Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mer 23 Nov - 16:59

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾ Le coeur lourd, un sourire figé au visage, l'ange suit le rythme imposé d'un groupe d'amis auquel elle se raccroche difficilement. Elle se sent cruellement vide et perdue, trainée dans un chemin qu'elle n'a jamais choisit et pour lequel elle n'éprouve rien de plus qu'une angoisse profonde. Elle a peur, peur que sa vie ne revienne jamais à la normale.
L'ange se sent tomber, elle qui n'a jamais eu un quelquonque obstacle dans sa parfaite existence, elle qui pensait que sa vie était déjà tissée d'un fil dorée. Rien ne pouvait venir contrecarrer ses plans déjà bien définit : son mariage avec Wesley, le mariage de sa mère avec Doan.
Pourquoi rien n'allait plus ?

Céleste craint l'inconnu, ce n'est pas une nouveauté. Elle a toujours craint de se retrouver abandonnée, seule et dans l'obscurité. C'est ce qu'il se passait en ce moment, sans que personne ne vienne éclairer son chemin. Elle perd son meilleur ami, son premier amour, le garçon qui n'a jamais faillit à la faire sourire. Il se renferme dans son propre monde, monde dans lequel elle n'a pas sa place. Pire que tout, elle perd sa soeur.
Cassiopée à toujours été le bébé de Céleste, si bien qu'elle se considère parfois comme sa mère, sa protectrice, son ange gardien. Elle donnerai tout aveuglement pour sa soeur jumelle, parce qu'il n'y a jamais eu plus important dans sa vie que celle avec qui elle a partagé ses premiers pas, ses premiers éclats de rire et ses premiers mots. On ne peut remplacer l'amour d'une soeur. Plus encore, on ne peut remplacer l'amour des jumelles Swinner.
Pourtant, Céleste le fait, au prix d'un amour qui se perd à mesure que le temps s'écoule. Depuis qu'elle se fait mener et malmener par son petit-copain, si toutefois il est judicieux de toujours l'appeler ainsi, Céleste délaisse sa soeur. Au départ, elle ne voulait tout simplement pas que cette dernière soit témoin de ses problèmes, elle voulait plus que tout préserver la vie candide de son bébé, la mettre loin de ce qui l'avait déjà touché elle : les problèmes d'adultes. Avec le temps, les deux soeurs se sont séparés pour que leur deux groupes d'amis distinct se forme : Cassie avec les enfants créatifs de l'école, Céleste avec les intellectuels qui pensent valoir mieux que la plupart des élèves. Un égoïsme certain se réveilla chez l'ange qui avait finit par croire qu'elle ne méritait pas sa soeur non plus. Oui, "non plus", parce qu'elle est en ce moment persuadée que si Wesley en a assez d'elle, c'est parce qu'elle n'est plus assez bien pour lui. Que le garçon aspire à d'autres objectifs, plus grands que le bébé qu'elle est. Elle a donc coupé brutalement coupé tout contact avec sa petite soeur, comme le lui ont conseillé ses bienveillantes nouvelles amies. Elle a coupé tout contact avec tout le monde d'ailleurs.
L'entrée dans l'adolescence à été plus que brutale pour l'ange qui regarde ses idéaux enfantins s'envoler au loin. Est-ce donc ça, la vie d'adulte ? Ressentir des émotions décuplée et penser que tout ce que l'on perd cause petit à petit notre chute ? Observer le nouveau monde qui s'offre à nous et en être dégoutée tant il est dépourvut de toutes les couleurs qu'on daignait lui imaginer ?
L'adolescence, quel âge difficile pour une petite ange qui a toujours été persuadée que la vie n'est qu'un nuage doux et tendre.

Elle est mélancolique des instants où elle pouvait s'allonger sur l'herbe avec ses amis, penser que le monde leur appartenait et ne jamais se soucier du lendemain puisqu'il s'avérait d'avance être aussi beau que le moment présent.
C'était une vision chimérique, un rêve éveillé. Tout réveil est difficile, il est improbable de le nier.

«Céleste tu nous écoutes un peu ? » l'ange relève le regard et acquiesce, pour se murer de nouveau dans ses pensées la seconde suivante.
Elle suit son nouveau groupe d'amis comme une colombe suivrait un groupe de pigeon en pensant qu'elle en est un : elle n'a pas sa place, mais elle y croit. Ils sont là pour elles, ils l’appellent et la considère.
Cassiopée appelle t'elle ? Non. Wesley ? Quel blague.

«Si on s'y prend maintenant, on pourra avoir des tenus assortis pour la sortie au musée ! » l'ange sourit sincèrement. Elle porte de toute façon déjà un ensemble assortie à ses trois amies féminines, et même s'il manque cruellement de personnalité, il la fait se sentir bien. Se sentir aimé.

Les cours étaient terminés depuis moins d'une heure, Céleste avait prévenu sa mère qu'elle resterai trainer un peu après, jusqu'à ce que le ciel soit trop sombre pour qu'elle puisse le supporter. Pourtant, ses plans changèrent soudainement, en un souffle : elle stoppa sa marche. «Je..est-ce que vous pouvez y aller sans moi ? J'ai oublié que je dois faire quelque chose de très important » l'ange salue rapidement ses amis et tourne les talons. Ses pas rapides la porte vers l'endroit voulut alors qu'elle resserre nerveusement son petit sac entre ses mains, mordillant sa lèvre.
Elle avait effectivement quelque chose de très important à faire.
Parce qu'elle se dirigeai chez Wesley. Et aujourd'hui, elle allait le confronter.
Lorsqu'elle cherche le contact avec lui, il fuit où la fait fuir. Il est tellement facile pour elle de se laisser emporter par les émotions que quand bien même elle viendrai pour l'accabler de reproche, elle finirait par s'excuser en sanglot. Elle est faible et pathétique devant lui, elle en a cruellement conscience.
Pourtant aujourd'hui, elle a envie que cette histoire se termine, que le fin mot en soit donné. Ce soir, soit elle serait soulagée de savoir qu'il l'aime encore et que des efforts seront fait pour recoller ce qui s'est brisé doucement, ou bien elle comprendrait que jamais sa vie ne serait comme avant.

La porte de la maison Clain se dessine plus rapidement que prévu devant son visage qui, petit à petit, se déforme en une grimace d'angoisse. Elle menace de faire demi-tour plusieurs fois, mais une certaine colère la pousse à continuer son chemin.
Pour les besoins de ce récit, la nephilim pénètre sans encombres dans la maison, sans même faire signe de présence. De toute façon, la maison Clain devient de plus en plus la sienne vu le temps qu'elle y a passé et y passe de plus en plus avec sa mère. Le propriétaire des lieux est absent, ce qui est normal puisqu'il n'est clairement pas l'heure de la fin de son service.
Céleste retire ses chaussures et monte doucement les escaliers, elle avait pour projet d'attendre que Wesley rentre de cours. S'il était déjà là, tout n'en serait que plus rapide.

Plus les marches s'écoulent sous ses pas timides, plus elle entend du bruit. Wesley serait-il rentré ?
Pas seulement.
Qui est avec lui, Mélisandre ?

L'ange hésite à poser sa main sur la poignet qui n'attend pourtant qu'elle, et après un élan de courage et un soupire d'angoisse, elle finit par ouvrir doucement la porte pour y passer la tête.
Crac, son petit coeur de verre brisé dans ce monde froid.





✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiko Downfeather

avatar


MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mer 23 Nov - 21:30

[Mama je pense que je vais peut-être, pas trop, jouer Wesley et inventer un peu pour la déco de sa chambre, si il y a quoi que ce soit à changer tu me le dis !! ^^]

L'instinct, il fallait bien qu'il se réveille un jour. C'était sûr. C’était déjà arrivé quelques fois, mais ça n'avait jamais aboutit. Mais cette fois, et pour la première fois dans son existence, l'instinct avait eu ce qu'il voulait. Mais laissez moi vous raconter l'histoire depuis le début.

Leiko était chez elle, seule, sa mère travaillait encore à la morgue et son père devait encore être en train de vendre ses assurance, ou autre chose encore qui sait. Bref, la jeune croisée était seule, son casque sur les oreilles en train de gribouiller sur une feuille, le visage posée sur sa main. Elle pensait, Elle pensait à sa vie, à ses amis, et à son nouvel "ami" surtout, Victor. Ce garçon qu'elle trouvait tellement énigmatique, fascinant, c’était à lui qu'elle pensait, à la nature de leurs relations surtout. Elle n'avait jamais ressenti ce qu'elle ressentait pour personne, ça allait bien au delà de l'amitié qu'elle avait pour Lucas, alors qu'elle le considère comme son frère, c'était bien plus puissant. Elle repensa à ce moment à eux dans la cour il y a quelques semaines, Elle repensa à lui quand il écrivait, à lui quand il pensait, à lui, toujours à lui.
Elle se leva et s'allongea sur son lit. Elle ferma les yeux, toujours en pensant à Victor, elle commença à somnoler, peu à peu elle laissa ses penser vaguer sans vouloir prendre spécialement le contrôle de celle-ci, elle se laissa aller. Elle s'imagina chez lui, dans sa propre chambre, Elle s'imagina l'embrasser ... Et elle perdit le contrôle de ses pensées.

Quand elle rouvrit les yeux, elle avait perdu tout contrôle tout court. Elle n'était plus la Leiko que nous connaissons. Elle était devenue la démone, la croisée, l'instinct de succube venant de son père a repris le dessus. Son corps a changé drastiquement. Sa peau est devenue grisâtre, tout comme la transformation de son père, Des cornes noires et des crocs ont poussés, ainsi qu'une petite queue se terminant en pointe. Ses yeux Ne sont plus que verts. Plus de Sclera, d'Iris ou de Pupille. Du vert fluorescent, rien de plus, rien de moins. Dans son dos, elle pouvait sentir ses ailes, son aile gauche de démon blanc, son aile droite d'ange noire. Le résultat de son croisement particulier. Pour finir, elle était nue, simplement entourée d'une aura noire, l'ombre dont émane sa mère. Mentalement parlant aussi elle a changé, son sadisme a évolué mais surtout, c'est son besoin de chaire et de luxure qui a pris le dessus, comme une pensée obsédante. Elle parti à la chasse, la chasse d'une proie, quelqu'un qui pourra assouvir son besoin de chaire. N'importe qui fera l'affaire, la première personne qu'elle croisera. La première fois que c'est arrivé c'est sur son père que c'est tombé, mais ça n'a bien sûr, et heureusement pas aboutit. Tout ça pour vous dire que oui, ça tombe vraiment sur la première personne qu'elle croise. Qui sait qui ce sera aujourd'hui ?

La réponse, vous la connaissez tous, c'est sur Wesley que c'est tombé. Je ne sais pas ce qu'il faisait à ce moment là, mis toujours est-il que c'est la première personne en âge que Leiko a croisé, il ne lui en fallait pas plus. Dans cet état là, elle perd toute notion de bien, de mal, qu'elle n'a déjà pas trop à la base, mais aussi celle d'amitié, ou d'avoir un ennemi. Sans lui demander quoi que ce soit, elle l'attrapa par le col et plaqua ses lèvres contre les siennes, Ce qui se passe ensuite, vous l'avez deviné.

Plus tard, bien plus tard, Leiko ouvrit les yeux. Elle était allongée, elle avait repris sa forme normale. Lorsqu'elle reprend sa forme humaine, elle ne se souvient pas de ce qu'elle a fait, elle a conscience d'être devenue succube, mais n'a aucun souvenir. Or donc, quand elle ouvrit les yeux, elle était dans une chambre qu'elle ne connaissait pas. Elle se plaqua la main contre le visage. Ok, elle est nue, dans une chambre qu'elle ne connaît pas et possiblement loin de chez elle. Il va bien falloir qu'elle rentre à un moment donné. Puis elle eu l'illumination. Si elle s'est transformée en succube et qu'elle est dans une chambre inconnue, d'autant plus qu'elle est encore nue, ce qui veut dire que personne ne l'a habillée, c'est que visiblement, et pour la première fois, son instinct a aboutit. Bien sûr ce n'est pas la première fois que Leiko a couché avec quelqu'un, mais c'est la première fois qu'elle l'a fait en tant que succube. La question était maintenant ... Qui ?
Elle tourna lentement la tête sur le côté, la personne dormait toujours à côté d'elle mais lui tournait le dos. C'était un garçon, il était torse nu ce qui concordait avec sa théorie. Il avait l'air d'avoir son âge et il avait les cheveux noir ... Elle posa la main sur l'épaule du garçon pour le retourner afin de le voir. Quand il se retourna, ouvrant les yeux elle hurla.

WESLEY ?!

D'un geste elle lui mis un coup de pied pour le faire tomber du lit, Elle se redressa, emportant la couette avec elle pour se cacher et lançait ce qui se trouvait à portée de main sur l'incube. En l’occurrence, des peluches de pandas. Et il y en avait pleins. Des munitions, elle en avait.

COMMENT TU AS PU ME FAIRE CA ?! RACLURE ! Espèce d'enfoiré je vais te buter !!

Elle continua de lancer des peluches de Pandas à la tronche de l'incube tout en continuant de lui crier dessus, ne lui laissant pas le temps d'en placer une. A vrai dire, elle s'en foutait un peu, Wesley était ce qu'elle aime appeler son "Meilleur ennemi" A savoir qu'ils ne peuvent pas se saquer en apparence, mais qu'au fond ils ont un peu besoin l'un de l'autre, et qu'à part elle, personne n'a le droit de faire trop de mal à Wesley, c'est SON ennemi. Donc que ça tombe sur lui elle s'en fichait un peu, mais c'était par principe. Parce que c'était là une bonne occasion de lui en faire voir, et de lui crier dessus. Ce qu'elle continua à faire.

Elle avait la couette dans une main pour se cacher un minimum, une peluche de panda dans l'autre pour la lancer sur Wesley quand la porte s'ouvrit. Elle arrêta soudainement de crier et ouvrit de grand yeux quand elle vit qui avait ouvert la porte. Céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mer 23 Nov - 23:13

[La sign de Céleste ! : [ Oh non........ : [)



 
C'est de la confiance que naît la trahison

► Céleste, Wesley et Leïko ◄




Des bribes entendus depuis les escaliers où étaient Céleste étaient sifflés à croire que celui qui les prononçait savait qu'ils allaient être entendu, hors ce n'était pas le cas. Wesley était seul ici, dans la maison, seul avec "elle". Seul avec Leiko. Il le savait et son père ne finis qu'à 19:00, le temps qu'il ne rentre il serait déjà l'et demi - car il faut faire les compte, le ménage, fermer le magasin et rentrer - quant à Mélisandre, elle est toujours avec leur père. S'il sifflait ses mots, c'est en vérité parce qu'il était encore à demi endormit - vous savez comment est Wesley au réveil, il ne faut pas trop le brusquer - et pourtant c'est ce que fit Leiko en lui criant dessus... Littéralement.
Entre le temps qu'il se fasse jeter de son propre lit - le pauvre :' ) - et celui où quelqu'un soit entrer dans la maison, il s'est passé facilement 15 à 20 bonnes minutes, le temps qu'il à fallut à Wesley pour trouver ses vêtements et se rhabiller.
Comme je l'ai dit précédemment, un Wesley en plein réveil est un Wesley généralement calme et passif - eeeeeet oui ! - donc tous ce que pouvait dire et faire Leiko lui passait royalement au dessus de la tête, il était même plutôt dans son monde, cherchant ses vêtements parce que le froid le gagnait - étant en plein mois de décembre tu m'étonnes ! - Mais ce n'est pas pour autant qu'il n'était pas conscience de la situation présente...

Contrairement à Leiko, lui avait la pleine conscience de ce qui se passait. Mais tous comme elle, il ne contrôlait rien car combien même son apparence d'incube ne s'est pas présenté, son instinct lui était belle et bien là. Nos deux êtres des ombres ont été victimes de leurs fonctions primitives en même temps mais différemment.
Cela fais bien des semaines que Wesley est dans cette situation, à luter contre ces envies de luxures car combien même c'est un démon, il n'en reste pas moins fidèle. A qui ? A sa copine, sa bien aimé Céleste. D'ailleurs, leur histoire ne bat plus que d'une aile depuis un certain temps et il faut dire qu'il n'en ai pas pour rien non plus. Il le sait mais il y a une différence entre le savoir et l'accepter, l'avouer. SE l'avouer et y changer quelque chose pour que tout aille mieux. Il faut dire aussi que ces envies de luxures n'y sont pas pour rien. La première fois, Céleste n'a rien dit, et ils en sont restés là. Ni l'un ni l'autre n'ont été fière de ce que c'était passé, pas même Wesley et ça, c'est la vérité la plus pur - l'aurait-il dit à son père si non ? - et ils se l'étaient promis: plus jamais avant un temps certain.
Facile à dire. Difficile à faire, comme on le dit.
Son père n'a jamais eu du mal avec ça, visiblement. Wesley se demande aujourd'hui même s'il est vraiment incube. Et c'est parce que son père n'a jamais eu de soucis avec son âme primaire que Welsey s'st dit qu'il y arriverais bien lui aussi... Sauf que non, ça lui tape directement sur le système.

A l'approche de Leiko, Wesley, comme la plupart de beaucoup de gents, refusait catégoriquement quoi que se soit, mais l'instinct dans ces prends prends le dessus et ont y peut pas grand choses. La suite, Wesley ne l'a pas voulu et son âme humaine se battait afin de remettre à sa place son âme démoniaque. Néanmoins, l'âme démoniaque était déjà à sa place, là où elle devait être.
Le succube et l'incube en chacun de ces être de l'ombre est leurs forme véritable, l'humain qu'ils tentent de faire visualiser au monde les entourant n'est qu'une illusion qu'ils ont créer à partir de l'inconscience. Le démon en eux est à l'origine de tous, ils sont eux plus que l'humain pourtant bien plus présent.

A présent réveillé , l'esprit éclaircit et l'agacement à fleur de peau, Wesley écoute les braillement de Leiko, se concentrant pour ne pas lui-même exploser. En échange de la pluie de panda que lui lançait la succube, Wesley lui jetait nonchalamment des vêtements, les yeux posés sur elle traduisant ce manque de patience. Des vêtements ? Et bien disons qu'il avait chopé des fringues à lui au hasard. C'est qu'il n'est pas si tête de con que ça, notre Wesley. Il ne va pas laisser Leiko (avec un seul point sur le I, c'est noté) sortir à poil... Où sont ses vêtements déjà ?...

Bon tu vas te la fermer maintenant ? T'as eu c'que tu voulais maintenant tu va m'faire le plaisir de remettre tes vêtements et...

Et la porte s'ouvrit...

...Repartir ? °_°

Et merde !..........







Va en bas pour la suite !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Jeu 24 Nov - 4:34

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾" Pas maintenant, Céleste" lui disent les larmes qui perlent d'or et déjà sur son visage pur. Les yeux équarquillés, elle constate la scène : son amour et Leiko, sur le lit. L'ange déglutit, elle ne sait plus ni quoi dire, ni quoi faire. Elle aimerai s'enfuir mais elle se retrouve piégée. Le fait ne peut être dévié : il l'a trompé, avec une fille qu'elle ne porte pas dans son coeur.
Dire que Céleste déteste Leiko serait un mensonge : ou plutôt, dire que Céleste détestait Leïko. Elles ne se sont jamais entendu, reproduisant la rivalité de leur mère même si ni l'une ni l'autre n'était Arika et Evangeline. Céleste n'a jamais rien eu à reprocher à la succube, même si son comportement restait une énigme pour la boule d'énergie et de naïveté qu'elle ai : elle a même réussi à avoir une discussion avec elle, une fois.
Finalement, que ce soit avec Leïko ou non, la réaction aurait été la même. Mais savoir que c'était la succube qui était là, sur ce lit, rendait les choses encore plus cruelles sur le moment.
L'ange resserre ses mains sur la porte qu'elle tenait et son coeur semble se stopper pour qu'elle n'entende que leur respiration à eux :les traitres. Difficilement, elle articule un «wesley ? » aussi sincère que pathétique. Une complainte, une demande, l'envie qu'elle le rassure en lui disant que non, il ne s'était rien passé.
Le pire étant que s'il lui dit ça, elle le croirait. Elle le croirait parce qu'elle l'aime, elle le croirait parce qu'elle a besoin de l'aimer. Et plus que tout, elle ne lui en voudrait pas parce qu'elle se dirait qu'étant incapable d'offrir à son copain la chose que font tout couple, elle peut comprendre qu'il aille voir ailleurs.
Non, elle ne comprends pas.
Elle ne comprend pas quand bien même elle le souhaite plus que tout au monde, à ce moment là, lorsque ses yeux ne se décrochent pas d'une Leiko à demi-nue sur un lit qu'elle considérait à moitié comme sien.

Une colère monte incommensurablement dans son corps frêle, une colère qu'elle n'aurait jamais pensé ressentir, le résultat d'un coeur éclaté et d'une vie bouleversée. L'ange émet un gémissement plaintif, elle se plaint de son état, elle se plaint que la situation lui fasse mal au point de ressentir une douleur physique : un ventre qui se crispe, une poitrine qui se fige. Une douleur réelle.
Après avoir regardé la succube, l'ange glisse le regard vers son copain et la colère se renforce. Elle l'a aimé plus qu'elle n'a aimé, plus qu'elle n'aurait jamais pensé aimer. Elle a tenu tête à sa propre-mère -et Dieu sait à quel point elle aime sa mère- pour lui et pire : elle a donné ce que toute fille préserve pour lui. Lui qui l'a si facilement souillé. Méritait-elle ça ? Elle l'ignore, mais ça fait mal.

Passant un pied à travers le bas de la porte, l'ange rentre pour montrer sa présence et inconsciemment, ses mains se posent sur sa poitrine douloureuse tandis qu'elle avance vers le lit. Elle est en colère, elle est vexée, blessée, elle se sent souillée et jetée.
Ses mains attrapèrent la couette du garçon pour la rebalancer sur le lit, un geste inutile mais nécéssaire. «c'est pour ça que tu me fais ça, pour elle ?! » crient la néphilim dont le ton tremblant semble plus que prêt à éclater en sanglot. Elle n'est pas prête à réagir à ce genre de situation, pas plus qu'elle ne s'attendait à y être confronté. En fait, il ne lui ai jamais venu à l'idée que Wesley, ou même elle, se mette à aimer une autre personne si facilement.
Parce qu'évidemment pour Céleste : le sexe entraine l'amour. Wesley et Leiko s'aiment.

Tout prend indéniablement un sens, elle comprend que s'il l'a repoussé, c'est parce qu'une autre fille était dans ses pensées. Et ça, ça fait mal.
A son tour, l'ange attrape ce qui lui tombe sous la main, donc une peluche - à croire que le lancé de peluche est une mode- et elle la lance contre le mur près du garçon. Elle a fait exprès de ne pas le toucher, parce qu'elle est encore tellement incapable de lui faire du mal.

Puis, elle avance vers une Leiko qui se rhabille, avec les vetements de Wesley qui plus est. Et là, c'est trop. Les larmes trahissent sa colère qu'elle voulait pourtant sérieuse et sans qu'elle ne puisse le controler, sa main vient s'échouer brutalement sur la joue de la succube.
Céleste n'a jamais frappé quelqu'un, jamais. Elle ne l'a jamais voulut, elle a toujours été contre la violence, mais ce coup semblait tellement mérité que même son âme pur le lui a permis.
Une seconde après avoir frappé Leiko, l'ange équarquille les yeux et ne comprend pas ce qu'il vient de se passer. Elle se doute qu'une réponse la menace certainement, et à vrai dire elle s'en moque. Elle est perdue dans une vague de sentiment telle que peu importe ce qu'il se passe, elle s'en moque. «espèce de...tu es trop méchante! tu savais que je l'aime, tu le sais mais tu t'en fiche parce que tu n'as pas de coeur, je veux...je voudrai bien que ton coeur éclate ! » autant que le sien était brisé, c'était naturel.
Céleste éclate en sanglot, elle cache son visage honteusement dans la manche de son petit gilet clair avant d'hausser le ton vers l'incube coupable. «J'espère aussi que ton coeur éclateras ! ...je ne veux plus jamais vous voir bandes de... » elle ne termine pas ses mots et pleure d'avantage. Elle s'en veut d'être aussi pathétique, d'être aussi incapable de retenir ses émotions, d'être aussi faible.
Serrant ses poings contre la poitrine, Céleste ne comprend pas. Elle ne sait pas et la seule question qu'elle arrive à articuler est : «pourquoi ça fait mal !? » puisque c'est ce qu'elle se demande : pourquoi est-ce qu'elle a l'impression de ressentir une douleur physique plus que mentale, pourquoi est ce que l'expression "avoir le coeur brisé" prend tout son sens littérale dans sa petite poitrine fragile ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiko Downfeather

avatar


MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Jeu 24 Nov - 5:16

Céleste, LA personne qui ne fallait pas dans cette situation. Instinctivement, la croisée relâcha la peluche qu'elle tenait encore dans la main. La tension était palpable, et personne n'osait vraiment parler. Leiko n'a jamais réellement aimé Céleste, Surtout par principe en réalité, comme beaucoup d'autre personnes. Elle ne la déteste pas plus que les autres même si elle aime plus le montrer, pour marquer cette rivalité entre sa mère et l'ange. Comme si ça devait être de famille.
Un bruit, un souffle, une plainte vint enfin briser ce silence.

wesley ?

La croisée inspira, cette petite inspiration qui traduit une petite angoisse, pas pour Céleste non, mais pour l'incube. Comme je l'ai dit auparavant c'est son meilleur ennemi, et pour le coup il a un tournant dans sa relation. Un tournant dans lequel elle a joué. Elle regarda Wesley un instant, se demandant ce qu'il allait lui répondre. Puis elle regarda Céleste, Celeste qui la fixait. Celeste qui s'approchait d'eux dans la chambre. Eux qui d'un point de vue exterieur seraient assez pathétiques. Wesley dans la chambre au milieu de peluches éparpillées a moitié en train de se rhabiller, et elle, redressée sur le lit, nue, se cachant comme elle le pouvait avec la couette. Couette qui d'ailleurs lui échappa des mains quand Celeste la lança sur le lit. Elle était totalement découverte à présent, non pas que la succube soit pudique, mais dans cette situation, elle savait bien qu'il fallait qu'elle se couvre, et au plus vite. Ses vêtements habituels n'étaient bien sûr pas là, puisque sa transformation a eu lieu chez elle. Elle se leva et ramassa les affaires éparpillées que lui avait donné Wesley quelques minutes plus tôt. Un Jean et un Sweat. ça fera l'affaire le temps qu'elle rentre chez elle.

La succube se rhabilla, écoutant en même temps ce que l'ange et le démon se disaient. Celeste croyait donc qu'il s'agissait d'un acte d'amour ? Non, bien sûr que non. Et la croisée aurait bien tenté de tout expliquer à la Nephilim. Mais elle ne tenta même pas, elle sait très bien que dans ce genre de situation, personne n'écoute les explications. Soudain elle senti une ombre se poser sur elle, elle releva la tête quand sans qu'elle n'aie le temps de faire quoi que ce soit, elle se prit une gifle. Sa tête parti sur le côté, la baissant légèrement. Elle ouvrit de grand yeux surpris. Jamais, au grand jamais elle n'aurait imaginé Céleste faire ça. Des baffes, elle s'en est déjà pris un bon paquet, vu le nombre de fois où elle se bat, mais jamais elles n'avaient été si sincère et porteuse de sentiments que celle-là. Elle se mit la main sur la joue, le temps de réaliser ce qui venait de se passer.

espèce de...tu es trop méchante! tu savais que je l'aime, tu le sais mais tu t'en fiche parce que tu n'as pas de coeur, je veux...je voudrai bien que ton coeur éclate !

Leiko ne releva pas, elle avait l'habitude, et quand bien même elle aurait tenté de s'expliquer ça n'aurait rien changé. Mais faire éclater son coeur, il y avait des tas de moyens, qu'on touche à Lucas, Lee-na ... Et Victor. Surtout Victor. Elle fronca les sourcils, serra les dents. Il ne fallait pas en tenir rigueur à Céleste, tout ceci n'était dûs qu'à sa colère, légitime qui plus est. Mais ça devenait trop pour la croisée. La gifle, la remarque, les pensées de perdre ceux auxquels elle tient, la peur de se retrouver seule. Ca faisait monter une rage, une rage sourde chez la succube. Une rage qu'elle ne maîtriserait pas. Déjà quelques objets se mettaient à bouger, un courant d'air froid passait à travers la pièce tandis que Celeste s’apitoyait sur son sort. Ça non plus, elle ne le maîtrisait pas. Elle sentait la rage monter en elle. Si elle explosait et la déversait sur l'ange tout ça s'arrêterait. Mais les choses étaient plus complexes, mais plus elle attendait, et moins tout cela ne devenait contrôlable.
Un livre fusa, traversa la pièce pour aller s’écraser contre un mur et retomber. Si elle ne se calmait pas maintenant, il y allait avoir des blessés. Car il faut savoir que le pouvoir de Leiko est proportionnel à sa colère, et que passé un certain point, elle ne le contrôle pas vraiment, voir même plus du tout.
Le bruit du choc du livre la fit relever la tête, fixant l'ange de ses pupilles dilatées. Elle devait se calmer. Elle voulait s'en prendre à Celeste, mais elle ne devait pas. Elle serra le poing tout en se retenant de parler. Elle s'assit au sol, adossée contre un mur et passa une main sur sa tête, les doigts entre ses cheveux. Elle respirait profondément. Elle devait se calmer, chasser les pensées qui l'enrageaient. Ne plus penser à rien, si seulement Lee-na était là ... Elle au moins savait la calmer presque instantanément. Lee-na, Leiko s'efforca de penser à elle, de ce qu'elle faisait pour la faire rire, sourire. Elle continuait de respirer profondément en pensant à la petite asiatique. Ce qui était en l'air retomba en un bruit mat. Le courant d'air froid cessa. Elle s'était calmée.
Elle releva la tête et observait. Elle était toujours agacée, mais elle c'était calmée. A présent elle attendait de voir ce qui allait se passer. A vrai dire elle ne savait pas vraiment si elle devait partir car aucun ne tolérerait sa présence ou si elle devait rester pour s'expliquer et défendre Wesley. Alors elle resta là, assise contre le mur, dans les vêtements de Wesley trop grands pour elle, à observer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Jeu 24 Nov - 17:51





 
C'est de la confiance que naît la trahison

► Céleste, Wesley et Leïko ◄



Grand moment de solitude...
Voir Céleste là, de suite, dans cette situation ce n'était absolument pas prévue. La situation en elle même n'était absolument pas prévue. Pourquoi est-ce qu'avant aujourd'hui Welsey était toujours tous seul à la maison ? Comme par hasard, il fallait que ça arrive pour que d'un seul coup, d'un seul, il reçoive de la visite.
La typique phrase "ce n'est pas ce que tu crois" venait de lui traverser l'esprit et combien même ce n'était pas totalement un mensonge, ce n'était pas totalement vrai non plus.

Confusion, incompréhension, colère, crainte... Une jolie guirlande de sensation anesthésiait son cerveau. Par où commencer ? Que dire ? Que doit-il pas dire ? L'entente de son prénom de la bouche de la blondinette ne le fit guerre plus réagir, bien qu'il se sentie pourtant obligé de chercher ses mots à voix haute.

Les gestes de l'ange, ses pleurs, la façon qu'elle a de lui crier dessus lui lui étaient jusqu'ici inconnu et pourtant, il n'en était pas plus étonné. Il le méritait, et il le savait et il ne dit rien, toujours rien. Il sait qu'il est dans le tord alors à quoi bon ? Pourtant, Wesley déteste avoir tord.
Machinalement, Wesley décala sa tête sur le côté quand la peluche venait à heurter le mur derrière lui. Mais il ne dit toujours rien. Il commençait à s'énerver intérieurement mais qui dit que ce n'est pas contre lui-même qu'il s'énervait ? A l'heure actuelle des choses, Wesley n'était plus sûr de rien en vérité. Pourtant, ce que disait jusqu'ici Céleste était faut, ça, il le savait: Leïko n'est rien pour lui si ce n'est qu'une raison de crier quotidiennement.
Pour le coup, il à remporté le jackpot...

D'un coup, un coup sûr et certain elle fut lancé. Elle fut lancée dans sa colère la plus profonde, dévoilant une part d'elle même qui ne s'était jamais éveillé car l'utilité n'a jamais pointé le bout de son nez. La Céleste qui se servait de ses mains uniquement pour caresser s'en est servit à cet instant pour taper. Et c'est Leïko qui en a fait les frais. Non pas que Leiko n'y est pour rien - au contraire - mais plutôt, Wesley fut surpris que se soit elle et non pas lui. A la limite, il l'aurait mieux pris que ce geste de violence se soit retourné contre lui que contre le démon à quelques mètres de lui. A peine eu-t'elle le temps de finir sa phrase que Wesley se décide enfin à lui parler et ce, en s'avançant vers elle, hésitant cependant à lui prendre la main pour peut-être éviter qu'elle ne se casse un ongles en tentant de taper encore... Mais il ne le fit guerre.

Hey ! Tu vas te caler maintenant ok ? Si t'as un truc à dire, c'est contre moi, pas contre elle !

Et là, il se stoppa de suite, criant intérieurement des jurons contre lui même.

Wesley t'es vraiment con ! Pourquoi tu défends Leiko ?! Ca va encore plus conforter Céleste dans son idée chelou qu'elle et moi on... N'importe quoi !

De toutes manières, c'était maintenant à son tour t'en manger... Beaucoup moins que Leiko pourtant. Il n'en dit rien. Il l'a regarde de la même manière qu'un enfant regarde sa maman qui l'a gronde: l'air boudeur, la tête pas baissé mais ne cherchant pas non plus la confrontation. Elle a raison de crier, il aurait peut-être espérant qu'elle en fasse plus, bien plus.

C'est tout ? C'est tout ce que tu as a...

Le mouvements qui perçois aux coins des yeux et les ombres volatiles se posant sur son visage et celui de l'ange devant lui le fit relever la tête vers des objets familiers qui flottaient, certains plus hauts que d'autres. Des fracas parfois, violents pour certains, Wesley regarda alors Leiko. Il ne réagit pas de suite, déjà parce qu'il ne savait pas comment réagir, mais assi peut-être est-ce que Leiko ne se contrôlait pas, elle ne s'en rendait pas compte ?

Ce fut le cas. Et ni lui ni moi ne pensons que c'est grâce à ce qu'il lui dit que tout s'arrêta doucement, mais il lui demanda pourtant gentiment de se calmer, néanmoins d'une voix grondeuse.

Ravalant sa fierté déjà bien mise profonde sous terre, Wesley s'approcha d'avantage de Céleste qui venait de gémir. Elle avait mal, oui. Ca, il en était conscient et s'en voulait déjà avant que tous ça ne se passe. Il leva les mains dans le but de les poser sur les épaules de Céleste mais peut-être ce geste aurait été trop direct compte tenu de la situation. Oublions donc. Il rabaissa les bras.

Ok, Cé, je vais tout t'expliquer ok ? J'vais pas t'mentir je...






Dernière édition par Wesley Clain le Ven 25 Nov - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Jeu 24 Nov - 18:53

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾" Elle-même choquée de son geste, l'ange le regrette dès lors que sa main retourne le long de son corps. Jamais la nephilim n'a usé de la violence, jamais personne n'a vu ce côté beaucoup plus surprenant de sa personnalité douce, mais tout aussi réel. La raison en est que quand bien même elle le voudrait : Céleste n'est pas sa mère.
Bercée depuis toujours dans des idéaux pacifiste, des rengaines qui lui apprenaient que pour être heureux, seul la bienveillance paie. Céleste a toujours regardé sa mère comme un modèle, si bien qu'elle reproduisait ses faits et gestes. Evangeline est incapable de violence, même bénigne. Elle ne peut pas et tout le monde le sait, même dans la pire des colère, l'ange adulte n'a jamais de gestes déplacés. Céleste voulait le reproduire. Même lorsque sa fille lui a annoncé son énorme erreur avec Wesley, l'ange est restée compréhensive et présente, elle l'a pardonné. Céleste voulait le reproduire.
Depuis toujours, sa mère n'aime qu'un seul et même homme et pourtant, elle a su ouvrir son coeur à Kim pour lui donner une chance. L'idylle utopique de sa mère avec le père de Wesley restait une plaisanterie, jusqu'à ce que la nephilim comprenne que depuis toujours, le coeur de sa mère n'a été donné qu'une seule fois. Et ça aussi, Céleste voulait le reproduire

Pourtant, Céleste n'est pas sa mère. Elle n'est pas aussi pure d'âme, il lui arrive de détester des choses, d'être en colère, et même si elle se reprend toujours lorsque de mauvaises pensées viennent à son esprit, ce n'est pas pareil. A ce moment là, Céleste en voulait à sa mère de lui avoir mentit, de lui avoir fait croire que l'amour est la plus belle chose qui soit. L'amour est une faiblesse, l'amour peut faire plus mal que n'importe quoi. Et aujourd'hui, notre ange insouciante en fait les frais. Ce trop plein d'émotion a été la cause de son geste, ce geste qui lui a fait se demander : "mais qu'est-ce qu'il m'arrive ?"

Tout est à cause de lui. C'est lui sa faiblesse. C'est lui qu'elle aurait du frapper, c'est lui qu'elle devrait regarder avec une telle haine : pas elle. Parce qu'en vérité, la démone croisée ne doit rien à personne.
Mais sur le coup, Céleste s'était sentie incapable de lui en vouloir, parce qu'elle l'a toujours été. Depuis un moment, et pourtant Dieu sait à quel point il peut être désagréable, Céleste pardonne tout à son copain. Tout ce qu'il dit, tout ce qu'il fait, elle trouve une excuse et s'y accroche pitoyablement.
Mais là, aucune excuse n'est possible.

L'ange relève vivement les yeux vers Wesley, elle fronce les sourcils mais ne peut que begayer quelques syllabes : viendrait-il de la défendre ? Oui. Il la défend comme il l'a défendu autrefois. Parce que Wesley et elle, ils s'aiment. C'est la seule solution possible.
Plus que blessée, l'ange était maintenant en colère. Se faire tromper fait mal, surtout lorsqu'on ne s'y attend pas. Mais étrangement, son ressentit est différent à mesure que les secondes passent : elle qui pensait s'effondrer trouve le courage de se redresser. Elle fixe un moment Leiko et glisse son regard troublé de larmes vers le garçon qui s'approche d'elle. Une grimace de dégout la prend, comme soudainement insupportée par sa présence, son odeur : l'odeur d'un démon. Alors qu'il commençait à s'expliquer, l'ange surpasse sa voix en lui coupant la parole : «tais-toi ! » une respiration saccadée la coupe dans son élan -le genre de respiration de pleurage- mais elle reprend bien vite. «tu est dégoutant, tu es un lâche et un menteur ! » beaucoup d'autres adjectifs tout aussi adorables se bousculaient dans sa tête, mais elle avait encore pas mal de chose à dire, la petite : «Tu m'as trompé au lieu de me dire la vérité, qu'est-ce que je t'ai fait pour que tu me fasses ça, moi ? » c'était sa question : à quel moment as t'elle fauté pour se faire punir de la sorte, quel a été son erreur. Il doit bien y avoir une raison pour que du jour au lendemain, elle se soit faite rejeter.

Céleste a le coeur trop facilement touchable, il suffit que bambi perde sa mère pour qu'elle ai l'impression que le monde s'écroule : pourtant, même si son monde à elle s'écroule aujourd'hui, elle n'a plus envie de pleurer. C'est un trop, un trop de tout.
Etre bienveillante et courageuse, ça n'apporte que de ne pas être prise au sérieux. C'est tout, sa mère est une menteuse.

L'ange cache ses yeux avec ses deux manches, soudainement honteuse d'être de nouveau si pitoyable en public. Elle n'a l'impression de faire que ça, pleurer et encore pleurer. «je veux même pas savoir ce que tu as à me dire, j'en ai marre, j'en ai marre de tout le temps pleurer pour toi alors que tu le mérites pas » elle s'en voulait à ce moment de l'avoir défendu si prestement les nombreuses fois ou ses amis disaient du mal de lui.
Doucement, l'ange se calme et respire un bon coup, elle se redresse et fait face à la situation, adoptant un ton plus doux et presque conciliant. «tu sais, c'est pas grave. Je ne t'en veux même pas, je m'en veux plus à moi de t'avoir fait confiance, j'aurai du le savoir depuis toujours. »

L'ange se retourne maintenant vers la démone croisée qui, il ne faut pas l'oublier, faisait tout valser dans la pièce quelques instants avant. Cet episode n'a d'ailleurs pas marqué Céleste, trop prise dans ses pensées. Plus tard, elle regrettera d'avoir giflé la mauvaise personne, mais à cet instant, elle les considéraits tout les deux à la même enseigne : «toi et toi, vous êtes de toute façon pareil : des sans coeurs. Je suis trop bête d'avoir cru que peut-être, vous ne l'étiez pas. Vous êtes méchant. » être méchant peut sembler être un mot anodin, mais il est tellement lourd de sens pour la nephilim qui l'a balancé avec toute la colère et la deception que son petit corps peut contenir.
Céleste et Leiko ne se sont jamais détesté comme leurs mère respectives, il arrivait même parfois à l'ange de chercher à taquiner la démone, même si elle se faisait surtout sacrément rembarrer. Elle pensait vraiment que Leiko n'était pas aussi méchante que tout le monde le dit et..ah bah justement : «je pensais que toi tu n'étais pas aussi méchante que tout le monde pense, et j'avais raison : tu es dix milles fois pire. Qu'est-ce que je t'ai fait à toi aussi, hein ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Jeu 24 Nov - 23:28



 
C'est de la confiance que naît la trahison

► Céleste, Wesley et Leïko ◄


Celle-ci, il s'y attendait. Il s'attendait à ce que la blonde des lieu lui ordonne de se taire d'une manière ou d'une autre, il s'y était préparé avant de se mettre à faire entendre sa voix. Mais, il faut dire qu'à part sa mère, personne n'a vraiment donné d'ordre aussi sec à notre incube, encore moi Céleste, fille de Evangeline. Donc, oui, il s'y attendait, mais jamais il aurait penser que se prendre un simple "tais toi" de la part de miss Swinner aurait eu l'effet de le surprendre autant. Il se tus néanmoins, fixant la blondinette, laissant son poids tomber sur ses hanches, une main posé sur cette dernière d'ailleurs. Il l'écoute. Il n'avait que ça à faire de toute manière et il s'avait bien que ce justifier ne servirait à rien. Il sait que c'est perdu. Tout est perdu. Oui, il sait déjà que c'est la fin de deux années de couple. On le lui as dit de toute façon, que ce n'était qu'une amourette, qu'à son âge on ne pouvait dénicher "the one". Et pourtant, il ne s'en rend pas encore compte.. Oui, il sait ce là, c'est la goutte d'eau. mais il va falloir qu'il réalise de se côté maintenant. De toute façon, maintenant ou plus tard, il n'aurait jamais caché une chose pareil à Céleste mais compte tenu de l'équilibre qu'à pris leur amour depuis un certain temps, ça aurait finis par éclater. Alors, maintenant ou plus tard, quelle importance ?

"Tu m'as trompé" venait-elle de lui dire.. Ce n'est pas faux, mais involontairement entre nous soit-dit. Céleste, tu ne peux savoir ce que ça fait que de naître démon de luxure ! Oui, toi tu es un être de lumière, qu'est-ce que tu peux savoir de ce qu'endurent les êtres de l'ombre ?
On ne peut pas dire que ça fasse plaisir à Wesley tout comme ça puisse ne pas plaire non plus à Leiko.

Te tromper ? Alors là c'est la meilleure, Cé !

Le visage caché dans ses manche, tentant sûrement de cacher ses énièmes larmes, Céleste ne semblait plus écouter Wesley, continuant son monologue au risque que personne ne l'écoute. Ce qu'elle en dit ? Ce que Wesley savait déjà: elle ne veut rien entendre. C'est normal pensa-t'il. En même temps, découvrant une tel scène, elle n'allait pas rire aux éclats et proposer de faire la fête, Champomy à la main.
Pourtant, son attention se concentra d'avantage face à la fin du discours que lui tenait la jeune Swinner. Il se redressa et écarquilla les yeux face à cette remarque qui venait de lui rentrer dans le ventre. Si elle voulait lui rendre l'appareil, elle est sur la bonne voit. Ce n'est pas assez, mais c'est déjà un bon début: comme ça, elle aurait dû le savoir depuis toujours ?
Il ne se préoccupa plus de la suite, la suite qui disait que lui et Leiko n'était que de gros... Méchants ? Non, ça il s'en fichait, il l'avait même pas écouté, il voulait surtout lui sortir son excuse, lui aussi:

Pardon ? Est-c'que tu te ficherais pas un peut d'ma gueule là ?! De quoi ?! De quoi t'aurais dû t'en rendre compte depuis toujours ?! Que j'suis un démon ? Un démon incube qui plus est ?!! C'est une blague, Céleste ! Dis moi qu'c'est une blague !! T'es débile ou tu fais exprès ?! T'as jamais vu autour de toi, tous les incubes et les succubes comment ils s'comportent ?!! REGARDE NOOR !! Alors lui c'est le pompon: depuis ses 9 ans il est comme ça, mais ça n'a pas l'air de choquer mad'moiselle "j'suis aux pays des fleurs diseuses de bonnes aventures", hein !! Parce que même avec c'qu'on a fait l'année dernière tu ne t'es pas rendue compte de ce qu'est un incube ?!! Putain mais merde t'es trop conne ! REGARDE AUTOUR DE TOI !! Le seul incube pas fraîchement normal dans cette histoire c'est mon père, mais lui c'est genre le carré de chocolat blanc parmi les fève de cacao: c'est un faux ! Tout l'monde t'as mise en garde, Céleste ! Et n'dit pas non ! Tout l'monde !! Même Mimi j'te rappelle ! Tient d'ailleurs, elle va jubiler quand elle va apprendre que miss Swinner s'est faite larguer par son démon de copain !

Projeté par son élan de méchanceté sûrement, il lui était impossible de corriger les derniers mots qu'il venait de prononcer et comme s'il ne voulait d'ailleurs pas les effacer mais plutôt confirmer ce qu'il faisait plus que sous entendre, il approcha son visage de l'ange et lui grogna:

T'as faux. Elle et moi, y a rien, rien du tous, elle n'est rien pour moi. Par contre t'as raison sur un point: j'veux plus d'toi. J'sais même pas si j'ai déjà voulu d'toi dans ma vie !







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Ven 25 Nov - 1:36

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾" Il est si facile de faire du mal, si facile de trouver les mots parfaits pour briser, et ça l'est encore plus quand on a donné naïvement toutes les cartes à l'adversaire. Céleste se faisait piétiner, vulgairement, il n'y a rien à dire de plus. Elle s'attendait à ce que ses mots aient un poids, une certaine pression qui la ferait se sentir moins faible, mais la réponse apportée n'en fut que plus difficile à entendre.
Il lui rappelait tout, tout ce qu'elle avait soigneusement rangé dans la case oubliette de son esprit : les recommandations de leur entourage pour que c couple se sépare, leur erreur, leur différences. Il ressortait tout ça comme s'il se rangeait cette fois de leur côté, alors qu'il était avant celui qui lui avait promis de se battre contre ça.
L'ange relève doucement les yeux et les écarquilles, surprise des missiles qu'elle se prend en pleine face. Lorsque l'incube en face d'elle parle de Noor, la nephilim fronce les sourcils. Quel rapport y a t'il entre leur ami et lui ? Noor a beau être ce qu'il est, jamais il ne s'est promis à l'amour sachant cela, pas comme l'a fait Wesley. Noor n'a jamais fait souffrir de fille comme lui le faisait, en ce moment.
Il lui rappelle ce moment, le moment où elle lui a offert son corps, et la façon dont il en parle est tellement rude qu'elle se sent soudainement sale alors que jamais elle n'a ressentit ça en repensant à cet acte. Alors quoi, il plaçait ça sous le compte de son démon, pas sous le compte de leur amour ?
C'était dur, plus qu'elle ne l'aurait jamais imaginé.
Pourtant, à mesure qu'il avançait dans ses propos, l'ange semblait s'endurcir et se redresser. Sans doutes étaient-ce des claques nécessaires, peut-être même méritées qui sait.

Quoi qu'en vérité, elle n'est finalement pas si forte que ça, miss Céleste. Lorsque les mots tant redoutés ont été prononcés, ce fût un cauchemar qui se réalisait : ça y est, pour de bon, il l'abandonne.
Elle reste un instant silencieuse, endoloris et les bras balands. Elle cherche en fait à savoir ce que ça lui fait, en elle. Elle recherche les sensations : ça fait mal oui, mais peut-être pas autant qu'elle le pensait. La colère recouvre en fait beaucoup de la peine. Mais elle n'a pas été prise au dépourvu, elle s'en doutait. C'était plus que clair même si ça n'avait jamais été officiel.

Avoir son visage en face d'elle la rendit soudainement..non plus en colère, mais bien haineuse. Céleste déteste la méchanceté gratuite et aujourd'hui, elle le hait. Elle serre son petit haut avec force dans ses mains, et avançant à son tour son visage vers le garçon, elle ne commence qu'avec un : « parfait! »
Sa voix avait dérapé sur les dernierères notes, elle tremblait pour se retenir de..elle ne sait même pas de quoi elle se retenait. Elle n'allait pas laisser vasciller ses pouvoirs, ô combien inconnu, comme l'avait fait la démone croisée parce qu'elle n'en avait pas la force. Toute la force qu'elle avait, elle la rassemblait pour rester droite et ne pas s'éfondrer, certainement pas ici.
« mais je t'interdit de dire que c'est toi qui ne veut plus de moi, ça te ferai encore passer pour le fort de l'histoire, le garçon qui brise tout les coeurs youhouuh, tu serais trop fière, tu pourrais aller te venter à tout tes copains incubes d'être l'un des leurs! »

L'ange reprend sa respiration qui s'emballait, elle recule de quelques pas pour continuer à jaquter, histoire que je remplisse mon quotas de lignes. « tu ne veux plus de moi ? je ne veux plus de toi non plus, je te quitte aussi, alors on va être d'accord pour une fois » ce qu'une fierté, aussi mince soit-elle chez Céleste, peut pousser à faire est parfois impressionnant. Jamais elle n'aurait cru pouvoir être aussi direct, aussi peu minable dans le sens où elle ne l'a pas supplié de la garder.
Après un dernier soupir tremblant, Céleste baisse le regard et fais quelques pas doux en direction de la porte. Elle voulait partir, elle pensait que c'était le moment idéal : mais elle n'en avait vraiment, vraiment pas envie. Elle ne se sentait pas prête à dire adieu à ces années, les plus belles qu'elle n'ai jamais vécu. Elle ne se voit pas dire adieu à cette chambre où elle a rit, pleuré, dormit, sauté. Elle ne se voit pas balayer les moments où elle se demandait si le bonheur ne se résumait pas seulement à son nom. Wesley.
Mais aujourd'hui, dans ce lit, il a commit l'irréparable : l'impardonnable.
Une main sur le mur, prête à partir, Céleste reprend quelques sanglots incontrôlés : ça fait mal et c'est inssuportable.
Se retournant légèrement vers les deux accusés, l'ange articule : « j'espère qu'un jour, tu te retrouveras tout seul sans plus personne. A ce moment là, quand tu te retourneras pour chercher quelqu'un, je ne serai plus là. Je serai partie et plus jamais je ne vais revenir. » En vérité, elle se disait aussi ça pour elle : plus jamais il ne fallait qu'elle revienne, elle ne pouvait pas le pardonner cette fois. Même si un petit espoir faible luis, l'espoir qu'il la retienne, elle ne peut y céder. Elle ne peut plus s'y accrocher, maintenant elle devrait se débrouiller et se relever, toute seule.
Envers et contre tout, leur histoire connaîtra un point final dès lors qu'elle passera le seuil de cette porte.
« parfait! »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leiko Downfeather

avatar


MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Ven 25 Nov - 2:53

Leiko avait assisté à tout ça, impuissante. Elle ne devait pas parler elle le savait bien, Ce n'était pas à elle de gérer la situation, mais à eux. Elle, elle n'avait fait que jouer le rôle du déclencheur. De toute façon, parti comme c'était parti, ça devait bien arriver un jour. Leiko releva tout de même quand Wesley l'a défendue, quand il lui a dis de se calmer, aussi. En un sens ça l'a beaucoup aidée, plus qu'il ne pourrait le croire. Wesley impressionnait la croisée, pour la première fois dans l'histoire, il était plus gentil avec elle qu'avec sa propre petite amie.
Et puis ils ont eu des mots très durs, tous les deux, Celeste allait partir, elle leurs tournait le dos. Ils se quittaient.
Elle se releva et s'approcha du démon, c'était risqué, elle savait qu'elle risquait de se prendre, elle aussi, la colère de l'incube, elle réagirait de la même façon à vrai dire. Mais pour le coup, son meilleur ennemi allait très mal, et c'était en partie de sa faute, a elle.
Elle s'y risqua, elle posa doucement sa main sur l'épaule du démon.

Wesley ... Je suis désolée.

Elle soupira

Ecoute, si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là.

Elle releva les yeux vers l'ange. Lui adressant la parole, pour la première fois depuis qu'elle avait débarqué dans la chambre, elle lui parla.

Céleste ... Wesley n'est pas le seul à blâmer, Ecoute, je me suis transformée en succube, je n'avais pas conscience de ce que je faisais et il se trouve que c'est sur Wesley que c'est tombé. Mais en aucun cas il n'a voulu quoi que ce soit, c'est pas lui qui est venu me chercher.

Leiko avait conscience que ses paroles ne seraient pas écoutée par l'ange, à vrai dire elle faisait plus ça pour montrer qu'elle soutenait Wesley que pour réconforter l'ange. Elle savait comment ils étaient perçus à ce moment même par la néphilim, deux démons tourmenteurs. l'un à côté d l'autre, faisant presque la même taille, et qui plus est, habillés pareils pour le coup. Etait-ce à ça qu'ils ressemblaient ? Deux démons nés pour tourmenter l'ange ?
Elle la regarda, est-ce qu'elle allait lui répondre ? partir ? Et Wesley ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Ven 25 Nov - 22:09



 
C'est de la confiance que naît la trahison

► Céleste, Wesley et Leïko ◄



Plissant les yeux sur ce que lui racontait l'ange face à lui, Wesley voulait surtout comprendre où elle voulait en venir. C'est vrai quoi: à par Noor, il n'a pas d'autre copain incubes ! Ces derniers temps c'est à peine si les deux incubes se supportaient déjà non pas à cause d'une autre quelconque querelles, plutôt à cause de, justement, leur race: deux incubes, deux mâles en pleine chasse. Je ne pense pas que deux lions se feraient des ronrons sachant que l'un d'entre eux peut devenir "le maître ultime". Non seulement cela fait partie de la complexité mentale des incubes, mais en plus les garçons en général, humains ou autre, pense ainsi - dès qu'il y a de la gonzesse, plus personne n'est potes héhé !

A l'annonce prochaine de Céleste, Wesley hausse les épaules, levant les mains: souate, puisque "tu" décide que nous n'avons plus rien à faire ensemble, qu'il en soit ainsi ! . Voilà ce que ça signifiait, roulement des yeux en soupire en prime. Elle commençait à l'agacer et à ce moment précis, il en oublia sa faute, quoi je je veux dire, c'était plutôt Céleste qui cherchait plus que lui. D'ailleurs, pourquoi ne cris-t'il pas ?

Il ne cria pas, il ne parla pas. Il semblait d'ailleurs ne rien écouter, ce qui n'était pourtant pas le cas, laissant la colère de la blondinette s'exprimer avant de pouvoir mieux surenchère plus tard. Il fronça les sourcils juste après. Cette petite peste !
Etant quelqu'un de plus ou moins solitaire à la base, ce n'est pas la phrase en elle-même qui blessa Wesley, mais le sens qu'il y perçut derrière. A cet instant, moultes mots, phrases et injures se bousculèrent dans sa tête, prêt à les cracher au visage de celle qui semble être dès à présent une ennemie. Il sentie bien évidement la présence de Leiko qui venait de se rapprocher de lui, posant pour la même occasion sa main sur son épaule, geste qui pourrait sûrement d'avantage donner raison à la nephelim que de confirmer la vérité. Ce que lui dit la succube, Wesley n'y répondit pas bien qu'il les entendit parfaitement mais à l'heure actuelle des choses il avait surtout envies de balancer quelques phrases à Céleste.
Il laissa Leïko s'exprimer face à Céleste. Cette fois, il n'écouta pas forcement ce qu'elle lui dit, jugeant que le ton qu'elle employait ne semblait pas agressif - étrangement d'ailleurs venant d'elle - et concluant donc qu'elle tentait sûrement de la raisonner.
Il ne sût s'il coupa la parole à ce qui est véritablement sa "meilleure ennemie" ou s'il s'est passé un laps de temps certain depuis mais, pris dans un élan d'adrénaline, il rattrapa l'ange et lui agrippa le bras, se rapprochant d'elle, la regardant droit dans les yeux, posture de domination et de défiance.

A quoi tu penses, hein ? Parce que tu crois que je n'ai pas déjà tous perdu ? Toi, t'en as rien a foutre puisque t'as été élevé comme ça: ton père et ta mère chacun de leurs côté. Et encore, t'as de la chance, "miss Swinner": ton père, ta mère, tu les vois l'un et l'autre quand tu veux. Moi j'ai plus rien. Plus rien ! A ça m'ait tombé d'ssus comme ça du jour au lend'main, alors vient pas me dire que j'ai tous perdu parce que si tu crois que tu complais une plaie, sache que t'étais là surtout pour faire plante verte dans ma vie: t'étais rien, juste une potiche. Je n'peux rien avoir de toi. T'es qu'une ange après tous, qui a besoin d'un ange dans sa vie ? Certainement pas un démon. Pas moi. On grandit, ma grande, et il faut qu'tu comprenne: les adultes d'hier qui nous disait que c'était possibles, c'est ceux qui se sont déjà perdu de vu autrefois. J'te rappelle qui ?

Il soutient un moment le regarde de la blonde avant de la lâcher d'un geste brute, reculant de quelques centimètres.

J'y crois plus. Ca n'a jamais changé: les anges et les démons ne sont pas fait pour cohabiter. Alors oui, je semble me ranger du côté des adultes qui nous disaient que ce n'étaient pas possible, mais aux formes une majorité. Ils n'étaient que deux à nous dire que tout était possible.

Reculant d'avantagère, il tourna son regard vers Leiko sans pourtant vouloir la regarder spécialement, simplement elle était là où lui voulait tourner la tête, ne chercher pas plus loin.

Tss... Tu parles de l'utopique vie ! Utopique vie dictée par des adultes qui n'ont pas sut regarder la véritable couleur de la vrai vie. Putain...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Sam 26 Nov - 2:28

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾" Retenue brutalement dans son élan, l'ange ne retient pas un grimace de douleur lorsque son bras se fait si brusquement étreindre. Elle se retourne, forcée de faire face à ce visage qu'elle cherchait pourtant à fuir. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il lui parle autant : son (ex du coup) copain n'est pas du genre super bavard mais là, il semblait avoir des choses à lui dire. Ses mots étaient d'une dureté sans pareil, elle ne reconnaissait plus le garçon qu'elle aime tant son discours la surprenait. Elle ne comprit pas certaines de ses allusions, notamment celle où il parlait de leur parents respectifs. Faisait-il allusion au départ de sa mère ? Ce départ qui date plusieurs mois ?
Il semblait l'accabler de reproches dont elle ne comprenait pas l'impact ni la raison. Elle fronçait de plus en plus les sourcils, plusieurs réponses lui venaient à l'esprit alors qu'elle défiait de son mieux le regard du démon face à elle. Elle le pensait égoïste, cruellement égoïste. Elle l'entendait parler de sa vie comme si elle était parfaite, comme si elle devait en culpabiliser. Sans doute se moquait-il que sa mère s'est souvent retrouvée seule après et pendant sa grossesse, ce n'était pas important pour lui que son beau père leur ai été arraché sans le vouloir. Mais le pire était surement qu'il prétendait ne plus rien avoir, alors qu'il est en ce jour soutenu par un père qui donnerai sa vie pour lui et une petite soeur qui ne recherche que son amour. Il oubliait tout ça au prix de sa mère, partie de son plein gré loin d'eux.
Ces reflexions, aussi poussées soient-elle, Céleste ne pu les rétorquer au petit brun parce que le reste l'écrasa. Pour lui, elle n'était rien. Pour elle, il était tout. Elle se maudissait à ce moment même de l'aimer si fort, elle se disait que si elle n'était pas tombée si facilement et si bas : elle aurait pu se relever de cette chute brutale.
Il lui balança qu'il fallait qu'elle grandisse et inconsciemment, les pensées de Céleste dérivèrent vers sa soeur, celle qui lui reproche en ce moment même de trop grandir. Wesley avait grandit, il venait de le lui dire. Est-ce donc ça, grandir ? Tromper ses promesses, briser les choses sans hésitation, avoir des mots si durs envers les personnes qui nous aimes ? Est-ce qu'elle aussi est réellement en train de grandir ? Oui, parce qu'elle aussi a envie de dire à ce garçon qu'elle chérissait plus que tout des choses méchantes.
Et il ne fallait pas.
Grandir, ça n'a rien de drôle. Grandir fait mal.

Le sujet dévia ensuite sur deux personnes, deux personnes qu'il désigna comme la minorité qui croyaient en eux. Céleste comprit vite l'allusion et le visage de leur deux parent apparut dans son esprit. L'ange et le démon voués à s'aimer. Les deux seuls qui en ont le droit.
Céleste en veut à sa mère, elle lui en veut de lui avoir fait croire que leur amour pourrait être aussi fort que celui qu'elle entretient avec Doan parce que oui, la nephilim est au courant que les deux se sont remis ensemble : ce n'est plus un secret qu'Evangeline et Céleste partagent beaucoup de chose. Mais Céleste n'est pas Evangeline et Wesley n'est pas son père, alors ils ne peuvent connaître une fin si heureuse.

Plus blessée que jamais, l'ange mordille sa lèvre inférieur pour retenir des sanglots imminent, ses larmes roulant de toute façon déjà sur ses joues. Elle replaça son bras tout juste lâché près de son corps, elle n'avait ni la force ni l'envie de s'étaler sur le sujet quand bien même elle a énormément de choses à dire. Elle se sent fatiguée, épuisée d'entendre ce genre de discours qui n'a pour seul but que de dire "ce n'est pas possible". « je m'en fiche ! Vas avec les adultes de ta majorité nulle qui pensent que rien est possible, mais moi je ne grandirai pas pour toi! »
Elle voulait paraître forte, mais un aveugle -ou Mélisandre- pourrait voir qu'il ne suffisait que d'un souffle pour qu'elle s'effondre comme un chateau de carte.
Pourtant, elle pensait ce qu'elle disait même si ce n'est pas ce qu'elle a appliqué depuis un moment. Depuis un moment, Céleste s'est rangé du côté des adolescents qui pensent qu'être adulte rend la vie meilleure, alors elle suit ses amis et se comporte comme eux. Quitte à avoir abandonné sa propre soeur dans le monde des enfants. Être adulte ne lui va définitivement pas et elle s'en rend compte aujourd'hui, en voyant le fossé qui la sépare désormais de lui. Lui l'adulte, et elle l'enfant.

Voir les personnes qu'on aime devenir comme ça est une chose horrible, et de ce fait elle en veut encore plus à sa mère de l'avoir élevée en étant incapable de la préparer à ce changement.

Elle le regardait lui et Leiko, comme s'ils étaient les êtres les plus malfaisants du monde. Ils vont bien ensemble finalement et leur proximité actuelle le prouve d'autant plus. Trompée et remplacée, l'ange avait été substituée par le démon.

« je veux partir.. » lança t'elle avant d'éclater en sanglot. Elle le veut mais ne le peut pas, elle l'aime encore tellement que son coeur se déchire. Pourquoi est ce que ça fait si mal, d'aimer et de grandir.
Un énième moment de faiblesse et l'ange nourris l'espoir que tout ça ne soit qu'une blague, elle ne peut pas se faire à l'idée que tout est finis même si elle était prête à quitter la pièce quelques secondes avant. « Wesley s'il te plait » il allait sortir, le "ne me laisse pas", elle a du se battre pour le retenir, serrant machoire et poings, fixant le sol. Il n'avait pas le droit de la laisser là, pas perdue entre l'enfance et l'age adulte, pas brisée et aussi vulnérable. Ce serait cruel. Il est cruel.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Clain

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 21 mars 2023 (11 ans)
Petit(e) ami(e): Céleste Swinner
signe(s) particulier(s): présente un souffle au coeur très discret et est myope.

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Sam 26 Nov - 16:39



 
C'est de la confiance que naît la trahison

► Céleste, Wesley et Leïko ◄



Parfait alors ! J'te demande pas d'grandir toute manière, j'en ais absolument rien a foutre que tu te décide enfin à grandir ou non !

Et ce n'est pas leur deux âges d'écart qui intimidera notre démon. C'est lui le plus jeune et il ose faire la morale et cette jeune fille adolescente depuis plus longtemps que lui ? Que cela tienne, ça ne l'effraie pas, il a déjà tenu tête à plus vieux que Céleste encore: son propre père. Quoi qu'il faut dire que Doan n'est pas difficilement intimidable - quoi que c'est surtout qu'il aime trop son fils pour lui faire quoi que se soit en mal.
Wesley continua de soutenir le regard envers Céleste comme s'il cherchais encore plus à l'intimider et au fond, c'était bien le cas. Il n'est pas de nature bagarreur, loin de là, encore une fois, il partage un point commun avec Leiko: il s'est forgé une carapace. Hors, lui ne l'a pas depuis tous petit, sa carapace. Il a commencé à virer de bord, à troquer son grand sourire semblable à celui de son père contre une expression dur et boudeuse que vers ses 8 ans, l'âge où en rentre dans une école supérieur à la maternel, où il faut commencer par adopter une philosophie de charognard de bouffer ou être bouffer. C'est comme ça de toute manière qu'il a été éduqué par sa mère: la victoire reviens à celui qui lève le poing en premier.
Dans le cas de Wesley, il n'ira jamais jusqu'à lever la main sur quelqu'un - encore moins une fille, et encore moins Céleste même aujourd'hui bien qu'il se soit déjà fritté, pas plus tard que ce matin d'ailleurs - mais ses mots sont parfois bien plus durs qu'un coup et atteignent directement le coeur. Il se sert généralement de la fragilité moral pour blesser l'autre. Ce qui fait de lui un attaquant hypocrite d'un certains sens.

Céleste éclata en sanglot. Au naturel, la voir pleurer lui aurait fait mal et il aurait cherché à remplacer ses larmes par un sourire bien qu'il se serait prit de manière plus que maladroite - en grognant, encore une fois - mais là, bizarrement, et il s'en rendra compte un peut plus tard, la voir pleurer lui donnait... Satisfaction. Il venait de devenir méchant. Etre méchant pour être méchant, faire mal dans l'unique but d'y ressentir du plaisir. S'il prenait le temps de méditer sur lui même, Wesley serait effrayé par l'image que le miroir reflète de lui.
Cela fait tellement longtemps qu'elle l'énerve. Elle, Celeste... Evangeline, son père, Noor... Son entourage semble aller contre lui... Ne serait-ce pas ça, l'entrée dans l'adolescence, ce que l'on appel la "crise d'ado" ? Et bien voilà le coeur du sujet: c'est qu’effectivement, notre jeune panda deviens grand, tous change de même que sa perception du monde qui l'entour. Même s'il pense noir, si vous dites noir également, il dira blanc, simplement pour être en contradiction, pour ne pas faire "comme tout le monde" pour se dégagé d'un moule sociétaire. Ce n'est pas de la prétention, c'est de la recherche. Sa recherche. Lui même dirait aisément qu'il ne sait plus où il va, il est perturbé, pense que la vie ne lui mènera nul part. C'est dur, l'entré dans cet âge ingrat. Mais quand on y est, Ô combien comme on y est bien !
Céleste ne semble pas le comprendre, elle ne comprends rien de lui, de ce qui lui arrive. Elle passe sont temps à sautiller, à hurler que la vie est belle. Elle l'agace. Elle ne le comprends pas...
Doan, son père... C'est de la faute, oui, de sa faute si il se passe ce qu'il se passe aujourd'hui: lui et Evangeline on piqué leurs places. C'est de leurs faute...
Elle est la seule qui le comprenne, elle, sa cousine... Cassie vit elle aussi une histoire d'amour rude et sans issue. Une impasse qui lui à brisé le coeur, le moral. Elle est la seule avec qui il garde un très bon contacte pour le moment du moins. Elle est la seule à le comprendre...
Noor... Cet imbécile ! Lui promettre qu'ils seraient toujours ensembles, dans le meilleur et surtout dans le pire, comme un petit couple de jeune marier... Mariés à l'interdit et à l’espièglerie. Il l'a trahis, cet imbécile...
Et on ne parlera pas "des autres".

Céleste, les larmes aux yeux, venait de supplier le démon. Dans quel but ? Elle n'avait prononcé qu'un "Wesley s'il te plait" avant de couper court. S'il te plait quoi ? Tu était sur le point de grandir, toi aussi, et tu te rabaisse aussitôt ?

Va-t'en. D'ici, de cette maison mais aussi d'ici.

Il posa la main au niveau de son coeur, et tout en continuant de soutenir le regard, il finis sa phrase

De ma vie.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Jeu 1 Déc - 23:35

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾" Sa demande était net, les mots eurent l'effet d'une trahison plus ardente que celle réellement commise. C'était finit, tout était finit. Alors que son regard suppliant n'attendais qu'un espoir, il lui demanda de sortir de sa vie sans plus de cérémonie. Il la lachait comme on lacherait une chose qui ne nous est plus utile -si toutefois elle l'a un jour été. La bouche entrouverte comme si quelques mots perdus y étaient pendus, l'ange sent son menton se mettre à trembler. Elle resserre ses mains moites sur son petit coeur brisé, et par Dieu : elle avait mal.
Les larmes n'en finissaient plus de rouler sur ses joues, elle ne contrôlait plus rien. Tentant un dernier appel, elle posa ses yeux sur la démone dans la pièce pour s'en défaire tout aussi rapidement, comme gênée par son ora sombre.
C'était finit et elle n'étais pas prête.
Mais elle devait partir, quitter la pièce et quitter sa vie ? Pour aller où ? Ou va t'on lorsqu'on est rejeté de l'endroit où l'on s'est toujours sentit chez soit, du coeur dans lequel on pensait avoir une place de choix ?

Un pas fait vers l'arrière, l'ange tourne doucement les talons et hoche la tête, incapable de prononcer d'avantages de mots. Elle n'a de toute façon pas les armes pour mener la bataille, il est bien plus avantagée qu'elle sur beaucoup de points. Parce qu'elle, Céleste, elle est faible, de plus en plus chaque jours.
Le regard fixé sur le mur en face, l'ange peine à passer le seuil de la porte mais finit par le faire, trainant les pieds. Elle n'adresse ni un dernier regard, ni un dernier mots aux deux coupables d'adultères et se force à s'en aller de cette maison. Elle ne peut s'empêcher d'être envahis de ce qui seront dès maintenant des souvenirs, les souvenirs de cette relation. Elle se souvient de leur débuts heureux, elle se souvient du nombre de fois où elle a dévalé ses escaliers sous le regard moqueur de son copain, combien de fois elle a regardé les décorations qui y sont soigneusement posée. Cette maison, elle était la sienne dans son coeur. Mais aujourd'hui, il n'y avait plus ni copain, ni coeur.

Priant intérieurement pour ne croiser personne, l'ange laisse le son de ses sanglots se répandre dans le rez-de-chaussé vide alors qu'elle a la main posé sur la poignet de la porte d'entrée. C'était difficile, bien trop difficile.
Elle n'est qu'une enfant, après tout.

Qu'allait-elle faire maintenant ? C'est ce qu'elle se demandait. Elle avait l'impression - aussi extrapolée soit-elle- que tout son monde venait de s'écrouler. Et même si elle pensa l'espace d'un instant en avoir envie : elle ne pouvait pas affronter ça toute seule.
Mais qui irait-elle voir ? Sa mère ? Cette menteuse qui l'a bercé d'illusion pendant toute sa vie ?
Sa soeur ? Alors qu'elle ne lui a plus donné aucune nouvelle depuis tout ce temps ?
Elle n'avait plus rien, plus personne.

Le bruit de la porte d'entrée fût une torture, la lumière blanche jaillissant de l'ouverture : la pire des agressions. L'ange, les mains ramenés sur son visage, entama le chemin pour quitter le domaine Clain sans une seule seconde arrêter de pleurer. Elle semblait même gémir quelques mots inaudibles, mais peu importe. L'ange se demandait ce qui avait pu se passer pour qu'en quelques mois, le garçon dont elle était éperdument amoureuse devienne cet etre froid. Elle savait qu'il n'a jamais été doux, ni même particulièrement gentil, mais il était différent avec elle. Pourtant, sans qu'elle ne l'ai compris, il avait changé. Peut-être avait-il raison ? Peut-être n'était-elle qu'un jeu pour lui ?

Brisée et perdue, l'ange déambule maintenant devant la maison Clain, les mains cachant ses yeux trahis par des larmes qui ne cessent leur chemin. Passer pour une chouineuse dans la rue, elle n'a de toute façon plus rien à perdre.

hrp:
 

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Akhaton

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 12 janvier 2023
Petit(e) ami(e): Cassie ? Milady ? Toutes les filles peuvent être sa petite amie !
signe(s) particulier(s): A part que physiquement, on voit bien qu'il n'as rien de français...

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Lun 5 Déc - 20:57

[Ouais non au fait j'avais tellement la flemme de faire un nouveau cemeste, Poil, que j'ai répondu ici :' ) ]

Moi, j'étais dehors, là, sous les température glaciale de cette saison d'hiver. Brr ! C'que j'peux me les cailler j'te jure ! C'que j'faisais dehors ? HAHA ! T'veux le savoir copain ? je fuis ma daronne... J'ai changé de chaîne quand elle a tournée le dos, quand elle est revenue, j'ai remis sa série de donzelles là, sauf qu'elle m'a grillé: elle savait qu'elle avait mit sa télécommande à exactement 34 degré et 6 centimètre 52 du bord de la table... Elle à voulu me taper avec la télé c'te folle ... Alors j'suis vite parti hein ! :' ) J'suis un fifou mais pas un suicidaire j'tiens à la vie mon copain !

J'me courbe arrivé sur la place, prenant appuie sur mes genoux et reprenant ma respiration . J'ai juste eu le temps de chopé mon mentaux - pas suicidaire et pas con non plus: il fait froid dehors j'compte pas attraper une saloperie ! - de l'air chaud sortait de ma bouche. Quand j'étais gosse j'me rappelle je faisais genre je fumais ! J'suis sûr j'ai lancé une mode parce que tous les gosses le font maintenant... Tcch aucunes personnalités ! Je me redresse et guêtre les environs. Pas un seuls chat rôde les environs. Y a pas de neiges, mais il fait tout blanc de givre. Un coup à se péter la tronche et se faire un belle fracture tu crois pas ? Non, t'inquiètes: j'ai courus jusqu'ici, j'ai pas glissé ! J'suis bien en vie et... Oui, après vérification je suis en un seul morceau, rien de manquant ! à par ma tête qu'à faillit volé deux minutes plus tôt mais la tarée à la télé ne m'a pas suivis jusque dehors - peut-être parce que le câble encore branché ne le permettait pas ?

Les mains dans les poches après avoir planqué ma belle coiffure sous ma capuche, je arpente les rue du village à la recherche de je ne sais quoi. Mais je dois bouger si non la daronne va me retrouver et j'vais passer un sale quart d'heure ! Oooh non mon pote c'est pas l'moment d'rentrer j'te jure ! là je rentre, j'peux dire adieu à ma vie, promis !
Je sillonne donc, ici et là. J'regarde les boutiques toutes belle,s décorés pour Noël. J'suis pas chrétien, mais j't'avoue j'adore cette saison, non pas pour les cadeaux forcement, mais pour la beauté du paysage d'jà. Ensuite pour cette ambiance qui n'envie rien au autres saison: tous l'monde est contents, c'est illuminé, l'odeur du feu des cheminé à tendance à te réchauffer même si t'es dehors, le décors féerique, les couleurs du genre verts, rouge,... Je surkiff mon copain j'te jure !

La boulangerie - et l'odeurs du pain et des viennoiseries, une tuerie !! - le coiffeur est vraiment trop bien décoré, Anku elle reste à Halloween toute l'année donc faut pas chercher - elle fait tâche dans l'paysage avoue ! - la boutique de Doan est de nature trop coloré, ça pique les yeux, les boutiques de fringues et tous là... trop beau ! Tiens j'vais y jeter un oeil, question de faire genre je vole un truc: j'crois Wandy bosse ce soir !

Héhéhé : ]

J'échappe de peut à la mort, et je me jette dans la gueule d'un autre loup: j'suis p't'être suicidaire en fin de compte ?
Arrivé aux porte de la boutique, je voyais justement ma rouquine de nièce remettre en rayon des fringues de donzelles.
J'pose les mains sur la poignée d'une des deux porte et au moment de pousser - j'sais jamais si c'est pousser ou tirer mais j'commence toujours pas pousser pour faire genre que j'ai trébucher si c'est pas ça tu comprends ? c'est ce qu'elle fait aussi ma narratrice - j'entends du bruit derrière moi. C'était pas genre derrière moi tout près, mais genre beaucoup plus loin. J'me retourne non pas en pensant que c'était ma mère - quoi qu'elle aurait bien été jusqu'à débrancher la télé c'te cinglée - mais surtout que le son de ce quelqu'un derrière moi m'avait suffisamment intrigué.

Hey !

Je lâche la porte en laissant tomber ma main. Je marche, mains dans les poches vers Céleste face à moi puis me mets à trotter arrivant plus qu'à quelques mètre d'elle.

Hey, t'as quoi ?

Je penche mon visage vers le sien et essaie d'voir ses yeux.

Pourquoi tu pleurs ? Qu'es-ce qu'il t'arrives ?

Machinalement, je remonte les yeux vers là d'où elle viens et soupire avant de grogner:

Tu reviens d'chez Wes toi. Il t'as dis quoi encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinobu Mia

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s): ne possède pas d'ombre

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mar 6 Déc - 19:34

Il faisait froid, très froid ce jour là. Tellement que du givre pouvait être aperçu sur les vitres des différentes maisons, parfois même au sol. Il a fondu là où les gens passaient, mais il restait sur la végétation. Pourtant, Shinobu n'avait pas froid. Elle était pieds nus et dans une de ses robes estivale. Portant toujours son sempiternel casque d'aviateur. Mais elle n'avait pas froid. Les vampires sont aussi glacés que la mort. Ce qui leurs donne cette résistance. D'autant plus pour Shinobu qui elle, a déjà bravé la mort.
Elle revenait de la boulangerie, un donut en bouche pour son goûter et un petit carton sous le bras. Elle se rendait au manoir Grim, dans lequel elle vit depuis quelques semaines. Elle s'y est présentée comme étant la cousine de Sadeth, et après une brève discussion ils l'ont accueillis. Le manoir est si grand ! Mais Sadeth n'est pas dupe, même si elle avait 8 ans, elle se souvient que sa mère Arisa n'avait qu'une soeur, Shinobu. Et que de fait, il était étrange que sa cousine, qui ne pouvait être que la fille de Shinobu, aie le même nom. Elle l'a prit à part et la posa face à son mensonge. La vampire lui avoua, tout. De son meurtre à sa régénération, en passant par Oshino et son voyage jusqu'ici. A présent Sadeth sait, tout comme Junior Samara et Lucas. Junior car il devait tout de même savoir qui il accueillait chez lui, Samara et Lucas parce qu'ils avaient déjà entendus parler de Shinobu comme étant la tante de Sadeth et parce qu'ils sauraient garder le secret. Mais Sakura ne le sait pas. Elle ne saurait pas tenir le secret, secret qui ne dois pas être dévoilé. Si des vampire Hunter apprennent que Shinobu est encore vivante ils la traqueront. Et sans aller jusqu'aux vampires Hunter, la régénération intéresse grandement Azaken. Que pensez vous qu'il se passera si jamais ils savent qu'une vampire ayant bravé la mort est au village ? Alors depuis son arrivée, et pour tout le monde, Shinobu est la cousine de Sadeth.
Toujours est-il qu'elle est arrivée au village les mains dans les poches, et que sa chambre avait besoin d'être décorée. Alors depuis des semaines on peut voir la vampire faire des allers-retours entre les boutiques et le manoir en portant des cartons. Sa chambre commence à ressembler à quelque chose, quelque chose dans le style de Shinobu. Macabre Kawaii. Là par exemple, son achat est un crâne qu'elle va poser sur son bureau. Un crâne avec des yeux comme un chibi. Un crâne macabre Kawaii.

Donc, elle revenait de la boutique et se rendait au manoir, en ayant fait un détour vers la boulangerie pour le goûter. Quand, ayant fini son Donut, elle aperçut Noor au loin, Elle se dit alors tout naturellement qu'elle allait venir lui parler, elle s'essuya la main et trottina vers l'incube quand elle vit que Céleste était avec lui, encore mieux ! Elle apprécie beaucoup Noor mais elle conscidère Céleste comme sa meilleure amie ! Même si elle sait que ce n'est pas réciproque. Mais quelque chose n'allait pas. Celeste n'était pas comme d'habitude, En s'approchant elle pu voir qu'elle pleurait. Elle se mit alors à courir vers elle et lui posa une main sur l'épaule.

Hey Céleste ! Qu'est-ce qu'il y a ?

Elle tourna un regard noir vers Noor, ben oui, lui a l'air normal et Céleste qui est avec lui pleure, il est normal qu'elle pense qu'il est le premier suspect.

Qu'est-ce que tu lui as dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Akhaton

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 12 janvier 2023
Petit(e) ami(e): Cassie ? Milady ? Toutes les filles peuvent être sa petite amie !
signe(s) particulier(s): A part que physiquement, on voit bien qu'il n'as rien de français...

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mar 6 Déc - 20:41

Comme je te l'ai dis, j'ai trouvé Céleste comme ça tu vois ? Voir mes potes dans ces états là, ça m'fous de rage, j'aime pas ça ! Même si Wesley et moi en c'moment on est en froid - j'sais même pas pourquoi entre nous, cherches pas - bah j'pèterais la gueule à... Non ça fait gay un peu...
Je cherchais donc à voir les yeux de Céleste quand j'entends des petits pas venir vers nous. Dans ma tête j'me dis "yes, quelqu'un d'autre va aider Cé !" mais j'ai pas réagit parce que j'm'en fous un peut de qui viens, tu vois ? Ma priorité c'est ma pote.
Une main pâle se pose sur l'épaule de ma blondasse de pote. Cette pâleur, elle ne peux appartenir qu'à un petit groupe de personne que je connais: Shinobu, Sadeth, Mélisandre, Cassie, Doan.
Sadeth: impossible. Pourquoi elle sortirais ? Pourquoi elle s’intéresserait à Cé ?
Cassie: le bras devant moi est trop fin pour que se soit notre boule de gum de copine.
Doan lui même à la peau plus foncé que celle-ci pourtant Allah seul sait comment qu'il est blanc lui !
Mélisandre.... Entre nous si un jour elle s'inquiète pour Céleste, j'demande à bouffer du porc !
Comme à Koh Lanta: il n'en reste plus qu'une: Shinobu.
J'me redresse. Je l'a regarde s'occuper d'sa copine - ouais parce que j'sais bien que la vampire elle aime bien la blondinette, c'est sa bonne pote, elle ne le cache pas. C'est bien qu'elle soit là, il paraît que les nanas sont des pouffiasses entre elles mais ils arrivent quand elles sont vraiment en galère qu'elles se serrent les niches, surtout quand elles sont bonnes potes. J'recule pas, j'reste là, je l'a laisse s'en occuper quand d'un coup elle s'met à me reluquer méchant mon pote j'ai rien pigé ! Quoi ?!

Elle a commencé à sous entendre que j'y était pour quelque chose... HEIN ?!

Hey cousine j'te promet j'ai rien fait !

Par habitude, j'ai levé les mains - c'est comme ça qu'on fait nous les arabes pour montrer qu'on a rien volés.. ou qu'on à pas d'armes ou de ceintures à la taille tu vois ? -

J'étais là, prêts à faire chier ma nie... Wandy, la rouquine dans l'magasin là-bas quand je l'ai vu descendre de là. C'est ma pote, t'es fous j'vais pas la faire pleurer :' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mar 6 Déc - 23:10

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾" L'air froid agressait son visage, ce n'était qu'une chose de plus sur la liste des raisons de pleurer. D'ailleurs elle pleurait encore, sans s'arrêter. Elle marchait sans regarder où elle va, le visage écraser dans ses mains tremblantes, repensant encore et encore à cette scène. Le bruit de ses sanglots résonnait de moins en moins, les rues s'élargissaient : elle arrivait à un endroit où elle risquait de rencontrer du monde. Et évidemment : ce fût le cas.
Alors qu'elle voulait se tapir dans un trou et ne jamais en sortir, s'évader, devenir invisible, elle leva les yeux vers un bruit qui interpella son attention. Doucement puis brusquement, sa tête se releva.
Wesley ? Wesley, c'est toi ?

Une prise de respiration brustal, l'ange se rend finalement compte que ce n'était pas le garçon voulut qui se tenait devant elle. Pourtant, ses larmes s'accentuèrent tout de même à sa vue. C'était un garçon. Peut-être était-il son ami, mais sur le coup : elle le vit comme l'ami de Wes avant tout. Son égal de race.
Les yeux relevés vers lui, Céleste tente machinalement d'afficher une mine neutre pour n'attirer aucun soupçon. Soupçons qui n'en sont de toute façon plus vu l'état de son visage. « Nh.. » fût le seul son qu'elle pu sortir en secouant la tête d'un "non" hypocrite. Elle, pleurer ? Mais pf, quel idée.
L'envie de mentir lui traversa l'esprit, elle voulût lui inventer une histoire à dormir debout, à base de "je suis tombée" et autres chimères qui constituent en fait son quotidien. Mais elle n'en avait pas la force, elle ne savait pas si elle avait le droit de se jeter dans les bras de son ami : peut-être était-il de son côté ? Elle l'ignorait en vérité. Même si au départ, Céleste trouvait du réconfort chez celui qui est son plus viel ami, elle s'est éloignée de lui aussi au fil du temps. Comme elle s'est éloignée de tout le monde.

Noor prononça le nom interdit, le nom tabou et son estomac se tordit de douleur. Elle se retourna elle aussi en direction de la maison Clain et elle hoqueta un instant avant de se remettre à pleurer pitoyablement. « Il.. » les sanglots qui retienne les mots, qui les emprisonnent dans ce baragouinage inaudible, Dieu sait à quel point ils énervent. « Il me.. »
Elle pousse un râle d'agacement, elle n'arrive pas à s'exprimer alors que les mots se bousculent dans sa gorge.
Mais arrivée comme un ange, une main se posa sur l'épaule de l'ange. En sentant ce contact, le corps de Céleste se crispa mais ses yeux fixèrent le visage de la vampire comme si elle ne voyait qu'elle. Et pendant qu'elle s'adressait à Noor, Céleste se rapprocha doucement de la Mia, glissant ses bras autour de sa taille pour déposer tendrement son visage sur l'épaule de la demoiselle. Le contact de la peau de la vampire avait beau être froid, elle lui faisait du bien. Et sur son épaule, Céleste pu fermer les yeux et tout reposer sur son amie.
Shinobu, cette fille arrivée sans que personne ne s'y attende avec qui elle s'est tout de suite liée d'amitié. Les deux blondes ont tellement de points commun et pourtant, elles sont tellement différentes. Céleste n'a jamais compris pourquoi il n'y avait pas d'angoument entre sa soeur jumelle et la Mia, elle ne comprenait pas pourquoi est-ce qu'elle aimait autant Shinobu alors que sa soeur et cette-dernière ne s'entendait pas particulièrement. Dans cette histoire, Shinobu est innocente de tout, elle est hors de toute cette mascarade et c'est en sachant cela que Céleste se dirigea machinalement vers elle. Parce qu'elle ne pouvait pas être coupable de quoique ce soit, parce qu'elle était son amie malgré tout, parce que jamais elle n'irait la juger.

Resserant ses petits doigts froid sur le linge léger de la blondinette, Céleste retourna sa tête vers l'arabe (8D) sans pour autant se décoller de Shinobu. « Wesley il ne m'aime plus, il aime Leiko.. » une petite voix faibrile, la nephilim regarde maintenant Shinobu comme si elle lui racontait à elle particulièrement ce qu'il s'était passé. « je les ai vu, ils étaient..ils ont.. » elle ne pouvait pas dire la chose comme elle l'avait vu, ce sont des mots encore bien trop impur pour elle, surtout sachant à quel point elle se sent sale d'avoir fait cette même chose. « je les ai vus. » c'était le point le plus important. Le flagrant déli.
Se décollant finalement de la jeune fille qu'elle venait de prendre en otage, Céleste recule de quelques pas et replie ses mains sur ses bras. Elle se met devant l'incube mâle, jugeant qu'il ai le droit à plu de détail, elle s'apprête à lui raconter. Malgré tout, même si elle le regardait avec des yeux dénonciateurs, comme si elle lui reprochait d'avoir entrainer son petit copain dans ses délires d'incube volage, il reste Noor : celui qui malgré ses insinuations à peine voilée a toujours eu un respect envers elle, parfois même plus que son copain en avait. « J'allais le voir, je voulais qu'on se dise que..je voulais qu'on s'excuse, qu'on se pardonne tout mais.. » ses yeux partirent se perdre dans le vide et elle continua « quand je suis arrivée, il était avec Leiko tout nu.. » Céleste ou l'art de raconter comment on s'est fait cocu

Sans crier gare, elle repris dans ses bras la pauvre Shinobu et repris ses sanglots « il a dit que jamais il avait été amoureux de moi, qu'il voulait que je dégage de sa vie et que de toute façon jétait une plante verte » c'est vrai que ce genre de phrase peut facilement paraître comique, on pourrait même croire à une blague, on aurait presque envie de la secouer et de lui dire d'arrêter de parler de ça avec un vocabulaire si enfantin mais elle n'y peut rien. Aujourd'hui, elle s'est sentit rabaissée. «Shinobu, jamais tu dois donner ton coeur à un garçon, jamais tu dois donner ton coeur à un démon. Ils te le prennent et après tu en as plus, plus de coeur, plus rien. Moi je croyais qu'on allait m'aimer pour toujours, mais ça n'existe pas. C'est pas la réalité Shinobu, c'est tous des menteurs, tout le monde. Shinobu s'il te plait.. » elle se raccrochait à elle minablement comme à une lueur d'espoir dans la pente obscur qui l'attendait.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinobu Mia

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s): ne possède pas d'ombre

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mar 6 Déc - 23:38

Noor leva les mains, comme pour se défendre d'avoir fait quoi que ce soit. La vampire le regrdait d'un air suspect comme ça : Mais elle sentait bien que finalement, il n'avait rien à voir avec tout ça, Pendant qu'il se justifiait, elle sentit des bras l'enlacer et Céleste poser sa tête sur son épaule. Elle allait tellement mal .. La vampire passa un bras autours des épaules de Céleste et une main lui caressait le derrière de la tête.
Shinobu n'avait jamais eu d'enfants, elle ne savait pas comment calmer quelqu'un, mais, lors de ses terreurs nocturnes, c'était ce qu'Oshino faisait, et ça marchait sur elle, pourquoi pas sur Céleste ?

Et puis elle se mit à tout raconter, de ce que Shinobu comprit entre les pleurs et les sanglots, Elle avait surpris Wesley et Leiko en train de coucher ensemble. Wesley et Leiko vraiment ? Mais elle les as déjà vu, elle a vu Leiko et Wesley se crier dessus, se chamailler sempiternellement, Et puis Leiko n'aime personne, surtout pas Wesley, alors pourquoi elle aurait fait ça ? Est-ce qu'elle serait prête à aller jusque là juste pour faire du mal à Céleste ?
Alors qu'elle s'était décrochée d'elle, Celeste revint vers elle et éclata en gros sanglots cette fois ci, s'accrochant à elle comme à un rocher au milieu de la tempête. Comme la première fois, Elle la pris dans ses bras et lui caressa l'arrière de la tête.

Il a dit que jamais il avait été amoureux de moi, qu'il voulait que je dégage de sa vie et que de toute façon jétait une plante verte

Ca c'était du Wesley copie conforme ! Ellle avait tout de même des doutes sur Wesley et Leiko, non pas qu'elle ne croyait pas Celeste, mais de ce qu'elle savait de la relation entre les deux ça lui paraissait invraisemblable, il devait y avoir une explication plus complexe derrière tout ça, mais La vampire devait en savoir plus. Mais pour le moment, la question n'était pas d'interroger l'ange, mais de la calmer.

Shinobu, jamais tu dois donner ton coeur à un garçon, jamais tu dois donner ton coeur à un démon. Ils te le prennent et après tu en as plus, plus de coeur, plus rien. Moi je croyais qu'on allait m'aimer pour toujours, mais ça n'existe pas. C'est pas la réalité Shinobu, c'est tous des menteurs, tout le monde. Shinobu s'il te plait..

Les yeux de Celeste étaient emplis de larmes, ce qu'elle disait respirait la tristesse et le désespoir que ça fit vraiment de la peine à la vampire, ça lui faisait mal de voir son amie dans cet état. Toujours en lui caressant les cheveux. Elle la regarda dans les yeux et acquiesca de la tête.

Je te le promet.

Elle déposa un léger baiser sur le front de l'ange et se ressera contre elle, la berçant tendrement pour la calmer. Comme je vous l'ai dit, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait, elle répétait simplement les geste qu'Oshino a eu envers elle. Elle regarda l'incube qui était à côté d'elle. Son regard était devenu interrogateur. Était-ce vraiment les incubes qui étaient comme ça où seulement Wesley ? Qu'est-ce qu'il en pensait, lui ? Estce qu'il avait d'autres infos sur Wesley et Leiko ? Quelque chose qu'elle ne saurait pas du fait de son arrivée relativement récente ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Akhaton

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 12 janvier 2023
Petit(e) ami(e): Cassie ? Milady ? Toutes les filles peuvent être sa petite amie !
signe(s) particulier(s): A part que physiquement, on voit bien qu'il n'as rien de français...

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mer 7 Déc - 0:12

Petites explications avec Shino à part, Céleste c'était réfugiée donc dans ses bras. Tu vois j'te l'avait dis: les filles entres elles ça peut autant être des pouffiasses que des soeurs ! Nous entre mecs, soit on est de gros cons, soit on est de gros cons, c'est comme ça, la solidarité est plus ... Viril ! Les filles elles sont plus... Expressives !
Je me redresse normal, croise les bras et l'écoute. J'ai comme l'impression qu'elle m'évite mais j'pense pas que se soit méchant, j'la connait: elle n'aurait pas voulu me voir, elle m'aurait dégagé d'un revers de main. C'est vrai qu'en ce moment le groupe est un peut disloqué: Adrien reste de plus en plus avec son groupe - bon il est plus vieux que nous aussi et on a pas les même délires - Cassie... Je sait pas où elle est, disparue... Apparemment elle est super malade. Faut d'ailleurs que j'en parle à la rouquine. Wes et moi c'est... Ouais voilà quoi ! Les tensions habituels de "gens comme nous", c'est normal, mais c'est chiant... Cé et moi, c'est différent encore t'vois ? C'est genre on s'est "perdu de vu" mais sans raison particulières: je ne lui en veut pour rien, et j'pense qu'elle non plus - si non j'vois pas pourquoi - elle a trouvé d'autres copines aussi... Des filles que j'aime pas mais.. Y en a une j'aimerais bien me la taper quand même !

Bref, elle m'évite un peut sur le coup mais j'reste là à l'écouter, bras croisé, tête légèrement penché pour essayer de comprendre ses mots.
Apparemment Wesley aime Leïko maintenant. Là j'fronce les sourcils: intérieurement je riais mais à l'extérieur c'était "what the fuck" tu comprends ? Non bah ouais: Leïko et Wes c'est... Comment dire... T'as d'jà vu on confonds pas le couscous et la tajine tu vois ? on confonds pas un chameau et un dromadaire ! Wes et Leiko c'est deux gens bien différents et franchement, j'ai dûs mal à les foutre ensemble ! Du coup j'ai envie de rire e de demander à Cé c'qu'il lui fait dire ça, mais en même temps j'me repasse les critiques de la succube et de... Wesley en boucle dans ma tête: les deux se balance des bâtons dans les roues alors c'est pas compréhensif.
Là elle nous sort "qu'elle les a vu". Vu quoi ?

De là, t'as Cé qui s'décolle de la vampire chiante et se mets devant moi. Moi aussi j'ai l'droit à un câlin ?
... Bah même pas... Trop déçu ! Bon, c'est la vie...
Elle m'explique certains trucs, m'explique qu'elle voulait s'excuser auprès de Wes - ouais parce que chez eux, c'est toujours Cé qui a ces tords apparemment, mais bon, j'dis rien, mais c'est plutôt de son côté à lui que ça cloche le plus souvent - mais s'arrête d'un coup. Elle repris en posant les yeux autre par que sur l'un de nous deux. J'ai faillis m'étouffer avec le chewing gum (merci correcteur ! *O*) que j'avais en bouche: Céleste dit avec vu Leiko et Wes ensemble A POIL ! Non mais WHAT THE COUSCOUS ?! LE KEBAB AU KETCHUP IL SE PASSE QUOI LA ?! Je sais bien que Cé est dû genre à extrapoler beaucoup de choses, à s'imaginer des trucs fifou et tous, mais si elle dit les avoir vu ensemble CHEZ WES déjà c'est quelque chose de pas net déjà pour une seul et unique raison: Doan veux surtout pas voir cette fille chez lui et Wes tiens à sa peau... Non pas que son daron c'est comme ma daronne - looooooin de là - mais... vaut mieux pas le voir piquer une crise de colère ce nain de borgne, on dit que les gens les plus calme sont les plus brutaux une fois leur colère réveillée. Wes le sait ça, peut-être qu'il tiens beaucoup tête à son daron, mais on dirait qu'il sait comment il peut être, et il l'a jamais désobéis là dessus et entre nous, Wes n'est pas du genre à inviter Leiko chez lui (à inviter quelqu'un tout court en fait).
Je reste donc sur le cul, ayant redressé la tête, je regarde à mon tour nul part. Céleste j'crois elle est repartie vers Shino après, moi je ne faisait plus qu'écouter. Wes, espèce de connard, t'as fait quoi là ?!
Ca a vraiment le dont de me mettre en colère ça sérieux ! J'veux bien croire qu'il a le caractère de sa mère, mais putain, il est con au point de faire les même conneries qu'elle ?! Ca l'a pas guéris, au contraire !

J'me demande sérieux s'il fait pas exprès cet abruti de se donner un genre de dur à cuir sans coeur ! Il est pas comme ça au naturel, mais j'avoue en ce moment qu'est-ce qu'il est con putain ! Et c'est quand que tu te décide à lui foutre une bonne tarte dans sa tronche ? Il n'attends que ça ! Putain j'me vénère là !

Bon, j't'avoue que sur le ton que j'lui parle à Cé, elle pourrais vraiment croire que je l'engueule elle, mais c'est surtout l'autre là qui, l'abruti né qui me les fou en rogne !
Pendant que je commençais à remuer inutilement comme un demeuré, t'as Céleste qui continuais à parler à la vampire avec nous. Elle lui disait de faire attention. J'écoutais c'est vrai mais j'avais tellement envie de lui casser sa gueule à ce p'tit con !
J'me calme - presque ou pas - un soufflant un bon cou et j'retourne vers les donzelles.

J'te jure, elle a raison: on est tous comme ça. Nous, les mecs, on pense qu'avec la queue. Mais alors les incubes c'est encore pire ! On vie que pour ça, c'est pas notre faute mais certains abuse quand même. Son mec là, c'est une petite saloperie ! J'sais pas s'il s'est rendu compte, mais j'crois j'vais l'pourrir ! T'as vu dans quel état ça la fous ? Putain j'suis vénère mon pote !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mar 3 Jan - 18:31

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾ C'était évident, Céleste se raccrochait à la présence de Shinobu comme s'il n'y avait plus qu'elle sur qui elle puisse s'appuyer. C'est le cas, véritablement. Le fait de ne plus pouvoir s'arrêter de pleurer commençait elle-même à l'agacer sérieusement, d'où les petites complaintes qu'elle ne se retenait pas de pousser. Elle voudrait se tenir droite et pouvoir aligner trois mots sans se mettre à morver, elle voudrait ne pas être touchée et pouvoir prétendre que cette situation lui fait uniquement de la peine au lieu de complètement la mettre dans tout ses états. Mais elle n'y peut rien, l'ange, si un rien arrive à toucher son petit coeur bien trop ouvert. Peut-être est-ce là simplement une peine méritée pour lui faire comprendre que l'attachement n'est pas qu'un nuage duveteux dans lequel on peut se nicher sans craindre qu'il ne tourne à l'orage.

Quoiqu'il en soit, voilà que l'ange s'était place maintenant aux devant de son ami un peu trop cuit pour lui expliquer ce qui était tombé devant ses yeux, légèrement rassurée de la promesse faite par la vampiresse. Bien évidemment, elle remarqua le regard volcanique qu'eu son copain de maternel lorsqu'elle lui déballa si franchement la situation et inconsciemment, elle s'était préparée à recevoir une réponse au ton épicé. Encore restait-il à ne pas le prendre pour soi, à ne pas se vexer d'avantage. Mais ça, ce fût perdu d'avance à la minute même où le ton monta du côté de l'incube tandis que l'ange s'écrasa un peu plus, les yeux équarquillés de larmes en fixant celui qui s'était mit à ..lui crier dessus ?
Se resserant un peu plus vers Shinobu, surtout pour se planquer derrière elle, l'ange articule entre deux respiration saccadée un tremblant : « Mais..moi j'ai rien fait moi Q^Q» en guise de maigre défense.

Il disait pourtant la vérité -mais pas sur le bon ton (ou thon)-. Célèste aurait du depuis longtemps montrer qu'elle existait autrement qu'en petite copine docile et éprise. Elle n'aurait pas du laisser son amour pour Wesley surpasser son caractère, la rendant totalement asservit. Puisque c'est ce qu'elle était durant ces derniers temps : la copine qui se laisse écraser parce qu'elle est trop amoureuse, la copine aurait presque pu pardonner sa faute s'il avait su la brosser dans le sens du poil. En vérité, peut-être que cette fin de relation est une bonne chose.
En elle, Céleste revoit presque son père qui se laisse malmener par sa belle-mère sans rien dire, mais la différence est que Céleste n'est pas une adulte consentante légèrement masochiste sur les bords. Elle est simplement trop influençable, trop gentille et trop bête.

D'ailleurs, chassez le naturel et il revient au galop : lorsque Noor se met à expliquer à la vampire près de Céleste au combien les incubes n'ont en tête que le sexe-dénigrant par la même occasion Wesley-, l'ange revêtit machinalement son vêtement d'avocat du diable et secoue la tête d'un "non" vif en séchant ses larmes. « Non Wesley il était pas comme ça avant ! » même s'il venait tout simplement de dire des choses vrais, l'ange fixait maintenant son ami comme s'il ne venait de dire que des mensonges. Le regard assombrie, elle avança d'un pas décidé vers lui pour le pointer du doigt. Toute la colère qu'elle cachait derrière ses larmes, cette colère qu'elle est encore incapable de vouer à Wesley : elle allait lui retourner en pleine face à lui, l'innocent de l'histoire. « Tu dis n'importe quoi, y'a que toi qui aimes aller voir toutes les filles ! Wesley avant il aimait que moi, il me l'a dit ! Il aimait quand MOI j'allais le voir, il aimait quand MOI je restai avec lui, il s'en fichait de toutes les autres filles ! » en attendant, ce n'est pas avec ELLE qu'il est dans le lit, et c'est en se remémorant ce dernier point que l'ange coupa court à sa phrase. Ah bah non en fait.
« La maintenant il croit qu'il a le droit d'aimer des autres, AHA ! Il va voir si elle pourra être aussi bien que moi, LA GROSSE MECHANTE ! On verra si elle sait qu'il aime BEAUCOUP de guimauve dans son chocolat, on verra si elle sait que le panda avec l'écharpe bleu il doit être à côté du panda avec le petit bambou ! MOI JE SAIS QU'ELLE SAURA PAS ! »
Essuyant pas très délicatement ses yeux avec sa manche, l'ange respire un bon coup et se recoiffe même, prenant une mine parfaitement normale comme si tout allait soudainement le mieux du monde. « Quand il verra qu'elle est pas bien pour lui, il reviendra me voir, il me dira pardon et on pourra tout refaire comme avant. Tout vas être bien, comme avant. » cette misérable remise en forme qui sent le désespoir à plein nez est en total accord avec le faux sourire que l'ange daigne dessiner ensuite. Elle ne peux retenir le reste de ses petits hoquets d'après pleurage, mais au moins son visage est redevenu un temps soit peu normal.

Après cette auto persuasion idiote, Céleste ne trouve rien d'autre à faire que se mettre à sucer son pouce et continuer à aller se calmer en se blotissant contre l'épaule de l'égyptien, comme une sorte d'excuse muette. Les yeux posés sur la vampire, Céleste s'adresse à elle mais ne prend pas la peine d'enlever son pouce de sa bouche. « C'est pas vrai ce que je disais tout à l'heure Shinobu, Noor il va pas avec toute toute les filles, c'est pas un vrai méchant du tout, c'est juste qu'il croit que tout le monde l'aime. Pourquoi vous étiez tout les deux en fait ? J'ai gâché votre premier rendez-vous d'amoureux ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinobu Mia

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e):
signe(s) particulier(s): ne possède pas d'ombre

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Ven 20 Jan - 1:57

Alors que la Nephilim venait de déballer ce qui lui arrivait, Noor se mit à s'énerver, contre Wesley bien sûr, mais toujours est-il que ce n'était pas la meilleure chose à faire dans ces cas là pour réconforter quelqu'un. D'ailleurs, Céleste venait de se planquer derrière la vampire comme pour se protéger du démon qui s'énervait tout seul. La vampire le regarda et lui adressa d'un ton aussi glacé que sa peau :

Calme toi, c'est pas le moment.

Puis elle se retourna vers l'ange et glissa une main dans sa poche pour en tirer un mouchoir qu'elle lui tendit. D'une part pour sécher ses larmes mais aussi pour se moucher, elle en avait besoin. Peu après, Noor se mit à lui expliquer que oui, les incubes étaient tous comme ça, ne pensant qu'avec leurs queues, ce à quoi Céleste protesta. Attends mais elle n'avait pas dit l'inverse il y a deux minutes ? Elle n'arrive toujours pas à en vouloir à Wesley visiblement, pourtant c'était lui le fautif, pas elle. Pourtant elle avait dit quelque chose d'intéressant là Céleste, c'était Noor qui aimait courir toutes les filles. Et ça ça intéressait la vampire, Elle n'était pas amoureuse de Noor, elle le trouvait attirant mais sans plus, pourtant elle s'est lancé comme défi, comme défi personnel que si jamais il venait à s'intéresser un peu à elle et à vouloir la mettre sur son tableau de chasse, c'est lui qui se ferait prendre, elle s'est mise au défi qu'une fois attrapé, elle fera tout pour que l'incube s'attache à elle, et si il l'ennuie, c'est elle qui va le jeter. personne ne jette Shinobu. ça promettait d'être drôle.
Suite à quoi l'ange se mit à parler de Leiko comme quoi elle ne saurait pas aimer Wesley, mais ça lui semblait étrange ...

Céleste ... Je ne crois pas qu'ils soient ensembles. Enfin je veux dire dès qu'ils sont à moins de 10 mètres l'un de l'autres ils se chamaillent ça me semble bizarre ... Et de ce que j'en sais Leiko a des vues sur un autre garçon ... Ok elle est spéciale comme fille mais ... Je sais pas, c'était peut-être juste pour le sexe non ? Ça veut rien dire ..

Céleste se reposait maintenant sur l'épaule de l'incube en suçant son pouce, les yeux posés sur elle. La vampire elle, réfléchissait toujours quand une phrase attira son attention.

Pourquoi vous étiez tout les deux en fait ? J'ai gâché votre premier rendez-vous d'amoureux ?

la vampire recula en un sursaut.

HEIN ? Ah non non ! Moi je suis venue après toi, quand j'ai vu que vous étiez tous les deux et que tu n'allais pas bien, je n'était pas avec lui à la base, je suis venue après.

Elle sourit à Céleste en bougeant ses mains devant elle, comme pour dissiper le malentendu. Puis regarda au loin vers la maison Clain d'où sortait justement la silhouette de Leiko, vêtue des  vêtements de Wesley. Elle se murmura pour elle même.

C'est quand même bizarre cette histoire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Akhaton

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 12 janvier 2023
Petit(e) ami(e): Cassie ? Milady ? Toutes les filles peuvent être sa petite amie !
signe(s) particulier(s): A part que physiquement, on voit bien qu'il n'as rien de français...

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Ven 20 Jan - 3:10

Je me suis fais reprendre par la vampire. Entre nous, elle avait raison: l'air glacial qu'elle avait employé pour me parler m'avais fais virer les yeux vers elles deux et m'a fais remarquer que je faisais peur à Céleste. Enfin non, elle avait pas peur - genre j'fais pas peur moi hein ! - mais genre plutôt je l'a troublais trop par rapport à son état actuel t'vois ?
Shino elle m'intimide pas, faut pas rêver non plus, c'est une fille ! Mais ça s'vois qu'elle est protectrice envers l'ange. En même temps, depuis qu'elle est arrivée ici, elles sont proches toutes les deux. C'est cool j'trouve ! Mais par contre t'as Cassie qui m'a dit qu'elle pensait que t'as la vampire qui ne l'aimait pas. J'vois pas pourquoi, elle est cool Cassie ! Si Shinoooo...Shino-bidule crois que Cassie est une rivale de copinage, elle a raison ! Mais Cassie est la frangine de Céleste aussi, faut qu'elle comprenne qu'on sépare pas des frangines comme ça ! Elle à pas d'soeur, la vampire de toute façon, j'en suis sûr, elle l'aurais compris si non.
De là je me suis mis à dénigrer Wesley tu vois ? Normal quoi, c'est à ça que servent les (ex) amis. Et t'as Céleste, bien sûr, comme une fleur, la bouche en coeur - quoi que - qui s'mets à défendre celui sur lequel elle crachait y a même pas deux minutes. Je savais que si je répondais, j'allais encore la vexer en parlant méchant de son (ex) p'tit copain. J'regarde alors Shino furtivement mais assez longtemps pour espérer qu'elle ait vu mon regard sur elle. Elle aussi semblait comprendre cette chose: Céleste va avoir du mal. Du mal à faire face à la réalité, à tourner la page, à se faire une raison. Pourtant il va falloir: un mec - incube ou non hein - en couple qui va voir ailleurs, il recommencera, encore et encore.  Ont ne guerris pas de l’infidélité alors à moins qu'elle n'accepte ça, je ne lui souhaite pas de retourner avec lui.
Je grimace à Shino pour lui faire comprendre que c'était pas gagné pour elle, mais ne répondit en rien. Comme ça, Céleste pourra penser ce qu'elle veut: que je sois d'accord avec elle ou qu'elle ait raison et moi tord, pour elle c'est différent.

Elle continue son monologue avant de se calmer soudainement. ENFIN c'est surtout qu'elle essayais de paraître bien. En gros bébé qu'elle est, elle mit son bouce en bouche et se mis contre moi.
J'comprends Cé. Quoi que non, j'peux pas comprendre. J'ai jamais eu de peine de coeur non pas parce que j'suis un mec - ça veut rien dire ça -mais parce que j'ai jamais été en vrai cruch sur une nana - même Cassie c'était juste un bail au fait c'pour dire ! ... On c'était fait des bail mutuel et consentant genre le plus drôle jeu au monde quoi -la blague ! - mais ni l'un ni l'autre avons été blessés: on s'entends toujours très bien comme s'il n'y avait jamais rien eu voilà. Mais putain, qu'est-ce que Cé est mal ! C'est qu'elle l'aimais clairement, son Wesley. Et puis Cé est fragile psychologiquement de base alors...

J'enroule Céleste de mes bras de mâle - la blague ! - En regardant au loin. J'regarde quelque par sans vraiment savoir où en écoutant ce que disait Céleste: des excuses. Ca va, j'm'en remettrais j'crois, joli coeur. J'sais bien que t'as dis ça sous l'coup de l'émotion, j'avais d'jà oublié.
Puis d'un coup elle commence à te sortir un truc qui m'a fais rater mon avalage de salive: un rendez vous avec quoi ? Cette folle sans chaussures ? NON MAIS LA BLAGUE !!
J'ai eu comme ci on me donnais un coup sur l'épaule quand t'es dans la lune: retour dans le présent, retour sur terre ma gueule ! De la j'me suis rendu compte que le truc que j'fixais d'puis tout à l'heure, c'était la vampire. Elle a crut que parce que je l'a fixait sans l'vouloir c'parce que j'espère un bail avec elle ?! Non mais Céleste t'es vraiment désespéré au point de te faire des fanfictions sur tes potes ?!

Pendant que t'as Shino-machin qui s'excitait à nier  ces dit-propos, moi j'me demandais pourquoi  j'étais là au fait.... J'suis pas v'nu avec elle à la base ?
Bah non moi j'avais zappé l'histoire avec ma daronne qui voulais me fracasser l'crâne avec sa télé - ou le couscoussier ? - et j'crois bien qu'il y a eu un long blanc avant que j'me mette à parler sans réfléchir:

Ouais elle a essayé d'me faire un bail :') J'lui disais que j'étais pas un homme facile mais que je respectais ses sentiments, tu lui as évité la friendzone :') Mais bon.... Désolé jeune vampire sans chaussure et peut vêtu, mais je suis homo moi, voilà :')

Non mais sérieux parfois j'ai envie d'être mon pote quand j'm'entends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mar 24 Jan - 22:30

C'est de la confiance que naît la trahison
Wesko x Cé


TENUE ☾ « Le sexe ? » cette chose qu'elle lui avait offert, une fois. Un moment de faiblesse, une erreur -certainement. C'était donc pour ça qu'il l'avait trompé, selon la vampire. Céleste y réfléchit un instant pour finalement se dire qu'il n'y avait pas matière à se creuser d'avantage la tête. Elle avait été trompée et remplacée, nul besoin de savoir le pourquoi du comment : pas maintenant, du moins. « Leiko elle peut pas aimer, elle a pas de coeur. » c'était dit en murmure grognant, si bas qu'il fallait bien tendre l'oreille pour l'entendre. Ces mots étaient lourds de sens, très lourd pour elle, mais elle les pensait sincèrement et c'était peut-être ça : le pire.

Quoiqu'il en soit, Céleste s'était calmée. Maintenant posée sur Noor, elle regardait la jolie vampiresse en détaillant son visage et sa tenue, laissant même un léger sourire s'afficher sur ses lèvres lorsqu'elle remarqua les petits mimiques d'expression de la Mia. Spontanément, elle balança que les deux devaient certainement être en rendez-vous : s'il y a bien une chose pour laquelle Céleste est douée, c'est reconnaître un interêt amoureux quand il y en a un. C'est ainsi qu'elle a pu facilement deviné que son ami trop cuit n'avait jamais été réellement interessé par quiconque, pas comme elle l'entendait du moins.
Le fait est qu'elle a bien remarqué que depuis leur petite sortie danger dans la pension, une certaine tension s'était installé entre la vampire et le démon incube. Qu'était cette tension ? L'ange l'ignore, donc pour elle, c'est forcément de l'interêt. D'autant plus que les deux nièrent à leur façon. La réaction de Shinobu fit presque rire la petite ange qui cacha à moitié son visage pour rire, pour en profiter pour l'essuyer un peu. Quand le démon fit à son tour entendre sa voix, l'anginette ne se priva pas pour lui tapoter légèrement la joue. « Arrête de faire l'idiot gros malin, je suis sure moi que tu aurais bien aimé qu'elle soit là pour toi, Shinobu! » après tout, la vampiresse avait vraiment un visage digne de celui de sa famille, une certaine beauté glaciale qui s'accordait étrangement bien avec son sourire et la jovialité qu'on ne lui soupçonnerai pas. « Mais Shinobu elle est venue pour moi, parce que c'est ma copine» rien d'intéressant, juste des petites paroles de bavarde.
« Non mais n'importe quoi en plus, toi, homosexuel. Je vais le dire à ma soeur tu vas vo» elle se stoppa nettement, presque trop brutalement pour ravaler ses mots et perdre le peu de gaïté qu'elle venait à peine de retrouver. N'ayant pas envie de s'étaler d'avantage sur le sujet, l'ange prit une bonne respiration et se dépatouilla pour sortir de cette spirale de depression qui l'attendait sagement. « Sinon vous, ça va ? Tu es allé voir ta cousine Sadeth, Shinobu ? Tu as vu Sakura, c'est sa fille : elle est trop trop mignonne. On a envie de lui faire des calins. Hein Noor que c'est vrai ? Arrêtes un peu de regarder la robe de Shinobu et écoutes moi un peu. » on ne perd quand même pas son petit caractère, quand même.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Akhaton

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: 12 janvier 2023
Petit(e) ami(e): Cassie ? Milady ? Toutes les filles peuvent être sa petite amie !
signe(s) particulier(s): A part que physiquement, on voit bien qu'il n'as rien de français...

MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   Mer 25 Jan - 0:49

Elle fait sa maligne là, Céleste, mais je sais qu'elle fait de son mieux pour oublier ce qu'elle viens de vivre. Je sais parce que c'est quand même ma pote depuis... PFF ! J'sais pas compter moi, mais je sais que ça fais un baille. J'connais ses mimiques là, j'sent son p'tit coeur battre fort, j'entends ses larmes qu'elle retiens. Ouais, je connais tous ça chez elle. Tous simplement parce qu'elle n'ai jamais comme ça. C'est plus facile de capter une personne qui change radicalement de comportement du jour au lendemain que quelqu'un qui change de comportement toutes les minutes... Comme Wesley. Mais franch'ment, c'est con ! Ils étaient mignons ensemble admets le ! M'enfin, ça fais un moment que leur relation flanche... Depuis... L'arrivé des des adultes gamins au fait j'ai l'impression.Ouais donc fallait s'y attendre mais j't'avouerais que j'pensais pas que ça allait vraiment arriver... C'est vraiment trop con.

Tous en serrant plus ma pote contre moi, j'écoute se qu'elle me raconte: des bêtises dignes d'elle.

Bien aimé qu'elle soit là pour moi ? Hey ! Tu sais cerner les arabes ma jolie ! ; ) Tu sais qu'on aime ça: que les filles s'présente à nous comme étant les dernières nanas libre au monde... *soupire* Pour vrai au fait j'fuyais ma daronne ! Elle... A... Voulu me taper la tête avec une boule de bowling.

Ou la bouilloire ?
Savoir avec quoi ma mère voulais me défoncer la caboche me tenais à coeur: t'imagine si je rentre et qu'elle m'attends avec le frigo sur les épaules ? Faut que je rédige maintenant mon testament pour être sûr...
J'me réveille de mes pensés quand Céleste elle s'est mise à relever mon idiotie sur le fait que j'ai fais mon - faux - coming out. Bah quoi ? T'y crois pas ?
Elle s'est tut quand elle allait parler de sa soeur, Cassie. Au début j'pensais que c'était pour pas faire grogner Shino truc - Shino truc elle aime pas Cassie, j'te l'ai pas dis ? - puis après j'ai capté que... Bah ouais, Cassie et Céleste c'est plus l'éternel amour. Enfin au fait, je sais pas trop ce qui s'est passé. Du jour au lendemain, Cassie disparaît de la circulation, au même moment t'as Céleste qui s'mets à traîner avec des filles - que j'aime pas au passages - et là, t'apprends qu'au fait Cassie est à l’hôpital. J'ai pas capté le délire des frangines j'te jure ! De là t'apprends aussi que t'as Eva et Doan ils se sont remis ensemble... MAIS WHAT THE COUSCOUS ?! Et que depuis, t'as Cé et Wes c'est finis ? Non mais faudrait que je songe à sortir plus souvent et moins traîner sur mes consoles, j'ai l'impression d'avoir passé 80 ans à hiverné !
J'ai pas surenchéri. D'habitude je l'aurais fais pour l'énerver (ouais j'aime bien l'énerver elle est drôle quand elle cris) mais bon j'suis pas un chien non plus - pas comme ma daronne.

Heein ?

Ah ! Ah ouais ouais... Ouais ouais j'étais bien en train de regarder les jambes de Shino... Et alors ?!

J't'ai pas écouté baby :')

Non pas croyable ! Elle ne l'aurait jamais pensé tiens ! Comme j'suis débile des fois hein ?

J'regardais les jambes de Shino au fait j't'écoutais plus :')

J'la repousse et passe mon bras sur ses épaules pour la contrainte de me suivre.

Aller vient copine, on va au kebab, ça te dit ? x)

En passant près de Shino, j'donne une tape sur sa tête... Enfin son chapeau rigolo et continue:

Il a des donut le Grec, vient avec nous. Tu m'donne vois en plus comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est de la confiance que naît la trahison | Wesko X Cé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» Demande d'eclaircirssement sur un point du lore des EDS.
» Haute trahison - Farwen
» Farandole - 22.III.1457 - C - Trahison
» Jaja38 - 22.III.1458 - C - Trahison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Le village :: Maisons-
Sauter vers: