudes. Mais il présenta cette femme aux minis, leurs expliquant sans tabous que Doriane, à cette époque est morte depuis 15 ans, qu'elle était soldat de son vivant et que son coeur lui a permis de le garder, lui en vie. En parallèle, le petit Doan tira une sale tête, tous d'abord on ressenti de la peur dégagé de son aura, puis, un certain soulagement car, si l'adulte parle aujourd'hui, c'est que normalement l’opération s'est bien passé car, oui, la peur que son coeur ne le lâche, étant petit l'a toujours effrayé. En y repensant, son coeur, celui d'origne a commencé à faire des siennes alors que son couple avec l'ange avait été brisé. A dire ainsi, on pense à une rupture soudaine et brutale. Non, cette rupture a été soudaine c'est vrai, mais le duo n'a jamais cessé de s'apprécier, de se fréquenter, il n'y a jamais eu de discorde si ce n'est qu'une ou deux petites disputes pas bien méchantes car bien sûr, ce n'est pas parce que l'on se dit "meilleurs amis" que l'on s'associe à 100%: il y a toujours des failles, des désaccords et c'est normal et même si c'est difficile à croire, Doan mâche de moins en moins ses mots depuis que son démon l'a laissé tranquille, à 17 ans (16 ans sur l'année de ses 17 pour être exacte) et donc, s'il peut donner son avis sur un sujet, il s'en fiche que se soit sa soeur, le boucher ou Eva - bien qu'il dose ses propos selon la personne en  face de lui - mais bien qu'il soit parfois le lanceur de dispute, il n'aime jamais quand ça dure dans le temps. Peut-être que c'est à fréquenter cette peste de Kim qui l'a rendu aussi téméraire ? Qui sait, Kim n'a jamais eu la langue dans sa poche et on sait ce qui lui ait arrivé à cause de ça...
Le grand Doan souris à son petit lui, lui déclarer que eux aussi, comme les deux Evangeline, il allait avoir droit à quelques explications le moment venu.

Mais en attendant réchauffons nous, j'ai froid ! >< Evangeline je t'ai préparé un thé, j'espère que c'est ce que tu voulais, si non tu sais bien que ce n'est pas un soucis de te faire autre chose ! ^^ Je t'ais mis à infuser celui que tu voulais goûter la dernière fois, mais tu n'avais pas le temps malheureusement :')

Il vit alors que la petite Eva ne semblait pas bien à l'aise comme si elle n'osait pas bouger. Il est vrai que Evangeline n'a jamais été à l'aise dans les lieux qu'elle ne connaissait notamment quand il s'agissait de l'habitat de quelqu'un; il se rappelle de la première fois où elle est entré chez sa mère, elle était si gênée ! Doan trouvait ça tellement adorable.

Tu es ici chez moi Evangeline ! ^^ Regarde comme le toi adulte s'y sent comme chez elle ! ^^ Elle est chez elle, tous comme toi alors ne soit pas aussi gênée ! ^^ Doan ne touche pas à ça s'il te plais -^-

Oui bien, alors que le petit Doan connait parfaitement le point faible du grand Doan - puisqu'ils se partagent tous les deux cet handicape à l'oeil droit - il en avait profité pour se mettre à la droite du grand pour faire son curieux et poser ses pattes sur des objets. Comment le grand le savait alors s'il ne l'avait pas vu ? Parce que c'est lui et qu'il se connait et qui d'autre que Doan lui-même peut savoir combien il peut être curieux et maladroit à la fois ? Ajoutons cela à un objet fragile et on comprends pourquoi Doan ais montré cette... Heu... Forme d'autorité. Mais cela marcha puisque le petit se retourne après avoir sursauté - il ne s'y attendait pas - et retourne auprès de Evangeline, la petite.

Evangeline chan, peut-tu venir s'il te plais ? ^^ J'ai besoin de toi pour le dîner ^^

En réalité cette appel voulait surtout dire "j'ai besoin de te parler un peut plus en privé" et il est sûr que l'ange aura compris, parce qu'il ne faut pas se leurrer, elle semble cruche comme ça, et Doan vous le confirmera bien qu'il le dira ainsi "Evangeline chan est resté enfant et est souvent dans ses rêves de petites filles :3" mais entre nous ça veut surtout dire "elle est niaise" mais c'est comme ça qu'il l'aime, notre ange teuteuche. Or donc, oui, pour en revenir, il semble entièrement niaise mais elle en est de loin idiote, et Doan en est pleinement conscient et a même toujours la tendance de prendre sa défense quand Wandy, sa soeur se fiche d'elle.

Le problème avec cette cuisine c'est que l'on ne peut s'isoler pour véritablement parler en privé -_- Heureusement que Doriane parle assez fort ! On dirait une femme de bistro ! :') Une... Barmaid ! XD







Poil la princesse


Dernière édition par Doan Clain le Sam 30 Avr - 23:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Sam 30 Avr - 15:45





TOUT LE MONDE EST CONVIEE !


Bien le bonjour, le monde du futur !



Le sourire qu'affichait à ce moment là Evangeline était éclatant. Soulagée d'être rentrée "chez elle", ou du moins dans son deuxième chez elle, l'ange commençait petit à petit à décompresser : ses deux enfants étaient chez là, sa petite elle était saine et sauve et tout allait pour le mieux. Regardez même, Doriane apparaît enfin au grand jour !
Durant tout le moment où la pin-up et le loliboy papotèrent, l'ange écoutait en gloussant, sans décrocher le regard de la fantôme. Pour une fantôme, elle n'avait pourtant rien de transparent, au contraire, elle dégageait un charisme qui pouvait presque rappeler celui de Wandy, en moins..vulgaire ? Quoique pour ce point, les débats restent ouvert compte tenue du nombre de vulgarité que balançait la rousette à la minute, celons les oreilles de nôtre grande ange.
Après avoir réagi à la querelle entre les deux occupants du corps Clain par des gloussements, Evangeline se vit prise par les épaules, son meilleur-ami s'adressait à elle. Oui, tout le reste, tout le avant était passé à la trappe, il faut dire que ce n'est pas le genre de nôtre maîtresse d'école d'écouter des discutions qui ne sont pas les siennes alors elle avait simplement survolée la dernière.

Petit problème ? '.'

Cette remarque faite à voix basse fit prendre tout son sens à ce qu'il se passait. Cette soudaine apparition des minis était liée à l'apparition de ceux qui ont été mais ne sont plus, c'est ce que se dit l'ange en regardant Doan. Après avoir hoché la tête, elle répondit d'ailleurs.

Ah, oui ! ^^ Mais ça veut dire que..

Cette phrase prononcée presque à l'unisson avec son meilleur-ami n'avait pourtant pas le même but, non, l'ange elle allait simplement dire qu'il fallait lui préparer la chambre d'amis.
Alors qu'un nouveau petit crépage de chignon se fit entendre entre les deux rouquines, Evangeline en profitait pour aller replié une couverture qui trainait, Wesley étant sans doute passé par là.
L'ange jetait des coups d'oeil aux alentours, constatant que sa petite fille s'arrangeai au mieux pour embêter sournoisement Mélisandre et que sa petite elle restait plantée au milieu du salon, écoutant attentivement les explications que lui donnait le grand Doan.
Ses explications, Evangeline ne les écoutas que très brièvement, elle ne se sentait pas véritablement concernée et son instinct de maman-de-maison la poussait à plutôt faire un petit peu de rangement, comme elle l'aurait fait dans sa propre maison.
L'ange adulte acquiessat à ce que lui avait dit son ami concernant le thé qu'il lui avait préparé, rajoutant que c'était ce qu'elle voulait de toute manière, puis, elle releva de nouveau la tête lorsqu'elle entendit qu'ici, la "grande Evangeline" se sentait comme chez elle. A ce moment la, Evangeline époussetait un coussin, cette remarque la fit sourire si bien qu'elle finit par lâcher le coussin et aller poser ses mains sur les épaules de la petite elle.

Ne sois pas si timide, toi et moi savons pertinemment que tu as envie de visiter alors vas-y, mais ne touche à rien et ne vas pas a l'étage pour l'instant, je t'y emmènerait lorsque nous irons parler, d'accord ? ^^

La mini blonde déclara qu'elle attendrait sagement sur le canapé, prenant par la main son petit ami pour l'entrainer aussi sur celui-ci. Au moins ici, l'ange pourra l'avoir à l'oeil bien qu'elle sâche qu'elle est loin d'être le genre d'enfant à problèmes. Oui, si la petite Evangeline était laissée dans une pièce remplie de bonbons avec l'ordre de ne toucher à aucun d'eux, elle obéirait sans discuter.
Trève de narration inutile, l'ange adulte partit se mettre face à Doriane,elle ne lui avait pas encore adressé la parole depuis tout à l'heure, sans doute se sentait-elle légèrement intimidée, impressionnée serait le mot plus juste.

Les enfants,ils n'ont pas été trop surpris en te voyant ? ^^

Cette phrase lancée un peu à la manière d'une méfiance qui traduisait un "tu leurs a pas fait peur ?" rappelait terriblement le moment où Wandy avait présenter Kim a l'ange, il y a 10 ans de cela. Ce jour la, la première remarque de l'ange au jeune coréen concernait ses enfants avec qui il avait été en contact. Il ne faut pas prendre ça comme une attaque mais simplement comme la réaction d'un instinct maternelle. Quand bien même Doan connaissait Doriane et même si l'ange a une confiance aveugle en ce dernier, elle elle ne connait pas la jeune femme, c'est donc tout naturellement qu'une pointe d'inquiétude était venue la titiller lorsqu'elle eu compris que depuis tout de temps, Doriane était seule avec les enfants. Mais cette remarque passa vite à la trappe puisque l'ange, en saisissant sa tasse de thé, se rattrapa aussitôt.

Ehm..excuse moi, c'était sûrement un peu trop brusque et mal tourné ^^' Je veux dire, je suis heureuse de te rencontrer, il faut dire que j'ai beaucoup entendu parler de toi et savoir que je ne pouvait pas te voir, ça me..disons que c'était légèrement frustrant et..

L'ange fût couper dans sa discution maladroite par son meilleur-ami qui l'interpella dans la cuisine, comme l'a dit plus haut ma femelle, elle comprit ce petit code et posa sa tasse avant de pencher la tête rapidement comme un salut envers l'ex militaire en souriant. Elle fit également un signe de la tête à sa petite elle, qui avait réagit à l'appel comme si c'était elle qui devait se déplacer.
Evangeline se dirigea dans la cuisine et écouta ce qu'avait à lui dire le petit auburn en se servant un verre d'eau avant de lui répondre par un hochement de tête en se posant contre le plan de travail.

Elle n'a pas l'air si désorientée je trouve, elle est forte, je pense qu'à sa place, je me serai sentie tellement étrange et apeurée ^^"

Après un léger soupir de soulagement, l'ange continua.

Quelle journée, je me sens vraiment fatiguée et pourtant, je sais qu'il me reste encore pleins de chose à faire.. mais je suis soulagée que ce ne soit que ça, je veux dire, lorsque j'ai vu le ciel tourner ainsi, je m'attendait encore une fois à l'arrivée de quelque chose de dangereux et finalement, ce n'était que nous, quel danger :'3

Après avoir gloussé à cette petite boutade légère, Evangeline se mit face à Doan.

De toute manière, je ne pense pas que quelqu'un viendrait nous épier ici, alors on peut parler sans craintes ^^

En retirant son petit gilet court bleu, Evangeline le mit en boule dans sa main en continuant.

Préparons le diner, j'irai parler avec Evangeline ensuite, a moins que j'y aille avant, je ne sais pas vraiment ce qui est le mieux, elle est curieuse la, regardes comment il gigote ses jambes, je sais bien qu'elle n'attend qu'une chose c'est que j'aille lui parler ^^'

En fixant le petit couple plus loin, Evangeline se mit soudainement à ricaner en tournant les yeux vers son chère ami.

Je ne me souvenait pas de toi aussi petit, regarde comme je paraît grande à côté de toi ! :'3

En se tournant une nouvelle fois pour se mettre bien de face, Evangeline se mesura.

Peut-être qu'il y a encore ce meme écart aujourd'hui, pourtant je n'en est tellement pas l'impression ! En fait,peut-être même qu'un jour, ce sont nous qui iront rendre visite à nos nous du futur et à cet instant-même, je te dirait "Regarde comme j'était plus grande que toi !" et tu me répondras par une tape sur l'épaule parce que lorsque tu seras vieux, je t'imagines bien plus aigri ! :'3

Evidemment que l'ange savait que ce qu'elle disait, ce n'était que des fabulations ; premièrement parce que son meilleur-ami ne pourrait pas viellir : il est immortel, deuxièmement parce qu'elle aussi, pour les besoins de la narratrice moi-même, ne viellira jamais. Le plus important dans tout cela était le message transmis : même lorsque nous serons "vieux", nous serons encore ensemble, voilà ce que s'imaginait l'ange;
Il y a quelque instants, en voyant Doriane "vivante", l'ange c'était imaginer retrouver Kim Dae, mais cette pensée n'a été qu'un éclair puisqu'Evangeline savait que Kim ne pourrait pas revenir, peut-être même est-ce mieux ainsi en vérité, si il venait à revenir, le fait qu'il doive repartir serait bien trop pesant. La ou il est, il est forcément heureux. Evangeline aussi est heureuse là où elle est, puisqu'ici même, dans cette cuisine et face à ce rouquin, elle est a sa place.










_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s):

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Dim 1 Mai - 1:14

[Je sais pas si c'est parce que j'ai mangé un truc hilarant, mais tu m'as trop fais rigolote ! XD Déjà sur le titre au lieu de mettre "un peu plus au calme" t'as gardé "bienvenu monde du futur ! " ! :') Et après, tu as marqué "ses deux enfants étaient chez là"... Chez là ? C'est qui "là" ?! XD en vrai j'ai ris tous le temps :') J'crois j'ai vraiment mangé un truc hilarant '.']





Umm ?

La question de l'ange à Doriane étonna celle-ci. Comment et pourquoi les enfants aurait-elle peur d'elle ?
Doriane sait qu'elle est intimidante parfois de part sa force hiérarchique qu'elle sait imposer par sa tenu, son vocabulaire peut-être crue et ma p'tite femelle à bien raison de comparer Doriane à Wandy ou plutôt, Evangeline n'est pas dans le tord quand elle compare ces deux forces car même si Wandy s'est bien calmé entre autrefois et aujourd'hui, les deux sont fortes, presque jumelle, et peut-être est-ce aussi grâce à Doriane que Doan tiens plus facilement tête face à sa soeur, bien plus qu'avant: il a dût s'imposer face à l'ex soldat, lui prouver ses valeurs, alors, oui, je reste persuadé que Kim Dae a fait l'objet d'un certain model pour Doan quant à l’apprentissage du narquois, du sarcasme - quoi que Doan ne soit pas sarcastique... quoi que - mais Doriane lui a prmis de mettre en oeuvre ce qu'il a appris du coréen car, il ne faut pas se le cacher, le démon s'est greffé à son ami, au fiancé de la veuve Evangeline pour l'imiter et alors se dégagé du titre de "victime" de "soumis" pour alors se ranger plutôt dans le genre "personne gentille et douce mais à ne pas titiller trop longtemps quand même" ce qui fait du Doan d'aujourd'hui un Doan toujours très fragile émotionnellement parlant - physiquement aussi - mais qui pourrait plus facilement tenir tête qu'avant dans des situation où il aurait baissé les yeux et la tête, aujourd'hui il fixe son regard dans celui de l'oeil et aura presque tendance à sourire sournoisement. Une personne provocante donc ? Oui, Doan est devenu provoquant mais pas autant que sa soeur, ou Doriane. Pour n revenir d'ailleurs, Doan se serait qui gagnerais un bataille de je-ne-sais-quoi entre la vampire et la militaire.
Quoi qu'il existe une grande différence: Wandy est naturellement dure. Doriane a appris à l'être.
Doriane est fille de militaires et est devenue militaire. Doriane a dût "survivre" à l'écrasement de ses supérieurs, elle a dût faire ses preuves. Et elle a réussis. Comment ? Comme Doan: en évoluant. En copiant ses aînés, les limitants et ainsi est née une Doriane "professionnelle". La Doriane "professionnelle" est donc une Doriane qui est forte, coeur de pierre mais non pas sans émotions, râleuse, mais la vraie Doriane, celle qu'elle redeviens entre chaque mission est une Doriane vivante qui profite de sa vie, de ses amis, qui rie, chante même si ses notes son fausses.
Doan et Doriane se sont souvent retrouvés seuls et ont souvent échangés presque sans tabous, ont appris à se connaitre, la militaire conseillant très régulièrement son hôte pour tel ou tel chose. C'est elle qui lui a parlé d'entreprise, d'ouvrir quelque chose alors que Doan qui lui, se serait vu professeur de mathématique, pensait son avenir professionnel mis à l'eau.
En échangeant, en se confiants, en rigolant, en se disputant aussi parfois, Doan a appris que derrière cette Doriane râleuse et vieille fille se trouvait en vérité une jeune fille qui a eu des chagrins d'amour, elle aurait même été tué à cause de ça; son petit ami alors l'aurait trompé la veuille; sur le champs de bataille cette histoire l'aurait tellement travaillé qu'elle c'était allumé une cigarette, erreur d’inattention qui lui a coûté la vie. Doriane malgré tous est une fille, une jeune femme de 15 ans qui alors, se projetait elle aussi un futur: elle ne voulait pas rester éternellement dans les tranchés, elle voulait également fonder une famille, se marier. Elle avait même des prénom pour ses 3 futurs enfant: elle voulait 3 filles: Charlotte, Mariane et Mélisandre.
Doan n'appris pas tous de suite tous ça biens sûr, ce fut après, bien après qu'il est quitté sa forme incube pour revenir en tant qu'humain. Oui, tous ça il l'appris par lui-même d'abord, alors qu'il fut surpris de voir Doriane aussi attaché à son fils, Wesley. Au niveau des sentiments, alors qu'elle peut se montrer comme Anku a les montrer en criant, Doriane peut aussi être très douce et compréhensive, là est donc la phase "vraie Doriane" celle qui aurait fait une bonne grande soeur, une bonne future maman. Bien que Wesley ne la voyait ni l'entendait, elle le félicitait pour ses bonnes notes, le réconfortait quand il tombait de son vélo alors qu'on le lui avait enlevé les petites roues à l'arrière, le grondait quand alors il faisait des bêtises. Doriane aurait presque put être la maman de remplacement quand Kiara était au travaille ou quand elle partait pour X ou Y raisons, elle aurait put être une deuxième maman quand alors, Kiara est partie définitivement. Ou alors plutôt une nounou, une gouvernante ?
Doriane l'a très souvent dit à Doan: "Wesley est ce qu'il est: un petit con écervelé qui a besoin d'être recadré avec plus d’entrains, mais elle l'adore comme si elle était son exemple, sa grande soeur".
Avec le temps, Doan compris que malgré qu'elle soit morte et que physiquement elle soit resté à ses 15 ans, les envies de Doriane ont évolué avec les années; à l'heure actuelle, elle devrait avoir 30 ans, l'âge d'être maman et pourtant, elle est morte, jamais elle n'aura la chance de goûté à se privilège, parfois l'horreur et la fatigue d'être parents - non pas que Doan regrette d'être père mais il ne dira pas non plus que c'est tous les jours une partie de rigolade; il a lui aussi ces coups deras-le-bol - mais jamais il ne pouvait l'aider pour ça alors qu'elle en avait tant fait pour lui.
Puis est arrivé de nul part cette petite aux cheveux blancs. Sa fille apparemment, celle de Doan. Des recherche ont été effectués mais seul les tests sanguins ont révélés que la petite était sa fille, riens d'autre comme si Kiara a tentée d'effacer son existence, et pour couronner le tous, la petite elle-même n'en savait rien de sa vie avant d'être devenue "un monstre". Comment s’appelait t'elle ? Il fallait lui donner un nom, bien sûr. Une identités. Doan a toujours rêvé avoir une fille, mais jamais il n'a réellement cherché un nom, pensant qu'il lui viendrait sûrement le jour J, et puis, lui est venue cette évidence; à l'avant bras de la petite fille, une sorte de code fait à l'encre de marqueur qui commençait à s’effacer était quelque peut visible: M-115. C'est sûrement comme ça qu'ils l'appelaient "l'à-bas". M... et alors que qu'il vécu cette nouvelle, celle que la petite avait été déclarée comme étant sa fille biologique, comme celle de l'arriver d'une princesse dans sa vie, un prénom lui venu, un prénom qui sonnait comme celle d'une Dame: Mélisandre.
En tant que fantôme, Doriane est obligé de suivre Doan, sans ça, elle perds de son énergie pour se matérialiser; ça ne lui est aucunement nocif mais ça lui est en tous cas désagréable comme sensation, et était donc là quand Doan a ainsi nommé sa fille. Doriane ne montre pas facilement ses émotions, disons qu'ils se voient dans le regard bien qu'elle est essayé d'apprendre à camoufler cela, mais elle vit cette acte comme une sorte d'hommage à une des filles qu'elle n'aura jamais. Doan lui a alors appris plus tard que ce prénom lui est venu d'un coup, qu'il aurait aussi bien put l’appeler autrement mais qu'aussi bien, ce n'était pas plus mal: après tous, Doriane et lui sont liés, l'organe qui lui permet d'aimer est son cour et ce coeur appartenait autrefois à la militaire déchue.
Doriane n'a jamais remercié Doan, ni même dit ou demandé quoi que se soit à ce sujet. Ils se sont comprends instinctivement, tous simplement.

Doriane ne put alors rien répondre à Eva, celle-ci tentant de se rattraper sur son approche qu'elle jugeait trop soudaine et brute peut-être... Aurait-elle peur que Doriane lui braque un fusil sur la tempe ?
L'ange n'eu le temps de terminer qu'elle fut interrompue par ce trouble fête de Doan. Doriane alors resta sans rien dire, regardant la blonde s'éloigner dans la cuisine. Elle sourit alors et ouvrit une canette de bière - d'où la sortait-elle ?!! - et riant intérieurement.


Cette ange...

Elle finit sa gorgé et se parla à elle-même d'une voix basse.

Comme si j'faisait peur aux gosses ! J'ai pas d'ailes dans le dos ou une apparence diabolique cachée, moi ! -^- Je suis humaine, rien de plus normal, MOI ! -^-

Elle releva l'oeil vers les minis Dova qui bavassaient, roucoulaient. Doriane n'a jamais connu cette époque de la vie de son hôte mais connaissant les sentiments que celui-ci à envers sa dite "meilleure amie" elle ce l'était imaginé comme ça, tous pareil. Elle se remit alors à boire une gorger de sa boisson et se mit à brayer comme à son habitude, sûrement sur Lee-na, Mélisandre ou le petits couples pour y montrer son autorité - et surtout en profiter qu'on puisse la voir et l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Dim 1 Mai - 2:40


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre




Bien évidement, exactement comme si Evangeline vivait depuis toujours ici, Doan l'a laissa se servir comme si chez elle elle y était, car, pour Doan, c'était le cas et cette idée n'en était pas sous entendu pour quelque chose de plus sentimentale. Elle vague à ses occupations comme sa soeur, Wandy, le ferrait, comme Doriane le ferait sûrement, comme ses enfants le ferraient. Evangeline fait partie du cercle familiale et ce, comme je l'ai dis, sans sous-entendus.
Doan, notre petit démon frileux, c'était entre temps vêtu d'un pull en laine couleur beige et marron aux manches bien trop grandes pour lui - sûrement à t'il trop souvent tiré dessus pour couvrir ses mains qui, même avec des gants, semblent geler ? - il tenait ainsi sa tasse, les manches lui arrivant à mi paumes, semblant à la fois se réchauffer avec la chaleur de son thé, et à la fois se protéger des brûlures. Il regardait Evangeline vaguer à ses occupations en lui souriant comme s'il était voué à faire cela jusqu'à se qu'ils se mettent à parler.

Doriane est difficilement perturbable, ou plutôt peut-être qu'elle est intrigué, mais elle ne le montre pas. Elle cerne plus facilement mes ressentis que moi je ne cerne les siens. Peut-être aussi que ça lui fait du bien d'être "revenue à la vie".

Après avoir largement soupiré, Evangeline fit par de son propre ressentie. exténuée, fatiguée, oui, cela se voyait sur son visage qu'après avoir manger, il ne faudrait pas qu'elle tarde à aller se coucher. Il riait à la remarque de l'ange: oui, le débarquement du petit couple Dova est un danger à ne surtout pas négliger, olala ! Mais lui-même se sentit fatigué. Non pas épuisé, juste, le petit coup de barre du soir c'était installé, néanmoins, cela ne signifie pas qu'il s'endormira d'un coup - Doan a d'ailleurs un sommeil très dur à démarrer, mettant plusieurs heures à s'endormir, sûrement est-ce dût à son hyper-activité refoulée.
Evangeline alors reprit quelque peut son sérieux, déclarant à Doan qu'on ne viendrait pas les déranger pour le moment. Celui-ci acquis d'un signe de tête et posa sa tasse sur la paillasse, s'y adossant aussi.
Doan tourna seulement la tête et le haut de son corps pour y voir la petite Evangeline qui s'excitait seule, à la manière Evangeline bien sûr - ce qui est un manière relativement plus calme te moins turbulente qu'un certain Doan de 8 ans qui semblait ne pas pouvoir tenir assis plus de 10 secondes sur le canapé, faisant allés et retours, gesticulant inutilement. Ce n'est pourtant pas un Doan "excité" ou "anxieux" de quoi que de soit, c'est simplement un Doan normal, le Doan de tous les jour version enfant, l'adulte ayant déjà bien moins de piles bien qu'il ait des piques de trop plein d'énergie parfois.

Tous en sortant ce qu'il avait prévu pour le dîné et étalant les ingrédients sur le plan de travail, il répondu à Evangeline dans un calme serein alors qu'intérieurement, il tremblait.

C'est justement de ça dont je voulais te parler.

Peut-être n'avait-il pas parlé assez fort, Evangeline se mit à parler des minis eux ce qui intéressait tout autant le démon qui se redressait et les regardait. Doan alors leva un sourcil en poussant un petit son semblable à celui d'une indignation mélangé à un petit rire. Il sourie à Eva: qu'entend-t'elle par "je parait grande à côté de toi" ? Evidemment, Evangeline ! Tu es plus  âgée que lui et Doan lui-même n'a jamais dépasser la moyenne de poids et de taille - sauf quand il était bébé où sa propre mère le surnommait "sumo".
L'ange se mit bien face à lui, semblait se mesurer à lui.

Ai-aigri ?! Evangeline chan ! ><

Doan croisa les bras et gonfla ses joues en signe de mécontentement, tournant même la tête sur le côté.

Pourquoi penses-tu ça ? t puis je ne suis pas si petit que ça ! Je suis plus grande que... Cassie chan ! -^- Peut-être que j'ai toujours dût lever la tête pour parler aux autres, mais ça sera toujours le cas ! -^- Tu es vraiment méchante Evangeline chan !

Il ouvrit un oeil pour regarder Evangeline et se mit à glousser en se remettant face à elle.

Peut-être as-tu raison, je serais peut-être aussi aigri que Doriane chan plus tard. ^^

Il retrouva quelque peut son sérieux et observa Evangeline. Peut-être sentait-il que son regard était trop insistant sur l'ange, alors il le retira et rougit légèrement. Il se ré-adossa au plan de travail et fixa un point au hasard au sol. Il dit alors d'une voix globalement basse mais assez forte pour que si Evangeline a à entendre, qu'elle n'ait pas à tendre l'oreille. Alors peut-être parlait-il à lui même et qu'il n'attendait pas forcement une réponse mais peut-être voulait-il aussi que son amie entende:

Penses-tu que dans notre futur, nous serions encore toi et moi ensemble, comme nous le sommes aujourd'hui ?

Il marqua une pause non trop longue ou courte, simplement le temps de comprendre le sens de la phrase et de se l'a répéter une ou deux fois supplémentaire et continua.

Nous étions si proche autrefois. Non pas qu'aujourd'hui c'st différent... Si, c'est différent. Je ne puis dire que je n'y vois plus d'amitié entre nous, au contraire, je l'a sent prendre tellement d'ampleur de jour en jour, peut-être même que... Quelque part, peut-être que le départ de Kiara et la perte de Kim Dae nous a rapproché. Je pense pas que l'on se perdait de vu: nous nous fréquentons régulièrement même quand ils étaient encore là et quand alors nous nous voyons pas,  Kim Dae et moi avions nos boutiques voisines, nous nous réunissons très souvent dans la boutique de l'un l'autre ou à l'extérieur lors des périodes creuses pour parler. On parlait de tous, des enfants, ont critiquaient nos clients aussi *rire* et entre tous ça, nous parlions de toi. Pourquoi ? Parce que Kim Dae t'aimait, parce que tu me manquais. Enfant, nous nous voyons tous les jours puisque nous étions à l'école ensemble, même après notre rupture, c'était un peut comme s'il n'y avait jamais eu de rupture finalement. Tous à changé quand nous sommes entré à l'âge adulte. Nous avions déjà notre début de famille, notre chez-nous, notre histoire respective, chacun de notre côté. Notre travail. Tous cela nous éloignait tellement... Je t'avouerais qu'à une période, j'eu peur de te perdre, que notre vie professionnelle et familiale allaient prendre le dessus sur notre histoire commune. Finalement, il y eu quelque chose, je ne sais quoi, et l'espoir est revenu. Mais enfant, ce Doan que tu vois là-bas n'imagine pas ça lui. Il s'imagine un futur où tous les jours il te verra, où tous les jours sera comme une retrouvaille avec toi. Vois comment les choses et le temps nous a changer, nous à éloigné toi et moi. Je ne doute pas en notre amitié, loin de là, je doute simplement sur le futur: plus tard, peut-être que l'un d'entre nous déménagera pour une quelconque raison, que l'on se perdra de vu d'années en années et que finalement, on s'oubliera. Nous n’oublierons pas notre histoire commune mais on oubliera de se donner des nouvelles ou bien, le temps nous manquera peut-être. Evangeline, je te pose alors cette question:

Il releva alors la tête vers l'ange, la fixant droit dans les yeux, un air qui ne donnait lieux à aucunes émotions visible.

Qu'en serait-il de notre futur, Evangeline chan ?






Poil la princesse


Dernière édition par Doan Clain le Dim 1 Mai - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Dim 1 Mai - 11:38

Evangeline a écrit:




Evangeline, Doan, Céleste, Mini-Dova, Doriane, Wesley, Mélisandre,Lee-na.


Un peu plus au calme.



Ce soir, Evangeline était décidément fatiguée. Vous n'êtes pas sans savoir que lorsqu'on est fatigué, on a les nerfs a fleur de peau et nos émotions ce décuplent, c'est certainement ce qui a fait que lorsqu'elle écoutait parlér son meilleur-ami, après lui avoir rit au nez d'une manière tendre, Evangeline se trouvait troublée. De quoi parlait-il ? Du futur, de leurs futur ! Ce pourrait-il que ?..Non, les envies de romance de notre ange allait devoir se canaliser.
Parce que oui, depuis un petit moment, Evangeline se surprenait a avoir des envies de romantisme, qui plus est avec une personne bien précisé. C'est pour cela que depuis un certain temps, il lui arrive d'avoir des frissons, des vagues de chaleur lorsque son meilleur-ami lui donne des gestes pourtant si naturel pour le duo tel qu'une caresse ou un bisous, rien de bien étonnant comme je viens de vous le dire, mais pour le cœur juvénile de notre maman, ce n'est finalement plus rien du tout. Quelque fois, en rentrant le soir et lorsqu'elle est seule, elle se surprend à penser à lui en souriant, parfois essaye t'elle même d'ôter des idées inappropriées envers un ami en se secouant la tête mais rien n'y fait, ces pensées sont la. C'est pour cette raison qu'en dépit de les chasser, Evangeline se met à les apprécier, causant qu'elle se comporte légèrement différemment envers son "meilleur ami", se montrant plus attentionné encore et surtout, plus présente. En dehors d'être plus présente parce qu'elle en ressent le besoin, je dois avouer que notre ange a en fait pour envie de se faire voir sous son meilleur jour, Nous connaissons pourtant la tendance qu'à notre empotée a tout faire de travers lorsqu'elle se met la pression, parfois même fait-elle vraiment tout de travers avec lui, mais ce qui la fait sourire est qu'il sourit quand même.
Oh, je sais et elle même le sait que les sentiments qu'elle commence a non pas développer parce qu'il faut dire qu'ils sont la depuis..toujours dirais-je mais bien à dévoiler sont des plus dangereux. C'est du moins ainsi qu elle le voit, comment peut elle se remettre à aimer celui qui est sencee être son meilleur ami ? Comment peut elle espérer qu'il arrive sur son cheval blanc pour la demander en mariage ?
Oh oui, les songes de notre femme enfant sont aussi innocent oui. Ah, ce premier amour lui cause de nouveau les affres qu'il lui causait autrefois, mais à la différence, la, ce n'est vraiment pas le moment.
Or donc, les mots que lui adressait Doan, elle les écoutait avec attention, serrant dans ses mains son petit verre d'eau. Il lui faisait comprendre qu'ils s'étaient rapprochés. Ah ? Avait-il perce a jour les combinés détournés et faite insouciemment de notre ange pour être un peu plus..la ?
Non, il mettait ça sur le terme de la disparition de leurs deux ex concubins. Peut être était-ce vrai, peut être que c'est le manque de Kim qui causait ça, l'ange de l'était souvent demandé, aussi l'avait-elle demander a Kim lui même a travers ses prières du soir, mais pour toute réponse, elle n'avait que la réponse de son cœur qui traduisait un approximatif :"Iduote, c'est lui que tu aimes depuis le début." Il ne faut pas croire, la conscience d'Eva n'est pas si ignorante qu'elle l'est, elle sait beaucoup de chose mais préfère feindre l'innocence et la douceur. Combines de fois c'est-elle excusé auprès de "Kim" pour les sentiments qu'elle développait, mais étonnamment, elle savait que ce que lui aurait dit son ex fiancée ressemblerait plus à des encouragements qu'à une trahison (disgraaaace).
Bref bref bref, Doan vint ensuite à regarder notre ange vien plus fixement, et il lui posa une question. La manière franche qu'il avait employé avait rosir les joues de notre ange qui le fixa d'abord, un peu niaisement.

Je..


La réponse se dessina ensuite d'elle-même et elle releva les yeux qu'elle venait de baisser pour faire face à cette interrogation.


Non. J'allais dire que "je ne sais pas, dans un sens peut être que c'est vrai, je ne sais pas ce qui peut nous arriver demain ou dans dix ans. Pourtant, j'imagine tellement bien notre vie futur, comme je viens de te la décrire ! Tu me soutiendras et sera la lorsque Céleste partira pour ses études et moi, je ferai de même pour Wesley, je sourirai toujours alors qu'il sera grognon et toi, tu donneras à Céleste l'affection qu'elle n'arrive à trouver en moi, parce que j'ai toujours douté que Jim le lui en donne, non pas qu'il ne l'aime pas, je sais bien que c'est absolument faux, mais disons que Jim reste Jim..

Evangeline se stoppa et grimaça

Oh, je m'éloignes..


Evangeline est incapable de ça, de raconter une histoire en allant directement d'un point a à un point b, il faut toujours qu'elle s'éloigne et diverge sur autre chose, oubliant parfois même carrément de dire le plus important ! Rajoutons à cela que lorsqu'elle est mise sous une certaine pression, et ce comme l'a dit ma fiancée dans le cémeste d'avant, Evangeline s'égare et détourne le sujet. Mélangez ses deux facettes et soupoudree le tout de sentiments, vous obtenez ça : un raclntage de vie.
Il est vrai que même pour raconter qu'elle est simplement aller acheter de la confiture, l'ange s'attarde sur des détails tels que ce qu'elle a manger le matin ou comment elle a réussi à trouver la boutique. C'est comme ça qu'elle est, elle aime raconter, aussi maladroitement et agaçant que cela puisse être.
Mais l'ange tenta de se rattraper en continuant.

Ce que je veux dire c'est que, dans toutes les épreuves ou nouveautés que l'un ou l'autre allons commencer, je peut te dire sans crainte que pour ma part, je serai là.

Ces derniers mots, elle venait de les prononcer en affrontant le regard de son meilleur ami, mais ensuite, elle vint à baisser les yeux.

[color:5906=00ffff]
Si demain tu venais a déménager, je suis désolé mais..mais je serai obligée de te suivre. Doan, ce que je dit va peut-être paraître égoïste mais même si j'aime et ai une histoire avec toutes les personnes du village, ce serait mentir de dire que l'histoire la plus importante que j'ai eu c'était avec toi, de ce fait, je ne pourrait ni y imposer une virgule et certainement pas un point, pour une quelquonque raison.


Une nouvelle fois, elle se mit a grimacer en grognant presque.


Encore une fois, ce que j'ai dit était maladroit..


L'ange chercha des mots pendant un moment puis elle prit une grande inspiration, attention? ça signifie "je vais me mettre a parlér!. Ses doigts fins de promenait sur son verre rempli d'eau, je le dit parce que ça faisait un léger bruit.

Évidemment que ce que j'ai vécu avec Kim-Dae a été une histoire dont la beauté et..l'extravagance disons m'étonnait chaque jours.Il m'étonnait pour plusieurs choses, mais la chose qui me surprenait le plus était la place qu'il te donnait. Kim a toujours su ce que tu représentais pour moi, et intérieurement, j'ai eu peur qu'il n'apprécie pas le fait que j'éprouve de tel sentiments pour quelqu'un qui n'était pas lui, mais plus le temps passait, plus je comprenait que jamais il ne t'avais jalouser, je pense que tu ne sais pas a quel point il t'appréciait. C'est vrai que parfois, il avait tendance à se comporter d'une façon qui faisait que moi-même je ne savais pas si il était hypocrite ou si il aimait réellement, pour te dire, pendant longtemps je lui ai cuisiner des petits muffins aux cerises parce que la première fois que je lui en ai fait, il s'était exclamer de bonheur, alors j'ai recommencé encore et encore..jusqu'à ce qu'il finisse par finalement me dire d'arrêter et parce qu'il n'avait jamais aimé ça, il voulait simplement me faire plaisir...


Une fois de plus, elle c'était éloigne, mais dit donc elle devait sacrément être troublé ! Puisqu'on dit jamais deux sans trois, Evangeline grimaça une troisième fois en constatant..

Encore..


Puis elle se remit à parlér en prenant un ton plus assuré.

Toutes ces choses pour dire que Kim t'aimait vraiment lui, beaucoup plus que mes muffins aux cerises, et il savait que moi aussi j'avait besoin que tu ai une place dans ma vie, c'est quelque chose qu'il a entretenu aussi durement que moi en me poussant à t'inviter, à aller te voir, même si je le regardais étrangement parce que pour moi il était évident  que c'est ce que j'allais faire, je me suis rendu compte après l'avoir perdu que si il le faisait c'était pour moi. Il n'a même pas pris mal le fait que l'annonce de ma grossesse, ce soit à toi que je l'ai faite en premier, j'était tellement excitée ce jour la que ça m'a semblé totalement naturelle que tu sois le premier au courant..

Un léger sourire se dessina sur son visage, elle se mettait à rêvasser, soit prudente l'ange, on a tendance à en dire trop quand on s'emporte ainsi.

Parce qu'en fait, pour moi, tu n'as jamais perdu la place que tu avais a l'époque, a l'époque que je vois aujourd'hui
.

Après quelque seconde de sourir niais, l'ange eut un petit sursaut et s'affola légèrement, bah oui je t'ai prévenu, t'en a dit trop.

Enfin non, olala la je n'arrive décidément pas a m'expliquer ce soir ! >///<


Son petit coup de chaud s'apaisa doucement et elle se remit à parler, elle voulait faire attention à ses mots désormais donc elle parlait plus doucement.

Je veux dire que quand je t'ai vu arriver, ce premier jours, je t'ai vu comme un..je n'en sais rien, moi qui était si longtemps resté dans un monde qui se veut chaleureux et qui pourtant était tellement froid, je t'ai vu comme une chaleur., une lumière rassurante. Depuis ce jour, j'ai toujours eu besoin de toi et je pense l'avoir montré clairement. On a su souder une amitié que je savait à toute épreuves !


Cette dernière phrase fit sourire l'ange tendrement.

C'est pour cela que lorsque les choses de la vie ont fait que nos chemins se sont séparé, j'avait le sentiment que ce n'était pas finis, et ce sentiment c'est avéré vrai. Tu as toujours été la, je me souviens de tout les moments important de ma vie, et tu y étais. La naissance de mes deux trésors, les résultats de mon concours de professeur, l'achat de la maison, même pour la fois ou j'ai trouvé et recueillit Cali, tu étais la ! J'ai toujours essayé d'en faire autant, j'avais envie que tu arrives à trouver en moi ce que moi je trouve en toi. Lorsque Kim est partit, tu as raison, j'avais besoin de toi plus que jamais, et encore une fois, tu étais la.


Elle marqua une petite pause entre ces mots, comme si elle même réfléchissait au fait qu'effectivement, il avait toujours été présent près d'elle. Après quelque secondes, elle releva finalement les yeux pour de bon et se mît a fixer Doan, bien fixement d'ailleurs.

Alors j'ignore si demain nous devons tous partir vivre..Hors de la France, hors du monde même ! J'ignore les nouvelles que nous connaîtrons et les déceptions ou opportunités que nous vivrons mais une chose reste néanmoins plus que certaine : je serai la.


L'ange marqua une nouvelle  pause après cette conclusion, elle fixait son meilleur ami et vint brusquement a de retourner face vers le salon, elle avait en fait sentit des petits papillons dans son ventre, ça l'avait troublé au point de ne plus vouloir sentir son regard sur elle. Toujours avec son art de détourner la chose, Evangeline surenchérit après avoir renifler (c'est important !), la tête légèrement surélevé.

Et puis, comment pourrais-je te laisser alors que tu as des travaux à faire dans ta maison, tu ne dois pas faire ça tout seul, l'odeur de la peinture pourrait te faire tourner la tête -^-

Après avoir gloussé, Evangeline soupira une nouvelle fois. Ce moment avait été pour elle gênant, elle était consciente d'en avoir beaucoup trop dit, mais le regard qu'il lui avait adressé était décidément bien trop intense pour son petit cœur d'ange.
Le trop pleins d'émotion qu'elle venait de vivre, sûrement décuplé a cause de la fatigue, lui faisait trembloter les mains, elle vint une dernière fois à ce retourner vers Doan, elle lui souriait, les yeux brillants et la tête penchée, ces allusions à ses enfants et a Kim l'avait toute retournée, cette ange fragile.

Je suis sérieuse Doan, je te le demande, ne me laisse pas, sinon cette fois ci je ne pourrais vraiment plus me relever, d'accord ?






[/color][/color]

_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Dim 1 Mai - 19:51


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre






Doan se rendit compte, alors que Evangeline buta une première fois pour ensuite reprendre un monologue qui allait durer, qu'il avait sûrement employé un ton peut-être trop sec. Ceci n'était pourtant guerre son attention, son ton, il le voulait sérieux mais pas dur, réalisa également que même son regard était peut-être trop soutenu, peut-être même que son maquillage pourtant soigné dévoilait ses yeux trop bridés pour en faire un regard presque mauvais. Non, bien sûr qu'il ne voulait pas intimider Evangeline, jamais il ne ferait ça sauf peut-être pour jouer, pour faire "son gros méchant", jeu qui ne peut durer que quelque secondes, mais jamais il n'ira intimider Evangeline pour véritablement la heurter. Alors, il il se força à ouvrir ses yeux plus grand, ne la fixant non plus que dans les yeux, mais le regardant simplement, tantôt là, tantôt ici. Il était sûr de l'avoir mise mal à l'aise. Etait-ce réellement le cas ? Sûrement !
Quand elle se mit à parler de Jimmy, Doan se remit en tête des accrochages qu'il a régulièrement avec celui-ci; Doan ne voit pas Jimmy comme un mauvais père, mais il le voit désorganiser, ne sachant où mettre ses priorité. C'est régulier - pour ne pas dire a chaque fois qu'il le voit - qu'il lui reproche ce qu'il a fait à Evangeline, jouer avec elle le temps de lui imposer Céleste dans le ventre. Jimmy lui-même aurait conté que l'arrivé de la petite nephelim n'était surtout pas désiré et Cassie non plus d'ailleurs -bien qu'il aurait pût se retrouver avec l’aînée de celle-ci bien plus tôt - mais, voilà, Jimmy a reconnu sans grandes difficultés Céleste, son problème et ce que lui reproche Doan, c'est qu'il n'arrive pas a gérer ET Céleste ET Cassie. Il les aime, l'une autant que l'autre bien sûr, mais il ne sait comment s'y prendre. Jimmy est un peut comme Wesley, sentimentalement parlant; on sait, on ressent son amour pour ses filles mais mettre en oeuvre cet amour est déjà un peut plus compliqué. Ce qui est étrangement le contraire de Wandy. Qui aurait un jour crût que cette diablesse finirait par pencher d'avantage de le bon côté et devenir une mère dévouée et aimante, allant même jusqu'à presque considérer Céleste comme... Non, peut-être pas sa fille, mais une personne importante dans le foyer. Wandy serait alors comparable à Anku, elle, à montrer son amour par châtiments, en criant, après tous comme on le dit: qui aime bien châtie bien.
Evangeline à raison: Jim reste Jim. Volatil, dispersé, désorganisé...
Doan ne s'est quant-à-lui jamais considéré comme le parâtre de Céleste, pas plus qu'avec Lee-na. Simplement, il aime naturellement les enfants, les gens en général. Lee-na et Céleste peut-être plus particulièrement parce qu'elles sont les filles de sa meilleure amie. Comme je l'ai dis plus haut - je ne sais où en vérité mais je l'ai dis - contrairement à ses propre enfants, Doan a suivis les grossesses de Eva, entièrement. Il a suivit le terme, il est allé voir l'ange à la maternité, il a vu les filles le jour de leur naissance, le lendemain, le surlendemain... Il les a vu nourrissons, bébés, devenir enfant, il a vu Céleste entrer dans la prés-adolescence, finalement dans l'adolescence et il verra Lee-na également entrer dans ces âges. Il a vu les sourires de ces deux princesses, assisté aux premiers mots de Céleste - il attends toujours ceux de Lee-na cependant - il les a vu tomber pendant qu'elles apprenaient leurs premiers pas, réussir, échouer encore. Il les a vu aller à l'école pour la première fois, leurs rires, leurs pleurs.. Que que peut-être d'avantage pour Céleste que Lee-na. Il a vécu de bons moments avec elles, à rit avec elles, les a même parfois disputer pour de quelconque raisons peut être des fois plus fortement que d'autre. Il s'est vu conseiller Céleste, il s'est vu la consoler, avoir des discussions aussi sérieuse que drôle. Non, Doan ne se considère ni comme leur père, ni comme leur gouverneur, rien de ça mais il considère et aimes ces minies demies Eva comme il aime ses propres enfants.

Evangeline stoppa le début de son monologue, déclarant qu'elle s'éloignait. De quoi s'éloignait-elle ? Ah oui: de la question posée. Oui, Eva a cette fâcheuse tendance à aller trop en détail, à en faire plus qu'on ne lui demande. Ca put agacer parfois; il est arrivé à Doan de crier sur sa soeur qui elle-même s'emportait sur Evangeline quand alors la rouquine lui avait simplement demandé si Cassie pouvait passer la nuit chez l'ange. Doan ne sait plus exactement sur quoi est-ce que son amie avait dérivée... Peut-être sur le repas du soir, les activités qu'elles allaient faire ensemble... En tous cas, elle c'était trop éternisée sur la réponse et Wandy avait perdu patience. Quant a Doan sur ce sujet, bien qu'il soit speed, impatient et remuant, il aime écouter Evangeline, se poser plusieurs heures durant dans le salon de l'un ou de l'autre, à l’extérieur, dans son arrière boutique, dans son grand salon de jardin ou peut importe, il sait rester calme à ces moments là et l'écoute, buvant chacun de ses mots, se répétant en silence ses douces phrases dans sa tête en souriant niaisement. Oui, Evangeline agace de part son ton mielleux et cette manie de s’attarder sur un sujet simple, Doan parfois se demande quand est-ce qu'elle conterait bien finir son monologue, avant le repas j'espère, mais il l'écoute, la relance même parfois et se demande d'ailleurs "pourquoi lui ai-je poser cette question, je dois aller acheter e la lessive !" car ça aussi, ça fait partie de Eva, ça fait parti des défauts et des qualités de sa personnalité, de ce qu'il aime chez elle, ses perfections comme ses imperfections.
Evangeline venait de plonger ses yeux bleus dans les siens ce qui l'interpella et se fit stabiliser de nouveau dans regard dans celui de son amie. Elle serait là. Elle serait là dit-elle. Toujours, peut importe les événements qui surviendrons. Lui aussi sera toujours là pour elle. Il s'était imaginé des scénario, parfois: comment réagirait-il si Eva lui avouait ceci ou cela, lui apprenait telle ou telle nouvelles ? Il y a même pensé, à cette possibilité que Eva s'en aille, ailleurs, hors du village, hors de la région, du pays, oui, quand Kim était encore là, peut-être auraient-ils déménagés en Corée ? Ou autre part ailleurs ? A l'époque Kiara étai encore là, il n'aurait put se permettre de suivre Eva comme s'il était son petit animal. Mais aujourd'hui quand était-il ? Il y a émis l'hypothèse qu'un jour l'ange se marierait, avec Kim entre autre. Il c'était vraiment demandé comment est-ce qu'il allait réagir et alors qu'il pensait qu'il ressentirait de la jalousie, peut-être même qu'il pensait ne plus pouvoir voir Kim comme il le voyait à ce moment, la nouvelle fut tombé, Evangeline lui annonça ses fiançailles avec le coréen excentrique, et il fut surpris d’éprouver non pas de la jalousie et un certain goût de déception et de mépris, mais au contraire, il fut heureux. Heureux que Evangeline soit elle-même heureuse, heureux pour elle, qu'elle finisse par devenir une véritable femme, mère et tous cela dans l'amour. Bon, on avouera également qu'il ressenti une bonne part de jalousie mis cette jalousie était bien différente de celle qu'il s'imaginait: ou lieu de jalouser de la mauvaise manière Kim, il le jalousait car lui avait trouvé "the one", il lui avait subtilisé quelque part Eva mais jamais il ne lui en a voulu pour ça et il l'a d'ailleurs toujours félicité.
Au final, ce mariage n'a jamais eu lieu.
La suite du monologue qu'imposait l'ange fit réagir notre démon qui re calibra son attention sur son amie et sur ce qu'elle disait. Ce qu'elle venait de dire ne semblait pas anodin, à moins qu'il espérait tellement quelque chose d'elle, qu'il transforma à sa sauce ses dires: qu'entendait-elle par "l'histoire la plus importante que j'ai eu c'était avec toi" ? Entre nous, narratrices, nous connaissons la subtilité de cette phrase que ne fut pas prononcée par hasard, mais Doan se le demanda, lui: venait-il de mal comprendre ? Espérait-il que ses sentiments pour Eva soit réciproque, au point de mal interpréter ce qu'elle avait à lui dire ? Bien sûr qu'ils ont eu des moments heureux ensembles, des coups de gueules aussi, beaucoup mais rien de violant. Il sait qu'il a été le premier amour de Eva, de moins, depuis qu'elle est devenue un ange, et il était le sien aussi, de premier VRAI amour. Un amour qui a subsisté jusqu'ici, qu'il a tous fait pour oublier ou du moins le cacher car lui aussi il a dût passer à autre chose, mais elle était là, toujours et encore. Elle n'était plus sa petite amie, mais sa meilleure amie, sa confiante. Il lui a dût des choses qu'il n'aurait peut-être pas put dire à Kiara, des choses qui allait de ses remords, de ses doutes, au sujet des plus tabous peut-être sans pourtant partir dans l’excès car n'oublions pas que Evangeline et Doan sont des êtres très puérils. Jusqu'alors, Eva à été son médecin, son psychologue, son professeur, sa conseillère en tous point. Parfois même il lui cachait ses sentiments, ses angoisses de peur de lui en faire subir trop, elle n'avait pas que lui a gérer, alors parfois il restait silencieux mais jamais l'ange ne s'est plainte de lui, du moins, il n'en est pas au courant. Mais pour en revenir, bien qu'ils soient restés si proches, Eva à vécu de son côté de magnifiques moment car, comme je l'ai dis, elle était fiancée. L'histoire la plus importante qu'elle ait vécu, n'aurait-elle pas plutôt été celle avec Kim Dae ? Ou ses enfants ?  Non, les enfants font partis d'un tous autre registre d'amour, après tous, si l'on demande à Doan de choisir entre Eva et ses enfants, il choisirait ses enfants, tous parents censés choisirait son enfant. Mais alors, si l'on devait lui demander de choisir entre sa mère et Eva... Le choix serait lui aussi fait et il partirait vers elle, son ange, sa lumière. Noor: moi ? 8D
L'arrivé des villageois du passé fut une erreur temporel, une anomalie qui sera alors corrigé, mais pour Doan, elle fut une révélation: voir son lui du passé avec cette Evangeline fraîchement débarqué sur Terre lui confirma bien que son coeur ne lui faisait pas un caprice après le départ de Kiara: il aime Evangeline et ceux depuis cette période, cette période de sa vie qui se trouve devant lui, ce jeune Doan, enfantin, innocent, actuellement en train d'arranger la robe de sa bien aimée, la coiffer. Il semble même avoir piqué un accessoires des cheveux de Mélisandre pour l'avoir mis sur la tête de l'ange.
Il sourit. Cette période ne fut pas une période sans principes. Il se concentra de nouveau sur Evangeline, la grande, cette fois, regardant son poignet. Ce bracelet... Pourquoi diable l'a t'elle gardé ? Le portait elle tous les jours ou le portait-elle que depuis ce matin, ce bracelet abandonné dans sa boîte à bijoux, écrasé par d'autres bracelets et colliers que le temps à accumulé ? Il se souviens l'avoir déjà vu, oui, mais il semblait avoir totalement oublié sa provenance et surtout, ce qu'il signifiait. Un bijoux d'amour, un cadeau du coeur. Quand Cassie lui offre des bijoux, il les portes parce que c'est sentimentale - en plus d'être très jolie - il les porte bin plus souvent qu'un bijoux acheté dans un quelconque bijoutier de fortune car il est unique de par sa provenance et ce qu'il transmet. Un tel bijoux ne s'oublie pas, un tel bijoux est porté avec fierté, avec orgueil peut être. Peut-être que ce que disait Eva et ce bijoux n'avait comme lien u'une coïncidence. Et pourtant, Doan espérait bien que non.

Un petit bruit cristallin en fond sonore, Doan tourna l'oeil vers ses doigts qui tapait peut-être nerveusement sur ce verre d'eau. Elle lui parlait de Kim, de nouveau, lui confiant que celui-ci appréciait beaucoup Doan. Il est vrai qu'au départ, après que son démon l'ai quitté et qu'il appris donc l’existence de l'humain tout en couleurs, Doan eu peur, peur que ce dernier ne le voit comme un rivale, un rapace tournant autour de Evangeline, la proie, le lapin si facile a approcher. Alors, naturellement il s'est éloigné de l'ange pour éviter les tension, pour montrer que ses attentions n'étaient pas de lui reprendre Evangeline alors que, lors de son réveille, il était persuadé d'être encore en couple avec elle; la vérité fut toute autre quand il appris également l’existence de son fils, Wesley. Mais la relation entre l'ange et le démon sont si sincères que machinalement, ils se sont retrouvé, petit à petit, naturellement, et Kim n'en a jamais rien dit. Doan appréciait Kim, terriblement. Il impressionnait comme il l'émerveillait.
Doan se mit à rire doucement quand Evangeline s'égara une nouvelle fois, lui racontant une histoire qui ne lui était pas inconnu.. Ces fameux muffins aux cerises... Pour ça, Kim Dae était comme lui: il encourageait toujours Eva dans ses démarches même si on n'y voyait pas tellement la forme. Encore aujourd'hui quand Eva lui ramène des douceurs préparés le matin même, il s’efforce à ne pas faire remarquer sa grimaces et l'encourage, lui dit que c'est délicieux. Kim aussi, le faisait, oui. Il la félicitait, l'encourageait et ensemble, il en riait, oui, les deux garçons riaient des imperfections de Eva, déclarant haut et fort que ce clafoutis au fruit rouge était terriblement infecte ! Mais ils avaient une passion commune, un amour que l'un ne pouvait se résoudre de dire à l'autre: Evangeline. Evangeline et ses imperfections tout comme ses perfections, ses mauvais jours comme ses plus beaux. Maintenant que Eva en parle, il est vrai que Kim s'en doutait peut-être un peut, de ces sentiments que Doan tentait d'effacer pour l'ange.

Il continuait de l'écouter tous en se perdant dans ses pensés. L'annonce de sa grossesse... Oui ! Il lui semble se rappeler que Kim s'en est pris à lui gentiment, le sermonnant pour avoir le premier a savoir pour Lee-na. Il ne sait si c'est vrai, s'il se l'ai imaginé, rêvé ou si il lui à véritablement châtié ce jour là, mais Doan s'est excusé bien qu'il est sût que c'était pas méchant, simplement une plaisanterie. Ce jour là, Doan était si heureux pour elle et pour Kim. Il avait conclut leur amour par un bébé, un amour où certain ne voyait qu'une allusion, qu'ils étaient simplement colocataire. Il en était bien plus que ça effectivement. Ils s'aimaient, on ne pouvait renié les sentiments de Kim pour Eva et Eva aussi en avaient. Ce mariage aurait été si beau, si parfait.

Parce qu'en fait, pour moi, tu n'as jamais perdu la place que tu avais a l'époque, a l'époque que je vois aujourd'hui.

Hum ?

Doan fit surface, relevant les yeux vers ceux de Eva. Pour nous, c'est l’évidence même ! C'est une déclaration ça ! Comment Doan peut-il encore en douter ?
Au fait, il se trouve qu'actuellement, il réalise. Sûrement... Sûrement que Eva partage ses sentiments. Oui, il s'aiment mutuellement. Depuis quand déjà ?
Depuis cette époque, leur enfance. Il y a 17 ans de ça. Presque 20 ans d'amour.
Dix-sept ans d'amour mutuel, 15 ans à les cacher. Le jour J où ses sentiments doivent être mis à nus, est-ce aujourd'hui ? Est-ce ce soir ? Il y a rêvé, longtemps il y a rêver qu'un jour, l'un et l'autre se retrouverons. Comment aurait-il crus que ça aller arriver ?
Tout à coup, Evangeline se mit à rougir, remuer, peut-être trop gênée par ce qu'elle venait de dire. Elle s'excusa et se rattrapa, prétextant que ce qu'elle voulait exprimer, c'était lui dire qu'elle le voyait, lui aussi, comme sa lumière, comme elle l'ai pour lui.
Doan la regarda sans rien dire un instant, peut-être remettait-il ses idées en place avant de lui sourire  Oui, Evangeline, je crois qu'il a compris où tu voulais en venir. Lui aussi agit comme toi; il est gêné, il n'ose le dire. Il a lui aussi peur. Peur de.... De quoi ? C'est vrai ça, de quoi peuvent t'ils avoir peur s'il savent - du moins un sur les deux - qu'ils partagent un sentiments amoureux réciproque ? Je ne le sais, c'est ainsi, nous nous sommes tous plus ou moins retrouvé dans cette situation.
Doan laissa continuer Evangeline dans son monologue qui éteignait son apogée. Il continuait de la regarder, souriant. Elle dit qu'elle sera toujours là pour lui. Pour eux. Elle le suivra peut importe comment leur vie se déroulera d'ici là, elle sera là. Et lui, serait-il là pour elle ? Oui. Bien sûr. Evangeline l'a elle-même dit: il a été là pour les moment les majeurs et même mineurs de sa vie, même quand il n'en a  aucun souvenir, quand son incube avait prit contrôle de lui, il était là... Cali... Il se rappelle alors que Cali n'est pas ici. Où est-elle ? Sûrement chez Eva. Cali est débrouillarde. Et elle est loin d'être idiote, elle saura où trouver de la nourriture et elle a le flaire animal, retrouvera facilement Eva si elle en a envies, et bien sûr qu'elle sera elle aussi la bienvenue. L'ange se retourna, échappant le regard peut-être trop pesant du démon sur elle, regardant vers le salon. Elle émis alors une petite boutade qui réveilla une nouvelle fois Doan qui grogna et re croisa les bras. Comment ça il ne pouvait pas faire les travaux tout seul ? Ne remet pas sur le tapis, sa petite taille où alors il te balancera en pleine face qu'il monte sur un escabeau ! ET OUAIS ! Il sourit à Eva en essayant de prendre un air boudeur, mais il compris très bien qu'elle plaisantait et peut-être même qu'elle tentait d'effacer les sous-entendu trop convaincants.
Mais il reprit un air sérieux alors que son amie se remit face à lui, les joues rosées par on ne sait quoi. Elle avait beaucoup parlé, elle était fatiguée et elle avait parlé de Kim aussi. Beaucoup alors qu'elle semble essayer d'éviter le sujet le plus possible. Peut-être que tous ça était près à partir, à lui faire craquer les nerfs. Quand Evangeline parle de Kim Dae, Doan l'écoute, bien sûr, de une parce que cela l’intéressé; il était son ami après tous, et de deux, il sait que si Evangeline en parle, c'st que ça lui fait du bien, qu'elle en a besoin, alors il l'écoute mais il ne lui posera jamais de questions. Si elle veut parler, elle le dira, il estime ne pas avoir à en savoir plus que ce qu'elle a à dire. A ce propos, il sait que la mort de Kim n'a pas été douce, qu'il y a eu quelque chose de dramatique, et il a aussi compris que Eva était présente. Il ne sait si elle était directement présente ou si elle n'était arrivée qu'à un certain moment, et il ne connait même pas la cause de sa mort - il le saurait, je ne saurait par où commencé quant à ces agissements et actes, d'ailleurs, il a un moment pensé que c'était peut-être sa fille qui aurait fait ça - mais Eva ne le lui a jamais dit d'avantage et il ne cherche pas à le savoir.

Doan mit un moment avant de répondre, prenant bien trop à coeur ce que venait de dire Eva pour conclure, il se devait de lui répondre. Il lui sourit et prit ses mains tremblantes dans les siennes et se rapprocha d'elle. Longtemps il l'a regarda avant de lui répondre simplement d'un ton calme et rassurant.

Je ne tiens pas de perdre de vu non plus. Depuis enfant j'ai l'habitude d'être avec toi, je ne passe pas une journée sans te voir ou avoir de tes nouvelles, comment serait ma vie sans assister une fois par jour au moins à une de tes bêtises ? Sans t'entendre me raconter les péripéties de ta journée ?

Il gloussa à une idée qui venait de lui traverser l'esprit et ne réfléchis d'ailleurs pas pour la sourire:

Et puis il faut que je goûte à ces muffins aux cerises ! :')

Il continua de glousser en s'attendant à ce que Evangeline lui fasse aussi une imitation de bouderie et lui donne peut-être une tape sur le front. Il rouvrit alors les yeux et lui sourit , plongeant le bleu de ses yeux dans le bleu de ceux de son amie. Peut-on encore dire qu'ils sont véritablement amis ? Doan n'en est plus véritablement sûr... Peut-être même qu'à partir de cet instant, il se sont mutuellement avoué leur sentiments, Evangeline plus que lui en vérité. Il n'en est plus très sûr mais quelque chose ne le trompe pas: il se passe quelque chose entre eux.
Il retira ses mains de celles de Eva pour les monter sur ses joues et avança son visage sur le siens.










Poil la princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s):

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Dim 1 Mai - 21:26

Des sérénades, encore et encore ! Voilà a quoi peut se résumer le petit couple de l'ange et du démon: l'ange se laisse complimenté, bercée par l'amour que lui donne le démon qui ne cherche qu'à la rendre heureuse, lui prouver combien il l'aime, combien ses sentiments sot vrai.

Tu ne devrais pas obéir ainsi à Anku sama ! N'oublie pas que près de son poulailler, il y a des ronces, des fraisiers et des framboisiers ! Un jour tu vas y tomber, te faire mal et ta si jolie peau en sera abîmée !

Il avait entre ses mains, la mains de l'ange où brillait le bijoux d'amour, ce fameux bracelet. Il l'a caressait comme pour lui enlever la poussière qui se serait accumulée sur une oeuvre d'art. Il est vrai qu'il a fait entre temps plusieurs allez retours entre Mélisandre et Evangeline, faisant connaissance avec l'une, prenant soin de l'autre. Il empreinta effectivement une couronne que portait Mélisandre pour "jouer au roi" - oui parce que Mélisandre est un "roi" et pas une "princesse" apparemment - pour la mettre sur la tête de sa belle.

Tu ferais une très belle reine, Evangeline chan ! *^* Quand nous serons grandes, je t'offrirais des bijoux et de beaux vêtements pour que le monde entier puisse t'admirer ! NON ! Tu n'as pas besoin de choses superficielles pour que l'on te remarque ! Tu es belle comme tu es aujourd'hui Evangeline chan ! *^*

Le petit Doan sentait que l'on regardait dans leur direction. Quand il tourna la tête, le lui et la Eva adulte discutaient tous en regardant dans le salon. Ils ne semblaient pas les regarder spécialement, ils discutaient, c'est tous. Doan grimaça. Quand ils seront grands, est-ce qu'il tiendra sa promesse ? L'aimera t'il encore toujours autant ? Lui offrira t-il des cadeaux, tous pleins de cadeaux ? La grande Eva se tourna alors vers le grand - hum-hum - Doan et alors, notre petit incube reprit les mains, les deux cette fois, de son ange et parla aussi vite qu'il le put.

Evangeline chan ! Regarde combien tu es toujours aussi ravissante arrivée à l'âge adulte ! Comme tu es belle ! Jamais aucunes filles ne peut rivaliser avec toi ! Elles te jalouses toutes, même, j'en suis persuadé ! >w<

Tout à coup, il se mit à se plaindre, posant ses mains sur son ventre et tira une mine boudeuse. Il déclara avoir faim. Après tous, il n'as pas eu son petit goûté, dites-donc ! Son chocolat chaud fut finis en deux temps, trois mouvements... D'ailleurs il n'est pas sûr d'avoir eu un chocolat, lui ! Mais il changea radicalement de sujet, associant la nourriture aux cuisiniers, la cuisiniers aux métiers.

Evangeline chan ! D'après toi, que serions nous quand nous serons grandes ? :3 Tu crois que je finirais infirmière, comme Okaa sama ? :3 Ou professeur de mathématiques ? >w< J'espère que je ne deviendrais pas pâtissier, à force: je n'aurais pas le droit de manger de viennoiseries OwO Et toi Evangeline chan ? :3 Qu'aimerais tu faire plus tard ? :3 Nourrice ? Fleuriste ? >w<

C'est à peine s'il attendait la question de sa bien aimée, qu'il se mit à tirer sur la main de celle-ci en direction de la cuisine.

Vient ! Nous devons leurs demander ! Je suis sûr que je serais professeur de mathématiques.. Et musicienne-chanteuse ! >w<

Que Evangeline le veuille ou non, Doan voulait la trainer avec lui et il y serrait arriver: un petit coup brusque de bras vers lui et Eva se serait sûrement écrasée au sol en se prenant la table ou... Peut-être même Mélisandre ? Il s'en fiche, il fallait qu'elle vienne (et il se serait excusé après).
Quand ils arrivèrent, Doan, le grand, avait posé ses mains sur la joue de Evangeline, la grande. Doan, le petit, les regardait tous les deux, sourire banane au visage, tenant la main de Eva. Il les regarda si intensément que le démon adulte lâcha "sa prise" en rougissant, la tête baissé. Venait-il d'intérompre quelque chose ? ON S'EN FICHE ! Il avait une question a poser de la plus haute importance !


Quand est-ce que l'on mange ? :3

... Ah non zut, il se rendit compte que ce ne fut pas ce qu'il voulut savoir alors, il remua la tête de gauche à droite énergiquement et reposa une nouvelle question:

Quels sont vos métiers ?! >w< Est-ce que je serais musicienne et professeur de mathématiques ? *o* ET CHANTEUSE ?! >w<

Doan adulte qui rougissait toujours, releva l'oeil vers son lui enfant qui le regardait fixement, les yeux beaucoup trop sûr de lui pour lui briser son rêve, mais pourtant, il fallait bien commencer quelque part.

N-non. Enfin, je suis musicien oui, je chante aussi... mais je ne suis pas... Pas vraiment mathématicienne ^^'

...... Infirmière ? ^^'

Non ! ^^' J'ai un diplôme de comptabilité ! ^^

AH ! :3 Je suis donc comptable ! *^* Mais... Pas professeur ? ^^'

Eeeh... Non. Comptable dans un magasin. Je suis vendeur ^^'

....... Eh ? '.' AH !! Vendeuse à la cafétéria de l'école ? >w<

.... ^^'

Non ? ^^' Maiiis... J'aime ce que je vais faire ? ^^'

Oui ! ^^ Beaucoup ! Tu ne feras pas le métier que tu aurais voulu faire, mais tu seras épanouis dans ce que tu entreprendras, je te le promet ! :3 Et tu auras même bien d'autres projets ! Tu agrandira ton commerce, le fera évoluer... Tu aimeras ce que tu feras même si tu ne feras pas énormément de mathématique et que tu ne sera pas à l'école.

ah....

Doan enfant baissa la tête, la mine déçus. Il ne sera pas professeur à l'école... Il en a tellement rêvé ! Il a toujours adoré les maths, la science, la biologie... Il parle un beau français, correct et est très bon écrivain lors d'expressions oral, mais son truc à lui, c'est les matière scientifiques, les chiffres, les calculs, les recherches, se creuser les neurones... Et il adore tellement l'école ! Mais...

CE N'EST PAS GRAVE ! >w< Je serais musicienne, chanteuse et je ferais un métier qui me plaira ! >w< Je serais heureuse, je vais avoir une grande et beeelle maison et des enfants ! >w<

Il lâcha la mais de Eva et se mit à danser, sortant de la cuisine pour prendre les mains de Lee-na, voulant l’entraîner dans sa danse, sous peine de se faire larguer comme un mal-propre ou bien, peut-être se laissera t-elle traîner ?
Après tous, si son lui du futur est heureux sans être professeur de maths, alors pourquoi devrait il s'en faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 5 Mai - 19:38





Evangeline, Doan, Mini-Dova, Wesley, Céleste, Mélisandre, Lee-na.


Un peu plus au calme




Cette proximité ne rendit bizarrement pas nôtre ange intimidée ou gênée, au contraire, elle se sentait simplement bien et comme apaisée, c'est ce qui explique son sourire.

J'ai bien compris que le mélange muffin-cerise ne fait pas un bon mélange -^-

Cette manière issue d'un mélange entre une bouderie légère et une affirmation à elle même était un moyen de répondre et de clore ce sujet de muffin aux cerises qui vraiment, étaient affreux. Presque aussitôt, l'ange accompagnât le mouvement de son meilleur-ami pour reposer sa tête sur la sienne en fermant les yeux (POSITION WC ! VOLEURS ! ><), dans son esprit, elle se disait surtout qu'il devait prendre ça comme un simple câlin, sinon elle serait totalement grillée.
Puis d'un coup, une petite voix se laissa entendre.

Quand est-ce que l'on mange ? :3

Evangeline rouvrit les yeux, son petit nuage venait de s'éclatter, mais elle n'en fût pas dérangée, au contraire, elle sourit vers le petit incube tendrement. Elle ricana même, décidement, son affection envers la nourriture ne changera donc pas de si tôt.
La discussion dériva ensuite sur les métiers respectifs des deux adultes de la pièce. Doan éclairait la lanterne de son petit lui et Evangeline elle, elle réfléchissait.
Qu'aurait-elle aimé faire étant jeune ?
En vérité, elle n'a jamais eu de réel rêve quant à sa vie professionnelle, se voyant mère au foyer un jour, gardeuse d'animaux un autre, cuisinière, astronaute..il faut dire que tout les métiers ont toujours été intéréssant aux yeux de l'ange, d'ailleurs, si on l'entendait parler, encore aujourd'hui, elle nous dirait que si elle avait le temps, elle testerai tout les métiers du monde. Evangeline est facilement intéréssée et curieuse, ce n'est pas une nouveauté. Pourtant, elle a toujours eu plus d'attirance pour les métiers en rapport avec les enfants, a défaut d'en avoir autant qu'elle le souhaitait, elle pouvait au moins en cotôyer tout les jours.
Qu'est-ce qui a poussé Evangeline a devenir ce qu'elle est ? Une maitresse d'école ? C'est le fait de savoir que des enfants, elle ne pouvait pas en avoir plus. Kim n'a pas voulût en avoir plus d'une, il a toujours été clair à ce sujet, et même si la jeune maman et parfois même Doan le lui suggérai, il n'était décidé d'avoir pour unique enfant celle qu''il a eu avec Evangeline, Lee-na. Au début de leurs relation, il avait même imposé qu'il ne voulait pas d'enfants du tout puisque lui même en était un, mais avec le temps il a finit par céder au bout de 3 ans de relation. Ils ont eu une enfant que nous connaissons tous, une petite fille qui a été déclarée muette.
En vérité, Kim-Dae c'est toujours sentit responsable du handicap lourd de son unique enfant. Après tout, Evangeline avait déjà eu une enfant, Céleste, qui elle était parfaite, autant physiquement qu'au niveau de sa santé et de son intelligence. Non pas qu'il ne trouvait pas sa fille parfaite, au contraire, il ne loupait pas une occasion de montrer combien ses différences étaient sa force. Mais inconsciemment et comme tout parents l'aurait ressentit, il c'était dit que si son premier enfant était déjà désavantagée, qu'en serait-il du deuxième ?
C'est une façon de penser étrange, une façon de penser que n'a jamais compris nôtre ange, mais elle l'a accepter et c'est résigner à ne plus avoir d'enfants. Elle a donc terminer ses études générale et c'est tourné dans l'univers du professorat, aujourd'hui, elle exerce ce métier depuis plus ou moins 8 ans et elle est totalement épanouie. C'est donc sans crainte que nôtre grande ange s'avança vers sa petite elle et se pencha a sa hauteur avant de lui annoncer avec un large sourire que..

Toi Evangeline, tu es professeur à la pension, dans la classe des minis ^^

Après la réaction de sa petite double, l'ange se retourna vers le petit Doan. Il dansait avec sa petite fille cadette qui s'était étrangement mise à danser avec lui, sans doute avait-elle la bougeotte mais il fallait tout de même rester vigilant, elle serait très bien capable de se mettre à lui tirer les cheveux dans la seconde qui suive.

Presque tout les jours Evangeline, tu iras rendre visite à Doan dans sa boutique et tu t'émerveilleras de l'univers qu'il a réussi à crée, ton métier te plaira aussi énormément, si bien que pas une seule fois tu ne te lèveras avec la boule ou ventre ^^

La réponse de sa petite elle était un calin, la petite blonde venait de se jeter sur sa grande double, décrétant qu'il était évident qu'elle serait heureuse puisque tout dans sa vie était parfait, elle la remerciait aussi, la remerciait de lui avoir permise d'avoir une vie telle que celle ci, une vie qu'elle partageait avec "L'amour de sa vie, Doan, et ses deux filles Céleste et Mélisandre".
L'ange avait baissé les yeux vers elle, vers sa petite elle. Elle lui retira doucement les mains et les prit dans les siennes comme deux délicates plumes. Elle était resté un moment, presque bloquée sur les mots de sa petite double. Mais elle se réveilla aussi vite qu'elle le pû et s'adressa à son meilleur-ami.

Je vais t'abandonner pour la préparation du diner, excuse moi, je ferai au plus vite, ça ira ?

En tournant les yeux vers sa petite elle qui elle aussi la fixait, Evangeline continua.

Evangeline et moi, nous devons avoir une discution, je lui ai promis.

La petite ange acquiessa en assurant que oui, une promesse était une promesse. Elle cria fièrement à son petit copain qu'elle allait discuter avec sa grande Evangeline, comme elle venait de la nommer, et elle suivit nôtre ange.
Nôtre ange emmena sa petite elle en la tenant par les mains, elle décida de l'emmener à l'étage, dans la salle qui servait de salle de jeux.
Une fois arrivée dans la mezzanine..

Maman ? Qu'est-ce que tu fais ? '.'

L'ange tourna rapidement les yeux vers celle qui venait de lui adresser la parole et sourit en secouant la tête.

Rien, je vais parler avec Evangeline, ne t'inquiète pas ^^...mais dit moi, qu'est-ce que toi tu fais ? '.'

....Wesley ne veut pas me laisser entrer dans sa chambre :[ Mais je reste sur mes positions, il voudra forcément de moi a nouveau ! >w<  

Après un petit ricanement, l'ange adulte regarda une dernière fois tendrement son ainée avant d'entraîner la petite Evangeline dans la salle de jeux.










_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s):

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 5 Mai - 20:51

Durant tout ce temps, Evangeline jubilait. Elle souriait, riait et s'imaginait, elle se demandait comment était-ce possible d'être aussi heureuse. Lorsqu'elle rentra dans la maison de Doan, elle fût heureuse de voir a quelle point celle-ci était belle, oh oui, c'était donc elle, leur maison !
Parce que oui, depuis tout ce temps, Evangeline n'avait pas pensé ne serait-ce qu'un seul instant que sa grande elle et le grand Doan mennait des vies séparés pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait personne d'autre avec qui elle se voyait vivre, enfin !
Evangeline regardait les enfants, les deux filles, aussi tendrement qu'elle le pouvait. Après tout, ses deux filles allaient être les siennes ! Pour l'instant, elle n'avait vu que trois de ses filles et aucune ne ressemblait à l'autre, elles étaient toutes différentes, comme sa grande elle devait en être fière !
Aussi, lorsqu'elle vit Doriane, Evangeline pensa a une probable grande fille, mais elle fût vite fixée : Doriane était l'amie de Doan, une fantôme parraissait-il. Fantôme ? Une fantôme comme l'est..en fait, Evangeline ne connaissait pas de fantôme. Mais elle allait en connaître une, dans le futur ! Quelle chance !

Sur ce canapé, face à celui qu'elle voyait comme le seul et unique amour de sa vie, Evangeline tentait de canaliser la chaleur du bonheur qu'elle ressentait. Elle n'écoutait en fait pas si attentivement que ça les dires de son amoureux puisqu'elle était trop occupée à être impatiente d'être dans le futur pour vivre la vie qu'elle voyait devant elle, une vie parfaite.
La petite Evangeline se laissa entrainée sans encombres dans la course de son bien aimé et le jeu eu valut la chandelle : elle appris son futur métier.

Je vais être une maîtresse d'école ?! *^*

Oui, une maîtresse d'école qui jamais ne se levera avec la boule au ventre, n'est-ce pas la une vie plus que parfaite ?
Doan était partie danser avec leurs fille brune, elle dansait aussi avec lui, ce spectacle ne fit qu'accentuer l'overdose de bonheur de nôtre ange alors sans réfléchir, elle se jeta et s'accrocha à la taille de sa grande elle du futur. Depuis le début, elle n'avait oser la toucher, mais la, elle sentait son contact maternelle et chaleureux contre elle, son propre contact en soi.

C'est évident que je serai heureuse, comment ne pourrais-je pas l'être ? J'ai tout, tout ce dont je peux rêver et même plus ! Et ça, c'est grâce à toi Evangeline ! Oh, merci, merci Evangeline ! Tu as été une femme si bien, si forte, tu nous a permis d'avoir cette vie que je sais maintenant parfaite, je vais pouvoir avancer dans mon futur sans aucune crainte puisque je sais que je pourrai vivre avec l'amour de ma vie,Doan et que nous aurons Céleste, Mélisandre et..oh, j'ignore le nom de nôtre troisième fille mais je l'aime déjà passionnément comme j'imagine que tu l'aimes ! *^*

Ses mains et son corps menue vinrent à se faire retirer de sur sa double par ses soins, Evangeline attendait la suite. Quoi, que voulait-elle lui dire de plus ? Ils ont un chien ?!

Ah, Evangeline voulait aller parler. Tant mieux ! Ainsi, elle pourrait lui poser encore plus de question et celle-ci n'aurait d'autre choix que de lui répondre !

Oui, une promesse est une promesse ! ^^


C'est alors pleine de vie que la petite Evangeline informa son amoureux de là ou elle se rendait.

Doan ! Evangeline veut que nous allions parler, juste elle et moi, comme ça je pourrait tout savoir sur la vie qui nous attends toi et moi, mais je sais déjà que nous serrons les plus heureux du monde ! *^*

La petite Evangeline se laissa entrainée par sa grande double, elle avait une confiance aveugle en elle..bien trop aveugle puisqu'elle faillit trébucher en s'emmélant les pieds mais bon, mettons ça sur le point de l'excitation.
La grande ange emmena nôtre naïve petite blonde à l'étage, un étage que celle-ci monta doucement pour observer chaque marche, chaque décoration et chaque photo. Des photos qu'elle survola en vérité puisqu'elle avait bien trop hâte d'arriver en haut. Une fois en haut, elle se vit discuter avec sa futur fille, qui était devant une porte. Sans en attendre plus et avec un grand sourire, Evangeline entra dans une pièce.

Qu'est-ce que c'est ici, c'est une salle de jeux ? :3

Sa grande elle ne lui répondit pas puisqu'elle était occupé à fermer la porte. Ce qui est bien avec le fait de parler avec soit, c'est que nôtre petite Evangeline a pû entrer dans la pièce sans attendre que la lumière soit allumé puisque sa grande elle avait déjà anticiper.
Or donc, la petite Evangeline s'asseya sur une sorte de canapé, était-ce seulement un canapé ? Quoiqu'il en soit,elle s’asseya dessus et pencha sa tête vers celle d'Evangeline qui la rejoignit.

Alors....qui est Wesley ? >w<

Sa grande elle se vit un peu brusqué par cette soudaine question mais elle mit un moment a répondre.

Wesley est le petit copain de Céleste...

L'ange se prépara a lacher un grand bruit d'extase, des étoiles pleins les yeux lorsque..

Et il est aussi le fils de Doan.

Nôtre petite Evangeline pencha la tête sur le côté et commença a tortiller le coussin qu'elle avait chopé on ne sait ou au début de cette conversation.

Oh ? ^^' De...l'inceste ? Est-ce que j'accepte ça ? Et bien..

En vérité Evangeline..

Oh mais moi, je n'y vois pas de problème, tant que mes enfants sont heureux ! Qui suis-je pour empêcher l'amour ? Qui suis-je pour dire qu'un couple est interdit ou non ? Doan lui-même à aimer sa soeur, pendant un moment, l'amour est une chose qu'on ne peut contrôler et qu'il ne faut absolument pas étouffer sous peine de vraiment avoir mal, alors si ma fille et mon fils veulent s'aimer, je l'accepterai puisque toi, tu l'acceptes ^^

Les mots de la petite ange semblaient avoir quelque peu perturbé la grande et jolie blonde, Evangeline miniature profita alors de ce petit moment de faiblesse pour surenchérir.

Et puis, comment pourrais-je me plaindre alors que ma vie va être parfaite ? Non Evangeline, je ne peux vraiment vraiment pas épprouver ne serait-ce qu'un tout petit peu de mauvais sentiment, c'est impossible !

Les mains de la grande ange vinrent à caresser les joues rosée de la petite blondinette.

Pardonne moi, Evangeline...

Te pardonner ? Pourquoi ?


La vie que je te laisse t'imaginer depuis tout ce temps, ta vie, nôtre vie..elle est en vérité tout autre.

L'air de la grande Evangeline était un air que nôtre petite ne pensait pas avoir dans son catalogue d'xpression faciale, il n'était ni froid ni dur, il était doux mais désolé, comme attristé. Evangeline miniature laissa sa future elle parler, que pouvait-elle répondre à ça ?

Evangeline, Wesley n'est pas ton fils, Mélisandre non plus. Pourtant, tu les aimeras comme tel.

Comme tel ? Mais..Mélisandre a bien appelé le grand Doan "papa", je l'ai entendu..

C'est vrai, Doan est bien son père, mais nous ne sommes pas sa mère.

Le silence qu'avait la petite Evangeline en disait long....non enfait il ne disait rien , c'était juste de l'incompréhenssion pure et simple, la grande Evangeline devait pourtant savoir qu'il ne fallait pas tourner autour du pot avec elle : elle ne comprend jamais les sous-entendus.

Evangeline, tu vas avoir une vie heureuse, je te l'ai promit et cette promesse tiens toujours, mais elle ne sera pas heureuse comme tu l'entends maintenant. Je ne tiens pas à t'en dire trop, parce que ce serait tricher que de t'annoncer tout ce que tu t'apprêtes à vivre, ma courageuse Evangeline, mais pardonne moi si je dois t'avouer la chose qui va faire que ta vie sera ce qu'elle est : tu ne resteras pas en relation amoureuse avec Doan.

..mais ?

Je sais, je sais que je te l'ai laissé entendre durant toute cette après-midi sans jamais t'arrêter, pardonne moi.

...pourquoi ?

Il n'y aura pas de raison particulière, ce sera une rupture qui ne te fera pas mal Evangeline puisqu'elle n'en sera en vérité pas une : vous continuerez de vous voir, chaque jours et regarde, encore aujourd'hui, je suis avec lui !

..Je ne te crois pas Evangeline. Pourquoi est-ce que tu me mens ? Tu sais bien que mentir, c'est mal, moi je n'ai jamais menti et je ne mentirai jamais !

La grande Evangeline laissa un moment de calme. En fait, parler avec soit, c'est intéréssant puisqu'on peut apréhender les réaction de l'autre sans encombres, c'est pour cela que nôtre maîtresse d'école ne vit pas de raison de se justifier d'avantage quand à la réalité de ses propos, elle allait comprendre toute seule.

...moi, je ne mentirai jamais..

Ca y est, elle venait de comprendre, ses grandes mirettes bleus qui venaient de se relever vers elle avait finalement compris.

Oh non..tu dis vrai Evangeline...pardonne moi de t'avoir accusé de mentir... mais...comment-est-ce que c'est possible ? Je ne peux pas arrêter d'aimer Doan, c'est impossible ! Evangeline, je ne sais pas ce qui c'est passé dans ton coeur mais ça ne se passera pas dans le miens, mon coeur lui appartient totalement et pour toujours, je suis désolée Evangeline mais moi, je n'arrêterai jamais de l'aimer..

T'ai-je seulement dit que tu le feras ?

Alors quoi? Mon coeur va continuer de l'aimer pour toujours sans que nous puissions vivre tout les deux ensemble, pourquoi ? Est-ce que c'est lui qui ne m'aime plus ? Qu'aurai-je fait pour ça ?

Etrangement, ni l'une ni l'autre n'avait l'air triste, elles étaient toutes les deux calmes, bien trop calme. Le calme avant la tempête dirait-on, mais nous parlons bien la d'EvangelineS. Les Evangelines sont triste, mais calmement, et puis pour ce qui est de nôtre petite Evangeline, elle n'avait pas le temps d'être triste là, elle voulait comprendre.

Ni toi ni lui n'en serez la cause, ce sont simplement des choses qui arrivent dans la vie Evangeline, tu sais mieux que personne que parfois, il peut se passer des chose qu'on ne prévoit pas mais qui arrivent et peut-être que ses choses conduisent en fait a un meilleur chemin ?

Je sais de quoi tu veux parler, tu veux parler du fait que je n'avais pas prévu de rester ici avant d'avoir rencontré Doan, mais que l'avoir fait m'a permise de vivre réellement. Tu veux donc dire que me séparer de lui me donnera du bonheur d'une quelquonque autre façon ? Je ne te crois pas..

Pourtant si, tu verras, tu auras deux merveilleuses filles, des filles qui te montreront que la vie et l'amour sont en vérité différent que ce a quoi tu t'étais habitué.

Vraiment ? .....mais pour Doan ?

Lui aussi, il trouvera le bonheur. Ce bonheur, vous le partagerez tout les jours ensemble, vous resterez liés et proche si bien qu'il fera partie de ta vie quotidienne, tu n'as vraiment pas de quoi imaginer quelque chose de triste.

Je serai triste, maintenant je suis triste parce que moi, je veux vivre avec lui et je vais tout faire pour le faire Evangeline.

Evangeline...

Pardonne moi mais quand bien même nos deux filles seront un cadeau pour moi, je suis désolée mais pour l'instant, mon coeur n'est pas a elles mais à lui et je dois me battre, si il faut que je me batte, je le ferai, ainsi peut-être que nous aurons une autre vie ensemble ? Peut-être même que ce n'est pas le hasard si j'ai été envoyé ici, peut-être que c'est un signe du destin qui me montre que si je ne suis pas assez courageuse et bienveillante, je ne vivrai pas avec celui que j'aime, alors merci Evangeline, grâce à toi je sais que je dois être plus courageuse et bienveillante !


Les mains de la grande Evangeline vinrent à se poser sur la petite, cette fois-ci, celle-ci commençait à perdre petit à petit le sourire qu'elle affichait.

Je sais que même si tu fais mine de ne pas comprendre, tu comprends parfaitement..

En vérité..je ne comprend pas, je ne comprend pas parce que je sais que les yeux avec lequelles je te vois le regarder, ce sont les yeux de l'amour. Tu l'aimes toujours et je suis sûre et certaine qu'il t'aime aussi, c'est une évidence, tellement évident que..

La petite Evangeline se remit à sourire. Ce sourire traduisait beaucoup pour elle, ça traduisait sa tenacité.
Evangeline est d'un naturel têtue, une douce têtuterie certe mais elle n'est pas négligeable, elle n'a jamais rien abandonné, jamais rien. C'est pour cela que même si Anku lui dit d'aller mettre le pied dans des ronces, même si Wandy pense qu'elle n'arrivera a rien et même si ce satané four s'amuse à faire bruler tout ce qu'elle cuisine, elle n'abandonnera pas. Et la, savoir qu'elle allait probablement abandonner l'idée qu'elle se faisait de sa vie parfaite, abandonner le seul amour qu'elle n'a jamais connu sur cette Terre, ça la rendait encore plus tenace. Son esprit juvénile et innocent ne pouvait se résoudre à ça, son caractère d'enfant la poussa à ne pas lacher le morceau, elle se battrait pour cet amour qu'on tentait de lui enlever.

Je pense dire vrai, je ne suis pas la par hasard Evangeline, je suis la pour t'aider...je suis ton ange gardien.

Que vas-tu encore imaginer ?

La petite ange se mit sur les genoux et attrapa doucement les joues de sa grande-elle.

Réfléchis un petit peu Evangeline enfin, ça coule de source ! Si je suis là, c'est pour aider ton cœur ! Je vais t'aider à l'ouvrir afin que tu puisses le dévoiler à Doan, lui dire combien tu l'aimes et peut-être continuer vôtre vie ensemble !

...raaah ai-je toujours été aussi tenace ? ^^"

Oui Evangeline, tu vas te battre ! Nous allons nous battre ! ...enfin non, ne nous battons pas vraiment s'il te plait ^^"

Les deux filles se mirent à ricaner, la plus grande attendrie par les bêtises de la plus petite et l'autre réjouie d'avoir trouvé un remède à ce qu'elle pensait être irrémédiable.

Je vais aller en parler avec mon Doan, lui aussi m'aidera à vous faire retourner tout les deux, c'est certain, et tu vas voir, il est fort et intélligent, il saura trouver une solution ! ^^

Evangeline n..

L'ange adulte ne pu terminer sa phrase, elle dû stopper l'élan de sa petite elle qui se mit soudainement à prendre une inspiration pour se mettre à parler fort. Sans doute allait-elle dire quelque chose comme "YOUHOU EVA AIME DOAN", il ne fallait donc pas prendre de risque. L'ange avait placer ses mains sur la bouche de sa petite qui fit glisser sa bouche or de celles-ci.

Raaaah, suis-je toujours aussi tenace ?>^<

Après un petit soufflement de "bon, on y va", la petite Evangeline continua.

Evangeline, je ne peux pas te laisser ainsi. C'est aussi de ma vie dont il est question alors je vais me battre à tes côtés. J'arriverai à faire que tu sois de nouveau amoureuse de lui, enfin que vous soyez de nouveaux amoureux réciproquement, même si pour moi, c'est déjà du tout cuit : tout a l'heure, vous alliez vous embrasser ^^

Qu'est-ce que tu dis ? O//O

Ne sois pas si timide, Doan aime les bisous et je sais que j'aime ça aussi, on ne manque pas une occasion de prouver combien on s'aime..surtout Doan en fait :3 Alors c'est normal de s'embrasser quand on s'aime, Evangeline ^^

La petite ange se stoppa pour prendre un ton interrogateur

Evangeline, n'avais-tu pas fermer la porte auparavant ? '^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Ven 6 Mai - 1:34


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre






Son petit lui semblait avoir très bien pris le fait qu'il s’effectuera pas le métier qu'il aurait souhaité faire, au contraire de lui qui, le jour où il avait compris qu'il ne serait pas professeur de maths, il s'est vu déçus et complètement perdu, incapable de se trouver un choix numéro deux.
Comment alors en est - t'il venu à devenir comptable puis vendeur ?
Comme je vous l'ai dit: merci Doriane. C'est elle seule qui lui a suggéré cette voie. Elle lui avait dit de chercher dans ses passions, dans ce qu'il aimait. Au départ, il s'est vu comme Eva: travailler avec les enfants, devenir puéricultrice mais... Encore une fois, cela venais à faire des études longues. Trop longue pour permettre à Kiara de faire ses études à elle et il y avait Wesley. Nourrice agrée alors ? Et bien il s'est essayé. Il a eu l'agrément et s'y est lancé mais malheureusement, sa race le condamna: un incube s'occupant d'enfants ? Originellement, les incubes tuent les enfants qui ne sont pas les siens et si les petites filles sont assez "mature", alors elles servent d'objet sexuel. Hors bien sûr, les races ont évoluer, les incubes tous comme les succubes également... Mais qui a cette époques - et encore aujourd'hui - comprenait ça ?
Kôdaa lui avait alors proposé de s'essayer à la boulangerie et à la pâtisserie, chose à laquelle Doan a accepté de suite - vous comprenez, quand il est question de nourriture... - sauf que voilà, Doan aime trop la nourriture ! Ce n'était donc pas pour lui.

Cependant, l'union des deux avait fait cogiter Doriane et c'était demandé si le genre de boutique que Doan tiens aujourd'hui ne lui convenait pas.
Il s'y est essayé et à réussis. Il gardait son fils dans boutique et Kiara venait le récupérer quand il était possible. Doan avait pile 18 ans quand il s'y lanca.
Au départ, la confiserie n'était qu'un lancement car il c'était dit que quand Wesley sera plus grand, il ferra les formations pour agrandir la boutique et y faire un salon de thé plus qu'une confiserie, en collaboration avec Kôdaa qui fournirais les viennoiseries et le pain.
Au final, ça ne s'st jamais fais car il s'est passé ce qu'il s'st passé: le départ de Kiara, l'arrivé de Mélisandre... Peut-être qu'un jour il s'y retrouvera et qu'il se lancera à fermer la boutique et ouvrir à la place son salon de thé de ses rêves - quoi qu'il gardera toujours un bon rayon de confiserie, hey !
Mais... Entre deux ou trois sucre d'orges il s'oubliait en pensant à comment aurait été sa vie en étant comme Evangeline: Professeur à l'école où il a été élève autrefois. Cette école... Il l'adore ! Il a pût la maudire parfois mais il aimerais pourtant tellement y retourner parfois. Enseigner les maths... Ou la physique-chimie !
Il se rattrape en se disant que sûrement, Wesley serait perturbé par le fait qu'un des professeur soit son père. Il lui à déjà dit qu'il a l'impression d'être fliqué à cause de "madame Evangeline le professeur de maternelle" alors évitons les dégâts...

Donc oui, tous ça pour dire qu'il a quelque peut sacrifié ses études et son avenir professionnel, d'abord pour Kiara mais surtout à cause de Wesley (bien que ce ne soit pas de sa faute le pauvre) l'adulte d'aujourd'hui regrette beaucoup mais l'enfant devant lui ne semble pas plus inquiet que cela. Musicien et chanteuse hein ? Mais oui... C'st vrai que Doan a, entre autre, eu la chose de pouvoir continuer à fréquenter la scène, cette grande amie qu'il a toujours aimé, terriblement. jouer du violon ou du violoncelle, de sa voix... Voilà des choses qu'il a sût entretenir et qui font partie de lui; il en parle bien moins que quand il était enfant mais il n'est pas rare qu'il joue parfois de la corde dans la salle de jeu ou encore même dans son salon de jardin. Régulièrement même. Et puis chanter... S'il y a une journée où Doan ne chante pas il faut tous simplement s'inquiéter de son état de santé.
Et surtout, à part tous ça, il ne peut pas dire que sa vie soit misérable ! Bon, Kiara l'a lâchement largué, lui et ses deux enfants, elle lui a d'ailleurs caché l’existence de sa fille cadette - en réalité de jumelles mais ça est une toute autre histoire - et il n'a pas quitté les gens qu'il aime: sa mère - même si leurs relation est assez limité depuis la naissance de son fils - Wandy, tous ses amis, Evangeline...
Evangeline... Il se demande encore si une force ne se tue pas depuis toute ses années et les réunir de nouveau car quand on y réfléchis, il n'y a jamais eu de coupures, il n'y a jamais eu une fois ou l'un  n'a pris de nouvelle de l'autre. Ils ont toujours été proches et même quand il se disputaient, ils étaient proches.
Aaah... Cette fois où Doan eu accusé Evangeline d'avoir piquer sa part de mille feuille quand ils étaient ensemble chez lui. Cette fois-ci Doan était tellement en colère... Enfin, une colère Doanesque hein, n'imaginez pas une colère titanesque de sa part - c'est possible mais pas "pour si peut" - il lui a reproché tellement de choses des plus idiotes par la suite comme "la fois où tu as piqué mon crayon en cours de théâtre tel année tu te souviens ?!" ou "et puis n'oublie pas aussi que jamais tu ne m'as rendu ma brosse a cheveux !" et on terminera par "ET CA ! Cette décoration n'était pas ici mais là !" Toutes ces accusations avant de remarqué que c'était Wesley, 6 ans et demi qui était en train de faire dodo sous le bureau avec un gâteau dépiauté sous la veste. Bon, je ne dirait pas que Doan était lancé dans sa mauvaise fois alors il continuait quand même de bouder Evangeline parce que qu'elle "ne c'était pas assez défendue" mais par la suite il s'est excusé tous de même - parce que contrairement a sa narratrice, Doan s'excuse quand il a tord mais moi j'ai jamais tord alors c'est autre chose -^- - une histoire de nourriture... Tous comme Wesley, il ne faut pas toucher à l'assiette de Doan, c'est quelque chose de sacré pour lui - sauf si il autorise en proposant mais il faut éviter si non.

Evangeline le réveilla de cette petite anecdote qui lui reviens d'un coup, en s'excusant de devoir partir, parler a sa mini elle.
Doan fit hocha de la tête. Il se sentait coupable pour ce qu'elle allait lui dire. Qu'allait-elle lui dire ? Il est persuadé que ce qu'elle lui dira ce soir ne sera plus d'actualité pour demain au petit matin parce qu'ils aurons couché ensemble cette nuit et pourquoi en est-il persuadé ? L'intuition, simplement. Pour seul rappel, Doan lança alors simplement à Eva avant qu'elle ne s'éloigne de trop:

La vérité. Simplement la vérité, il n'y a rien à inventer ou a contourner, Evangeline.

Comment décortiquer cette phrase ? On ne dira que "comprendra qui pourra". Elle dira ce qu'elle veut dire de toute façon mais puisqu'elle lui a demandé conseil tous à l'heure, il fallait lui répondre.
Le petit Doan, lui, s'arrêta tous affolement quand sa petite amie partie avec sa grande elle. Il vint alors vers l'adulte qui venait de repartir a ses occupation, peut-être trop obnubilé par ce qu'allait dire la grande à la petite ange.

Toi aussi tous à l'heure tu va me dire ce qu'elles se disent ?

Je ne sais pas si je te dirait exactement la même chose.

Pourquoi ?

Le démon incube leva les yeux devant lui, vers le salon et vit que Doriane était en train d'allumer une cigarette. Il lui jeta un torchon mis en boule sur la tête et commença à lui crier dessus, lui ordonnant véritablement de s'occuper de Mélisandre et Lee-na plutôt que d’embaumer la maison. En vérité, Doriane pourrait facilement lui casser ses bras en plus de ses jambes, à notre petit incube peu convainquant mais elle s’exécuta en ronchonnant. Le petit incube lui se serait presque excusez pour son homonyme adulte mais... De toute façon vu sa hauteur, il n'avait rien vu de la scène.
Tout en préparant le dîné, Doan se mit alors à parler avec son enfance qui le regardait comme un enfant regarde son parent cuisiner, les coudes appuyés sur la paillasse, la tête posée sur les mains.

Que penses tu de tous ça ? De cette situation. De Evangeline, les enfants et moi ?

Je ne sais pas... J'ai eu des doutes depuis tout à l'heure... Céleste, c'est la fille de Evangeline, mais pas la mienne n'est-ce pas ?

Doan hocha la tête, doucement comme pour ne pas brusquer la réponse.

Est-ce que c'est pour toi un problème ?

Evangeline chan est-elle heureuse ?

Oui, bien sûr ^^

Alors ça ne me dérange pas.

Quelques secondes de silences se sont échangés comme si l'un cherchais quelque chose à en redire, et l'autre réfléchissait à cette question. Que pouvait bien s'imaginer le petit Doan ? Ne se demandait -t'il pas qui était le père ?

Je ne suis pas son beau père je...

Je le sais ^^ Céleste à tout à l'heure parlé de son papa, qu'il ne fallait pas que Evangeline chan et lui se rencontre. Ca veut donc dire que je connais le papa de Céleste... N'est-ce pas ?

Don lança un petit grognement. Peut-être traduisait-il un agacement ? Oui, c'étai ça. Jimmy l'a toujours agacé et c'est bien le seul que Doan a prit comme attraction; il se fiche bien de lui et le malmène comme il l'entends, après tous, il fait ce qu'il désire qu'il fasse. Il le supporte, rien que ça, seulement ça.

Tu ne veux pas savoir...

Qui est le père de Céleste san ? Non. Je le saurais le jour venu... Si c'est quelqu'un que j'aime bien je ne veux pas changer mon regard sur lui. Je sais aussi que Lee-na san n'est pas ma fille, elle est... Trop différente physiquement: elle a du sang asiatique, comme moi mais elle est eurasienne, comme moi. Ses traits sont trop prononcer pour qu'elle soit ma fille. Et elle ne ressemble ni à moi ni à Evangeline chan. Mais elle ne ressemble pas beaucoup à Céleste san non plus...

Qu'en conclus-tu ?

... Je connais le père de Lee-na san aussi ?

Contre toutes réponses, Doan ne répondit que par un silence en continuant de cuisiner. Le petit lui, après l'avoir regardé un instant, soupira et, en se mettant sur la pointe des pieds et en s'aidant de ses bras pour regarder par dessus ce qui bloquait sa vu, il regarda Mélisandre aussi longtemps que ses petits muscles se ses bras frêles lui permettait et demanda:

Mélisandre san, c'est ma fille et celle de Evangeline chan, par contre.

Ah oui ?

L'enfant hocha la tête, sûr de lui et déclara:

Elle l'a dit tout à l'heure et ça se voit. C'est notre fille.

L'adulte mit un temps avant de remuer doucement la tête de gauche à droite et rectifia:

Mélisandre est ma fille, uniquement ma fille tout comme Wesley

Le garçon aux cheveux noirs de tout à l'heure qui est parti seul ?

hum

Je n'ai pas pus observer assez longtemps Wesley tous à l'heure mais... Céleste à laisser entendre que sa maman n'était pas là. Ca veut dire que Evangeline n'est pas sa maman mais Mélisandre est notre fille, elle, je le sais et tu sais pourquoi ? Parce qu'elle veut que Evangeline soit sa maman.

Doan arrêta son activité et regarda son mini lui. Ce qu'il venait de dire l’intéressais. Pourquoi disait il ça alors qu'il semble savoir qu'il se trompe ?

Je crois savoir pourquoi Evangeline chan et moi on a prit Mélisandre pour Kiara chan... Mais Mélisandre veut que sa maman soit Evangeline. Quand moi je dit que je suis une fille, est-ce que tu me croit ?

Eeh... Oui ?

Pourquoi ?

Parce que c'est ainsi que tu te sens. Tu aimerais que l'on te concidère comme tel alors c'est que tu...

Mélisandre veut que sa maman soit Evangeline, alors sa maman c'est Evangeline. Pourquoi ?

...... Parce qu'elle veut considérer Evangeline comme sa mère ?

Et elle veut que tout le monde, Evangeline également, considère celle-ci comme sa maman.

Doan ne répondit pas. Ce jugement semblait peut-être trop poussé et pourtant, c'est ainsi qu'il pensait réellement autrefois. Le monde d'adulte l'a t'il poussé à penser autrement ? Disons qu'il en est obligé; ce n'est pas comme si Evangeline et lui étaient ensemble encore aujourd'hui. Enfin... C'et encore une question qu'il se pose... Tous à l'heure avant que les petits les interrompes... Qu'allait-il se passer ? L'acte de Doan n'avait pas l'air d'avoir gêné l'ange, au contraire, elle-même c'était rapprochée... Ce pourrait-il alors que...

Mais je voudrais savoir quelque chose: est-ce que Evangeline chan et moi, nous nous aimerons toujours ?

Eh ?

L'enfant borgne baissa la tête et le regard suivit le mouvement vers le sol. Il empoigna le volant de sa robe comme une enfant qui irait avouer une bêtise commise, comme une enfant qui sait qu'elle va se faire disputer et surtout, qui sait qu'elle va pleurer. Evidemment, là il n'y avait aucuns des cas: il n'avait pas fait de bêtise et il n'allait ni se faire disputer ni pleurer, mais il y avait quelque chose dans son coeur qui le chatouilla comme un coup de poignard qu'il 'apprêtait à recevoir.

C'est que... J'ai promis à Evangeline que je l'aimerais toujours, toute ma vie, éternellement. Je pense que je l'aime tellement que même quand je serais morte, je l'aimerais encore... Peut-être même que je trouverais pas le repos parc que j'aurais peur pour elle.

Tu sais, on ne peut pas promettre quelque chose quand on est pas sûr. Tu as promis des chose au jour d'aujourd'hui que tu ne tiendras pas plus tard.

Comme promettre à Okaa sama que je n'aurais des enfants que quand je serais adulte ?

eh...

Le calcule est très vite fait... Tu as quel âge ? 20 ans ? 30 ans pas plus. Wesley doit avoir 15 ans. J'étais mineur dans tous les cas quand je l'ai eu et combien même il aurait moins de 15 ans, ce n'est pas en dessous de 10; tu ne peux pas me dire qu'à 20 ans j'étais stable dans mon métier. Et puis de toute façon tu contourne ma question ! ><

Doan mit un temps avant de reprendre le fils. Ce gosse est en fait plus futé qu'il se rappelle l'être a-t'il vraiment 8 ans ? Il faut dire que sa mère ne lui a pas laissé le choix: soit il se débrouillait, soit il n'avait rien en retour.

Eh... Et bien en vérité c'est de ça que je te parlais, quand je te disais que je ne savais pas si nous allions dire la même chose... Evangeline et moi ne vivons pas ensemble, nous avons chacun notre vie de notre côté. Cela fait bien longtemps que nous ne sommes plus ensemble. Evangeline chan était fiancée et moi, j'étais jusqu'à il y a quelques mois, avec Kiara.

"était fiancée" ?

Sans te dire qui il était, il nous a subitement quitté. Ils n'ont pas eu le temps de se marier.

Est-ce que tu aurais été heureuse si elle c'était mariée avec "lui" ?

Bien sûr ! Je n'attendais que ça :3

Pourquoi ?

Parce que je ne cherche que son bonheur. Elle le mérite.

Tu dis ça parce que tu l'aimes ?

Doan s'adossa au plan de travail, croisant les bras, fixant son petit lui, sourire en coin.

Tu arriveras à avoir ta réponse peut importe comment n'est-ce pas ? ^^

L'enfant souris contre toutes réponses. Il sait qu'il aura sa réponse, il sait comment se manipuler, rien de plus facile que de s'hypnotiser soit-même. Et puis, il sait que s'il mentait, il reconnaîtrait ses mimiques qui prouvent qu'il ment.
L'adulte quant à lui sourit avant de se remettre à la préparation du dîné. Il ne répondit pas tout de suite, ça ne servait à rien, se disait-il, puisque son mini lui connaissait déjà la réponse, il voulait simplement l'entendre de vive voix.

Peut-être que beaucoup de choses ont changer entre notre temps et le votre, mais je sais que Evangeline chan et moi on s'aimera pour toujours. Ca viens de là, de la poitrine. On se ressent, c'est fort. En plus, on semble être toujours aussi proche. Pourquoi vous étiez ensemble aujourd'hui ? Je paris que tous les jours vous essayez de vous voir.

Ce n'est pas réciproque, tu sais ?

Comment est-ce que tu sais ça ? Tu le lui as demandé ?

Eh... Non mais je...

Alors tu ne peux pas le savoir si tu ne lui as pas demandé.

Le grand démon de 1m54 se mit à rougir, grimaçant sachant que ses joues devenaient rouges. Son petit lui devrait avoir autant de tacts contre sa soeur, par exemple, au lieux d'utiliser ce répondant contre lui-même.
Le petit démon, lui, tourna les talons et tourna la tête à droite et à gauche comme s'il cherchait à se repéré. Il alla s'en aller quand, hautainement, il lâcha un:

De toute façon, Evangeline chan et moi ne serions pas venus, vous allez vous embrasser je le sais ! -^-

Eh ?! O//O

Cette petite remarque fit déraper le couteau de Doan qui lui coupa légèrement le doigt. Bon, riiien de grave hein: un coup d'eau froide, un peut de désinfectant, un penssement et le lendemain c'est réparé, mais qui ne connait pas les chochotteries de Doan et son amour inconditionné pour le sang ?

Olala ! @_@ Ca saigne beaucoup beaucoup !!

Je ne veux pas voir ! ><

Le petit Doan se cacha les yeux, les mains sur le visage et la tête posé contre un coin de mur, à croire qu'un  montre va subitement l'attaquer.

Olala n'importe quoi -_-

Doriane se leva et prit en charge Doan en l'emmenant à l'étage, lui indiquant qu'il va devoir se laver les mains et se désinfecter... en soit ce que je viens de vous dire quoi mais bon, dans ces conditions, quand on a un Doan fragile blessé entre les mains, il vaut mieux en faire trop que pas assez.
Ils montèrent l'étages et allèrent dans la salle de bain.
Entre nous, il c'était si peut couper que seulement un petit rinçage et un peut de désinfectant suffisait à arrêter la grosse hémorragie que voyait Doan alors, puisqu'il n'y avait plus de sang, il n'avait forcement plus mal mais..

Il faut quand même mettre en pansement, au cas où ! -^-

Doriane souffla, ronchonna même et ouvrit la porte du placard où étaient censé être les dit pansements. Aucuns. Doan se souviens alors qu'il en a eu besoin pour Mélisandre en début de semaine et qu'ils étaient sûrement resté dans la salle de jeu - et en profita aussi pour dire à Doriane "qu'elle aurait dû y penser avant lui"
Doan sorti alors de la salle de bain avant Doriane et alla vers la salle de jeu quand alors il entendait les deux Evangeline, alors, son instant de petite commère se mit en route sans même qu'il ne veuille vraiment en vérité mais il n'eu le temps d'entendre quoi que se soit que miss Doriane ouvrit la porte en déclarant un naturel:

Pourquoi t'écoute aux portes, Doan ? -_-

O//O Eeeh...




Poil la princesse


Dernière édition par Doan Clain le Sam 7 Mai - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s):

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Ven 6 Mai - 14:20

Ah, vous tombez bien ! :3

Voilà la réaction qu'eu nôtre petite Evangeline à la vue de son futur mari, parce qu'il était maintenant clair qu'après les révélations de la grande Evangeline, Doan serait son futur mari. Oh, l'esprit d'un enfant vous savez, c'est simplement un esprit qui veut penser ce qu'il veut sans qu'on l'en empêche.
Or donc, nôtre petite Evangeline lâcha finalement le coussin qu'elle avait entre les mains pour se lever et aller doucement, en manquant de s’emmêler les pieds, vers Doan et Doriane.

Tu t'es coupé ?

La petite ange s'arrêta d'un pas net et fit les yeux ronds.

Coupé ?!

Sa grande ange c'était elle aussi relevé, elle tendait les mains vers celles de son mari (bah quoi roh -_-) afin d'observer la plaie et c'est ainsi que les deux Evangeline décarèrent à l'unisson.

Ca saigne beaucoup ?

Alors que la grande l'avait dit d'un ton calme, comme si elle savait que ce n'était pas grand chose, nôtre petite Evangeline elle paniquait. Il faut dire que se blesser, c'est grave, on peut attraper le tétanos, des infections, on peut perdre l'usage de son doigt ou pire : mourir !
Calme toi petite Evangeline, rien de tout cela n'arrivera ce soir.

Est-ce que Doan l'a vu, le sang ? Il a très peur de ça tu sais et..oh oui, tu le sais. Mais il ne l'a pas vu dit moi ? Non je ne pense pas, sinon on l'entendrai se plaindre..mais si il ne se plains pas, peut-être qu'il est évanoui ? Oh dit moi que non !

Pendant qu'elle parlait et comme si son dialogue n'était qu'un fond sonore, Evangeline observait la manière dont sa futur elle voulait prendre soin de son mari. C'était doux et tendre, elle était bien moins maladroite qu'elle l'aurait été à l'âge ou elle la regardait. En s'avançant un peu plus, constatant que finalement cette blessure n'était pas si grave, mais tout de même pas négligeable.
Reprenant son émerveillement naturel, Evangeline se remit à sourire.

Tu es tellement plus courageux, regarde, tu ne pleures même pas ! :3

Pendant ce temps, Evangeline Titan ( OwO) cherchait les pansements elle aussi, ou peut-être les avait-elle trouvé. Quoi qu'il en soit, Evangeline voulût partir près de Doriane et s'emerveiller près d'elle de la beauté de ce couple qui n'en est pas un mais..mais elle se rendit vite compte que Doriane était une inconnue alors elle resta loin et baissa vite les yeux, il ne faudrait pas que la roussette pense qu'elle veut la défier, on ne sait jamais. Devant les roussettes, on baisse les yeux, c'est préférable, il ne manquerait plus qu'elle nous saute au cou comme Wandy et..

Oh, a qui appartient cette peluche ? :3

Bon et bien apparemment, Evangeline était passé à autre chose puisqu'elle tenait une peluche panda entre ses mains. La grande Evangeline tourna les yeux vers sa petite elle et lui répondit.

Elle est a Wesley, il aime beaucoup tout ce qui est a l’effigie des pandas ^^

Oh oui Wesley..Wesley le..le fils de Doan n'est-ce pas ? Alors je n'ai pas le droit de...oh mais si, Evangeline, tu m'as dit que je l'aimerai moi aussi comme un fils, alors est-ce que je peux aller lui rendre ? :3


Je pense que si elle est là Evangeline c'est que lui-même l'a voulût la ^^

Ah...alors je vais la reposer sagement à sa place, comme ça lorsqu'il sortira de sa chambre, il la verra là où il l'a laissé :3

La grande Evangeline hocha la tête vers sa petite double. Celle ci replaça doucement la petite peluche et, fière d'elle, elle déclara finalement.

Evangeline, je veux retourner en bas voir Doan, je veux lui dire que je l'aime et je veux aller voir Mélisandre et mon autre fille aussi, je dois bien mémoriser leurs visage pour m'en souvenir avant de dormir le soir. Tu restes là avec ton Doan, toi ?


Descend, nous te rejoingnons vite, sois prudente dans les escaliers s'il te plait.

Oh ne t'inquiète pas, je suis toujours prudente dans les escaliers ! -^-

..Evangeline, je sais bien le nombre de fois ou tu as loupé les marches des escaliers d'Anku :')

...ah oui ça..il ne faut définitivement pas courir dans les escaliers ^^'

En souriant tendrement à tout les membres de cette pièce, même à Doriane oui, Evangeline se prépara a redescendre avant de se retourner alors qu'elle était vers la porte.

Doan, je vais aller dire à Doan que tu nous espionnais, on ne doit pas espionner les gens ! ..

Evangeline laissa un moment avant de coller son visage contre l'embrasure de la porte en souriant bien plus largement.

Même si secrètement, j'espère que tu as tout entendu ce qu'on c'est dit, comme ça je n'aurai pas besoin de me cacher pour faire ma mission ! :3

Sur ces mots malicieu, Evangeline partit finalement.

Je vous retrouves en bas ! :3.....oh Céleste, tu es toujours dehors ma fille ? :[

...ma fille ? '.' ...ah, oui ! Oui, mais ne t'inquiète pas..maman ? Il me laissera bien entrer un jour ! ^^

La petite ange poussa un petit soupir inversé avec les mains sur sa bouche.Se précipitant très rapidement dans les escaliers, oubliant toute promesse d'être prudente, nôtre petite Evangeline cavalait a toute vitesse avant dans les marches, c'était d'ailleurs un sacré miracle qu'elle ne les ai pas dévaler en roulant mais quoi qu'il en soit, elle se retrouva en bas. Rapidement, elle vint sauter le plus rapidement possible sur son amoureux, son amoureux à elle, pour l'enlacer.

Sais-tu comment elle m'a appelé, Céleste ? Elle m'a dit.."maman" ! Q^Q

En se recollant de nouveau à lui, nôtre petite Evangeline fermait les yeux, souhaitant ne jamais se reveiller de ce moment, souhaitant que jamais ce moment n'est une fin d'une quelqonque façon.

Oh, Evangeline m'a réveler pleins de choses, des choses qui me donnent encore plus envie de te dire combien je t'aime et que jamais je n'arrêterai !


En se décollant finalement, Evangeline poussa un soupir et repris son doux ton habituel.

Quoi qu'il se passe dans nôtre futur, je ne veux pas que tu penses à un seul instant que je vais cesser de t'aimer, Evangeline elle-même me l'a dit, je n'arrêterai jamais.

Après une pause, Evangeline continua.

Alors, si toi aussi tu m'aimes toujours, je veux que nous retournions ensemble dès que l'occasion se présentera. C'est ce que je veux, et ce soir, pour nôtre futur nous, je veux que nous métions tout en oeuvre pour qu'ils s'aiment de nouveau. Je ne peux pas supporter un monde ou nous ne sommes pas tout les deux, ensemble, et je pense qu'Evangeline non plus ne peut le supporter. Tu veux bien m'aider à ce qu'ils s'aiment de nouveau, s'il te plait ?

L'ange blanche se releva doucement, et avança vers les deux filles, Lee-na et Mélisandre, qui faisaient..oh, elle n'a même pas eu le temps de voir ce que ces deux la faisait parce qu'elle se mit à en enlacer une, c'était tombé sur Mélisandre. Elle la serrait doucement contre elle, cette poupée de chiffon, et elle passait sa mains sur le haut de sa tête tout en ne décrochant pas son regard de son petit copain.

Il faut le faire pour nous mais aussi pour nos filles et ton fils, tu imagines comme elles seront heureuse avec toi comme papa et moi comme maman ? Nous les aimerons tellement fort ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Sam 7 Mai - 1:47


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre






Doriane... DORIANE ! Doan à reconnu dans le regard de Doriane une certaine moquerie envers l'attitude enfantine de son hôte à écouter aux portes et une certaines fierté de l'avoir dénoncer aussi sournoisement. Maintenant, il fallait bien qu'il entre alors il leva la tête, mine de rien avec du rose aux joues. Mais non, Doriane, que racontes-tu ? Doan n'as jamais écouté aux portes d'ailleurs pourquoi ? Tous le monde sait que Doan n'est pas ce genre à mettre partout son nez là il peut soutirer des informations à cancaner.
C'est quand même incroyable, en y pensant, que Evangeline et Doan se sont toujours aimés; ils ont chacun leur caractères si différent ! Evangeline est douce, fluette, est du genre à écouter ce que l'on a à lui dire et ne pas à chercher à tous savoir. Doan, lui, est un peut plus speed, hyper-actif refoulé, du genre à tous vouloir savoir et répéter après. Il aurait pu faire très bon journaliste tiens ! Mais tous les deux repartages cette tendresse, cette délicatesse et le même amour pour toutes choses. On n'oublie pas non plus cet amour interdit, ce même que celui de leurs aînés réceptifs: un ange et un démon.. Ce n'est tous de même pas banal ça !

Doan tenait pourtant son index gauche dans sa main droite; on ne sait jamais s'il s'envole hey ! Il était entré à quelque mètre dans la salle de jeu, se dirigeant vers le meuble télé où était les pansements - dans ses souvenirs en tous cas, quand la voix de Evangeline, la grande Evangeline l'arrêta et lui fit tourner le regard vers elle.

eh ?

Et voilà que mini Evangeline s'y mettait. C'est vrai ah oui ! Il s'était coupé ! Il savais qu'il devait aller chercher des pansements, mais la traîtrise de Doriane lui avait fait oublier que c'était pour lui, pour son doigt qui n'avait plus du tous besoin de soin quelconque. Sa meilleure amie tentait les mains pour saisir les siennes. Sans vraiment comprendre pourquoi, il les donna à Eva pour qu'elle l'examine tous en regardant la petite Eva avant que les deux anges lui demandèrent si "ça saignait beaucoup". Rien que ce mot... Ce maudit mot... "saigner" BRRR !!! "Saigner", "plaie", "sang", "coagulation"... Ce registre de mot à pour effet sur Doan de le rendre toute chose, de lui faire oublier qu'il est aussi constituer de muscles et par ce fait, ça le rends impuissant, en tombe par terre presque. Ce qui est dans le corps, doit RESTER dans le corps: sang, os, boyaux... Non non non ! Ca doit rester ! Pour vous dire, il a mit longtemps avant de pouvoir se regarder en face, après son opération au coeur; cette cicatrice qui perdure encore aujourd'hui, non seulement elle l'a dégoûtait de par son contraste trop flagrant avec le reste de sa peau, mais en plus elle était la preuve qu'un de ses organe soit sorti par là... Et encore, il n'a pas vu le début de la cicatrisation; c'est Doriane qui le possédait qui a vu ça, lui il peut alors s'en réjouir. D'ailleurs, il lui est aujourd'hui impossible de mettre des décolleté trop plongeant ou bien ces pull ou tee-shirt à épaules dénudées sans mettre quelque chose en dessus tellement cette cicatrice la complexe. Lui aujourd'hui s'y est habitué, mais si par malheur quelqu'un l'a voyais... D'ailleurs, qui aujourd'hui depuis cette date l'a vu à la plage, en maillot de bain ? Impossible. En vérité, le village entier à pu alors contemplé cette fameuse cicatrice puisque son incube à cette fâcheuse tendance de ne pas supporter les vêtements sur son corps. Et pourtant, me diriez-vous, il n'a jamais voulu qu'on ne lui enlève son oeil droit pour le remplacer par un oeil de verre surement plus esthétique que cet oeil sans aucune expressions et ne s'est jamais non plus donné la peine de porter une lentilles trompant son regard borgne. A quoi bon ? Et pourtant, c'est là aussi une cicatrice des plus visible, une preuve que son oeil ait été percé un jour.
Il ne faut pas cherché à comprendre, regardez, là, il avait oublié son doigt coupé ! En temps normal il se serait évanouis, aurait été dans le coma même ! Non Doan n'ai pas dût genre à vouloir se faire plaindre... Raconter ses petits malheurs à Eva, oui, mais il ne veut pas qu'on le plaigne, juste  
vider son sac, mais quand il s'agit de coupure, de chute, de bras cassés... C'est la fin du monde: je vous rappelle la fois où, petit, Wesley est tombé des escalier ? C'est Evangeline qu'il a appelé parce que lui était incapable de s'en approcher - père indigne !
Doan se laissa examiner parce que de toute manière, Evangeline était bien plus doué que lui pour ça c'est elle qui lui mets de la pommade quand il se cogne mais il ne pût s'empêcher d'écouter le bruit parasite de la petite blonde qui s'excitait, continuait à essayer de faire peur au grand Doan - oui tous le monde sait que c'est son but, la grosse méchante Eva ! - alors il ouvrit gros les yeux et regardait son amie: c'est si grave docteur ?!!

Oooh mais n'importe quoi hein ! -_- C'est qu'une p'tite coupure de tafiole ! Merde Doan t'es un homme ou quoi ?!

Noooon Q^Q

.....-_- T'es pas prêt de devenir soldat c'est moi qui t'le dit. En plus ton sang il est moche il est même pas rouge comme tous l'monde ! T'es vraiment pas un humain toi.

La maman ange s'occupa alors de cette blessure qui n’existait même plus. Petit pansement et hop, on en parle plus ! Doan sourit alors, voilà, il état guéris pour de vrai ! Il fit un bisou à Evangeline avant d'être interrompu par Petite Eva. Doriane regardait l'enfant, un sourcil levé comme si la petite blonde lui avait dit quelque chose, quelque chose que la... Rouquine ? OwO lui aurait snobé. Il était question d'une peluche en forme de panda. Personne n'eu besoin de lui pour expliquer à qui appartenait cette peluche, Evangeline le savait elle et l'a déclaré bien plus vite que lui. Il laissa alors les deux Eva dialoguer avant de conclure quand la petite reposa la peluche à sa place:

C'est le panda qui accompagne Wesley quand il joue aux jeux vidéo ^^

Il s’essaya sur le canapé en tailleur et posa le panda contre son ventre, attrapa une manette qui traînait sur l’accoudoir et se courba en avant.

Voilà comme mon fils joue à la manette ! Ah ! Et en plissant les yeux aussi parce qu'il ne voit pas la télévision d'ici et il ne porte jamais ses lunettes. Il peut rester des heures dans cette positions sans avoir mal nul part; je pense que pour ma part, le dos doit prendre un coup tout de même non ?

Ca y est t'es guéris p'tit soldat ? -_-

Doan tourna alors la tête vers la grande Evangeline en levant les yeux au ciel rapidement avant de sourire à l'ange.

HEY ! >< Ne m'ignore pas ! JE SUIS LA ET JE SUIS VIVANTE ! ><

Oups à oui c'est vrai... ^^'

T'es sérieux toi -_-

Doan se releva alors, reposant manette et peluche à leur place. Il se mit près de la grande Eva et regardait la petite avec un sourire tendre. Qu'elle est adorable ! Ca y est, elle a prit de l’assurance, elle se sent plus à l'aise ici, ça se voit et pourtant Doan n'est pas là ! Enfin, le petit Doan. Oui parce que le petit Doan est resté en bas, lui, avec Lee-na et.... Mélisandre ! D'un coup, Doan ouvrit de gros yeux et fixa Doriane. Celle-ci alors fut interpellé par ce regard pesant et fronça les sourcils comme pour dire "bah quoi ?"

Va avec Evangeline chan s'il te plait, Mélisandre est toute seule au rez-de-chaussée.

Et oui, toujours cette peur que la petite Mélisandre retombe en crise; la lui arrive fréquemment quand elle est seule et se sent perdue, Doan à remarqué, ou quand elle a peur, quand elle et en colère,... Heureusement son état général n'a jamais été jusqu'à la Mélisandre qu'il a connu en premier. Mais il ne veut jouer avec le diable et préfère le semer.
L'humaine aux yeux jaune souffla, ronchonnant qu'elle était militaire, pas nourrice et se glissa hors de la pièce en traînant des pieds.

Avec plus de motivations soldat ! -^-

... Tu te fiche de moi là ? :') T'as pas l'âme d'un caporal mon chaton :')

nananah -^-

Se suivait alors immédiatement un nouveau dialogue entre les deux Evangeline que Doan à suivis en cours d’exécution puisqu'il c'était mis à penser qu'il avait de la chance d'être tombé sur Doriane; malgré tous, c'est un sacré bout de femme et outre son côté un peut trop vulgaire rappelant celui de sa soeur - c'est vrai hein ! - il aurait voulu être ce genre de femme: forte, belle, avec de l'ambition à en déborder et un sacré caractère qui impose le respect, tous ça en gardant une certain compassion, de la douceur et un calme à toutes épreuve.
Doan ne se réveilla que quand on se mis à parler des chutes de Eva chez Anku. A ce moment il se mit à pouffer en regardant Evangeline, tantôt l'une, tantôt l'autre en s'arrêtant sur la grande.

Et ça t'arrive encore tu le sais ? :')

Je ne sais si Eva eu le temps de lui répondre verbalement ou avec une tape quelconque mais la petite Eva se mit à se... Heu... Peut-on dire sermonner ? Non, à lui faire du chantage peut-être ? Celle-ci lui rappela que d'espionner ne faisait pas partie des code de politesse. Il fit alors une petite moue et fit genre qu'il ne savait de quoi voulait parler la petite. Cette dernière alors déclara malicieusement qu'elle espérant tous de même qu'il ait entendu et parla de mission.

Eh ?

Doan regarda alors Evangeline et plissa ses yeux comme pour déceler sur son visage ce que sa petite elle entendait par là.

Quelle mission ? ... Ne me dit pas que tu t'es encore égaré et que tu lui à parlé de la fois où tu as pris tellement à coeur quand je t'ai demandé d'aller chercher des courses pour moi que tu en as oublié l'essentiel: l'argent ? :') Oh Evangeline chan ! Ce jour là tu m'as mis en retard pour la préparation du dîné, mais qu'est-ce que tu as pu me faire rire ! ... Kiara beaucoup moins ^^'

Il ria encore de cette nouvelle anecdote et caressa le haut de la tête de l'ange.

Pauvre Evangeline ! J'aurais dû venir avec toi ce jour là, au moins tu y aurais apporté ta tête ! :')

Vous ais-je dit que Doan pouvait avoir des humeurs mesquines ?
Quoi qu'il en soit, ceci n'est pas à prendre mal, au contraire, comme il l'a dit, ce jour là il a bien rit puisque Evangeline n'était qu'au début de ses bêtises, de ce jour où le soleil était au rendez-vous et qu'une grillade avait été organisée entre le foyer de Kiara et Doan, celui de Kim Dae et Evangeline et Wandy - et Jimmy mais là c'était pour accompagner Wandy si non Doan lui aurait bien fermé la porte au nez... Enfin, il l'a fait ça mais passons.
Il continua de rire doucement, la main ramenée sur sa bouche pour se forcer à se taire et finis par enrouler ses bras autour du cou de l'ange.

Ma pauvre Evangeline ! Ce fut une sacrée mission pour toi ! Tu l'avais bien mérité, ta glace fondue ! Tu t'en souviens de celle-ci ? :') Cette fois c'étais de ma faute... Mais je t'avais accusé ^^' Ah non ! J'avais accusé Jimmy ! Tu t'en souviens ? :')

Il ria encore doucement. Des journées comme celle-ci, il aurait voulu en vivre tous les jours.
Il se calma alors, sourire aux lèvres, fixant on-ne-sait-quoi sur Evangeline, puis attrapa une mèche de cheveux qu'il manipula avec précaution. Il laissa passer plusieurs seconde, le temps pour lui de trouver ce qu'il voulait dire, et puis c'est parti tous seul...

J'ai parlé avec Doan aussi, de mon côté. Je ne pensais pas qu'il aurait été aussi compréhensif. En vérité il avait deviné certaines choses. Et qu'est-ce qu'il peut être bavard =_= Enfin ! C'est de moi que je parle ! :') Suis-je aussi bavarde aujourd'hui ? Comme je te plains ! :') Enfin... Toi et tous le monde au vérité ! ^^'


Il continua de sourire bêtement, continuant de manipuler la mèches de cheveux blond dans ses doigts. Il posa ses yeux alors sur ce pansement, se rappelant quelle bêtise l'avait blessé. Il soupira alors en lâchant les cheveux, posant doucement ses mains en poing sur le haut de la poitrine de son amie, vers l'épaules. Il poussa un son ressemblant à une plainte bien qu'en vérité, c'était parce qu'il cherchais les mots juste avant de commencé, doucement, d'une voix basse comme si la crainte d'être entendu lui faisait peur, entendu par une personne a l'extérieur de la pièce ou par Evangeline elle-même.

Il m'a dit quelque chose tout à l'heure... Ca m'as tellement gêné que je me suis coupée, mince...

Il fit une courte pause et reprit

Te l'ai-je dis tous à l'heure ? Voir ces... Deux nous, ces anciens nous m'ais fait un bien fou comme si...

Il se rendit compte qu'il n'allait pas pouvoir finir sa phrase puisqu'il n'avait aucunes comparaisons à faire, alors, retira ses mains et fixa autre chose dans la pièce, sur le côté, derrière Eva.

Je ne sais pas toi... Mais ne trouves-tu pas ça étrange que toi et moi, un ange et un démon, avons pu ... Comment dirais-je ? Avons pû réussir à rester aussi proches, à cohabiter dans une sorte de bulle commune sans que ton orra ne me gêne ou ne me fasse du mal, sans que je ne te fasse du mal et sans que tu ne m'en fasse ? Okaa sama m'a dit, il y a longtemps quand j'étais enfant, que tôt ou tard nous finirons par se perdre de vu et peut-être même nous ignorer comme de parfait inconnu et aussi pire que cela: agir à un instinct de guerre qui à longtemps causé la perte de nos semblable dans le passer... Elle m'a aussi dit que dans les meilleurs des cas, je te convertirais à l'occultisme, celui de croire d'avantage en la puissance démoniaque qu'à la puissance angélique. Oui parce que des anges déchus, des anges qui deviennent démons, ça s'est déjà vu n'est-ce pas ? As-tu déjà vu pourtant un démon devenir ange ?

Il pouffa un instant, s'imaginant ce qu'un ex démon devenu ange pouvait ressembler. A quoi ça peut ressembler ? Il se ressaisie et continua, avec un sourire, toujours les yeux miroitant ci et là sans jamais une fois croiser le regard de Evangeline.

Non, ça n'existe pas. J'étais une menace bien que que tu ne l'étais. Et puis j'ai appris par la suite que le sang des anges nous était fatal, à nous les démons. J'ai pris peur.

Il prit alors une main de l'ange et regardait son poignet avec attention.

T'en rends tu compte, Evangeline chan ? Cinq litres de poison pour nous ! Toi avec Céleste dans cette maison, comprends-tu la menace que tu représente pour Wesley et moi ? Dix litres de poisons en tous ici, Dix litres ambulants, sachant qu'une seule et simple goûte peut nous faire tordre de douleur...

Il lâcha la main de Evangeline après avoir caressé délicatement la paume de celle ci et continua.

Okaa sama m'a appris que, alors que j'était sous l'emprise de mon incube, j'ai été empoisonné "là-bas". Déjà, rien que le fait de savoir que j'y suis aller me choque. J'ai été empoisonné et pourtant je me tiens debout devant toi ! C'est parce que j'ai eu de la chance m'a-t-elle dit. J'ai suivis une cure de désintoxication et...

Il se mit à nouveau à pouffer de rire et s'excusa:

Ce mot me fait tellement rire ! A croire que j'ai fais partie des alcoolique anonyme ! :') "Bonjour oui je m'appelle Doan Clain et je suis accro au sang d'ange !" Ca ne fait pas un bon scénario comique ça, Evangeline chan ? :')

Il continua alors presque aussitôt, un petit rire dans la voix et toujours le sourire dessiné sur le visage.

Enfin bref, je m'en suis sortie, c'est le principal, mais Ca a pour effet le venin d'un serpent sur son éleveur: j'ai été mordu, je m'en suis sortie mais j'en ai été fragilisé, aussi. Tu te souviens que Céleste chan t'es revenue couverte de bleue et blessée ? Wesley chan m'a dit entre autres choses qu'elle avait saignée. Quand il m'a dit ça ma première réaction a été de lui demandé s'il avait tenté de l'a toucher où elle avait saignée. Il m'a regardé bizarrement, comme s'il ne comprenait pas m'a réaction. J'ai laissé tombé, après tous s'il avait à avoir mal, ça aurait été déclaré depuis tellement longtemps... Mais le soir même il s'était lever pour prendre des cachets, il m'a dit qu'il avait mal à la tête et qu'il se sentait faible. Je ne te mens pas: comme son incube venait de se réveiller, je pensais qu'il était simplement affaiblit par lui. Mais le lendemain matin j'ai dus le laisser au lit pour la journée, j'ai eu vraiment peur quand je me suis souvenu de cette histoire.

Il remua la tête et balaya l'air devant son visage comme pour dire "bref", prit les mains de Eva et cette fois, la regarda dans les yeux, un sourire plus grand encore et peut-être plus idiot aussi.

Et pourtant je n'ai jamais eu peur de toi ou de Céleste chan ! Devrais-je ? Oui, sûrement car comme je te l'ai dit, si toi aussi tous à l'heure tu te coupes, tu pourrais me faire du mal, à moi, mais aussi à Wesley ! Mais est-ce ton attention ? Vu tu intentionnellement nous faire du mal ? Est-ce que nous, les démons que nous sommes te faisons peur Evangeline ? Nous avons évoluer, nos mentalités primaires comme nos moeurs, aujourd'hui, il existe beaucoup de couple, mariés même, anges et démons, garou et vampire et j'en passe ! Okaa sama avait tord ! Tu ne m'a jamais fais de mal, je ne pense pas t'en avoir fait sauf peut-être hier, quand je t'ai donné un coup de casserole dans le visage en me retournant... Je suis désolé encore ^^'

Enfin, il s'excusa mais lui riait aussi au visage ! Il frottant en effet le nez de son amie en gloussant. Comment il s'est retrouvé bête, à ce moment là. Il posa alors ses mains sur les joues de Eva et lui sourie  joyeusement. Il re enleva ses mains une nouvelle fois et revenait à où il venait en venir:

Je trouve ça étrange aussi, que quand je me suis réveillé de ma possession démoniaque, j'ai été amnésique au point de me croire encore à cette époque, où on était enfant.. Quand... On était ensemble. Je suis tombé de très haut que j'ai compris que l'époque dans laquelle je vivais psychologiquement n'était pas la même que dans la vérité. La vérité était toute autre. Nous n'étions plus ensemble depuis tellement longtemps...

Il baissa la tête et effaça toutes traces de sourires.

Et ça m'a fait mal.

Aller Doan, vas-y tu peux y arriver !

Il grimaça avant de souffler et de faire un tous petit pas en arrière. Il garda toujours le regard et la tête baissés.

Il faut que je te dise Evangeline....

Il se stoppa, la peur au ventre surement. Pourtant, son coeur le chatouillait, cette sensation qui enveloppait l'organe de l'amour, qui le souleva... Cette petite brise à l'intérieur de sa poitrine qui remonte jusque dans sa gorge pour le simple fait de lui dire... Mais lui dire lui faisait tellement peur.

Voir... Voir ces deux petits qui sont en fait nous... A la fois ça me fait du bien, à la fois ça me fait du mal... Doan ne m'a même pas demandé pourquoi ne n'étions plus ensemble. J'y ai pensé pourtant à le lui dire que... c'était de ma faute. Mais je me suis dégonflé, je n'ai pas eu le cran de le lui dire. Pourquoi ? J'en ai honte, j'en ai toujours eu honte pour dire vrai. Quand tu es revenue, j'étais tellement heureux ! Tellement si tu savais... Il ne se passait pas un jour sans que je ne me demande si je te reverrais un jour. C'est par pur égoïsme que j'ai été avec Kiara par la suite. Mais quand tu es revenue... Je me suis promis que jamais je ne passerais une journée sans te voir, sans avoir de tes nouvelle parce que je... Je t'aimais encore terriblement ! Mais je devais passer à autre chose, du moins, c'est ce que j'ai crus. Je pensais que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Quand tu m'as appris pour Céleste..... Je ne t'en voulais pas, je n'en voulais pas à la petite bien sûr... J'en ai voulu à Jimmy dans un premier temps parce que je savais qu'il ne comptais pas t'aimer. Et puis dans un second temps je m'en suis voulu, je me disais qu'avec moi, au moins, tu n'aurais pas eu à vivre une grossesse prématuré - Finalement Wesley est arrivé aussi - mais je t'aurais aimé, encore et encore, je ne t'aurais pas abandonné. Et puis redescente... Je me suis souvenu que je ne méritais pas mieux que lui: je t'ai abandonné moi aussi. Pour beaucoup moins en plus, simplement parce que tu étais partie.

Il se mis a stresser d'un coup, sentant qu'il n'arriverais plus s'arrêter de parler: maintenant qu'il était lancé, il ne fallait pas en arrêter ici hein ! Il stressa alors a sa manière: parlant très vite, sans bafouiller très vite et énergiquement en accentuant chaque exclamations, interrogations...

C'est pour ça que Kiara est partie au fait, parce qu'elle le savait tous ça, elle savait tous, elle avait deviné, peut-être même qu'elle l'a ressentie ! Jusqu'ici j'ai toujours refusé d'écouter mon coeur, là où j'y ai enfuis mes sentiments et pourtant, c'est lui qui disait la vérité ! Je m’entêtais à apprendre à aimer une femme que je ne pouvais aimer et finalement elle est partie. Partie ! Il fallait qu'elle parte pour que je me décide enfin à ouvrir mon coeur, à l'écouter et le comprendre ! Baka !

Il reprit alors sont souffle et se rendit compte qu'il avait déjà prés-mâcher là où il voulait en venir. Il rougit alors. C'est maintenant que tous se jouait, c'est du quitte au double, soit elle accepte tous à fait et on en parle plus, soit elle ne comprends pas, prends ses cliques et ses claques - en gros ses enfants - et s'en va et là... Non, Evangeline n'est pas de ce genre, bien sûr.
Doan releva alors la tête vers Eva et le lui dit, clairement, comme de l'eau de roche:

J'ai compris que depuis toutes ces années En vérité, Kiara n'était tous simplement pas faite pour moi, ça a été une erreur oui... Plus ou moins: ça m'a permis aussi d'avoir des enfants que j'aurais jamais pus avoir avec... Toi. Tu es un ange et je suis un démon ! Comment pouvait-on être aussi innocents et ignorants ? On ne peut pas fonder de famille ensemble !  Tous le monde le sais ! Qu'est-ce que l'on aurais fait ? On se serait aimés jusque là, peut-être même marié et.. Peut-être même qu'au lieu de parler de ce à quoi nous parlons aujourd'hui, on se serait demander "et maintenant ?" Oui, et maintenant ? Où est notre futur si parfait ? Toi, moi, et nos enfants, tous ces enfants qui nous ont fait rêvés ? On en aurait pas eu. Je ne sais pas si nous aurions un couple si parfait que ça si nous n'aurions pas eu d'enfants, dans un autre futur. Je pense alors que ce que nous avons vécu aujourd'hui, même si ça aurait pu être plus doux, nous à permis de vivre. Ca nous a permis de connaitre le bonheur d'être parents. Pas ensemble, peut-être, mais nous les avons, nos enfants: deux chacun.

Il se mit à sourire bêtement et releva la tête vers Eva avant de se rendre compte de tous ce qu'il a dit et se calma alors et retourna son regard autre part.

Je sais que tu peux maintenant te dire que maintenant que Kiara est partie et que Kim Dae chan n'est plus là, il m'ait facile de dire ça, moi même je me fais culpabiliser, je me dit que peut-être que c'est mon instinct d'incube qui me fait dire et penser ça. Mais sache que je suis persuadé que c'est la raison pour laquelle Kiara est partie, d'ailleurs, Wesley chan me l'a assez répété: je t'aimais plus qu'elle. Je t'ai toujours aimé plus qu'elle et encore aujourd'hui... A l'heure où je te parles... A cet instant même je le ressent, mon amour pour toi ne s'est jamais été, il a simplement été mis de côté pour que nous apprenons d'autres choses de la vie, de notre côté. Je trouve ça tellement bizarre que Kiara soit partie... et juste après Kim Dae ?

Il remua la tête une nouvelle fois, en la baissant et baissa sa voix, plus calme, plus posée et pourtant très timide, il s'excusa.

Pardonnes moi Evangeline. Je me sentais de devoir te le dire, il le fallait. Tu peux en faire ce que tu veux aujourd'hui de ces sentiments mais sache qu'ils sont loyaux et véritables, je n'en ai jamais douté. Ne soit pas prise entre deux feux surtout.






Poil la princesse


Dernière édition par Doan Clain le Sam 7 Mai - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Sam 7 Mai - 14:22





Evangeline, Doan, Mini-Dova, Wesley, Céleste, Mélisandre, Lee-na.


Un peu plus au calme



Oh, passons ce qui n'ets pas intéréssant et...bon d'accord, attardons nous un peu. Evangeline ricanait tantôt, souriait simplement parfois, elle s'improvisait infirmière et soignait la plaie de son meilleur-ami, plaie qu'elle n'arrivait soit dit en passant pas a dicerner tellement elle était..inexistante ?
Doan renvoya Doriane de la chambre, lui donnant l'odre d'aller surveiller Mélisandre. Bon c'est vrai qu'il ne l'a pas dit comme ça et qu'Eva non plus ne l'avait pas prit comme ça mais ce sont les seuls mots qui me sont venus au clavier.
A la légère moquerie de Doan quant aux chutes d'Eva dans les escaliers, cette dernière ne répondit que par un petit lèvement de tête faussement hautain. Elle ? Tomber ? Ce sont simplement les marches qui l'empêchent de monter, voilà tout. Oh non, ce n'est pas de la mauvaise foi, Evangeline est intimement convaincu que certains escaliers, notamment ceux d'Anku, sont enchanté au point de vouloir la faire tomber, ça ne peut être que la seule solution.
Ah, voilà une nouvelle anecdote, cette même anecdote qui fit à son tour plisser les yeux de l'ange dans un sourire forcé, mais elle secouait la tête d'un "non".

Non non, je ne lui avait pas parlé de ce moment et a vrai dire, j'aurai aimé lui garder secret afin qu'elle ne pense pas que nous sommes toujours aussi tête en l'air ^^' Mais c'est vrai que cette fois-ci, Kiara était vraiment énervée contre moi, je me souviens d'a quelle point je me suis sentie idiote ! ^^'

Cette fois là, Evangeline c'était tout bonnement écrasé derrière des "pardons" ou des "excusez moi". Il faut dire que la neko blanche avait un caractère dont l'humour était bien différent de celui de nôtre ange, non pas que cette fois ci elle ai essayé de fair de l'humour, non, elle était vraiment persuadée d'être partie avec ce porte-monnaie. De plus, elle ne s'en ai rendu compte qu'au dernier moment, alors qu'elle était fière que ses petits bras aient pû déposer les articles sur le tapis, qu'ils étaient tous scannés et que la caissière lui demandait pressament "ça vous fera 34euros, par carte ou en espèce ?" et bien ni l'un ni l'autre ma chère caissière, celle-ci c'est simplement retrouvé avec le regard vide de nôtre ange qui cherchait un porte monnaie qu'elle n'avait pas prit.
Doan lui caressait la tête, elle répondit par une mine presque boudeuse. Cet incube, il en a vécu plus avec elle que n'importe qui, et pas des meilleurs. C'est vrai que même aujourd'hui, nôtre ange est toujours aussi gaffeuse et tête en l'air. Le rappelle de cette soirée barbecue la fit finalement sourire à son tour. Cette soirée, elle s'en souvient comme si c'était hier, et les souvenirs lui remontaient un à un à la tête : la manière dont Wandy avait giflé Jim parce que celui-ci lui avait prit sa merguez, la manière dont Kim ronchonnait parce que sa viande était tantôt pas assez cuite, tantôt trop, la manière dont Céleste et Cassie étaient revenus avec un Wesley remplie de barrette à cheveux et de rouge à lèvre.. Cette soirée avait réellement été parfaite.
Elle fût sortie de ses pensée par son meilleur-ami qui enroula ses bras autour de son cou, elle releva donc les yeux vers lui pour écouter ce qu'il avait à dire et finalement répondre.

Oui ! Tu avais accusé Jim, ce qui lui avait valût une..troisième claque derrière la tête ^^' ...et en plus, ma glace était toute fondue :[... Je m'en souviens parce qu'en voulant eviter que sa glace ne lui tombe sur les vêtement, Kim l'avait lancé sur Kiara..oh tu te souviens du regard que nous nous sommes lancés ? Je m'attendais vraiment à ce qu'elle s'énerve plus qu'elle ne l'a fait, heureusement que Wandy avait été là pour calmer le jeu...enfin..elle a quand même relancé sa glace sur Kim alors pour ce qui est de calmer le jeux..^^'

Un moment de calme se fit entendre. Evangeline eu un petit reflex de recul lorsqu'elle vit le visage de son meilleur-ami s'avancer vers elle, en fait, elle avait eu l'impression qu'il allait faire ce que certe, elle voulait qu'il fasse mais ce qui la rendait anxieuse, vous m'avez comprise ?
Il faut dire que depuis ce matin, non, depuis quelque jours même, il arrive qu'Evangeline se mette à rougir lorsqu'il avance si près son visage, mais que lorsqu'il le recule, elle ressente une pointe de..deception ?
Dans tout les cas, Evangeline fût totalement attentive à ce que lui dit son démon, si bien qu'elle se mit à sourire en hochant la tête.

Bavard et bien plus encore si tu savais, je me demande même parfois où est-ce que tu vas chercher toute ton énergie pour me raconter tant de choses mais..oh comme je m'ennuierai si tu ne parlais pas autant !

Doan vint à se défaire de la position de tenage de cheveux, sa mine avait doucement changé, l'ange s'en trouva donc deux fois plus attentive. Qu'allait-il lui raconter ? Il est heureux que Doriane soit ici mais il a peur qu'elle reparte ? Il est inquiet pour Wesley ?
Oui, la tête qu'avait nôtre incube traduisait pour nôtre ange qu'il allait parler de quelque chose de bien moins annodin que cette histoire de glace fondue. Evangeline attendait simplement et écoutait.
Doan lui avoua que voir ce petit couple qui était en ce moment au rez de chaussé lui avait fait un bien fou, l'ange voulut répondre à son tour, surement aurait-elle dit qu'elle aussi, les voirs lui redonnait du baume au coeur, mais il avait reprit en retirant ses mains, le regard bien plus fuyant. Il commença dans un premier temps en lui rappelant combien Mimi leurs avait rabacher que leurs histoire ne pouvait être éternelle, ce qui fit rire silencieusement nôtre ange. C'est vrai que Mimi, la mère de Doan,  n'a jamais cessé de revendiquer le fait qu'un démon et un ange, ce n'est pas fait pour s'entendre et même pire ; c'est fait pour s’entre-tuer. Pourtant, le petit duo qui se tenait en ce moment même dans la salle de jeux était la preuve que ces dires étaient infondés, simplement basé sur un instinct de guerre comme celui des chiens et des chats, un instinct primaire qui n'en était pas bien plus que contrôlable. Jamais l'ange n'eut envie de faire quoi que ce soit de mal à nôtre incube, et l'inverse également..quoique pour ce dernier point, rien n'en est bien moins sur, c'est d'ailleurs le point qu'aborda Eva dans sa réponse, un sourire en coin.

Ne mens pas, je sais très bien que tu as parfois eu envie de me tuer : tu te souviens de la fois ou j'ai fait déteindre ton ensemble rose ? Ne me dis pas que cette fois-ci , tu n'avais pas envie de me tuer ! :')

Doan continua ensuite, lui apprenant qu'il était une menace plus qu'elle ne l'était, c'est exactement ce qu'elle vient de dire ! Mais elle en rajouta un peu plus, regardant à son tour son poignet.

Oh mais c'est vrai, j'oublie parfois a quelle point tu peux être un danger pour moi..que vas-tu me faire ? Me convertir à l'adoration des guimauves à la fraise ? Soit bref je t'en prie, méchant démon :[

Le sujet avait dévier sur ce qui coulait dans les veines de nos anges. Evangeline cessa de rire immédiatement, ce sujet ci ne l'avait jamais fait rire, pire encore, il constituait une angoisse pour elle.
Evangeline a toujours sû que son sang était un poison pour les démons, et cette éventualité lui a toujours fait bien peur. Elle y pense, encore aujourd'hui, au fait que ça pourrait bien être elle la pire arme contre son meilleur-ami, contre l'amour de sa vie en vérité. Ne riez pas, mais je vais vous raconter quelque anecdotes à ce sujet : Evangeline est une femme, nous le savons, et comme toute femme, il lui arrive mensuellement le moment où elle perd du sang. Je ne suis pas la pour vous dire que dans ses moments, elle s'en trouve bien plus a fleur de peau non, mais pour vous expliquer que les fois où elle est chez son meilleur-ami et que le besoin de se changer se fait ressentir, et bien elle préfère attendre d'être chez elle. L'attaque du tampon imbibé de sang d'ange, pour être poêtique. Oh vous en riez, mais ces choses là ne font vraiment pas rire nôtre ange parce qu'au combien cette idée peut sembler dégueulasse et rigolote, elle n'en est pas moins négligeable. Aussi,le soir où Céleste est revenue, lui annonçant qu'elle avait perdue sa viginité. Oui bon, ressasser ce moment n'est peut-être pas la meilleur chose mais tout de même : Eva se souvient que lorsqu'elle a perdu sa virginité, le jour même ou Céleste a été conçue, elle c'est retrouvé le soir même avec des pertes de sang sur son sous-vêtement, c'est d'ailleurs ce jour là que ses règles se sont déclenchés mais passons, le je m'éloigne encore. Donc, le soir ou Céleste est venu annoncer cette triste nouvelle, Evangeline eu un moment ou elle c'est inquiéter pour Wesley, demandant de manière détournée si lui n'avait rien. Et bien oui, apparemment Céleste n'avait pas perdu de sang ce jour là, mais imaginez qu'elle en ai perdu ? Pareil pour le soir où elle est revenue couverte de bleue et de sang séché..ah justement, voilà que Doan parle de ce moment aussi. D'ailleurs, il avait tenter de ricaner à un moment, Evangeline ne l'avait pas suivit et ne lui avait d'ailleurs pas répondu. Elle, elle gardait la tête à demie baissé et une moue légèrement boudeuse, comme pour lui dire "tu es vraiment obligée de me rappeller que je suis une arme ?". C'est vrai que cette éventualité ne la fait définitivement pas rire.
Doan vint ensuite à lui reprendre les mains, il avait un sourire aux lèvres, Evangeline releva un peu plus la tête : allait-il conclure avec quelque chose de joyeux finalement ?
Sa conclusion, Eva la trouva maladroite, si bien qu'elle ne sû si elle devait sourire ou non, mais lorsqu'il lui rappela cette dernière anecdote, le coup de la casserole, elle se mit finalement à sourire, ce genre de sourire qu'on fait lorsqu'on cède finalement à ne plus bouder la personne en face de nous. Elle remua d'ailleurs son bout de nez, ce même bout de nez qui avait reçue cette petite casserole hier, alors que l'ange était accroupie pour chercher dans les tiroirs le couvercle de celle-ci et que Doan faisait l'andouille, il racontait en fait une histoire en s'emballant un peu trop alors forcément, le mouvement est partit.
Quoi qu'il en soit, ne nous eloignons pas comme il le font. Doan posa ses mains sur les joues de nôtre ange qui laissa volontairement sa bouche en cul de poule, mais il vint finalement à les enlever. Il parlait maintenant de l'arrivée de leurs minis, ce qui fit sourire nôtre ange. En fait, il évoquait surtout le moment ou, après avoir retrouvé sa forme humaine, il est tombée denue en voyant que nôtre ange était maintenant avec nôtre ex coréen. Ce jour là, Evangeline s'en souvient aussi, et finalement, il ne la fait pas sourire du tout. Lorsqu'elle l'a vu revenir, sous cette forme humaine qu'elle n'avait pas vue depuis deux années, elle était si heureuse ! Mais voir la manière dont il c'est décomposée lorsqu'elle lui avait fièrement dit "Tu te souviens de Kim ?" l'avait fait se sentir tellement mal qu'encore aujourd'hui,elle y pense avec une boule au ventre. Ce jour la, je peux vous le dire maintenant, elle y repense souvent en se disant "qu'est-ce qui se serait passé si jamais j'avait décider de profiter de cette faille en retournant avec lui ?" mais elle efface presque aussitôt cette idée en secouant la tête.
Oh zut, a force de vous retenir, je vous ai fait loupé ce que l'incube a dit. Nous en sommes donc au moment où il recule légèrement, la tête baissé. Nôtre ange fronçait les sourcils elle, pas d'énnervement mais d'interrogation, et elle penchait sa tête pour tenter de voir la sienne, pour tenter de déceler ce qui lui avait fait perdre son sourire, mais il se mit a parler. Evangeline se redressa dans un sursaut léger, elle ne s'attendait en fait pas à ce qu'il parle aussi rapidement.
Doan lança sur le tapis leurs rupture, cette rupture qu'on ne peut pas considérer comme une rupture puisqu'en fait, véritablement, il n'y avait jamais eu les mots qui laissaient entendre que c'était finit. C'est vrai, lorsqu'Evangeline est rentrée de ses plusieurs mois qui allaient presque former une année d'absence, elle avait simplement remarqué que son amoureux était avec une autre, et encore plus étrangement,elle n'avait pas réagi. Cette rupture, elle s'en ai toujours vu pour la seule coupable, pourtant elle ne l'a jamais dit. Après tout, c'est bien elle qui est partie sans même un aurevoir, sans même prévenir, alors elle trouva ça naturelle qu'en pensant qu'elle était partie pour de bon, son amoureux ai du reconstruire sa vie. D'ailleurs, elle avait toujours la chance d'en faire partie, alors, pourquoi se plaindre ?
Quoiqu'il en soit, l'ange commençait à comprendre là ou le démon voulait en venir et le voilà qui se mettait a s'affoler, elle s'avança d'un pas en tendant les mains, comme prête à le rattraper si il se mettait à se la joue épileptique. Eva n'osa le couper en fait, elle restait les yeux et les oreilles grandes ouverte, le souffle court. Ces mots, ce sont des mots qu'elle se surprend a avoir réver, des mots qu'elle réalise toujours avoir voulût les entendres, elle ne devait donc pas couper court à son rève. Elle resta donc silencieuse et attentive.
L'expression de l'ange vint à changer a partir du moment où il avoua que son histoire avec Kiara était une erreur, elle entre-ouvrit la bouche et restait les yeux grands ouvert. Le choc.
Le choc de quoi ?
Après plus de 10 ans d'amour qu'elle a dû recouvrir et camoufler, ces sentiments se sont finalement bien présenter dans son coeur à l'entente de ses mots, comme en lui disant "BON NOUS ON ATTENDAIT QUE CA POUR SORTIR, NOUS VOILA ! 8D". Oui, ce qu'il lui disait maintenant, tout ses mots, ils la rendait presque tremblante. Elle se sentait comme si un doux et chaud nuage venait l'enlacer tendrement.
L'ange n'avait jamais voulût imaginer ce moment, le moment d'un probable avouage de sentiment de la part du démon, parce que simplement elle allait imaginer que ses sentiments étaient a sens unique comme ils l'avaient toujours été. L'avaient-ils seulement toujours été ?
Non, à entendre ses mots, ils ne l'avaient en fait jamais été.

Lorsqu'ils termina son discours, Eva resta un moment a le fixer, un peu niaisement il faut le dire. Son petit coeur s'emballait dans sa poitrine, il lui disait en fait par la force de ses battements de ne pas rester la sans rien faire. Mais ses jambes elle la guidèrent à s'assoir, parce que sinon, elle n'allaient pas pouvoir supporter le poids de ses aveux plus longtemps. Doucement, un sourire se dessina sur le visage de l'ange et ses yeux qui avaient été fixés dans le vide tout ce temps vinrent à réellement se poser dans ceux de Doan.

C'est malin, j'ai tout pleins de fourmis dans mon ventre maintenant.

Oui bon, on ne contrôle parfois pas sa première réponse hein ! D'ailleurs, cette réponse qui faisait légerement penser à une reaction Célestienne se vit vite suivit d'une autre réponse.
Evangeline tendit les mains pour attraper celle de Doan afin de les poser sur sa poitrine.

Regardes, regardes un peu dans quelle états tu me mets, ce n'est définitivement pas gentil..  

Bizarrement, elle poussa un soupir mélangé à un rire pour argumenter cette dernière phrase puis, son regard se vit bien plus imposant, comme si cette fois, la femme en elle se relevait pour dire "très bien, a mon tour de parler".

Premièrement, tu viens a me dire que ma fille et moi nous sommes de potentielle armes de destruction anti-démon, alors que je t'ai déja dit tellement de fois combien ce sujet m'angoissait .. :[

En fait, la réaction de nôtre ange ne se voulait pas si génée que ça au départ, après tout, elle savait qu'elle pouvait parler sans aucune gènes a son meilleur-ami, elle savait qu'elle pouvait lui dire absolument tout ce qui lui passait dans la tête, c'est donc ce qu'elle se lança a faire.

Et tu as remis ça sur le tapis..Doan, je ne t'ai jamais porté fautif pour quoi que ce soit, et surtout pas cette rupture.

L'ange se remit à rire doucement en serrant toujours les mains du démon contre elle.

Mais peut-on en fait vraiment appeler ça une rupture ? Moi, je ne pense pas et je ne l'ai jamais pensé. C'était de ma faute, j'était partie, tu ne savais pas ou ni même pour combien de temps, tu ne pouvais donc pas rester à m'attendre éternellement ! Pourtant tu l'a fait, lorsque je suis revenue, tu étais toujours la, tu ne m'as jamais délaissée, alors comment est-ce que je pourrai t'en vouloir ?

Premier dispersage dans 3..2..1..

Anku m'avait oublié elle, elle me l'a dit '^'..

L'ange secoua la tête pour se remettre dans ce qu'elle disait au début. Mais c'est vrai ça, qu'est-ce qu'elle disait au début ?

Ah oui ! ..Enfin, tu as raison sur ce point, ensemble, nous n'aurons pas pû avoir d'enfants et toi et moi on sait très bien que sans enfants, nous n'aurions pas été pleinement heureux, or regarde nous maintenant : de supers parents ! :'3

Après un rire cristallin et un resserrement des mains qu'elle tennait toujours contre elle, l'ange se mit à regarder ces mains jointes.

Excuse moi de ne pas te répondre clairement, c'est que..je crois qu'en fait je me retrouve un peu dans la même timide situtation que lorsque nous nous sommes mit ensemble...

Evangeline rectifia.

Quoique non, ce jour la, j'avais été bien plus téméraire, tu te souviens ? Nous étions à l'Eglise, je t'ai dit que je t'aimais et tu m'a dit que tu m'aimais aussi..


Un sourire inconsient se redessina sur son visage qui c'était calmé et elle caressa les mains avec ses doigts.

Et bien depuis ce jour là, il ne c'est pas passé une journée sans que je n'ai arrêter de t'aimer.

Ses yeux se relevèrent vers celui a qui allait ses mots, elle le fixa tendrement.

En fait, je n'ai jamais voulût arrêter non plus, cette amour, il a fait partie de moi depuis que je suis arrivée presque alors..il m'était tout simplement impossible de tenter de l'arrêter.

Elle souriait naïvement, l'amour, ça rend vraiment con.

Je dois avouer que quand j'ai rencontré Kim-Dae, je n'ai pas retrouvé ce même amour, mais je me suis dit que ça irait, je me suis faite à l'idée que je ne pourrait jamais aimer personne comme je t'aimais toi et ça a été, regarde, nous avons réussi à nous construire une vie chacun de nôtre côté, bien qu'en réalité "chacun de nôtre coté" ce n'est pas exacte, puisque tu faisait et fait partie intégrante de ma vie ^^'

Le sourire qu'elle affichait vint a s'effacer légèrement.

Kim lui il..il a toujours sû, je le sais. Pourtant, jamais il ne m'a rien dit ou reprocher, au contraire, je t'ai qu'il insistait souvent pour que tu sois près de nous, de moi, d'une quelquonque manière que ce soit. C'est parce que quand on aime, on veut avant tout que la personne qu'on aime soit pleinement heureuse et, même si je culpabilise souvent de dire ça, je n'aurai pû être pleinement heureuse sans toi.  Ta relation avec Kiara, ce n'était pas une erreur..malgré tout, elle était une fille gentille, mais elle n'a pas sû t'aimer comme tu le méritais, voilà tout, pourtant, je me souviens des moments que nous passions tout les quatres, avec Kim et elle, ces jours là étaient les plus parfaits pour moi, et quand nous avions aussi Céleste et Wesley, la, j'était vraiment comblée. Peut-être que nôtre entourage l'a toujours su, après tout ?

Evangeline vint finalement à lâcher les mains de l'incube pour se mettre à tortiller sa robe.

Plus d'une fois, le jour de la saint valentin, Céleste m'a demander si les gâteaux que je faisait, les cadeaux que j'emballait, étaient pour toi. Elle me regardait avec ses grands yeux innocents, attendant ma réponse comme si celle-ci devait tout naturellement être "oui", et elle l'était.

En baissant les yeux, Evangeline dit avec une vois un peu plus basse ;

Je n'ai donc jamais été si douée que je le pensais pour cacher ce que je ressentais...

Puis elle releva aussitôt la tête et se redressa un peu plus à son tour.

Ne vas pas penser que je puisse a un moment me dire que tu profites de l'absence de Kim, lui non plus n'aurait pas penser ça et je pense qu'au fond de toi, tu le sais.

Après avoir rapidement hoché la tête, l'ange continua mais détourna les yeux.

Depuis un moment maintenant..je me surprend à avoir envie que ces sentiments sortent, que je ne sois plus la seule à les voirs, mais tu me connais : quand je me fixe de tel buts, je fais tout de travers..


En prenant un ton un peu plus grognant, elle s'expliqua, toujours en tordant sa robe.

C'est pour ça que j'ai cassé la bonbonnière a petite boule colorées avant-hier..ton regard il..je m'étais sentie si intimidée, d'un coup, et j'ai simplement stresser...

Elle soupira ensuite, en concluant.

Donc mon histoire d'araignée était une pure invention, excuse moi.. :[

La suite des malheurs d'Evangeline n'était evidement pas terminé !

Aujourd'hui encore, j'ai voulût mettre l'ensemble que tu m'avais acheter mais en le repassant, j'ai fait un nombre de pliure incalculable !

Un léger soupir et un sourire niais, et c'est repartit.

...tu me rends vraiment maladroite, quand j'y pense ^^'

Evangeline attrapa ensuite les vêtements de Doan  pour le deshabiller , si la narratrice  moi même a bien calculé son coup, il devait être face à elle, ce qui fait qu'elle pû sans encombre attraper son tee-shirt et le ramener vers elle. Si une fois de plus j'ai bien calculer mon cou, elle devait être assise et lui debout, c'est donc sans encombres qu'elle pû poser sa tête au niveau de son ventre. Ce calin est seulement si j'ai bien calculer mon cou.

Tu vois, la encore je me suis dispersée, tu me rends vraiment vraiment maladroite ce soir..:[ Mais..merci, merci d'avoir dit ces mots, se sont des mots que je me suis surprise avoir attendue pendant longtemps, finalement, et je t'interdis de t'excuser par rapport à ça, tu les as dit, c'est trop tard, alors maintenant, tu es obligée de m'aimer encore comme moi je le fais..

Oui bon, sur cette conclusion d'enfant légèrement sournois, Evangeline...ah non rien, elle restait en fait en mode "calin de ventre".










_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Sam 7 Mai - 21:42


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre






Ces anecdotes... Ce même jour où Kim lança instinctivement sa glace pour ne pas se salir, cette dernière est tombée sur Kiara comme elle aurait pût tomber sur Jimmy ou Doan lui-même... Non, c'est tombé sur celle dont il ne fallait pas énerver les nerfs - justement depuis cette histoire de porte-monnaie oublié, Wandy qui trouvait drôle de faire le retour à l'envoyeur... C'est finis en n'importe quoi.
Cette autre anecdote où l'ange faillit déteindre ce dit ensemble rose... Que des anecdotes qui fit sourire et rire Doan. Oh oui, ils en ont vécu des drôles comme des moins drôles mais il ne garde en tête essentiellement les plus drôles. C'est vrai qu'en y pensais, la plupart des anecdote sont vécus avec Evangeline, comme s'ils étaient siamois.

Je t'aurais... Oui ! Tué sur place ! Mélanger du noir et du rose ! Mais quelle idée, Evangeline ! :') Mais le pire tous de même, c'est que... Ah oui non ça je ne te l'ai jamais dis, parce qu'était encore un peut énervé et j'étais trop fier pour te le dire... Mais le pire, je vais te le dire aujourd'hui, c'est que le soir même, je renverse de la sauce tomate dessus ! Il y eu une tâche, grosse comme ça en plein milieu ! Au final, il était condamné, cet ensemble, c'était son karma :')

Se suit alors une mesquine moquerie de la part de la jolie blonde, parlant de... L'adoration des guimauves à la fraises ? Oh oui, ce petit pique pas bien méchant fit sourire doucement et glousser notre démon. C'est vrai qu'il est question de lui, que c'est à peine s'il s'excuse et organise un enterrement quand, malencontreusement, il écrase un escargot, les matins encore sombre d'hiver.
Il parla alors, encore et encore. Encore sans que Evangeline ne interrompe cette fois et d'ailleurs, il fut tellement occuper à se demander pourquoi est-ce qu'il parlais aussi vite et savoir quand est-ce qu'il allait s'arrêter qu'il ne remarquait pas les mimiques de son interlocutrices, ses mouvements de recules ou bien quand elle se pencha pour y voir l'expression de son visage, ses gestes plus ou moins intuitifs envers lui.
Alors qu'il eu finis son discours, un silence résonna fort dans la pièce ce qui rendit tellement mal à l'aise Doan, mais en même temps, ce silence lui permit de remettre ses idées au clair, faisant le point sur ce qu'il venait de lâchement en bloc. Venait-il de lui dire ? Il n'en est pas sûr, peut-être l'avait-il pensé très fort mais que rien n'en est sorti. Si, il a parlé, mais est-ce que ses paroles on été interprétées comme il le fallait ? L'as-t'elle bien compris ? Peut-être qu'il fallait qu'il le dise encore plus clairement: Evangeline, je t'aime. Oui, peut-être, c'est bien plus simple qu'un discours aussi long pour quelque chose d'aussi simple. C'est peut-être pour ça aussi que Eva ne réagit pas: elle n'a pas compris ! Mince...
Doan ouvrit alors la bouche, allant sortir le simple mais très clair "je t'aime" pour confirmer ce que Evangeline aurait peut-être eu du mal à interpréter mais il n'eu le temps de faire sortir un son quelconque qu'un mouvement l'interpella: Evangeline se laisse emporter lourdement sur le canapé, près d'eux. L'incube releva la tête vers l'ange qui venait d'afficher un sourire aux lèvres. Il ne l'avait donc pas dérangé ? Mais que signifie alors ce sourire ? Se fichait-elle de lui parce que son numéro de petit chiot battu ayant peur de sa réaction l'ait amusée ?
Doan ne pouvait le savoir et par conséquent, il ne fit que la regarder, sans sourire ou quoi que se soit. Elle va se mettre à parler à coup sûr et lui a déjà bien assez parlé comme ça.
AH ! Elle s'est mise à parler ! C'est drôle mais quand elle s'est mise à ouvrir la bouche, une longue ligne de stress s'est mit à courir sa colonne pour se propager partout dans ses épaules et finir la course dans sa nuque: que lui dit-elle ?
Doan ne s'attends bien sûr pas à un "et bien notre amitié prends fin ici au revoir" suite à quoi il aurait éclaté de rire sans attendre, parce qu'il sait que ce n'est ps dans le tempérament de l'ange, mais il s'attendait peut-être à un "et bien je suis désolé, mais ce n'est pas réciproque" d'un ton serin et doux pour ne pas lui piquer le coeur non plus, ou il ne sait quoi encore. Quoi que tous à l'heure, une part de lui était sûr que Eva avait commencé à lui dire, qu'elle aussi ressentait quelque chose, mais, peut-être alors l'a-t'il mal interprété ? Après tous, lui et elle on toujours été plutôt proche et tactile, rien ne fut pourtant mis sur le plateau de l’ambiguïté - en tous cas pour lui.
Des fourmis ? Hein ? De quoi parles-t'elle ?
Doan se retient de lancer un petit ricanement, se disant qu'elle aussi a dût être un peut étourdit par cet aveux. Mais... Que veux-tu dire par là, Evangeline ? Contre toutes explication, l'ange tendait alors ses mains vers lui, lui attrapant les siennes. Doan se sentit alors bien plus calme puisque ce geste doux et direct de par le contact physique envers lui signifiait déjà que Evangeline ne lui en voulait pas et qu'elle acceptait au contraire, volontiers cet aveux. Maintenant, si elle venait à lui dire de ne rien n'attendre en retour, il l'acceptera bien plus facilement. Elle vint alors à poser les main de l'incube sur sa poitrine où sentir ce coeur si palpitant lui aurait presque fait paniquer: Evangeline ! Tu es en train de mourir !
L'ange argumenta ce geste en l'accusant - c'est le mot ! - de la mettre dans tous ses états et en concluant qu'il n'était pas gentil.. HEY ! C'est méchant ça !
C'est un sourire et du rouges aux joues que Doan donna comme réponse. Mince, mais oui Evangeline est sensible à se qu'on peut lui dire.
Elle soupira en riant, continuant dans son explication, cette fois, en se plaignant, lui rappelant que de la traiter d'arme l'a gênait, l'effrayait presque. Doan glissa son regard sur le côté et s'excusa.

Je sais, pardonnes moi Evangeline chan.

Il sourit légèrement, sachant très bien, de part le ton employé et la petite expression faciale de l'ange, que cette réflexion n'avait rien de méchant en soit, elle n'était là que pour meubler, pour détendre un peut l'atmosphère peut-être même. Voilà qu'ensuite, elle lui répondit au sujet de leur ex couple et notamment de cette rupture. Elle dit ne jamais lui en avoir voulu, d'ailleurs ne jamais le nommer auteur des faites. Doan releva les yeux vers elle. Le sujet était redevenu sérieux, et quand on parle sérieusement, on regarde les gens en face. Evangeline continua en demandant si cette rupture en était bien une. En était-ce une ? On vit alors l'expression de Doan changer, comme s'il venait de comprendre le sens de cette question. Alors il avait raison ? Elle aussi éprouve toujours des sentiments pour lui ? Y a t'il un "mais" dans cette masse de mot que lui sort son amie ? Il écouta attentivement, ça lui était important, comme s'il venait de consulter un médecin: son avis est très important !
Elle lui expliqua alors une vérité qui est celle de son absence sans motifs; il est vrai que Doan n'a jamais sût quand exactement est-ce que Evangeline c'était absentée: il s'est réveillé un jour, l'a cherché et elle n'était plus là. Mais c'était-il inquiétée ? Non, parce que Evangeline est un ange et il savait que tôt ou tard, elle serait ramené à retourner de là où elle venait. Quoi qu'il n'aurait jamais pensé que ce serait si soudain. Sa mère de son côté lui avait simplement dit "je te l'avais dit" Je te l'avais dit, oui. Les anges et les démons ne sont pas fait pour faire bon ménage. Bien que cette redescente lui fit mal et le rendit toute chose pendant un temps, autant que Wesley aujourd'hui avec sa mère mais avec le caractère en moins, il c'était fait une raison et à continuer à vivre normalement, ou presque, en subissant l'absence de l'être aimé. Alors oui, le fait de s'être mit avec une autre pour "continuer" a vivre est une bonne excuse que Eva lui trouve à chaque fois qu'il mettait sur le tapis ce sujet... Presque tabou, mais aux yeux de Doan, c'était une fausse excuse qu'elle lui trouvait. Evangeline enchaîna alors, cette fois en parlant de Anku, rappelant que celle-ci l'avait oublié. Cette fois, Doan ne pût échapper un petit gloussement; j'emploie le mot "rappelant" parce qu'en vérité, il l'a déjà entendu, cette anecdote où la vieille femme lui a sortie machinalement un joyeux "tiens ? Ton visage me dit quelque chose, celui d'une gamine qui a fuguée X mois sans donner de nouvelle à qui que se soit !" C'était un pique à la Anku, une façon bien a elle de dire "tu m'as manqué, te revoilà ! Mais tu aurais tous de même pu donner des nouvelles !" Anku et sa délicatesse... On a tellement l'impression qu'elle s'en fiche de nous, qu'elle nous méprise presque mais elle est pourtant à l'école du qui aime bien châtie bien.
L'ange se rendit compte qu'elle s'était une nouvelle fois égaré - de toute façon, c'est une habitude du duo Dova, de passer du coq à l'âne - chassa ses monologues inutiles et se re concentra sur le vif du sujet, cette fois, s'attaquant aux enfant. Et oui, elle a raison: Doan aurait été heureux avec Eva, du début jusqu'à maintenant, et plus tard encore, mais arrivé à cette phase où, arrivé adulte, quand on a un logement, le permis et un travail, on rêve de se poser et d'avoir des enfants, du moins, Doan et Evangeline sont deux individus qui, depuis leurs âge d'enfant, avaient le rêve de devenir parent. Comme je l'ai dis, ils auraient été heureux ensemble, c'est certain, mais comme le souligne Evangeline: jusque combien de temps ? Il y aurait toujours un manque à combler. Sans enfant, la vie n'est pas forcement plus monotone, "mais". Oui, "mais" tôt ou tard, ils auraient été rattrapés par ce manque et ils auraient alors regrettés. Mais finalement, ils ont empreintés un chemin parmi tant d'autre pour leur futur qui leur a permis d'avoir chacun deux enfants et c'est ce que Evangeline répéta, rajoutant qu'ils étaient bons parents en plus de ça. Oui, c'est important ! Doan fit un oui de la tête, approuvant tous à fait. Il ne se dit pas parent parfait, mais il pense ne pas être trop mauvais non plus.
Doan sentit ses mains se serrer dans celle d'Evangeline, alors il rouvrit les yeux et l'a regarda. Elle lui confia se sentir dans une position délicate qui est celle de répondre à un aveux de sentiments. C'est vrai que l'on ne sait jamais comment répondre à ça, ça gêne, on ne sait comment réagir et parfois même, après coup, en regrette et on se demande "pourquoi n'ais-je pas dis ou fait ça ?"
Elle lui remémora alors ce jour où, pour la première fois, Doan avoua ses sentiments, de véritable sentiments amoureux pour quelqu'un, pour elle, pour Evangeline. Comment l'oublierais-t'il ?

J'étais tellement timide... Bien plus qu'aujourd'hui je dois te le dire. Dans la minutes que je t'avais rencontré déjà, je me suis surpris éprouver un sentiment bien différent que celui que j'avais pour Wandy. Aujourd'hui je me rend compte que mon amour pour Wandy n'était qu'un simple amour qui lie un frère et une soeur, rien de plus. Je ne connaissais pas le sentiment de l'amour, alors je l'a croyais quand elle me disait que l'on était amoureux, rien de plus. Quand alors je t'ai rencontré, j'ai compris.

Et pourtant, comme aujourd'hui, il lui a fallut du temps pour le lui dire, mais la différence est que cette fois, c'est lui qui est passé au aveux en premier, pas elle. A quand la demande en mariage ?!!
la douceur de l'ange vint alors caresser les mains du démon qui se remit à écouter ce qu'elle avait à lui dire. Il continua avec une phrase qui lui donna un petit sursaut; venait-il d'entendre ce qu'il vient d'entendre ? As-t'il bien compris ce qu'il a compris ? S'il interprète bien ces dires,ça veux donc dire que elle aussi est amoureuse, et donc, elle confirme d'avantage non ? Et il n'y a toujours pas de "mais" qui se dresse. Où est-il ce "mais" ?
Maintenant, les yeux de l'ange se levèrent vers lui, ce regard bleu si tendre qui étrangement, n'avait pas l'air d'intimider Doan, maintenant, au contraire, il soutenait le regard d'avantage.
La suite de ce que Evangeline lui dit, Doan l'écouta, captivé comme s'il s'agissait d'un film des plus captivant, et c'était le cas: le film de l'amour de Eva.
Vint alors le moment où Evangeline se mit à parler de Kim, ou plutôt, du fait que Kil ait été au courant, lui, de ces sentiments. Alors donc, les sentiments de l'ange se voyaient tant que cela ? Et lui n'y a vu que du feu... Est-ce si voyant ? Et pourquoi Kim n'y a t'il jamais rien dit ? Il en avait pourtant des occasions ! Et ce n'est pas comme si lui et Doan ne se parlaient jamais, au contraire. Et pourtant, le démon ne se souviens pas, ne serait-ce qu'un pique lancé. Peut-être lui a-t'il fait la réflexion, mais alors, il ne l'a jamais comprise. On ne peut pas dire que Kim était un homme qui avait la langue dans sa poche, quelque peut cru et brute parfois même, quand il avait quelque chose à dire, ami ou non, il le disait et s'en fichait pas mal de se faire des ennemis. Ce qu'il dit par la suite concernant Kim, Doan l'écoutait également tous e ce posant cette question... Puis finit par culpabiliser. Pauvre Kim... Savait-il au moins combien Doan était heureux de les voir ensemble, plein de vie, autant dans leurs bons comme dans leurs mauvais moments ? Il ne supportait pas savoir qu'ils se faisaient parfois la gue-guerre, pour lui, ils devaient au plus vite se réconcilier, point à la ligne.
Ses mains furent libérées, gentiment. Evangeline se mit à empoigner sa robe, comme une enfant que s'apprête à dire quelque chose de gênant; elle avoua que certaines attentions, notamment celles de la St Valentin lui était directement destiné, à lui. Ca alors... Et encore une fois,  Kim n'en a rien dit... A aucun moment Kim ne s'est demandé si Doan allait prendre sa place ? A aucun moment il ne lui en a voulut ?
Evangeline répondit à ces question, comme si elle entendait Doan se les poser dans sa tête. Non. Ni il ne lui en voulait pas et elle, elle ne pense pas qu'il profite de la situation d'aujourd'hui que est celle-ci: tous les deux sont célibataire depuis... Un petit moment déjà.
L'ange continua de parler, détournant le regard quand alors, elle avoua un crime. Bouche bée, Doan répéta sous forme de question:

Pas... D'araignées ?! Tu veux dire que c'est parce que tu essayais de cacher ces sentiments qui tu as cassé la bonbonnière ?! Est-ce que tu te rends compte du nombre incalculable de chewing gum partis en casses ?!

Il tira une petite moue où se dessinait discrètement un petit sourire. Non, bien sûr que non il ne lui en veut pas. D'ailleurs, sa réaction n'était pas "qu'est-ce qui est tombé ?" mais plutôt "tu n'as rien ?" Il se fichait pas mal de cette bonbonnière et de ces chewing gum éparpillés à terre, ce n'est que matériel, alors que si Evangeline se serait blessée, à part peut-être faire un malaise à cause du sang, il n'aurait pas pu faire grand chose - sans compter qu'il se serait senti coupable d'avoir tourner le dos alors que Eva aurait pu éviter de se blesser ou... de se tuer oulala !
Evangeline s'éloigna encore, dérivant une nouvelle fois sur une tenue, une tenue qu'elle aurait voulut porter aujourd'hui. Elle se mit à parler de plis. Des plis ? Ah ! Mais ce n'est pas grave, ça, ça se récupère.

Au moins tu n'as pas cherché à la mettre avec des linges qui déteignes ! :')

Nouvelle petite boutade, sacré Doan tous de même ! Comme le disait ma narratrice la femelle Poil, Doan et Evangeline sont du genre à pouvoir parler de tous sans avoir peur du regard de l'autre; combien de fois Doan s'est mit à parler de son intimité - sans pourtant aller dans les détails - avec Evangeline ? Ca lui était tellement naturel, comme je l'ai dis, comme s'ils étaient siamois. Ils peuvent se lancer des piquent sans craindre que l'autre le prenne mal et d'ailleurs, même quand alors des querelles entre eux éclatèrent, l'un revenait toujours vers l'autre, pour Doan, souvent avec des "pardon pardon pardon" en chaîne de ligne, soit par des câlins, des petits pokes sur la joues, des marques de réconciliation. Une querelle donc de plus de deux jours, ça ne s'est vu qu'une seule fois, et c'était comique plus que ce n'était triste, de vrais gosses !
Une petite pression au niveau de son buste le fit avancer vers l'ange qui tirait son vêtement. Il se demandais pourtant ce que lui voulait l'ange: une tâche ? Un troue ?
Non, Evangeline ne fit que de poser sa tête sur le ventre du démon qui fut quelconque peut surpris, c'est vrai, de cette proximité plus soudaine que celle d'avoir prit ses mains - parce que ça encore c'est tous à fait normal - et il rougit. Il est vrai qu'il a toujours été proche de Evangeline, il le sait et il s'en rend de plus en plus compte suite à toutes ces révélations, alors, ça ne l'a jamais déranger de tenir les mains de Eva, de lui faire un câlin, de lui toucher les cheveux, et même encore de frôler sa poitrine puisque de toute manière, il a toujours eu cette habitude de lui arranger ses vêtements, même au niveau du col, de la ceintures... Le corps de Eva ne l'ai jamais gêné, je veux dire, il lui est arrivé de la voir en petite culotte et ça lui était complètement égale. Avec Kiara, c'était tout autre, déjà, il était gêné quand celle-ci se mettait nue devant lui sans raison apparente et ensuite, elle n'a jamais été très démonstrative en amour, les câlins, c'était que quand elle en avait envie et encore, ça finissait systématiquement en partie de jambe en l'air... La classe ! Alors une proximité douce et pourtant ambiguë comme celle-ci, c'est tous nouveau pour lui.
Les dernière paroles d'Evangeline - ooh ça sonne comme une mort ! - ont eu pour effet de faire sourire tendrement Doan qui rougit encore. Il ne répondit, d'abord, en posant une main sur la tête de l'ange, l'autre le plus loin possible sur son dos - ou peut-être sa nuque je suis nulle en proportion 8D - et resta comme ça un moment, sans bouger. Alors c'est bon ? Ca y est . Ils sont ensemble ? Il n'y a pas eu de "mais" c'est qu'ils ont finalement conclus... C'était si facile... Ou pourtant si terrifiant, si complexe !
Doan décida alors de repousser gentiment Evangeline pour se mettra a sa hauteur - il est petit m'enfin il y a une limite hein ! elle est assie, là, Eva ! - avant de déposer ses mains sur ses joues.

Doan m'a dit tous à l'heure qu'il était sûr que nous allions nous embrassé, quand nous étions dans la cuisine, alors que nous avions cette même position. Ca m'a surprit et je me suis coupé... Tu sais... Mes mouvements brusques, tu les connais ^^'

Il gloussa à cet instant. Quelle idée, mais oui ! S'embrasser ! Il n'y avait rien là la promesse de l'arrivé d'un quelconque bisous.
Etait-ce vrai ?
Doan arrêta de rire, regardant Evangeline, les yeux dans les yeux. Il finit alors par les fermer pour se concentrer sur le baiser qui allait conclure définitivement cet amour qui fut autant attendu par eux deux.
Redécouvrir cette sensation d'aimer et d'être aimé, le donner et le recevoir par un baisé, un regard, une gestuelle et des mots, ça y est, c'est enfin pour lui. C'est enfin pour eux.






[/color]


Poil la princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Lun 16 Mai - 13:29





Evangeline, Doan, Mini-Dova, Wesley, Céleste, Mélisandre, Lee-na.


Un peu plus au calme


Lorsqu'Evangeline avait imaginer ce moment, elle l'avait imaginer bien plus maladroit, presque génant. Pourtant, à cet instant, elle se sentait simplement bien le plus naturellement possible, comme si ce baiser était une évidence finalement. Pourtant, il ne faut pas pour autant dire qu'elle n'avait pas de petit "chboulibouli" dans l'estomac grouillaient, elle les avait. Ca et la douce chaleur, elle les ressentait, mais au lieu de se sentir intimidée, elle se sentait simplement bien.
Le premier baiser qu'on échanger Evangeline et Doan, il faut se dire qu'il était ridicule, du moins du côté de l'ange. Leurs deux bouches se sont collés en une moue timide, Eva ne savait que faire de ses lèvres et honnêtement, embrasser un coussin aurait eu le même effet. Plus le temps passa, plus ses baisers étaient plus surs, évidemment, mais il restait toujours cette part d'enfantillage et d'innocence.
Cette fois-ci,ce baiser était plus certain, c'était le baiser d'un amour qui a eu le temps de mûrir pendant dix années. On reconnaissait toujours la douceur commune au duo Dova, mais il était plus assuré, peut-être même plus adulte ? Ou simplement plus amoureux.
Ah ce moment, elle l'avait rêvée des tonnes de fois, seule. Lorsqu'elle jardinait, lorsqu'elle cuisinait..elle l'a imaginer des milliers de fois, dans des milliers de scénarios et le plus souvent, ces scénarios étaient des accidents. La, ce n'était pas un accident. Ils venaient de se révéler mutuellement leur amour, qui d'autant plus est réciproque, et tout cela avait été conclu par un baiser. Ce baiser, que signifiait-il ? L'ange l'ignorait. Elle ne savait pas si après, ils seraient officiellement ensemble ou si ils devaient continuer à faire ce qu'il font depuis le début, s'aimer sans rien dire. L'un comme l'autre, Evangeline serait heureuse, puisqu'elle n'a jamais été malheureuse. L'un comme l'autre,ils se verraient de toute façon et l'un comme l'autre ils sauront désormait les sentiments qu'ils ont.
Si tout ne comptait que sur Eva,elle aurait voulût qu'ils se remettent ensemble,là, tout de suite, maintenant. Mais tout ne comptait pas que sur elle, ni même sur Doan. Eux deux ont des enfants. Si on y réfléchi, Céleste serait loin d'être contre et Lee-na s'y serait faite de toute manière, tout comme Mélisandre et Cali. Néanmoins, il ne faut pas oublier Wesley.
Le bonheur des enfants passera toujours avant le sien, Evangeline l'a décidé depuis toujours et s'y est toujours tenue. Par les enfants, j'entend la liste d'enfants qui font partis de sa vie quotidienne, soit ses deux filles, les deux enfants de Doan, Cali et Cassie. Evangeline a toujours fait passer, à tord ou a raison, les besoins et envie des enfants avant les siennes.
Malgré tout, Evangeline connait Wesley, comment pourrait-elle ne pas le connaître puisqu'elle l'a côtoyé presque tout les jours depuis sa naissance. Elle aussi la vu grandir, elle aussi l'a soignée et elle aussi, elle l'aime. Bon, vous me direz qu'il n'est pas difficile de se faire aimer de l'ange. Mais le petit caractère du démon, elle n'y prête pas attention et il ne touche en rien ce qu'elle fait pour cet enfant. Les cadeaux, les petites attentions, elle lui en a toujours fait, non pas dans le but de se faire aimer ou d'acheter son amour, mais parce qu'elle l'a toujours fait. Nous savons combien Evangeline aime faire des cadeaux aux gens qu'elle aime, sans attendre aucun retour, simplement par plaisir. Et si en guise de réponse, elle reçoit un "dégage", et bien tant pis, elle ne se dégonflera pas pour autant.
La, je m'éloigne vachement. Tout ça pour dire que Wesley, il ne supporte pas nôtre ange, elle n'est pas si aveugle que ça, elle le sait, mais elle ne le relève pas, plaçant ça sur le compte que celon elle, c'est en étant aggresif que Wesley s'exprime. Comme sa mère, dirait-on. Wesley ressemble beaucoup à sa mère, mais même si il ne s'en rend pas compte, il a également beaucoup de son père. Wesley a eu du mal à supporter le départ de sa mère, quel enfant l'aurait supporter me diriez-vous. Et c'est en sachant cela que l'ange et le démon ne pourront former un couple a part entière, au début du moins, puisque l'incube adulte est comme nôtre Evangeline sur ce point : ses enfants passent avant tout.

Bon, je m'éloigne vraiment là.

L'ange avait enroulé ses bras autour du cou du vendeur de sucreries, ce n'était pas pour l'entrainer à l'embrasser plus longtemps, c'était simplement un câlin. Lorsque leurs deux visages se décollèrent, Evangeline sourit, elle resta un moment à sourire simplement, juste pour montrer qu'elle était heureuse.
Puis, elle se recula un peu et annonça en ricanant.

Evangeline aussi me l'a dit, qu'elle pensait que nous nous serions embrassés tout a l'heure. C'est surprenant de voir à quel point nous nous connaissons.


Ce qui rendit nôtre ange encore plus a l'aise était de savoir que ce baiser n'allait en rien créer un froid, ils resteront toujours ce qu'ils sont, soit des amis, des meilleurs-amis, des complices, des confidents..rien de tout cela ne risquerait de changer.
L'ange allait se rapprocher pour dire quelque chose, mais elle fût stoppé dans un sursaut brusque : la porte venait de s'ouvrir d'une façon violente.

Bon moi j'en ai marre depuis tout à l'heure je dois attendre dehors et il veux pas me laisser entrer alors je suis assise par terre ! ><

Celle qui venait de passer la porte se mit à hausser le ton en passant sa tête à travers la porte ouverte.

DE TOUTE FACON JE L'AI MEME PAS MANGER TON CHOCOLAT ALORS ! ><

Céleste se stoppa un instant et resta fixé sur le duo. En vérité, elle ne s'attendait pas à les retrouver tout les deux ici, sans doute croyait-elle qu'il y avait simplement sa mère.

Bah...vous faites quoi ? '.'

En poussant un soupirinversé, Céleste posa ses deux mains sur sa bouche.
Eva quant à elle avait la main sur sa poitrine, sa fille adora faire ça, surgir brusquement dans une pièce, et a chaque fois, sa mère mettait un moment avant d'émerger.

Oh pardon je vous dérange j'ai même pas toqué à la porte ! O//O

Ca va Céleste..

Non non, je..je vais retourner me rassoir là, par là, je vous dérangerai plus ! :3

La petite nephilim ressortie de la pièce, avec un sourir rappelant curieusement ce smiley ":]". L'ange poussa un soupir, un petit soupir qu'on pourrait qualifier d'une forme d'exaspération.

Cette énergie, elle ne vient vraiment pas de moi, je me demande vraiment si elle ne mélange pas des piles avec ses céréales ^^"

L'ange gloussa un petit peu et se releva, elle prit les deux mains de l'incube. Visiblement, son énergie était revenue, pas autant que la tornade qui venait de passer mais tout de même. Elle entraîna donc Doan, à la manière Evangeline, la manière douce.

Nous avons un diner à terminer, tu penses que tu pourras continuer malgré ta blessure ? :'3

Oh oh,quelle humeur taquine dites-moi.

Après un sourir tendre, l'ange avança en direction de la porte, puis, avant de poser la main sur la poignée, elle eu un petit rictus presque malin et se retourna pour déposer un baiser rapide au coin de la bouche de son démon. Cette atmosphère de "vite, il faut faire le dernier avant de descendre >w<" l'avait rendu plus enfantine qu'elle ne l'était déja. Mais nous savons que lorsque nôtre ange a autant d'émotions, il se passe que..
*BUNG*

-...Q^Q

Oui oui, en voulant sortir d'une manière déterminée, l'ange avait oubliée de..d'ouvrir la porte tout simplement. Elle n'osa se retourner pour faire face au regard peut-être moqueur du démon et sortit rapidement,vite vite, peut-être n'avait-il rien vu ?
Evangeline descendit les marches des escaliers rapidement,comme à son habtude en fait. Et lorsqu'elle arriva en bas, elle fût confronté à..

Regarde Evangeline, elle est toute calme ! =w=

En effet, en regardant, on pouvait voir que Lee-na c'était allongée sur les genoux de la petite blonde qui était agenouillé au sol. En fait, elle était sans doute fatiguée et avait trouvé un coussin à sa disposition.

Mélisandre ne veux pas dormir elle, mais c'est pas grave :3

L'ange adulte gloussa et hocha la tête.

Evangeline, quand est-ce qu'on mange ? Doan, il va vraiment mourir de faim, ça va faire plus de...6 heures qu'il n'a pas manger ! Tu te rends compte ? :[

Nous allons préparer ça, ne t'inquiète pas ^^











_________________
**************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doan Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 19 septembre 2010 (25 ans)
Petit(e) ami(e): Célibatair
signe(s) particulier(s): borgne de l'oeil droit, possède une cicatrice une longue cicatrice sur son torse

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Mar 17 Mai - 0:19


Un peu plus au calme
PNJ: Doriane, Doan et Evangeline enfants / Evangeline, Doan, Lee-na, Céleste, Wesley, Mélisandre




Que signifie ce baisé ? Oui, cette question, c'est celle que se posait Evangeline: celui-ci veut-il confirmer leur sentiments l'un envers l'autres, sans rien espérer par la suite ou encore, conclure ? Conclure quoi ? Conclure ces dit sentiments, se dire par ce geste d'amour "ça y est, nous sommes officiellement ensemble". Il est vrai que pour Doan, la réponse semblait évidente; ils étaient, à compté de maintenant, officiellement en couple, mais il est vrai que même ce geste pourtant plus qu'évidant pouvait laisser des doutes puisqu'il n'y a pas eu une demande clair et net du genre "veux-tu sortir avec moi ?" en même temps à leurs âges je ne sais pas si cette façon de faire est d'actualité. Non, bien sûr, pour Doan, c'est aujourd'hui une évidence: ils s’aiment et il se sont embrassés; si ils ne devaient pas être ensemble, alors l'ange lui aurait refusé son baisé.
Étrangement, cette situation ne lui fait rien. Je veux dire par là qu'il c'était toujours imaginé - car  lui aussi ça lui est arrivé de rêvasser de ce jour utopique où Evangeline et lui se redonneraient la main - qu'il se sentirait un peut vidé, déboussolé, tous vidé de toute angoisses, peur, de sentiments non désiré et peut véridiques. Et pourtant, oui, et pourtant, alors qu'aujourd'hui cet utopique rêve devient réelle, il ne ressent pas cette chute libre ou il à l'impression que son âme quitte son corps, c'est comme si c'était naturel, comme si jamais leur couple n'a cessé car comme l'a sous-entendu Evangeline: il n'a jamais cessé. Peut-être aussi que Doan n'a pas encore réalisé ce couple qu'est le siens comme nous a Disney quoi on avait pas trop captées -^- Mais arrivé à ce soir: la redescente. Il va comprendre, réaliser, en sourire, peut-être même en pleurer. Il va se repasser cette époque encore trop proche où il n'était plus avec elle, où il rêvait de ce jour, peut-être même s'étonnera-t'il d'être nostalgique de cette ignorance, oui, d'ignorer les sentiments qu'avait Evanegeline pour lui, d'ignorer ses propres sentiments pour elle. Oui, il serra sûrement nostalgique, mais dieu sait-il combien il ne regret pas ce soir qui est celui-ci, dans ce présent où finalement, il a conclu avec elle après un aveux mutuel et alterné de sentiments ayant résistés à deux décennies.
Tout-à-coup, le bruit de pas mais surtout, la porte qui s'ouvrit brusquement fit sursauter Doan dans un geste brusque de bras qui a ou aurait put donner un coup à Evangeline. Ne se rendit pas compte de toute façon, il se tourna vers la dite porte et vit une Céleste crier toute seule dans l'embrasure de la porte.... Ah non, elle ne parlait pas seule: un bruit de porte retentit dans le fond du couloir et une voix masculine quoi qu'avec un timbre plus ou moins aiguë

J'allais t'ouvrir toute manière mais voilà t'es juste trop bête et ment pas c'est toi qui as mangé alors fais pas genre ! Idiote bête !

La délicatesse même de son fils qui, après avoir crié rapidement ces mots, claqua la porte. Pendant que Céleste resta bloqué sur le nouveau couple que (re)formait sa mère et Doan, ont entendit les bribes de plaintes et de jurons de Wesley un peut plus loin. Doan sourit, un sourire presque forcé , traduisant une certaine gêne un peut comme si il allait par la suite sortir un "oups" ou encore s'excuser de s'entre trouvé là, avec Evangeline. Peut-être lui aurait-il sorti que c'était pas ce qu'elle pensait... Bah non, on le sait bien: Céleste ne pense pas. Enfin, si, elle pense, mais là non, elle semblait un peut comme qui dirait "perturbée" par l'aptitude des deux adultes. Alors que l'on pourrait croire tous simplement que Doan tentait d’atténuer les craintes et les malheurs de l'ange, lui était conscient de ce qu'il venait de se passer et il en était donc d'autant plus gêné. Et puis Eva venait de rapproché son visage sur lui. Pourquoi ? Il n'en sait rien mais Doan avait de toute façon compris que la miss Swinner se doutait de quelque chose, parce qu'après s'être échangé quelques mots avec sa mère et s'être avant excusé d'être entrée sans y avoir été invitée, elle afficha une mine qui lui fit comprendre qu'elle n'était pas dupe, qu'elle avait compris. Avait compris quoi exactement ? Qu'ils venaient de s'embrasser ? S'embrasser, je ne sais pas, mais en tous cas, elle semblait avoir compris que quelque chose se passait entre sa maman et le meilleur ami de cette dernière. Il faut dire que pour la Nephelim comme tous le monde autour, il était évident que ce couple interdit allait finir par se retrouver un jour ou l'autre. Même Wesley le savait. Wesley...
A entendre son fils, il y a un instant, et à penser à ça, à ce village qui causait d'eux, ce village entier qui savait que c'était imminent: Kim Dae, Wandy, Cassie, Céleste et même Welsey... La petite ange s'en alla et Evangeline lui dit quelque chose à propos d'elle, mais il ne l'écouta qu'à moitier: n'était-ce finalement pas une erreur que d'avoir mis à nu ses sentiments devant Eva ? Maintenant qu'ils sont ensemble - du moins pour lui - ils doivent s'y tenir non ? Mais Wesley, lui, ne veut pas ça. Non Wesley le lui a déjà dit, qu'il n'accepte pas les sentiments de son père pour Evangeline. Pourquoi ? Il lui en a balancé des excuses où étaient joins des paragraphes argumentés. Et à s'en souvenir, il en eu le coeur serrer.
La première raison, Eva y a pensé, elle à touché juste: c'est sa mère. Sa mère, Wesley ne peut encore se résoudre à se dire qu'elle ne lui reviendra plus, qu'elle est partie vivre sa vie ailleurs et que se sera sans lui. Non, il ne peut décidément pas y songer, pas encore. C'est trop tôt pour lui, et, à cause de ça, il ne peut accepter que son père ne refasse sa vie. En soit, Wesley le lui a toujours reproché, que c'était de sa faute si elle est partie, parce que ses sentiments pour Evangeline était que trop voyant et que sa mère ne pouvait vivre dans un amour faux. Oui, Wesley à reprocher a son père d'en aimer une autre, une femme autre que celle avec qui il l'a conçut. Il ne veut considérer Evangeline comme sa mère, il ne veut pas qu'elle remplace sa mère, il ne veut tous simplement pas d'elle dans le même foyer que lui et son père; pour lui, la seule femme qui a le droit à une place entre eux est sa mère, seule sa mère.
Ce qu'il a à lui dire aussi, c'est qu'ils ont eu leur temps, leur chance, qu'ils ne l'ont pas saisie et que c'était à son tour maintenant, à lui et Céleste; si Doan et Evangeline venait à se réunir de nouveau, alors que penserons les autres ? Et sans penser aux autres: comment eux, adolescents peuvent continuer à tenter leur chance s'ils sont dans le même foyer, avec leurs parents en concubinage et peut-être même marié. Ca ne vous parait pas bizarre ? Moi non, mais lui oui, bizarre et gênant. Plus tard il vivra avec Céleste mais ça sera plus tard, quand ils serons adultes, pas maintenant.
Peut-être alors qu'il a raison sur ces deux points. Kiara est partie à cause de ses sentiments pour une autre, pour Eva. Et s'il se mets en ménage avec Eva, alors Céleste et Wesley vivrons dans le même foyer et les tensions qui sont déjà bien trop dangereuse pour leur couple en seront décuplées et ça risque d'être l'orage dans le foyer. Evangeline pense au bonheur de ses enfants avant le sien, et Doan aussi. Elle comprendra alors sûrement s'il lui dit qu'il ne souhaite pas aller plus loin que de aveux mutuel.
Et c'est ça qui est dur... Il aurait mieux fait de se les garder pour lui, ses sentiments, ainsi il n'aurait pas à verser des larmes après avoir été emplie d'une émotions pleine de bonheur et de douceur. Il refuse d'avoir mal, plus maintenant, et il ne veut non plus faire souffrir Evangeline. D'ailleurs, en souffrira t'elle ou comprendra t'elle tout à fait ? Si ses sentiments sont aussi fort que les siens, elle comprendra et acceptera mais sûrement qu'elle en souffrira, oui, c'est même certain, et alors, les revoilà au point de départ, comme si rien ne venait de se passer.
Oui, il aurait dû se les garder pour lui, ses sentiments.
Alors non, il n'écouta pas Evangeline, il oublia même ce petit gloussement qu'elle poussa, perdu dans ses pensés, dans ces pensés là.
Ses mains furent saisies, il reconnu alors le touché de l'ange qui s'était levée et l’entraîna vers la sortie. Le démon leva les yeux vers son visage. Elle avait un sourire qui arborait son visage. Il pense ne jamais avoir vu ce visage aussi rayonnant que depuis le dernier jour ou Kim fut encore en vie. Quand Kim Dae est parti, Evangeline à eu et a gardé un visage tellement mélancolique. Derrière ses rires et ses sourire, il y avait toujours quelque chose de tortueux qui devait être camouflé mais qui restait pourtant là, bien visible. La perte de Kim l'avait affectée et elle avait affectée tous ceux qui tenaient à lui. Même Wandy en a été affectée. Il ne peut ps non plus dire que ces aveux qui le concerne lui et elle venait de faire disparaître cette horreur de sa mémoire, mais du moins, cette amour ne le lui ait pas anodin, et c'est comme si elle venait d'apprendre quelque chose qu'elle attendait depuis tellement de temps, ce qui est le cas.
Evangeline venait de lui poser une question, question qui, cette fois, avait écouté. Il ne releva pas, encore trop secoué par la décision final qu'il devait prendre. Son ange lui sourie tendrement et ce n'est que machinalement qu'il lui rendit un sourire que commun puisqu'il ne semblait pas réagir consciemment.
Soudain, à croire que c'est ce qu'il lui fallait pour se réveiller, Evangeline lui sauta presque dessus pour l'embrasser, ou plutôt, lui déposer un bisous sur le coin de la bouche. En vérité, même s'il voyait et comprenait ce qu'il se passait maintenant, il ne réagissait toujours pas et ce baisé, il ne l'avait pas encore compris ou plutôt, il se demandait s'il ne devait pas l'arrêter maintenant, mais c'était sans compter que Evangeline allait lui fait un numéro qui allait d'avantage le réveiller, bien mieux et lui redonner un véritable sourire puis un rire bien volontaire cette fois.

Pauvre Evangeline chan ! Voilà ce qui arrive quand on ne regarde pas se que l'on fait ! Et surtout quand on fait n'importe quoi n'importe quand ! :')

Il l'aurait examiné si la demoiselle ne se serait pas échappé comme la honte qui la hantait d'un coup. Il faut se dire que s'il aurait été à sa place, il aurait fait la même chose. Il ne pût s'empêcher de rire, continuer sans s'arrêter se remémorant cette épique scène un peut comme Poil qui se prends la barre dans le métro ouais ouais ! Il se calma pourtant aussitôt et lâcha la main de l'ange quand alors, il passa devant la fille aînée de cette dernière, il s'arrêta. Il l'a regarda dans les yeux sans expression particulière sur le visage et finis par l'enlacer. Il l’enlaça, encore, sans rien faire d'autre pendant  plusieurs longues secondes avant de, enfin, se mettre à lui confier, toujours serré contre elle et d'une voix basse sans intonation particulière:

Je ferais en sorte que rien ne mette en danger votre couple, à toi et Wesley.

Il lui déposa alors un baisé sur la tempe et fit en sorte de ne pas croiser son regard avant de partir.
Il descend également les escaliers, bien plus calmement que Evangeline. Quand il arriva en bas, c'est la petite Eva qui parlait, déclarant que le petit Doan allait bientôt mourir de faim. C'est sûr que cet enfant est à l'article de la mort... Doan remua la tête, les yeux levé au ciel voyant son mini lui, lui aussi par terre mais dans une position bien moins distingué que son petit ange à quelques petits pas d'elle, en effet, il était allongé de tous son long, sur le ventre, bras écarté, poussant des petits bruits ressemblant à des plaintes. Mélisandre était à quatre patte à côté de lui, la tête prêt de celle du petit auburn, comme si elle cherchait à entendre ce qu'il disait.

Il trouva la maison bien calme et il ne se dit pas ça parce que Wesley ne criait pas (ou plus) ou si il n'avait pas Lee-na accroché à on-ne-sait-quoi on-ne-sait-où, mais plutôt parce que celle qui était censé surveiller les enfants n'était pas là et... Une odeur fort désagréable et étrange régnait dans la maison, une odeur presque atténué par un courant d'air.
Le pas pressé, Doan se rendit dans le salon et y trouva une Doriane près de la fenêtre ouverte, en train de fumer. Il attrapa le paquet de cigarette qui traînait  sur la table derrière le canapé et le lui lança sur la tête

Doriane Helary !! ><

Oh putain ! OO"

Doriane jeta d'un coup sa cigarette par la fenêtre et se retourna, droite, au garde à vous devant Doan

Je te demande de surveiller les enfants, je te donne l'ordre de ne pas fumer DANS la maison et toi, que fais-tu ?!! NON SEULEMENT tu ne surveilles pas les enfants MAIS EN PLUS tu fumes DANS la maison ?!!

CHEF ! J'AI FAILLIS A MON DEVOIR CHEF ! OO"

... è_é

Doriane pausa les yeux sur Doan et se mit alors à ricaner, prétendant s'être un peut importé pour avoir "peur d'un petit frileux haut comme trois pommes" Doan alors ne lui répondit que par un lancement de coussin de canapé et s'en alla dans la cuisine.

Laisse la fenêtre ouverte, c'est insupportable comme odeur ! Tu pollues notre aire sans même penser qu'il y a des enfants et des personnes à problèmes cardiaques ! -^-

Oh ça va hein, t'inquiètes, il est solide mon coeur ! x)

Je parle de mon fils -_-

... Il est là haut ton fils et il ne bouge jamais de sa piaule ! -_-

Doan se remit à travailler en cuisine, montrant que trop bien son mécontentement envers Doriane qui se regardait furtivement. Elle remit le coussin en place et regarda où était les enfants.

Où est-ce que tu l'as trouvé en plus ce paquet ? -_-

...Faut croire qu'il est devenu aussi réel que moi ! x)

Mais oui, allons donc ! Continu de te moquer de moi eeh ! ><

Tu me pauses une question, j'te répond ! OO"

Doan garda un air hautain devant une Doriane qui, après avoir compté à voix haute les enfants présents, se rendit dans la cuisine, après tous, elle a été habitué pendant plusieurs longues années à suivre Doan, même maintenant qu'elle a sa liberté, elle ne peut se résoudre aussi facilement à arrêter. D'ailleurs, puisqu'elle ne pouvait pas faire grand chose sous son apparence de fantôme, elle resta là, les bras ballant, observant juste se que faisait Doan. Un Doan qui abandonna vite son air hautain et pseudo autoritaire pour laisser tomber ses épaules et arrêta toutes activités.

Quoi ?

Penses tu la même chose ? Est-ce qu'elle est partie à cause de ça ?

Hein ? Qui ? A cause de quoi ?

Doan leva alors la tête vers la jeune femme. Elle découvrit des yeux brillants par des larmes qui étaient retenues. Elle comprit alors, lui demandant ce qui c'était passé à l'étage avec Eva. L'incube ne lui explique que les gros traits: des aveux, des sentiments, de l'amour, un baisé. L'ex militaire rassembla les morceaux et comprit la question de son hôte: est-ce que, comme Wesley, elle pense que son ex concubine est partie a cause de ces sentiments qu'il éprouve pour l'ange. Elle ne comprenait pas trop où voulait en venir Doan jusqu'à ce que cette anecdote, ce soir là où Wesley le lui a reproché mainte et mainte chose à propos de sa mère. cette histoire de représailles en faisait partie. Mais pourquoi se poser la question ?

Je m'en fiche pas mal de ça et encore plus de cette nana. Moi et ta frangine on t'as dit plusieurs fois qu'il ne fallait pas rester avec, t'as pas écouté bibi, t'en as bouffé. Tu mérites pas pas mais c'est bien fait, fallait écouter bibi !

Doan baissa les yeux et dans un clignement, des larmes se sont misent à glisser sur ses joues. La douceur épique et exceptionnelle de renom de Doriane lui à fait attraper une serviette qu'elle passa sous l'eau fraiche et le jeta à la face du démon.

Si Eva arrive t'auras qu'à lui dire que tu viens de couper un oignon.

Doan essuya son visage et se mit à pousser un petit son semblable à un soupire de rire à la bêtise maladroite de Doriane.
Elle regarda Doan un moment, se décidant juste après à vouloir quitter la pièce mais fit demi tour en râlant. Elle rapprocha Doan contre elle. Elle ne l'enlaça pas vraiment, disons qu'elle le consolait sans trop montrer d'affection.

Gâche pas ta vie pour cette conne. T'es en train de te faire un nouveau futur et c'est celui dont tu rêvais. Bon, Eva c'est pas la plus débrouillarde des nanas, a croire que t'aime que les cruches, mais elle est gentille, elle. Pense un peut à toi, tu verras tu ne le regretteras pas.

Elle lâcha son interlocuteur, retournant sur ses pas, sortant de la pièce tous en concluant:

Fait se qui te semble juste à tes yeux. Mets y un peut de piment à ta sauce ! Ca manque de goût !

Tous ceci pour sembler le plus discret possible, mais Doan avait comprit où elle voulait en venir. Il essuya une dernière fois ses yeux et continua le repas.




Poil la princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Mer 18 Mai - 2:33



 
Un peu plus au calme

► Evangeline, Céleste, Lee-na, Mélisandre, Wesley, Doan, Doriane et mini Dova ◄




En ayant appris, comme tous le monde, que des personnes du passé sont venues dans le futur qui est en réalité le présent, Wesley était persuadé que sa mère serait là.
Comme on l'a suffisamment répété, la mère de Wesley était pour lui tous. Un tout. Son monde. Quand on dit qu'une mère est le premier amour de son fils, ça a été le cas pour Wesley: il a toujours aimé sa mère comme un enfant aime celle qui lui a donné la vie ou du moins, qui se fait appeler "maman". Ce n'est pas pour rien si Wesley à plus du côté de sa mère que de son père, d'ailleurs, de son père il n'as que le physique à 90%. Cette force de caractère, cet air ingrat, ce manque de pitié, il l'a de maman. Si maman disait ceci, alors c'est que ça devait être vrai. Pour lui, elle a toujours eu la science infuse, c'était la plus belle, la plus intelligente... Pourquoi est-ce que j'emploie d'ailleurs mes verbes à l'imparfait alors qu'encore aujourd'hui, toute cette intention à son égare lui est encore dédié ?

Wesley à 12 ans. Il entre dans la pré-adolescence et son démon s'est déjà manifesté. Sa période de recherche à déjà commencé et il ne va pas tarder à entamer sa crise d'adolescence, ce dont redoute beaucoup de parents. Sa mère est partie pile là où il avait vraiment besoin d'elle, pile dans cette période difficile qu'est l'adolescence.
Son père, Evangeline, sa tante, Arika, même son prof de technologie on eu leur double enfant. Que sa mère soit enfant ou non, elle serait là et peut importe son âge, il lui fallait la voir. Sa mère est sa mère. Peut être a-t'il besoin de la voir pour faire son deuil ? C'est possible oui car, son deuil, bien que ce mot soit trop grave quand on parle d'une personne encore vivante, il ne l'a pas fait et il est encore persuadé qu'elle reviendra. Oui, elle va revenir. Peut-être qu'elle a simplement eu besoin de faire un break, peut-être qu'elle ne vivra plus à la maison, mais au moins elle sera là et si elle reviens, son choix est déjà fait: il vivra avec elle. Ce n'est pas qu'il n'aime pas son père, on ne peut pas dire ça, mais il préfère la figure maternelle que paternelle et surtout, il n'a pas encore réalisé; réalisé le départ de sa mère et donc, que son père, lui, est son seul parent qui est resté près de lui, qui l'aime véritablement. Je vous l'ai dit: il n'a pas fait son deuil, il se recherche et il va bientôt entamer sa crise d'ado, dans cette période, on est pas très futé et on est très têtu.
Il n'a trouvé personne ayant le visage de sa mère et pourtant, il le reconnaîtrait facilement, ce visage. Il est resté voir qui allait rester près de la maison de Anku; avec ce monde il aurait pût la croiser simplement. Mais rien. Aucune trace d'une néko blanche au pelage long et de coton. Pourquoi les autres et pas elle ? Pourquoi eux et pas lui ? Si le village entier à été touché par l'accident, si le petit Doan et la petite Eva connaissaient Kiara pour l'avoir comparé à cette idiote de Mélisandre, c'est qu'elle aussi devrait elle là, elle et son frère. Mais ils ne sont pas... Est-ce vrai ? Peut-être a-t'il mal regardé !
Il regarda tout autour de lui. Rien. Vraiment rien. Il fallait que ça tombe sur elle, sur lui.
Alors il quitta la place, s'enfuis dans le foyer familiale.
Quand il arriva, il ouvrit la porte brusquement puis la claqua aussi fort qu'il le put, balançant son sac qu'il portait sur une seule épaule contre le canapé. Ses yeux tombèrent sur une silhouette humaine qui le surprit par sa présence: son père était encore dehors avec les autres, il en ait sûre !
Sur le coup, il a bien sûr pensé à sa mère, et cette idée lui est d'ailleurs resté un temps dans sa tête avant de, petit a petit, se demander qui était cette jeune fille qui devait avoir dans la tranche d'âge d'Adrien.

C'est moi ou tu me vois ? '.' Peut être que...

Cette demoiselle, assise sur le dossier du fauteuil, tourna son buste pour regarder derrière elle.

Il y a une araignée hein ? Je sais que t'as peur des araignée mais tu sais aussi que si t'en écrase une, ton père va encore gueuler pendant des heures -_- On va devoir l'enterrer, faire une cérémo...

T'es qui ?

...

La jeune femme, cheveux acajou, yeux jaune au teins très légèrement bronzé, le visage entièrement décoré de tâches de rousseurs et d'une mouche sous l'oeil gauche, avait toujours le buste tourné autant qu'elle le pouvait derrière elle, mais c'était mise à regarder de nouveau Wesley. Elle lui demanda, très surprise mais avec un visage neutre si vraiment il l'a voyait. Question à laquelle elle n'attendait aucunes réponses puisque c'était évidant.

Je t'ai simplement demandé qui t'es ! Ca t'arrive souvent de rentrer chez les gens comme ça ? Tu connais ma mère ?

Son interlocutrice se remit droit après avoir cligné deux ou trois fois les yeux et sortie une cigarette de son paquet. Elle se cambra en arrière pour ouvrir la fenêtre tout en pinçant de ses lèvres la dite cigarette qu'elle alluma par là suite. Elle aspira le tabac et répond après avoir soufflé une fumé grise et blanche vers l'arrière, vers la fenêtre.

Oh oui ça ta daronne je la connait. Elle non par contre je crois. Enfin elle m'a jamais vu quoi. Pour ta gouverne je vis ici autant que toi, et tu vas me parler sur un autre ton, soldat ! Je suis Doriane Helary, soldat dans l'armée de terre et *blablablabla*

Wesley écouta cette dite Doriane, sourcil levé, bouche entre ouverte. Il ferma alors le yeux, d'une manière bien dépitée, presque fatigué par cette rencontre.

Ai-ai-ai... Même un fantôme dont personne ne croyait l’existence est là !

Alors que la militaire continuait son monologue de son côté, Wesley, la main sur le front se rendit plus calmement mais toujours avec une pointe de colère à l'étage.
La porte de sa chambre est toujours volontairement laissée ouverte. C'est son habitude, son petit truc à lui: quand il n'est pas là ou quand il dort, sa porte n'est jamais fermée alors que quand il est à l'intérieur mais ne dormant pas, elle es fermée. Allez savoir pourquoi. Or, donc là, elle était ouverte. Il donna un grand coup de paume dessus pour qu'elle s'ouvre d'avantage mais, puisqu'il était parti pour être énervé, il jugea que l'ouverture n'était pas suffisante alors que deux comme lui pouvait passer facilement, mais il donna un coup de pied de façon à se que la poignée cogne contre le mur où un enfoncement marque son emplacement. Il porta alors une nouvelle fois sur sa colère sur cette pauvre porte en lui redonnant un coup de pied parce qu'elle "n'avait pas à être ouverte aussi grand"... Bah oui parce qu'une porte c'est dotée d'intelligence et ça doit se fermée dès que quelqu'un entre, enfin, c'est connu ! Et parce qu'elle ne s'est pas fermé mais qu'elle a simplement claquée, un nouveau coup de pied signa la fermeture et la fin du calvaire de la porte.
Wesley grogna ou plutôt râla. Il balance maintenant sa veste sur son lit, créant une avalanche de pandas de toutes formes de son lit. Une râla une nouvelle fois, regarda sur sa gauche et se dirigea bien plus tranquillement vers un aquarium ou nageait un poisson rouge, un poisson d'espèce Ryukin rouge et blanc. Il s'agenouille devant, pose son avant bras sur la table de chevet où était posé l'aquarium et y reposa sa tête. Son autre main plongea le doigt dans l'eau fraîche du poisson qui s'amusait à essayer de gober le doigt de son jeune propriétaire.

Tu as faim Sarah ? Je t'ai pourtant donné à mangé ce matin...

Il caressa son poisson sur le flanc, doucement avant de retirer la main de l'eau et de verser quelques paillettes, nourriture pour poissons. Il se releva et se jeta sur son lit, attrapant toutes les peluches qu'il pouvait attraper de sa hauteur et les reposa une a une à leur place, sauf une qu'il garda précieusement sous son torse et qu'il récupéra après le rangement effectué. Il la serra contre lui, tête posée dessus à regarder par la fenêtre en face de lui. Le ciel avait repris une couleur naturelle dans les tons bleu foncé et gris. Il ferma les yeux. Il se mit à penser. Penser à ce qu'il aurait put dire à sa mère, du moins ce qui aurait été plus tard sa mère s'il l'avait croisé, si elle avait été là en tous cas. Que le lui aurait-il dit, tiens ?
Il se mit alors à penser, imaginer, créer des scénarios, tous plus doux les uns que les autres. Ce qu'il aurait à dire à cette maman pas encore mère changera son présent, pour lui, c'est sûr ! Et ils seront tellement heureux, eux trois, en famille: son père, sa mère et lui. Sans oublier Sarah bien sûr ! Il quitterons le village pour vivre plus loin, en ville peut-être. Dans le sud ? En montagne ? Dans un autre pays ? Non, en Alsace, retrouver les racines de sa mère. Sa mère ? Où est sa mère ? La voilà qui disparaît dans une fumée noire, laissant paraître devant lui un famille qu'il ne connait pas. Un homme, une petite fille et une mère. En y regardant mieux, il reconnut cette peste de Mélisandre, puis sa mère et un inconnu.
En Alsace... C'est peut-être là-bas qu'elle est aujourd'hui ?

Wesley rouvrit doucement les yeux. Un bruit venait de le réveiller en plus de cette vision dur de son rêve devenu cauchemars à cause d'une somnolence non désirée. Ses yeux s'ouvrirent sur un ciel qui n'avait pas changé de couleur. Il n'avait pas dormis beaucoup, peut-être 10 petites minute et pourtant il semble avoir dormis une nuit entière.
Il se redresse. Ce bruit, qu'est-ce que c'est ?
Il fit surface doucement, prenant une position assise dans son lit. Il frotta ses yeux et les rouvrit sur son petit animal aquatique qui fouillait le fond de l'aquarium. Ce bruit... Cette voix maintenant. Wesley se réveilla alors entièrement et reconnu Céleste qui tambourinait à la porte de chambre. Mais oui ! Il l'avait fermée à clef, c'est vrai. Enervé, ses gestes sont tellement peut réfléchis qu'il ne se rappelle plus de ce qu'il fait dans la secondes qui suit l'acte. Céleste à peut-être dût essayé d'entrer mais s'est retrouvée bloquée ? T'en mieux. Il n'est vraiment pas d'humeur à la voir.

Vas-t'en !

Cette petite délicatesse dite sous un grognement laisse montrer combien Wesley se lève du très bon pied.
Pourtant, il ne dit plus rien après ça, laissant Céleste s'exprimer ou non. De toute façon, il ne l'écoutait pas. Il se brancha sur sa musique, grimpant sur le rebord de sa fenêtre en hublot et regarda au loin, sans vraiment regarder quoi que se soit.Musique à fond dans ses oreilles, il se dit qu'il va bien falloir qu'il descende à un moment, qu'il se mêle à cette tribut en bas, tribut composé de Céleste, déjà, puis sa mère, Evangeline qui doit bien être accroché au jupon de Doan, bien sûr. Puis son père aussi, cette bonne a rien d'adoptée, cette débile de Lee-na, ce faux chat qu'il déteste: Cali... Et puis les minis... Et cette Doriane... Ces trois nouvelles incrustes qui vont lui pourrir sa soirée déjà bien pourrie d'avance. Comme toutes les autres avant.

Il fallait qu'il revoit sa mère, ce soir plus que jamais. Plus ça va, plus cette envies le hante, deviens une obsession. Qu'est-ce qui lui en empêche, après tous, de retrouver sa mère ? Peut-être qu'elle l'attend, en plus. Peut-être qu'elle veut se rendre compte combien son fils est débrouillard et peut obtenir se qu'il veut par lui même ?
Même si ça lui plairait bien, il sait au fait que c'est faux. Si elle est partie et qu'elle l'a laissé, c'est pour oublier ce qu'elle a fondé ici. S'il venait à l'a retrouver, qu'en dirait t'elle ? Wesley à dût mal à se dire qu'elle le rejettera, et pourtant c'est sa crainte, c'est là la raison pour laquelle il ne bouge pas: tomber des nus en y découvrant une mère qui s'est décidé à le chasser de sa vie de manière définitive. Pourrait-il le supporter ? La réponse est évidente et toute tracée.

Il songea à tellement de choses encore. Il vit le ciel virer du bleu nuit, couleur de ses yeux au noir le plus complet. Il passa un long moment ainsi, sans bouger, à penser, camouflant les bruits par une musique trop forte.
Il se décide enfin à se lever, éteindre sa musique et à déverrouiller la porte sans pour autant l'ouvrir puisqu'il entendit la nephelim se plaindre au bout du couloir et crier.? C'est à ce moment là qu'il ouvrit la porte et répondit à Céleste. Quelle peste ! Lui qui allait gentiment l'accueillir dans sa chambre pour, peut-être si l'envies lui venait, oublier cette histoire de vole de dessert et enterrer la hache de guerre.
Quelque temps après, il entendit une folle dévaler l'escalier: c'était soit Lee-na soit Eva ou encore Céleste. Il procéda rapidement par illimitation: les pas de Lee-na aurait été plus étrange, saccadé peut-être, un coup je compte un coup je descends, on ne sais trop. Quant à Céleste, il sait qu'elle ne descendra pas t'en qu'elle n'aurait pas au moins croisé son regard et combien même elle l'aurait fait, son pas n'est pas le même que celui-ci, alors, c'était Evangeline. Pourquoi était-elle en haut, elle ?

Wesley rouvrit la porte, plus calmement et resta là,à écouter. Il se décide alors à quitter la pièce et à passer la tête derrière le mur et vit son père qui quittait tous juste Céleste. Ils se sont dit quoi, eux trois là ? Wesley se découvrit entièrement, regardant un peut penché, son père redescendre calmement. Il releva alors la tête vers Céleste. Son regard n'avait rien de méchant, boudeur ou quoi que se soit d'autre. Il était neutre avec peut-être une pointe d’incompréhension. Il regardait simplement Céleste comme s'il cherchait à savoir à travers elle ce qui venait de se passer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Mer 18 Mai - 12:52



Evangeline, Doan, Mini Dova, Doriane, Mélisandre, Lee-na, Wesley.
Un peu plus au calme..


   


[J'ai pas pu mettre les couleurs je les mets demain !8D]


"Je n'ai pas faim" lui avait-il dit. "La crise de l'hiver", avait-il prétexté. Et tout bonnement, elle l'avait cru.
Celeste n'est pas bête et elle est un chouilla moins naïve que sa mère, même si parfois ça reste à débattre, habituellement elle sait, la plupart du temps du moins, quand Wesley lui ment. La, elle l'avait cru. Ou non, plutôt, elle s'est forcé à le croire. C'était en vérité mieux pour elle tout comme pour lui si elle ne cherchait pas plus loin que cette "fatigue hivernale".

Et puis, Wesley est un démon felin,il a peut être vraiment envie d'hiberner après tout ?

C'est ce dont se persuada notre nephilim, alors que Wes repartit dans sa chambre.
Il l'avait invité à entrer, plus ou moins, une invitation que l'ange compris et qu'elle s'empressa de commenter silencieusement, pendant qu'il avait le dos tourné, en faisant des petits mouvements rapide de victoire. Victoire oui, après toute cette attente, elle pouvait enfin entrer.
Bon, il faut avouer que cette chambre, ce n'était pas une redécouverte, elle l'a connaissait, alors pas de surprise la dessus.
Wesley lui demanda de fermer la porte, ce qu'elle fit avec des mouvements lents. Elle c'était déjà assise lorsqu'il lui avait demandé ca, assise par terre près du lit, comme toujours. Donc lorsqu'il lui demanda de fermer cette porte, elle du se relever, ce qu'elle fit en mimant une difficulté comme si ses muscles étaient devenus soudainement lourds. Alors qu'elle avait la main sur la poignet, il se mît a lui parler. Celeste tira en fait la conclusion qu'il lui parlait a elle parce qu'elle était la seule personne de la pièce. Peut être se parlait-il a lui même elle en doutait puisqu'elle même le fait, se parler seule, et qu'il est déjà arrivé à son petit copain de se moquer d'elle lorsqu'elle lui avait avouer que parfois, elle se disputait dans sa tête avec elle-même. L'ange avait donc tirée également la conclusion, a tord ou à raison,que se parler seul, il ne le faisait pas, donc ces mots lui étaient adressés.
Wesley se mît a parler de Sarah, son animal de compagnie.
Sarah est "la plus belle","la plus intelligente", "la seule en qui il a confiance"..combien de fois as-t'il pu le répéter. Celeste envie la relation qu'il a avec cet animal parfois, puisqu'il parle d'elle comme..comme Celeste parle de sa sœur en vérité. Je ne sous entend pas que Cassie est un poisson rouge elle serait plus une baleine , je veux dire par la qu'il l'idolâtre presque, cet animal, à tel point que la, c'est d'elle qu'il se mît a parler.
Il lui avoua qu'il avait vite découvert le pot-aux-roses quant à la tentative de substitution du poisson par son père, chose à laquelle Celeste répondit par un sourir tendre. Elle ne souriait pas parce qu elle trouvait ca drôle, ni même parce que Wesley s'était assagit, elle souriait simplement en imaginant la panique qu'avait dû ressentir Doan au moment où il a découvert l'animal inerte. Cette histoire, Celeste en avait entendu parlé de sa mère, après avoir surpris une conversation, mais elle n'avait jamais faillit à répéter la vérité. Pour elle, cette histoire n'était pas "grave", au contraire, elle la trouvait touchante. La manière dont Doan c'était débrouillé pour rapporter un poisson identique sans jamais se trahir lui même, le poids de ce secret qu'il avait dû porter, tout ca simplement pour éviter que son fils soit blessé. Voilà ce qui faisait sourir Celeste. Elle ne pouvait s'empêcher de s'imaginer comment aurait réagit sa mère dans un même cas, et bien elle n'aurait pas tenu le secret longtemps, elle.
Ah, voilà que Wesley se remet à raconter la journée de l'achat de Princesse Sarah. Oh, elle l'a entendue, la nephilim, cette histoire. Le coup de foudre qu'il avait eu pour l'animal, elle l'avait déjà imaginé.
Cette fois pourtant, la manière dont il contait avec quelque chose en plus, quelque chose de plus mélancolique, quelque chose de plus triste.
Celeste était maintenant plus calme et attentive, elle c'était assise au bord du lit elle aussi, mais pas du même côté que Wes. Elle l'écoutait parlé minutieusement, comme pour essayer de lire entre les lignes, de comprendre où il voulait en venir, ce qu'il voulait dire. De temps en temps, elle regardait le poisson nager, c'est vrai que c'était un bel animal et honnêtement, elle n'aurait pas vu la différence entre cette Princesse Sarah là et l'ancienne.
Le jeune Clain demanda ensuite si Celeste savait que ce poisson, il l'avait eu pour ses 5 ans. Ce à quoi elle répondi en hochant la tête doucement, un léger sourire aux lèvres.
Il reprit ensuite en décrivant la manière de nager du poisson, que Celeste s'empressa d'observer. Oui, x'est un poisson, elle nage. C'est tout ce que vit Celeste.
Alors que l'ange commençait à sérieusement se demander la ou Wesley voulait en venir, ce dernier saisit la nourriture pailletée a l'odeur bizarre de son poisson et se mît a la nourrir. En même temps, il s'écarta un peu de son sujet, seulement quelque mots, des mots tristes. Celeste les avait ressentis comme tristes, ces mots, il parlait de ce qu'étaient avant sa famille, le Trio Clain-Snowcraft.
La nephilim baissa les yeux et ne dit rien pendant un instant, elle se préparait à poser sa main sur ses épaules pour l'enlacer, sans doute allait-elle lui dire que oui, Sarah était belle, qu'il avait eu raison de la choisir, mais Il reprit ensuite et elle l'entendit.
Il parla d'une vie sans couleur.
Soudainement, l'ange se mît a froncer les sourcils.
Celeste est une jeune fille positive, ca en est fatiguant parfois, nous le savons. Elle aime être heureuse et par dessus tout, elle n'aime pas les gens qui sont heureux mais se disent malheureux, ceux qui se plaignent sans raisons, c'est pour cette raison qu'on lui est arrivé plus du une fois de secouer Cassie lorsque celle si se plaignait d'une vie vide sans son "titi".
Mais bref, cette fois, Celeste eu un petit courant électrique qui lui signifia que ce petit copain la, il était loins d'avoir une vie nulle et que pourtant, il allait jusqu'à qualifier sa vie de "sans couleur". Quel blasphème, quelle disgrâce ! C'est une phrase bien lourde de sens, pour Celeste. Et même si pendant un moment elle se mît a penser qu il faisait peut être allusion aux "couleurs" des pandas qui n'en sont pas vraiments, elle compris vite que ces paroles étaient celle d'un déprimé.
Pourtant et ce même si l'envie lui avait sincèrement traversé l'esprit, elle n'allait pas se mettre à secouer Wesley. Elle stoppa simplement le mouvement de sa main qu'elle allait poser sur son épaule pour la mettre sur le lit.

Sans couleurs ?

C'est avec ses premiers mots qu'elle commença, les mots qui avaient titillé son attention.

Je ne trouve pas que ta vie est sans couleurs, moi.

En se rapprochant de Wes, pour s'assoir à côté de lui, elle se mît elle aussi à regarder l'aquarium, sans le regarder lui.

Regardes autour de toi, il y a pleins de couleurs, partout.

La petite ange continua en souriant, essayant de donner à ses prochains mots une pointe de profondeur et de bonne humeur en plus.

Tu as ton papa qui prends soin de toi et qui t'aime, tu as tes amis qui sont toujours là pour te faire rire, tu as ta moi qui même si je t'énerve essaye de rendre ta vie heureuse et regarde, tu as même ta nouvelle petite sœur pour etre avec toi tout les jours.

L'ange tourna les yeux vers le ciel, regardant le plafond et elle se pencha en arrière pour se rattraper sur ses mains.

Wesley, tu es en bonne santé et les gens que tu aimes le sont, tu as d'assez bonnes notes a l'école et tu vis dans une maison au chaud..il y a pleins d'enfants qui prient tout les soirs pour avoir la vie que tu as.

Elle arrêta son petit sourire pour prendre un visage un peu plus grave et baisser un peu le ton.

Ta maman..

Elle marqua une petite pause après ses mots, une pause qui était une préparation, entrée dans le sujet tabou dans 3..2..1..

Ta maman elle te manque, je sais. Je ne sais pas si elle va revenir Wesley, mais ce n'est pas comme Princesse Sarah. Ta maman si elle est partie, c'est parce qu'elle en avait besoin, pour une raison ou une autre. Ta maman n'aurait pas voulut que tu sois triste comme ca, c'est une maman et tu es son enfant, une maman veut le bonheur de son enfant et l'inverse, ca doit être pareil.

Celeste se mît a regarder Wesley droit dans les yeux cette fois, son discours était assez lent, elle était lancée mais s'attendait tout de même à recevoir un objet volant non identifié.

Ca doit être pareil Wesley, tu as pas le droit d'en vouloir à ta maman, ni même à qui que ce soit, ce n'est de la faute de personne.

Celeste reprit en attrapant un petit panda à proximité, qu'elle se mît a faire gigoter sur ses genoux, sur le coup du stress sûrement.

Toi, tu voulais que ta maman et ton papa s'aiment pour toujours mais c'était juste pour toi. Peut être que ta maman, c'est pas ce qu'elle voulait elle.

Les mots que Celeste employaient depuis le début, ils étaient dit avec innocence et surtout, sans connaissances. Elle, elle tenait un discours de petite fille joyeuse aux parents séparés, une situation qu'elle n'a jamais mal vécue
.

Regarde moi, même si j'aurai aimé que mon papa aime ma maman, je suis heureuse de voir qu'il aime maman Wandy, maman elle a aimé Kim comme ca et je me dit que le bonheur qu ils ont connus la, ils ne l'auraient peut être jamais connus ensemble, et moi je veux leurs bonheur alors je n'ai jamais été triste pour ça.


Celeste remit doucement le panda en place en concluant par une moue presque boudeuse.

Alors qu'est ce que c'est que ca, mon Wesley qui déprime ?
Ton papa, il a toujours tout fait pour que tu ne sois pas triste, est-ce-que tu lui a dit merci une fois ? Non. Parce que tu te braques, tu fais ta vilaine tête et tu boudes.
Si tu restes sur un seul mauvais point de ta vie Wesley, tu ne verras jamais combien elle est belle, parce qu'elle est belle, ta vie.

   




   


Dernière édition par Céleste Swinner le Jeu 19 Mai - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Mer 18 Mai - 20:53



 
Un peu plus au calme

► Evangeline, Céleste, Lee-na, Mélisandre, Wesley, Doan, Doriane et mini Dova ◄




Un clignement d'yeux et une attention entièrement accordée fut donné par Wesley à Céleste quand celle-ci, machinalement sûrement, s'étonna de le voir. Elle s’intéressa à lui et s'approcha même pour le montrer. Elle n'était pas bien loin, après tous.
Elle croisa les bras, prenant un air presque hautain pour alors lui faire comprendre qu'elle l'avait déjà oublié, que c'est leurs parents qu'elle attendait et pas lui. Quelle blague ! Wesley hocha légèrement la tête sur le côté, s'appuyant contre le mur, lui aussi croisant les bras. Son expression était toujours aussi neutre mais semblait aussi lui dire "tu ne te fiche pas un peut de moi ?"
Wesley ne sait si c'est lui qui qui lui fit perdre le peut d'autorité qu'elle essayait d'avoir ou si c'est elle-même qui s'est rendu compte qu'elle n'était pas bonne menteuse, mais elle reprit une expression corporel plus naturel et lui demanda calmement s'il avait décider de bouder ou non jusqu'à demain et ceux, en mangeant ou non, ce à quoi Wesley répondit aussitôt, en chevauchant sur les derniers mots de la demie ange:

J'ai pas faim...

Il lui avait répondu non pas sur un ton agressif, au contraire il semblait s'être calmé mais c'est comme si également, sa voix avait du mal à revenir: avait-il encore du mal à faire surface après une petite somnolence sauvage ou est-ce parce qu'il a crié un peut trop fort tout-à-l'heure ? La vérité est toute autre: elle baissa volontairement le ton comme pour murmurer d'une voix haute, comme quand on est exténué. Il avait glissé ses yeux sur la porte à sa droite qui donnait sur la salle de bain qui n'était pas fermé. Il ne regarda rien de spécial, il échappa simplement au regard de sa petite ami, la fuyant comme s'il avait fait une bêtise. Lui, il n'a rien à se reproché - enfin, selon lui en tous cas, nous narratrice savons bien que si - mais le fait de savoir qu'il ne semble pas prêt de revoir sa génitrice bien-aimée le rend faible psychologiquement, au point qu'il ne trouve même plus l’intérêt (ou le plaisir) de crier ou même pire: d'affronter la présence de Céleste.
La Nephelim s'excusa, s'excusa de l'avoir peut-être trop collé au goût du démon, prétextant qu'elle voulait simplement parler avec lui, savoir ce qui n'allait pas, peut-être même arranger ça et repartir sur de bonnes bases. le jeune Clain mit un certain temps, plusieurs secondes voir peut-être une très longue minutes avant de relever les yeux vers son interlocutrice et la regarder, encore une fois, de manière tout à fait neutre, rien de froid pourtant, juste neutre. Il leva les yeux au ciel tout en inspirant profondément, se remettant droit et décroisant les bras. Il parcourra Céleste de ses yeux, sans trop savoir pourquoi, cherchant peut-être se qu'il avait à dire.
Comme je l'ai déjà dit, Wesley n'as pas encore fait ce deuil concernant sa mère et jamais encore il n'a lui-même dit qu'elle était partie. Il se doute que les autres - amis et autres - s'en doute ou le savent parfaitement, mais lui ne veut rien dire là dessus. Il le sait parce que Cassie, sa cousine a tenté une fois de lui en parlé mais il s'est de suite braqué. Il lui reste toujours un espoir, il ne désespéré pas. Il le sait aussi parce qu'ici, dans le village, les nouvelles vont vite. Je dis ça car, ce qui ne va pas, là, maintenant, tout de suite, dans l’immédiat (les médias OwO), c'est ça, c'est la non présence de sa mère mais Céleste "veut savoir si qu'il ne va pas". Il n'en dira rien parce qu'il ne veut pas en parler, mais d'en côté, pour une fois il ressent le besoin d'en parler, de se confier à quelqu'un autre qu'à Noor - ou encore mieux: Sarah son poisson ! - mais peut-être est-ce la fierté qui le lui en empêche ? La peur de se sentir totalement fragile, réduit à l'état de faible. Oui, C'est surement la peur que son ego prenne un coup dur, la peur de enfin dire ce qu'il a sur le coeur. Non, il n'en dira toujours rien, pas encore. Jamais peut-être.

J'suis juste fatigué. On a repris l'école il n'y a pas si longtemps que ça, c'est "la crise de l'hiver", j'suis complètement crevé c'est tous.

Dit-il en se retournant lentement, comme avec un manque de motivation. Il reparti dans sa chambre en faisant comprendre en gardant la portable ouverte que Céleste était inviter à entrer, cette foi. Finalement oui, elle a gagné ! Elle a tout de même réussie à avoir ce qu'elle voulait: entrer dans les appartements de son démon ! Victoire pour la nephelim wow !
Il se laissa tomber assie sur son lit et attrapa son téléphone, pianotant une ou deux fois pour vérifier ses messages. Un simple SMS de Noor lui avait été envoyé il y a une heure.

chui la frr si tu veu cosé

Il regarda son écran jusqu'à se que ce dernier s'assombri, lui prévenant qu'il allait se mettre en veuille en éteignant l'écran. Il le jeta avec sur le côté du lit, vers les oreillers. Il demanda alors à Céleste de fermer la porte, qu'elle entre ou non et se mit à glisser de son lit, se mettant en tailleur face à Sarah, tapotant sur la parois de l'aquarium doucement.

Je sais que Sarah c'est pas la vraie Sarah. Je le sais parce que je connaissais Sarah par coeur: son rouge n'était pas aussi fade, et il y avait un peut plus de blanc sur la tête. Elle avait les yeux tous noirs, alors que là il sont plus clair. Même la taille n'est pas pareil: cette Sarah là est plus grosse que la vraie.

Il disait ça en espérant qu'il ait quelqu'un qui l'écoute, tous en étant sûr que Céleste se trouvait derrière lui ou au moins, tous près. Il posa un coude sur l'une de ses jambes, appuyant sa tête contre la main. La main libre trempait dans l'eau de l'aquarium. Il continua alors:

J'pense que mon père l'a retrouvé morte quand j'étais pas là et il s'est empressée d'en trouvé un autre, de poisson. Il s'est démené pour en trouvé un qui ressemble le plus possible à Princesse Sarah parce qu'il sait que j'kiffais ce poisson. Ce qui est drôle, c'est que la vraie Sarah et cette Sarah ci sont identique au caractère: elles se laissent toutes les deux toucher, c'est pas commun ça pour un poisson. Et on dirait qu'elle écoute ce qu'on lui dit et qu'elle comprends, comme la vraie Sarah. C'st pour ça que je n'ai pas fait la remarque à mon père; elle ne remplace par MA Sarah mais c'est une compagnie identique.

Il retira la main de l'eau et pausa finalement son bras libre comme l'autre: coude sur la jambe et tête appuyée sur les deux mains. Il regarda alors le poisson japonais nager lourdement, faisant danser sa queue en voile. Wesley se mit à pouffer et s'expliqua:

Ils n'ont vraiment pas un déplacement facile ces poissons là hein ? Il faut dire qu'il sont carrément mal foutus. C'est ce que m'a dit ma mère le jour où on a prit Sarah.

Il se stoppa alors, prenant le temps de raisonner, de réfléchir à se qu'il allait commencer à dire.

C'pour ça que j'ai choisie Sarah. Ces poissons là ils sont tellement peut commun, j'ai eu pitié d'elle et des autres poissons dans l'aquarium: ce déplacement lourd difficile... Les pauvres. Et j'ai flashé sur Sarah, elle sortait du lot ! Je l'ai eu pour mes 5 ans, tu le sais ça ? Elle est morte l'année dernière. Elle n'a vécue que 6 ans avec moi la pauvre.

Il se tut encore un moment, le temps de se relever et de donner à manger à la dite "fausse Sarah". Il versa doucement la nourriture, paillette par paillette, laissant le temps à son poisson de manger.

Quand je l'ai eu, je pensais vivre dans la famille la plus parfaite au monde: mon père, ma mère et moi. J'étais bien et en plus, j'étais super content d'avoir un animal, "mon animal de compagnie rien qu'à moi". Au départ j'voulais un hamster mais quand je l'ai vu j'avais complètement zappé le hamster, j'te promet: j'voulais Sarah j'voulais rien d'autre ! Quand j'y pense, elle est morte au moment où "elle" est partie...

Il reposa la boîte à nourriture et regarda son poisson gober les résidus de nourriture à la surface puis plongea d'un coup pour récupérer ceux tombés dans le fond. Wesley termina alors en baissant la voix, comme pour parler à lui-même, t'en pis si Céleste l'entendait.

Cette nouvelle Sarah fadasse c'est un peut comme le commencement d'une nouvelle vie sans couleur, hein ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 19 Mai - 0:14



Evangeline, Doan, Mini Dova, Doriane, Mélisandre, Lee-na, Wesley.
Un peu plus au calme..


   


[J'ai pas pu mettre les couleurs je les mets demain !8D]


"Je n'ai pas faim" lui avait-il dit. "La crise de l'hiver", avait-il prétexté. Et tout bonnement, elle l'avait cru.
Celeste n'est pas bête et elle est un chouilla moins naïve que sa mère, même si parfois ça reste à débattre, habituellement elle sait, la plupart du temps du moins, quand Wesley lui ment. La, elle l'avait cru. Ou non, plutôt, elle s'est forcé à le croire. C'était en vérité mieux pour elle tout comme pour lui si elle ne cherchait pas plus loin que cette "fatigue hivernale".

Et puis, Wesley est un démon felin,il a peut être vraiment envie d'hiberner après tout ?

C'est ce dont se persuada notre nephilim, alors que Wes repartit dans sa chambre.
Il l'avait invité à entrer, plus ou moins, une invitation que l'ange compris et qu'elle s'empressa de commenter silencieusement, pendant qu'il avait le dos tourné, en faisant des petits mouvements rapide de victoire. Victoire oui, après toute cette attente, elle pouvait enfin entrer.
Bon, il faut avouer que cette chambre, ce n'était pas une redécouverte, elle l'a connaissait, alors pas de surprise la dessus.
Wesley lui demanda de fermer la porte, ce qu'elle fit avec des mouvements lents. Elle c'était déjà assise lorsqu'il lui avait demandé ca, assise par terre près du lit, comme toujours. Donc lorsqu'il lui demanda de fermer cette porte, elle du se relever, ce qu'elle fit en mimant une difficulté comme si ses muscles étaient devenus soudainement lourds. Alors qu'elle avait la main sur la poignet, il se mît a lui parler. Celeste tira en fait la conclusion qu'il lui parlait a elle parce qu'elle était la seule personne de la pièce. Peut être se parlait-il a lui même elle en doutait puisqu'elle même le fait, se parler seule, et qu'il est déjà arrivé à son petit copain de se moquer d'elle lorsqu'elle lui avait avouer que parfois, elle se disputait dans sa tête avec elle-même. L'ange avait donc tirée également la conclusion, a tord ou à raison,que se parler seul, il ne le faisait pas, donc ces mots lui étaient adressés.
Wesley se mît a parler de Sarah, son animal de compagnie.
Sarah est "la plus belle","la plus intelligente", "la seule en qui il a confiance"..combien de fois as-t'il pu le répéter. Celeste envie la relation qu'il a avec cet animal parfois, puisqu'il parle d'elle comme..comme Celeste parle de sa sœur en vérité. Je ne sous entend pas que Cassie est un poisson rouge elle serait plus une baleine , je veux dire par la qu'il l'idolâtre presque, cet animal, à tel point que la, c'est d'elle qu'il se mît a parler.
Il lui avoua qu'il avait vite découvert le pot-aux-roses quant à la tentative de substitution du poisson par son père, chose à laquelle Celeste répondit par un sourir tendre. Elle ne souriait pas parce qu elle trouvait ca drôle, ni même parce que Wesley s'était assagit, elle souriait simplement en imaginant la panique qu'avait dû ressentir Doan au moment où il a découvert l'animal inerte. Cette histoire, Celeste en avait entendu parlé de sa mère, après avoir surpris une conversation, mais elle n'avait jamais faillit à répéter la vérité. Pour elle, cette histoire n'était pas "grave", au contraire, elle la trouvait touchante. La manière dont Doan c'était débrouillé pour rapporter un poisson identique sans jamais se trahir lui même, le poids de ce secret qu'il avait dû porter, tout ca simplement pour éviter que son fils soit blessé. Voilà ce qui faisait sourir Celeste. Elle ne pouvait s'empêcher de s'imaginer comment aurait réagit sa mère dans un même cas, et bien elle n'aurait pas tenu le secret longtemps, elle.
Ah, voilà que Wesley se remet à raconter la journée de l'achat de Princesse Sarah. Oh, elle l'a entendue, la nephilim, cette histoire. Le coup de foudre qu'il avait eu pour l'animal, elle l'avait déjà imaginé.
Cette fois pourtant, la manière dont il contait avec quelque chose en plus, quelque chose de plus mélancolique, quelque chose de plus triste.
Celeste était maintenant plus calme et attentive, elle c'était assise au bord du lit elle aussi, mais pas du même côté que Wes. Elle l'écoutait parlé minutieusement, comme pour essayer de lire entre les lignes, de comprendre où il voulait en venir, ce qu'il voulait dire. De temps en temps, elle regardait le poisson nager, c'est vrai que c'était un bel animal et honnêtement, elle n'aurait pas vu la différence entre cette Princesse Sarah là et l'ancienne.
Le jeune Clain demanda ensuite si Celeste savait que ce poisson, il l'avait eu pour ses 5 ans. Ce à quoi elle répondi en hochant la tête doucement, un léger sourire aux lèvres.
Il reprit ensuite en décrivant la manière de nager du poisson, que Celeste s'empressa d'observer. Oui, x'est un poisson, elle nage. C'est tout ce que vit Celeste.
Alors que l'ange commençait à sérieusement se demander la ou Wesley voulait en venir, ce dernier saisit la nourriture pailletée a l'odeur bizarre de son poisson et se mît a la nourrir. En même temps, il s'écarta un peu de son sujet, seulement quelque mots, des mots tristes. Celeste les avait ressentis comme tristes, ces mots, il parlait de ce qu'étaient avant sa famille, le Trio Clain-Snowcraft.
La nephilim baissa les yeux et ne dit rien pendant un instant, elle se préparait à poser sa main sur ses épaules pour l'enlacer, sans doute allait-elle lui dire que oui, Sarah était belle, qu'il avait eu raison de la choisir, mais Il reprit ensuite et elle l'entendit.
Il parla d'une vie sans couleur.
Soudainement, l'ange se mît a froncer les sourcils.
Celeste est une jeune fille positive, ca en est fatiguant parfois, nous le savons. Elle aime être heureuse et par dessus tout, elle n'aime pas les gens qui sont heureux mais se disent malheureux, ceux qui se plaignent sans raisons, c'est pour cette raison qu'on lui est arrivé plus du une fois de secouer Cassie lorsque celle si se plaignait d'une vie vide sans son "titi".
Mais bref, cette fois, Celeste eu un petit courant électrique qui lui signifia que ce petit copain la, il était loins d'avoir une vie nulle et que pourtant, il allait jusqu'à qualifier sa vie de "sans couleur". Quel blasphème, quelle disgrâce ! C'est une phrase bien lourde de sens, pour Celeste. Et même si pendant un moment elle se mît a penser qu il faisait peut être allusion aux "couleurs" des pandas qui n'en sont pas vraiments, elle compris vite que ces paroles étaient celle d'un déprimé.
Pourtant et ce même si l'envie lui avait sincèrement traversé l'esprit, elle n'allait pas se mettre à secouer Wesley. Elle stoppa simplement le mouvement de sa main qu'elle allait poser sur son épaule pour la mettre sur le lit.

Sans couleurs ?

C'est avec ses premiers mots qu'elle commença, les mots qui avaient titillé son attention.

Je ne trouve pas que ta vie est sans couleurs, moi.

En se rapprochant de Wes, pour s'assoir à côté de lui, elle se mît elle aussi à regarder l'aquarium, sans le regarder lui.

Regardes autour de toi, il y a pleins de couleurs, partout.

La petite ange continua en souriant, essayant de donner à ses prochains mots une pointe de profondeur et de bonne humeur en plus.

Tu as ton papa qui prends soin de toi et qui t'aime, tu as tes amis qui sont toujours là pour te faire rire, tu as ta moi qui même si je t'énerve essaye de rendre ta vie heureuse et regarde, tu as même ta nouvelle petite sœur pour etre avec toi tout les jours.

L'ange tourna les yeux vers le ciel, regardant le plafond et elle se pencha en arrière pour se rattraper sur ses mains.

Wesley, tu es en bonne santé et les gens que tu aimes le sont, tu as d'assez bonnes notes a l'école et tu vis dans une maison au chaud..il y a pleins d'enfants qui prient tout les soirs pour avoir la vie que tu as.

Elle arrêta son petit sourire pour prendre un visage un peu plus grave et baisser un peu le ton.

Ta maman..

Elle marqua une petite pause après ses mots, une pause qui était une préparation, entrée dans le sujet tabou dans 3..2..1..

Ta maman elle te manque, je sais. Je ne sais pas si elle va revenir Wesley, mais ce n'est pas comme Princesse Sarah. Ta maman si elle est partie, c'est parce qu'elle en avait besoin, pour une raison ou une autre. Ta maman n'aurait pas voulut que tu sois triste comme ca, c'est une maman et tu es son enfant, une maman veut le bonheur de son enfant et l'inverse, ca doit être pareil.

Celeste se mît a regarder Wesley droit dans les yeux cette fois, son discours était assez lent, elle était lancée mais s'attendait tout de même à recevoir un objet volant non identifié.

Ca doit être pareil Wesley, tu as pas le droit d'en vouloir à ta maman, ni même à qui que ce soit, ce n'est de la faute de personne.

Celeste reprit en attrapant un petit panda à proximité, qu'elle se mît a faire gigoter sur ses genoux, sur le coup du stress sûrement.

Toi, tu voulais que ta maman et ton papa s'aiment pour toujours mais c'était juste pour toi. Peut être que ta maman, c'est pas ce qu'elle voulait elle.

Les mots que Celeste employaient depuis le début, ils étaient dit avec innocence et surtout, sans connaissances. Elle, elle tenait un discours de petite fille joyeuse aux parents séparés, une situation qu'elle n'a jamais mal vécue
.

Regarde moi, même si j'aurai aimé que mon papa aime ma maman, je suis heureuse de voir qu'il aime maman Wandy, maman elle a aimé Kim comme ca et je me dit que le bonheur qu ils ont connus la, ils ne l'auraient peut être jamais connus ensemble, et moi je veux leurs bonheur alors je n'ai jamais été triste pour ça.


Celeste remit doucement le panda en place en concluant par une moue presque boudeuse.

Alors qu'est ce que c'est que ca, mon Wesley qui déprime ?
Ton papa, il a toujours tout fait pour que tu ne sois pas triste, est-ce-que tu lui a dit merci une fois ? Non. Parce que tu te braques, tu fais ta vilaine tête et tu boudes.
Si tu restes sur un seul mauvais point de ta vie Wesley, tu ne verras jamais combien elle est belle, parce qu'elle est belle, ta vie.

   




   


Dernière édition par Céleste Swinner le Jeu 19 Mai - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 19 Mai - 3:03

[Yeah men ! x) J'ai sû m'en sortir, même avec mes yeux pourris ! 8D]


 
Un peu plus au calme

► Evangeline, Céleste, Lee-na, Mélisandre, Wesley, Doan, Doriane et mini Dova ◄





On commença à lui répondre. Par "on" je veux dire Céleste. Céleste commença à répondre à Wesley en réutilisant ses derniers mots. Le démon ne releva pas la tête, ni les yeux. Il ne réagit pas, sachant très bien qu'elle allait continuer de réagir. Il sait aussi surtout qu'elle va tenter de le réconforter, c'est ce que l'on fait tous généralement quand quelqu'un tint des propos un peut trop maussades, et pourtant, il ne voulait pas de ça. Il a dit ce qu'il avait à dire, point, il ne voulait pas qu'on lui face toute une histoire avec paragraphe argumenté à la fin. Il savait aussi qu'elle finirait pas dire une ou plusieurs chose qui l'agacerons à ça finira qu'ils vont une nouvelle fois se prendre le bec. Il le prévoit, ça, parce que c'est évident. Il se connait, il connait son caractère qui démarre au quart de tour, pour rien parfois il l'avoue mais il ne changeras pour rien au monde. Il n'en a rien à faire de blesser ou énerver les autres, au fait, comme je vous l'ai déjà dit, il est dans une période où il s'en fiche de tous mais que tous l'énerve.
Céleste c'était installée près de lui, lui demandant de remarquer les couleurs qui l'entour, autour de lui, dans sa vie. Machinalement, il survola sa chambre ou plutôt, ce qui se trouvait devant son champs de vision en essayant de rester le plus stoïque possible. Des pandas. Partout des pandas. Du noir et du blanc... Tu parles de couleurs toi ! Ah, si, il y a parfois des touche de rouge et de noir, marquant la présence d'un petit panda roux par ci par là mais ils sont rare. Sarah aussi à des couleurs, mais comme il l'a dit, son rouge est tellement terne à ses yeux.
Céleste surenchérit, lui faisant comprendre qu'elle avait utilisé une métaphore pour parler de son entourage. Ah, c'est donc de personnes qu'elle parle et pas de sa chambre...
Dire comme ça, c'est sûr qu'il est entouré de gens tout en couleur: Céleste ne mets que très peut voir jamais de couleurs sombre, sa cousine n'en parlons même pas ! Son père est tous simplement une honte intergalactique de la virilité, Adrien qui semble pourtant ne pas voir le monde dans lequel il vit réellement à toujours des couleurs chaudes sur lui: vert, rouge, orange, jaune... Céleste n'as simplement pas dût comprendre où est-ce qu'il voulait en venir. Tant mieux.
Il ne dit toujours rien, écouta, attendant le petit truc, la petite excuse pour crier.
L'ange se mit à parler santé et école. La santé, oui il l'a si on ne compte pas la myopie comme un handicape qu'il tente de cacher pour ne jamais porter ses affreuses lunettes qui lui font des yeux de mouche. Pour les notes... Disons qu'il ne se foules pas. Il ne révise jamais, se contentant d'une moyenne dans la moyenne: un 10 lui conviens, si ça monte, c'est très bien, s'il se rend compte que ça chute, alors il fera un effort mais c'est la flemme qui le gagne. C'est sûr que s'il s'investissait, il aurait une très bonne moyenne, peut-être même qu'il égalisera Céleste ! Mais il n'en a aucunes envie, ayant de bonnes note - involontairement - qu'en art plastique où il est plutôt très bon élève, faisant partie des trois meilleurs de sa classe en terme de créativité, d'investissement, de soin et aussi de talent - il a un talent certain quand au maniement du crayon pour dessiner, des travaux manuels et toutes ces activités créatives où, étrangement, on lui demande de la patiente et de la concentration - à croire qu'il ne consacre ces deux qualité au'à l'art plastique et aux jeux vidéos.
On parle ensuite de sa maison, ou plutôt celle dans laquelle il vit. Oui, cette maison-ci... Wesley n'as connue que 2 maisons dans sa vie: celle de sa grand mère où il n'y est resté que jusqu'à l'âge de 3 ans et demi, et celle-ci que ses parents ont tous d'abord pris en location et se sont mis à acheter il y a un peut près 4 ans. Il est vrai qu'il vit dans une famille qui a les moyen financier de s'acheter encore 2 grande maisons, et ça, il le doit à son père, mais cette chance, il ne cherche pas à la montrer, et pourquoi ? C'est simplement comme ça qu'il a été élevé: ont à les moyens pour beaucoup de choses, mais on a pas à vivre comme de la bourgeoisie. Et sincèrement, il s'en fiche pas mal en vérité en plus de se dire que s'il se mettait à montrer la fortune dont il héritera à la mort de son père - ci celui ci vient (réellement) à mourir - sont entourage ne serait composé que de personnes fausses, de vautours ne cherchant que le profit.

Vient ensuite THE sujet dont il ne souhaitait pas qu'il soit relevé, mais puisqu'il en a parlé, il fallait bien que ça sorte, alors il s'y était un peut préparé.
Céleste se mit alors à parler de sa mère, enfin, celle de Wesley/ Celui-ci, après avoir glissé lentement ses mirettes bleus nuit sur le sol, regarda sa petite amie qui cherchait à, peut-être, donner quelque chose de positif à cette histoire, lui racontant que sa mère n'aurait pas voulu le voir triste comme il l'ai pour elle.
Il ouvrit légèrement la bouche en fronçant les sourcils, s'apprêtant à riposter, mais elle le coupa en dirigeant son regard vers le siens. Elle lui dit alors de ne pas en vouloir à sa mère, chose à laquelle il aurait voulu couper en disant que ce n'était pas à elle qu'il en voulait, mais elle finis pas dire "ni même à qui que se soit". Dans sa tête, c'était forcement de la faute à quelqu'un et cette personne était Evangeline.
Petit, Wesley aimait Evangeline. Il l'aimait comme un enfant aime les gens en générale, surtout ceux qui portent une attention particulière sur nous et nous font des cadeaux. En grandissant, le caractère du petit démon se forgea et il devint alors plus distant jusqu'à finir par ne plus la supporter. La haïr, non, on n'y est pas à ce point. La détester non plus bien qu'il soit capable de le lui dire sur le coup de la colère. Simplement, il ne la supporte plus, la voir lui donne tout simplement des envies du lui jeter un cailloux dans la face. Il lui fermerais volontiers la porte au nez s'il en avait l'occasion et plus machiavélique encore: lui voler son dessert ! Le lui voler mais bien devant elle, de façon ce qu'elle voit son geste et le voit déguster son dessert sans mercis.
Mis Eva n'est pas la seule fautive, il y a une deuxième personne et là, vous savez de qui je veux parler: de son père lui-même car, oui, je l'ai dis, ça aussi: il reste persuadé que c'est parce que ses sentiments pour l'ange était trop voyant que sa maman est partie.

Wesley regarda Céleste s'emparer d'un panda sur le lit et le fit danser devant elle, sur ses genoux. Elle continua en lui apprenant que peut-être, ce choix de partir pour sa mère était tout simplement un choix réfléchie et naturelle. Peut-être. Mais ce qui à perturbé le plus Wesley, hormis ce départ si soudain et sans explications, c'est qu'elle soit partie sans lui et qu'elle ne soit jamais venue le chercher. Elle ne lui à jamais rien dit directement, aucunes explications, rien. Peut-être que Céleste à raison: au fond, il doit en vouloir à sa mère, mais il ne lui en veut seulement pour ça. Elle n'était là que pour l'allaiter, le bercer, l'éduquer et lui forger son caractère. En y réfléchissant, c'est comme si elle n'avait tenue que le rôle de nourrice, mais ça, c'est une vérité que Wesley refuse de regarder en face et de comprendre. Elle était sa mère, son parent préféré, nous pouvons le dire sans craintes. Imaginez vous perdre la personne en qui vous avez une confiance aveugle depuis très longtemps, depuis votre naissance peut-être. Imaginez cette personne partir, vous quitter du jour en lendemain sans rien vous dire, sans vous donner d’explications. Ce qui est frustrant, c'est de se dire que cette personne n'est pas morte: elle vit, quelque part dans ce monde. On pourrait tenter de la retrouver et de lui demander "pourquoi". Mais où l'a trouver ? Et si par chance nous l'a trouvons: aurions nous le craint d'aller jusqu'au bout ? Si oui, quelle serait la réaction de l'autre ? Et si elle vous rejetait, cette personne en qui vous aviez confiance, à qui vous auriez donné votre vie ?
Sa mère, elle ne saura pas là pour l'épauler dans son entrée dans l'adolescence. Elle ne sera pas là quand il devra passer ses examens, quand il aurait ses petits problème d'orientations, son entrée dans l'âge adulte, ses événements les plus marquants. D'ailleurs, elle n'était déjà plus là quand lui et Céleste ont fait cette bêtise qui leur à fait perdre leur chasteté bien trop tôt. Elle est partie pile quand sa vie commençait enfin à prendre des tournures trépidantes. Il a dût donc apprendre à connaitre son père, à comprendre son mode de fonctionnement. Avec lui, il y a bien plus de liberté, de laxisme sans pour autant en être délaissé, au contraire: Doan lui fait confiance, trop confiance, et ça, Wesley n'y est pas habitué. Il lui faut des règles strictes, des limites définis comme il a toujours eu avec sa mère et c'est aussi ça qui le bouleverse en ce moment: le manque d'encadrement Mais son problème vient aussi de lui: il pourrait en parler avec son père, très facilement même puisque ce dernier est ouvert à toutes discussions, mais voilà, son père, se n'est pas sa mère et il ne veut se résoudre à avoir de discussions sérieuses avec lui.
Bon, je dit tous ça, mais il faut avouer qu'il lui arrive de rire avec son père, aussi, ce n'est pas toujours aussi froid que je le laisse paraître à travers toutes ces lignes.

Le reste du monologue de Céleste, Wesley l'écouta. Il écouta mais ne s'en préoccupa pas, décrétant qu'il n'avait finalement pas envie de crier pour le moment. Quoi qu'elle dise, il n'avait pas la tête à ça, tant mieux pour elle.
Il tourna la tête vers un point de sa chambre au hasard, à l'opposé de Céleste, encore une fois, comme pour fuir son regard. Elle mit un point final à toute cette auto-discussion en lui rabâchant qu'il passe décidément beaucoup de temps à faire la tête, à crier et à se prendre le choux pour n'importe quoi, le lui reprochant même presque d'être le bourreau la plupart du temps, victimisant même Doan.

Il laissa le silence régner un long moment. Céleste avait tord sur tous, parce que oui, il ne veut toujours pas entendre raisons et pour lui, ça ne changeras pas. Il se leva donc et arracha sa veste jeté bien plus tôt sur son lit et commença à l'enfiler. Pendant qu'il se couvrait, il répondait d'une voix bien moins neutre que tous à l'heure: râleuse ou agacée.

D'jà, t'as tord: cette gamine c'est pas ma soeur, elle sera jamais ma soeur alors arrêtez toi et les autres d'essayer de me la fourguer. J'en ai rien à fiche d'elle. Je suis fils unique, point. après, laisse tomber, ma mère n'est pas partie pour de vraie, t'es aussi bête que les autres, tu crois tous ce que les gens d'ici racontent: elle va bientôt revenir je le sais ! J'étais juste déçus que son... Elle du passé ne soit pas là, mais c'est tous. Ensuite t'as mal mit en place ma peluche, elle n'était pas là mais entre les deux oreillers.

Il ferma sa veste au plus haut en tirant sur le col pour bien cacher son cou comme s'il s'apprêtait à affronter un grand froid. Il enfila des mitaines et continua:

J'déprime pas, j'vois pas pourquoi j'déprimerais, j'disais juste que Sarah 2 est pâle comparé à la vraie Sarah, mais t'as pas compris c'pas grave.

Il dit cette phrase sur le ton de l'humour bien qu'elle sonna plutôt agacée. Il se dirige alors vers sa penderie et y fouilla un instant avant de sortir une écharpes et la mettre autour du cou. Il ferma sa dite penderie bien plus délicatement qu'il n'avait fermé la porte tous à l'heure et se dirigea d'ailleurs vers celle-ci. Il posa la main sur la poignet et la baissa sans ouvrir la porte. Il tourna la tête vers Céleste et la renseigna:

Je parts faire un tour, je ne suis pas bien réveillé. J'te l'dit: c'est la fatigue post-Noël à la Toussaint, ça.

Il tira cette fois la porte et la laissa ouverte dans l'état où il la passa sans inviter Céleste à le rejoindre. Elle fait se qu'elle veut après tout.
Il descend les escalier d'un pas lourd mais décidé en jetant un rapide coup d'oeil aux personnages présents. Il ne voulut s’attarder sur eux, se dirigeant sur la même allure vers la porte d'entée. Si personne ne l'interpella, alors il partit sans rien dire, uniquement si personne ne l'interpella.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 19 Mai - 19:07






Evangeline, Doan, Mini Dova, Doriane, Mélisandre, Lee-na, Wesley.
Un peu plus au calme..


   

Lorsque Wesley répondit à nôtre nephilim, elle tira une moue en cul de poule en fronçant les sourcils : sa moue boudeuse, celle qui veut dire "oh hey ça va hein", cette moue qu'elle tire quand son interlocuteur lui cloue le bec puisque c'est ce qui venait de se passer.
Elle se mit ensuite à regarder la dite peluche qu'elle avait mal placé, restant fixé sur elle. Wesley s'habillait, elle l'avait évidemment vu, il allait sortir et elle l'avait évidemment compris.
Pourtant, elle ne réagit pas tout de suite, comme si elle n'avait pas fait le lien qu'il allait sortir..dehors ?
Hors donc, elle laissa Wesley se préparer et lui répondre froidement sans répliquer à son tour, elle n'en voyait pas le but si ce n'est de l'énerver plus qu'il ne l'était. Quoique non, là, il n'était pas énervé, et c'était ce qui dérangeait le plus nôtre ange. Céleste préfère quand Wesley est énervé de telle façon à la traiter "d'idiote", de "bébé", de "peste", qu'il se mette à lui aboyer dessus pour finir par bouder, ça c'est le Wes qu'elle connait. La, il n'avait envie ni de lui crier dessus, ni d'être gentil, il était simplement glacial et croyez moi, ça a plus de poids à ses yeux qu'un "idiote".

Je parts faire un tour, je ne suis pas bien réveillé. J'te l'dit: c'est la fatigue post-Noël à la Toussaint, ça.

..Quoi ?

Ah, zut, a force de rester les yeux plantés sur cette peluche, elle avait comme loupé le moment où il partait, et là il allait vraiment partir..d'ailleurs, le voilà qui passe la porte pour s'enfuir.
Céleste se mit à s'affoler d'un coup comme ça, elle s'élança en avant comme pour descendre du lit et sortir elle aussi, mais a cause d'une accumulation de choses diverses, son bras glissa lorsqu'il était censé la rattraper, faisant basculer tout son poids en avant et l'entrainant dans une chute. Une chute lente et ridicul, ce genre de chute qui ne fait pas mal mais qui nous retarde.
La petite ange pouffa un quart de seconde de sa propre chute, puis elle se remit en course afin de rattraper Wesley. En chemin, elle attrapa une veste qui trainait dans la chambre. Oui oui, elle attrapa une veste, ou peut-être était-ce un pull, qui appartenait à Wesley, peut-être même qu'il était sale puisqu'il était à disposition dans sa chambre, mais elle n'y pensa pas sur le coup : elle était venue sans manteau et dehors, il fait froid.
Parce que oui, la, Céleste allait dehors aussi, même si elle n'en avait pas envie et qu'elle allait le regretter vu la température, il était pour elle hors de question de laisser Wesley sortir avec l'heure qu'il était.
Céleste dévala les escaliers, il semblait être habituelle chez les anginettes de dévaler les escaliers vite sans réfléchir, mais il faut dire que là, elle était pressée.
Au moment où elle arriva en bas, Wesley passait le seuil de la porte pour sortir, elle voulût lancer un "Wesley ! " mais ses poumons ne pouvaient pas tout faire en même temps : crier ou respirer, il fallait choisir.
La mère de nôtre nephilim regardait la porte que Wesley venait de passer pour sortir, avec interrogation, Céleste la renseigna donc en enfilant ses petites chaussures aussi rapidement qu'elle le pouvait.

On revient, Wesley veut juste aller se promener.

Je n'aime pas que tu sortes le soir Céleste..

Je sais, bisous!

Céleste n'attendit pas d'avantage de temps pour se lancer dehors elle aussi, elle avait du s'habiller rapidement et courir dans les escaliers tout ça pour le rattraper, ah, qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour lui.
Elle arriva à retrouver Wes rapidement, il ne devait pas être allé si loin après tout mais même si c'était le cas, elle l'avait retrouvé. La petite blondine continua donc à courir un peu pour l'attraper par l'avant bras, de derrière afin de le retenir. Avant de dire quoique ce soit, elle se pencha un peu en se retenant sur ses genoux pour reprendre son souffle et finit par dire.

Je viens avec toi!


Elle releva ensuite la tête en la secouant.

C'est pas question que je te laisse dehors le soir.

Céleste est toujours autant effrayé de la nuit, et pour elle, sa peur atteint aussi son entourage, donc dans son esprit, si elle laissait Wes seul, lui aussi allait avoir "peur". Il faut dire que sortir le soir seule, Céleste l'a testé une fois et nous savons comment ça c'est terminé..alors non, elle ne testera pas une nouvelle fois. Bon d'accord, ce n'était pas elle qui voulait sortir mais lui, mais c'est du pareil au même non ?
En retirant sa main de l'avant bras de Wes si celui ci ne l'avait pas déjà fait, elle se remit droite comme un "i", son pull à l'envers. Enfin "son" pull. Et avec un large sourire, elle demanda.

Alors, on va ou ? :]


Elle stoppa son sourire en mettant ses deux mains devant sa bouche, sans boucher celle-ci pour autant. La, Céleste avait été excitée, sa course l'avait émoustillée alors nous avons retrouvée nôtre bébé électrique.

A moins que..tu veux que je me taises ? Comme si je n'était pas la ? ^^

[/color]
   




   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   Jeu 19 Mai - 23:25



 
Un peu plus au calme

► Evangeline, Céleste, Lee-na, Mélisandre, Wesley, Doan, Doriane et mini Dova ◄






En se ruant vers la porte, Wesley savait qu'il avait attiré l'attention d'au moins deux personnes: déjà son père, cela va de soit, mais aussi de Doriane, pour l'avoir vu faire un signe de main vers lui, partant de sa tête vers le ciel comme le font les compatriotes. S'il avait fait attirer l'attention de Eva ou Lee-na, il s'en fiche pas mal et des minis encore plus. De toute façon, même de Doriane et son père il s'en fiche.
Sortir le soir, ça lui arrive assez régulièrement mais c'est normalement après manger. Petit, c'est dans le jardin à l'arrière qu'il sortait. Plus grand, c'est dans la cours de devant pour parfois rester discutailler avec la vieille voisine qui perd un peut la boule mais qui reste très gentille. Depuis un certain temps, il explore le village, allant là où ses pieds veulent bien l'emmener, le temps qu'il faut.
Doan n'est jamais très rassuré quand il voit son fils partir à l'aventure la nuit, il sait qu'il y se passe des choses pas très net quand il fait nuit et d'ailleurs, sans même qu'il fasse nuit. Hélas, L'incube adulte sait qu'il ne peut retenir son fils; s'il à besoin de se dégourdir, il faut le laisser et après tous, il ne lui ai jamais rien arrivé.
Il ferma la porte derrière lui, normalement. Il descendit les marche, les mains dans les poches, regardant le sol. Une fois arrivé sur terre, sans s'arrêter, il enleva ses mains de ses poches, remontant sa capuche sur sa tête. L'air frais était visible par la buée qui sortait de la bouche de Wesley après chaque inspirations. Il remit ses mains dans ses poches, continuant son chemin vers le petit portail de la propriété. Il y posa sa main sur la poignée quand il fut retenu par une pression sur son bras. Il avait entendu derrière lui les bruits de pas familier de sa petite amie et son souffle. Oui, il les avait reconnu au loin, tous comme la porte qui se referma une nouvelle fois derrière lui il l'aura de la lumière intérieur qui éclaira la cours, découvrant un petit hérisson qui se mit en boule un peut plus loin. Il n'avait cependant pas eu envies de se retourner ou dire quoi que se soit. "Je viens avec toi" lui dit-elle après avoir longuement reprit son souffle. Elle lui argumenta aussi ne pas vouloir le laisser partir seul avant de le lâcher et de lui demander où est-ce qu'il allait. Elle semblait décidée et ne pas laisser le choix à son petit ami de toute façon et même, elle lui demanda si il ne préférait pas qu'elle fasse comme si elle n'était pas là, comme si il était seul. Mais il ne le sera pas puisqu'elle sera là, même sans parler elle sera là.

Wesley soupira longuement, laissant clisser sa main du portail et se retourna. Il enleva sa veste et la mit sur les épaules de l'ange.

Couvre toi mieux, c'est pas ça qui va te tenir chaud, pauvre idiote.

Il fit interpellé par une chose bizarre sur le col de son pull - SON pull à lui pas à Céleste ! Tss . Il retourna le dit col pour mieux voir et leva les yeux aux ciel en soupirant légèrement avant de faire comprendre à Céleste qu'elle ne savait manifestement pas s'habiller.

Toute façon tu n'me laisse pas l'choix ? Combien même tu retourne à l'intérieur, tu me sautera dessus dès que j'arriverais. En plus j'ai pas d'choix de te supporter vu que j'pense que ce soir tous l'monde dors à la maison. Tu dormira pas par terre soyons franc.

Il ouvrit alors le portable et posa sa main sur l'omoplate de la demie ange, la poussant à sortir en première. Il referma le dit portail et embrassa Céleste sur la tempe avant de marcher près d'elle et de remettre ses mains dans les poches. Il ne dit plus rien jusque là, marchant, comme je l'ai dis, là où ses jambes l'emmène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Hentai] Un peu plus au calme [chez les Clain ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Le calme avant la tempête
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» du nouveau chez ubisoft
» Un elfe chez les nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Le village :: Maisons-
Sauter vers: