Ghostly Roses
Bienvenue mon lapin, entre vite on t'attend !



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)

Aller en bas 
AuteurMessage
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Lun 29 Oct - 0:28

Une semaine, voilà aujourd'hui une semaine que la maison d'Evangeline manque d'une de ses filles. N'allez pas vous imaginer une quelconque disparition soudaine, la dite fille en question préparait ce voyage scolaire en Irlande depuis quelques mois maintenant. Mais pour une mère et surtout cette mère en particulier, que le voyage soit prévu depuis une décénie ou deux jours le résultat en est le même : c'est-un-dé-sa-stre.

Pas un seul jour -pour ne pas dire une seule heure- ou il n'y a pas d'échange de message larmoyants qui redondent une certaine détresse de la la part de la jeune maîtresse d'école. Quoiqu'en vérité, le terme d'"échange" est mal choisi puisqu'il n'y a aucun échange à proprement parlé et pour cause : on ne répond pas à ses messages. Il est évident que la fille disparû s'avère être Céleste, solution d'autant plus évidente parce que Cali n'aurait rien à voir dans un voyage scolaire, Lee-na n'a pas de téléphone et Inha n'est tout bonnement pas sa fille.
Il manque donc à notre jolie ange sa petite perle, son premier bébé et il va sans dire qu'elle se plaît à le rappeler à qui-veut-bien l'entendre. En même temps, c'est la première fois que les deux anges sont séparées pour une durée aussi longue et les évènements passés ainsi que ceux en cours n'arrangent rien à ce que la maman vie comme une déchirure.
Par "évènement passé" j'entend qu'avant de partir, Céleste était plongée dans une tristesse qu'on ne lui aurait jamais soupçonné. Elle était distante, froide à certain moments et cruellement à fleur de peau. La raison n'a jamais été vraiment mentionné puisqu'à peine sa mère tentait une approche quelle qu'elle soit, elle se faisait gentiment mais fermement envoyer sur les roses. De plus -et c'est ce dont je fais mention à travers le terme "évènement en cours"- Evangeline est enceinte et au courant surtout, donc elle est facilement dispersée et incroyablement volatile dans ses pensées. Déjà qu'habituellement un papillon dévierai son attention, il suffit maintenant d'un coup de vent pour que son esprit virevoltes à milles et une fabulation. Tout ce curieux mélange a fait que lorsque Céleste est monté dans ce bus, elle n'a que très brievement embrassé sa mère et est partie rapidement alors que du côté de la maîtresse d'école les larmes et le besoin d'amour était au rendez-vous.
Et depuis, plus rien.

Pas une réponse à ses messages, pas même une petite photo.
Ses collègues pensent que c'est parce qu'elle pourrait avoir besoin de couper un peu ce cordon maternel solide qui les lies, selon leurs dire Céleste a beaucoup évoluer en peu de temps c'est peut-être en accord avec son besoin de grandir. Ces théories, Evangeline les révoques gentiment parce qu'elle ne croit pas une seconde que sa petite fille a un soudain besoin d'agir comme une adulte. D'ailleurs, elle ne voit pas en quoi agir comme une adulte peut être une raison pour renier sa mère. Non, le vrai problème -s'il y en a un- doit venir d'autre part.
Mais aujourd'hui, notre maman allait obtenir la solution et les réponses à ces questions parce que l'heure du retour a sonné.

Depuis ce matin, l'ange complètement surexcitée n'a fait que ranger la maison et préparer un acceuil digne de ce nom pour son ainée. Elle a même réussi à trouver une banderole de tissu "Welcome home" qu'elle a joliement bariolé de coeurs et autre motifs colorés niaisement le tout accroché dans la cuisine et visible depuis le seuil de la porte. Elle a également confectionné un gateau qu'elle sait bien trop compact à la noix de coco recouvert d'une couche de chocolat blanc et de petites étoiles de sucre sur lequel elle a écrit "Bon retour mon bébé". Des verres en plastique colorés au nombre de quatre, des bonbons, des coussins et trois plaid bien chaud pour finir par la touche final : le dvd de "frère des ours" en pause à la télé qui attend bien sagement que la petite famille se niche sur le canapé pour être visionné. Tout a été fait pour que la petite fille retrouve son cocon encore plus acceuillant que lorsqu'elle l'a quitté.
Seul ombre dans le tableau, Lee-na et Cali sont de nouveau partit vadrouillé on-ne-sait où laissant Evangeline comme seul comité d'acceuil.

Seule ? Pas vraiment en fait.

- Noooon, ne monte pas sur le canapé petite fripouille ! Tu es bien trop mignon! >w<


Comme si toute cette réception ne suffisait pas, Evangeline avait porté le coup de grace en craquant pas plus tard qu'hier pour un chiot samoyède dont une de ses collègues lui avait parlé lorsqu'un de ses amis qui en possédait une avait eu une jolie porté. Cela fait un bon moment que Céleste glissait des petits mots par-ci par-là pour qu'un chien soit acceuilli dans la maison, chose à laquelle Evangeline avait pensé puis finalement renié l'idée puisqu'à ce moment là Kim fût assassiné. Mais cette idée n'a jamais quitté l'inconscient de la gentille maman qui a vu cette occasion comme un appel. C'est ainsi que la petite boule de poil mâle courait dans toute la maison et en profitait pour bouffer tout ce qui lui passait à la bouche. Ah, l'impression de redevenir une mère.
Lee-na a rapidement été pour cette idée...puis rapidement contre lorsqu'elle s'est rendu compte que Cali était une féline et que s'il y avait un choix à faire, la fille chat aurait évidemment le dessus. Eva elle n'a entrevu qu'une boule d'amour en plus et elle ne voit pas pourquoi sa fille adoptive et le chiot pourraient avoir des différents autrement qu'en se battant pour savoir qui prendrait la chatière en premier pour sortir dehors.

Autant dire que la présence de la boule d'énergie qui n'avait à ce jour pas encore de nom n'arrangeait en rien l'euphorie de notre ange qui chantonnait maintenant en arrosant ses plantes d'intérieur.

Ah, le bruit de la valise roulante sur le gravier se fait finalement entendre après des heures d'attente qui lui ont semblé être une éternité. Enfin; son bébé rentre à la maison et elle se fait une joie de le crier dès lors que la porte s'entre-ouvre.

- BIENVENUE MA PETITE ETOILE! *3*

_________________
*************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Lun 29 Oct - 1:00

Ce voyage était tombé comme une aubaine, il avait été l'occasion pour notre petite nephilim de s'échapper et de faire un point sur tout.
Organisé par le club d'étude de race poussé -celui qui était un complément au cours du programme- ce voyage d'une semaine emmenait les élèves sur les traces des premiers elfes et pouvait même permettre de rencontrer l'une des rares tribus sauvage qui se nichait dans les forêts dense irlandaise. Ceci n'est que la face visible de l'iceberg, puisqu'en ce périple, Céleste avait surtout vu l'occasion de se couper de tout et plus particulièrement : de tout le monde.

Il faut dire que la période d'avant ce voyage n'avait pas été des plus facile à vivre, entre la trahison de Wesley et le mur glacial qui se dressait entre elle et sa soeur. Céleste n'était à vrai dire plus elle-même depuis bientôt deux mois. A savoir que cette chronologie est partie de la rupture officielle sachant que quelques semaines avant cela l'ange enfant était déjà bien différente. Mais aujourd'hui, tout était fini. Le deuil et la rancoeur avaient laissé place à des souvenirs attristés et une sérieuse motivation pour se redresser. Elle ne pouvait décidemment plus continuer comme ça. Pas seulement pour les autres, c'était maintenant devenu un besoin pour elle de retrouver son bien-être intérieur et quoi de mieux pour se retrouver que de s'éxiler un moment, se défaire du brouhaha constant pour réapprendre à se connaître et s'écouter.
C'est ce à quoi ce voyage devait servir.
Parce qu'en plus d'être loin de Wesley et Cassie qui représentait la majorité de son mal-être, Céleste avait été éloignée de sa bande d'amies qu'elle a réalisé aujourd'hui ne pas être ses amies du tout pour peu qu'elles l'aient déjà été, mais aussi de sa famille avec laquelle elle était prise dans une spirale étouffante d'incompréhenssion. Pour ainsi dire elle souffrait d'être seule en étant trop entourée et sa solution a été de se rendre à un endroit définivement seule pour réapprendre à être sa première et meilleure amie.

Lors de cette semaine, Céleste a volontairement fait abstraction de son téléphone qui constituait un contact avec ce qu'elle voulait oublier l'espace de ces septs jours. Les premiers instants ont été difficile mais petit à petit, elle avait appris à être seule et mieux encore : elle y avait prit goût. Ce petit retour aux sources lui avait fait remettre en question beaucoup de chose sur ses choix, sur ses avis et pensées et les conclusions qu'elle en a tiré sont telles qu'elle se sent aujourd'hui revivre.

C'est ainsi que nous retrouvons une Céleste plus lumineuse et souriante que jamais lorsqu'elle descendit les marches du bus. La vue de son village natal empli son coeur d'une joie touchante, parce qu'au final : c'est bon d'être à la maison. Malgré le froid ambiant d'un bon début d'hiver, le sol était sec et le ciel laiteux -annonciateurs des premières tombées de flocons, elle l'éspérait. Toute guillerette, Céleste trotinnait en direction de son foyer et les plus habiles auront même remarqué qu'un tintement résonnait à chacun de ses sauts. En effet, elle avait repris ses habitudes et portait de nouveau des boucles d'oreilles, des colliers et autres babiolles qui lui étaient avant si propre.
Adieu le petit look d'enfant modèle, notre petite étoile brillait de milles feux dans ses vêtements colorés et enfantin choisi soigneusement pour qu'ils collent à son humeur du jour et à sa personnalité. Sa vraie personnalité.
D'ailleurs, elle manqua de se casser la gueule sur un cailloux sauvage mais même ça, ça la fit rire. Céleste était de retour, au sens propre comme au figuré.

Sur le chemin de la maison, la tête rempli de souvenirs, Céleste regardait chaque maison et s'arrêtait sur des détails qui la faisaient tantôt rire, tantôt rêver. Lorsque la sienne se dressa devant elle, elle resserra ses petites mains sur sa valise bleu à roulette et apréhenda légèrement : et si sa mère lui en voulait d'avoir jouer aux fantômes ? Mais cette idée fût rapidement balayer par l'odeur de gâteau qui se dégageait de la fenêtre. Maman aussi semblait heureuse qu'elle soit rentrée.
Et elle le fit bien comprendre en acceuillant sa douce petite d'un cri joyeux auquel Céleste répondit pratiquement à l'unisson :

C'EST MOI ! *3*


Une course rapide plus tard et voilà que la blondinette se jette dans les bras de sa mère en serrant ses vêtements contre elle, elle se laissait embaumer par son odeur maternelle rassurante et laissait renaître de plus bel l'amour inconditionnel qu'elle lui portait. Bien entendu, les deux anges ne mirent pas longtemps pour avoir les yeux bien émus et le coeur tambourinant leurs poitrine.
A ce moment là, Céleste se disait qu'elle ne pourrait jamais être plus aimée quà cet instant.

Finalement; Céleste fût la première à couper court aux embrassades pour reculer et dire d'un ton étrangement très calme

Avant de me bombarder de questions, laisse moi y répondre parce que j'ai plus de choses à dire que toi :3

Céleste fit ensuite glisser son regard dans la pièce et confirma sa dernière pensée envoyant l'effort qu'avait fait sa mère pour que son retour soit appréciable, rien pas même le chocolat renversé sur le plan de travail où même la trace de farine sur le visage de sa mère pouvait rendre ce moment moins magique. Bien au contraire.
La nephilim échappa un éclat de rire.
Soudain, son regard se fixa sur une petite chose qui se trémoussait à ses pieds, une chose poilue et..vivante ?

- Oh mais ! *O*


La réaction ne se fit pas attendre et Céleste lacha sa valise qui tomba lourdement sur le sol pour se laisser elle aussi tomber au près du petit chiot vers lequel elle approcha sa main rempli de bonne intention et d'un amour grandissant déjà bien trop vite.
Mais cessons de nous éparpiller, cette bestiole aura tout l'amour dont elle a besoin et bien plus encore lorsque sa mère aura eu le sien, alors retournons à nos moutons.

- Merci pour tout, t'es vraiment la plus meilleure maman du monde !:'3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Lun 29 Oct - 1:24

Pour dire vrai, Evangeline était loin d'imaginer que la réaction de sa petite fille serait celle-ci. Elle s'était pour ainsi dire préparé à bien pire, allant même jusqu'à l'imaginer rentrer en tirant une tronche de trois mètre.
Mais quelle ne fût pas sa -bonne- surprise lorsqu'elle vit Céleste rentrer et remplir la maison de la joie de vivre qu'elle lui savait sienne mais qui avait cruellement disparue ces temps-ci ! L'ange retrouvait son bébé souriant et lumineux qu'elle accueillit les bras ouvert pour venir la serrer en son sein. Comme c'est bon de retrouver son enfant et mieux encore, comme c'est bon de retrouver son enfant qui va bien. D'ailleurs, une fois séparée de sa petite, Evangeline s'empressa de l'observer de haut en bas : bras, jambes, tout semble y être. Tout voir même quelques petits plus parce qu'il lui saute au yeux que la demoiselle a utilisé son argent de poche pour se refaire une collection de bijoux fantaisies, n'ayant pas apporté les siens qu'elle reniait déjà depuis un moment.

Les deux anges souriaient niaisement et alors que la maman allait commencer la rafale de questions, elle fût habilement coupé et devancée. Réduite au silence, Evangeline se contenta d'observer la scène attendrissante devant elle tout en calmant ses ardeurs, elle en profita d'ailleurs pour aller découper des parts sur le gateaux qui avait décidement l'air bien lourd tout en se justifiant.

-Je n'ai pas pu résister, c'est l'ami de Mlle Paune, tu sais la professeur de dessin, qui a eu une porté de chiot et quand j'ai su ça...Il est adorable mais tellement actif! J'ai du mal à le suivre toute la journée. Et attention, je ne veux pas de sa jolie frimousse sur le canapé! ^^

Avait précisé la jolie maman en menaçant avec son couteau à beurre, échappant par la suite un petit rire amusé.

Je te laisse lui trouver un joli prénom, c'est ta mission de retour ! ^^

L'ange servait maintenant deux parts de gateaux qu'elle décorait doucement de bonbons et avant que Céleste ne se mette à déblatérer, elle lui montra la chaise sur l'ilot central pour qu'elles deux s'y mettent.

Allez maintenant viens tout me raconter ma petite perle,je suis toute à ton écoute.

Elle garda le silence pendant quelques secondes mais après un pouffement de rire elle ne pu se retenir de lancer une petite bombe

Mais crois moi que j'ai moi aussi pleins de choses à te dire :3


Bah quoi, il faudra bien que la nouvelle de la brioche dans le tiroir sorte et je ne parle pas ici du gateau.

_________________
*************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Lun 29 Oct - 2:14

Il ? Alors c'est un garçon ? *^*

Céleste réclamait un chiot à sa mère..depuis leurs emménagement dans la maison en fait. Petite, elle savait qu'elle ne pouvait imposer la présence d'un animal à Anku puisque c'est dans sa ferme qu'elles résidaient elle et sa mère. Mais lorsque Kim entra dans leurs vie, suivit de près par l'emménagement dans un appartement -trop petit pour un animal selon lui- et plus tard de leurs maison, Céleste ne perdit pas une seconde pour laisser germer cette idée. A défaut d'un chien, elle eu une petite soeur, mais c'est un autre débat. Quoique l'un et l'autre grignotent les chaussons et détestent le bain.
La nephilim ricana lorsqu'Eva lui présenta l'interdiction d'accès au canapé pour la boule de poil, non pas dans l'idée de désobéir mais surtout parce qu'elle savait que sa mère serait la première à enfreindre cette loi dès lors que la bestiole ira gigoter sa bouille devant elle.

Sa mère lui annonça ensuite qu'il était de son devoir de trouver un nom pour le nouvel arrivant et même si Céleste avait une idée bien encré depuis toujours pour chacune des races de chien qu'elle aurait pu avoir, elle décida aujourd'hui de laisser place à sa spontanéité et décréta qu'elle trouvera un nom au chiot le moment venu. Pour l'heure, il fallait qu'elle se concentre sur sa mère et le récit à venir.
Céleste suivi les indications de sa mère et, après avoir replacé sa valise près du mur, elle parti se mettre autour de la table en attrapant sa part de gâteau. Elle allait commencer à raconter son aventure, mais une petit phrase correctement placé la fit changer de bord avec un regard curieux.

-Comment ça, "des choses à me dire"?

Le ton de sa voix trahissait une curiosité brulante et ses yeux n'en disaient pas moins, mais elle le savait : sa mère allait lui raconter ce qu'elle pensait être de mignonnes petites nouvelles lorsqu'elle-même aurait fini de raconter les siennes.
Donc autant ne faire attendre personne, Céleste roula des yeux et repris son sourire pour commencer son récit.

Déjà, Wesley et moi c'est terminé, pour de vrai.

Elle avait balancé ça avec un entrain net, comme si cette nouvelle était aujourd'hui une chose dont elle pouvait parler légèrement puisqu'elle n'a même pas sourcillé à ces propres mots qui autrefois pouvaient rapidement la faire tomber dans une calamité mélodramatique.

Je pense qu'il faut que je commence par ça même si je sais que tu t'en doutais mais que tu n'osais pas me le demander. Je sais aussi que je ne t'ai pas vraiment laissé d'occasion de me le demander, parce que dès que je sentais que ce sujet allait être abordé oulala..j'avais envie de me cacher !


C'est dailleurs ce qu'elle a fait, plusieurs fois, et sous le lit en plus.

Je sais ce que tu vas me dire parce que c'est ce que tout le monde m'a dit. Que tu es désolée, que ça arrive et que je suis jeune donc je m'en remettrai. Si tu m'avais dit ça il y a..pas si longtemps que ça, bah déjà j'aurai pleuré et en plus ça m'aurait certainement mise en colère parce que je te jure que pour moi maman, ça me semblait insurmontable. Alors je sais que je suis peut-être jeune, et que ce n'est peut-être pas la première fois que ça va m'arriver...mais je pense que si il y a des prochaines fois je serai bien plus préparée que je ne l'étais avant.

La nephilim avait un ton calme et malgré son vocabulaire tiré d'un curieux mélange entre sa mère et Cassie, elle ne perdit pas le fil et se servit même un verre de jus de pomme.

Parce que je ne l'étais pas avant, préparée. Mais ce n'était pas de ta faute, ni de la mienne, c'était la faute de personne. Ce sont des choses qui arrivent, tu sais j'ai rencontrer une maman elfe en Irlande qui m'a dit que même si on prie tout les jours pour qu'il y ai du soleil, on ne peut pas éviter la pluie et au lieu de regretter son soleil, on devrait plutôt se préparer à la pluie pour ne plus la voir comme quelque chose dont on ne veut pas...j'ai pas tout compris mais...peut-être qu'il devait me pleuvoir dessus un bon coup.

A cette image, Céleste ricana parce que pour le coup, la pluie lui a bien correctement arrosé la face.

Mais ce n'est pas tout ! A cause de lui, je m'étais complètement perdue et j'ai aussi complètement perdu Cassie. Je crois qu'elle n'a jamais été plus faché que ça contre moi, et je la comprend, à sa place je ne voudrais plus jamais être ma propre soeur parce que j'ai été la pire jumelle du monde..mais ça je suis sûre qu'elle te l'a déjà dit. Mais ne t'inquiète pas, je vais la récuperer parce que maintenant, c'est elle ma priorité.

Ce sujet longtemps glissant, Céleste a eu du mal à y repenser pour faire la liste des erreurs commise parce que même si elle se l'est longtemps caché, elle sait qu'elle est purement coupable de leurs séparation. Le pire a surement été de s'avouer que sous sa culpabilité s'était caché un égoïsme pur et simple et une capacité monstre à se voiler la face quant à savoir qui a raison ou non. Mais maintenant qu'elle se sait responsable, la nephilim ose encore moins imaginer affronter le regard de sa soeur. Pourtant, elle ne pourra plus vivre très longtemps sans elle parce qu'aujourd'hui déjà elle lui manque plus que rien ni personne ne lui a jamais manqué.

J'irai la voir, demain.

Soudainement prise d'une petite envie de pleurer, Céleste changea rapidement de sujet.

Mais avant tout, je voulais me retrouver moi tu sais. Je n'arrivais plus à comprendre qui j'étais, j'étais copine avec des filles pas très gentille et..je ne parlais presque plus à Noor, ni même à Adrien! Oh qu'est-ce qu'ils me manquent aujourd'hui. J'ai été trop bête. Il faut vite que je répare toutes mes bêtises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Lun 29 Oct - 2:44

Wowowow...attendez, il ne faut pas lancer autant de nouvelle dans une même conversation, il y a un grand risque d'avc pour notre blondinette!
Evangeline restait scotché sous les mots de sa fille à telle point que sa fourchette lévitait au dessus du gâteau qu'elle s'apprêtait à planter généreusement avant de recevoir cette vague d'information. Le sujet du petit couple de sa fille -comme si il fallait le répéter- était un sujet houleux aussi craint que l'abominable homme des neiges, pourtant, la nephilim n'eu aucun mal à en parler cette fois-ci avec une maturité que sa mère trouva étonnante. Néanmoins, elle lisait entre les lignes et comprenait beaucoup de chose que sa petite lui faisait maladroitement comprendre. C'est ainsi qu'elle comprit que pendant un certain temps, Céleste lui en a voulût.
Autrement, pourquoi aurait-elle précisé un"ce n'est pas de ta faute" si aucune faute n'avait avant été commise ? On ne précise pas qu'il y a un pardon à faire lorsque rien ni personne n'a été blessé. Rapidement, Evangeline fit le lien entre les mots de sa petite et ses propres idées à elle pour recoller les morceaux d'un puzzle sur lequel elle cogitait inconsciemment depuis un moment. Par "je n'étais pas préparée", Evangeline compris que son aînée voulait faire comprendre un "tu ne m'avais pas préparée" et ce n'est que la strict vérité. La est peut-être la seule chose qui peut-être à redire sur l'éducation que porte Evangeline sur ses filles -dans la mesure où quelqu'un aurait à dire quelque chose. Evangeline aime ses enfants plus que de raison et pour elle, il faut que ses filles soient protéger mais pas nécessairement de la meilleure manière.
Au lieu d'apprendre à ses enfants à se relever en cas de chute, Evangeline leurs apprend à éviter toutes les chutes pour ne pas dire penser qu'à aucun moment elle ne chuteront si elles restent droite dans leurs chemin. Par "droite" j'entend "totalement joyeuse" pour résumer grossièrement. Et c'est ce qui a fait défaut à Céleste, et pas qu'elle d'ailleurs. L'ange le sait, ou du moins, elle s'en doutait de plus en plus et sa fille venait de lui apporter la confirmation.

Remplie de culpabilité, l'ange lacha sa fourchette et baissa les yeux. Elle avait faillit dans son rôle et même si sa fille lui disait aujourd'hui qu'elle allait mieux, la petite blessure n'en est pas moins douloureuse.
Décidant d'oublier ces états d'âme qui ne concerne qu'elle, l'ange releva le regard et saisit doucement la main de sa petite pour la caresser entre ses doigts pendant que celle-ci lui conta également qu'elle s'était "séparée" de sa soeur.  Ca aussi, Evangeline le savait depuis longtemps et elle savait également l'état dans lequel était son énième fille de coeur qui semblait traverser une période difficile aussi, mais une fois de plus, le sujet n'avait jamais été abordé.

- Tu sais mon coeur...Cassie est ta soeur, c'est un lien unique que rien ne pourra vous enlever. Je sais qu'elle t'aime et je sais combien tu l'aimes aussi. Vous avez traverser une periode difficile toutes les deux et je pense que la meilleure chose qui puisse vous arriver c'est d'être soudée. Cassiopée ne t'en voudra pas éternellement parce qu'elle a besoin de toi, autant que tu as besoin d'elle et c'est normal mon bébé. Tu sais, même quand on aime très fort il peut arriver qu'on prenne des chemins différent pendant un petit moment, mais l'important c'est de savoir reconnaître ses erreurs, pardonner, pour reprendre un chemin commun.

Ces mots étaient valable autant pour sa soeur, que pour toutes les personnes que sa petite avait cité auparavant.
L'ange qui était complètement rentrée dans son rôle de maman continua en passant sa main sur la joue rougit par le froid extérieur de sa fille.

Pardonne moi Céleste, excuse moi de ne pas assez vous prévenir toi et tes soeurs pour tout ce qui peut arriver dans une vie. J'ai tellement de mal à imaginer qu'il puisse vous arriver des choses tristes que je préfère ne pas y penser et complètement oublier l'idée. Mais j'ai tord, des choses tristes arrivent même  à la personne la plus heureuse du monde et ses choses tristes ne font pas d'elle une personne moins apte à trouver le bonheur. Ce sont comme..des obstacles dans une course ? Chacun passera la ligne à son rythme, certains tomberont et d'autres non mais au final il n'y a ni classement ni prix. La ligne est le bonheur de chacun et la durée de la course n'est rien de plus que le temps qu'il nous faut pour y parvenir malgré tout les obstacles. Tu comprends ma petite fleur ?


Acquiessant comme si c'est à elle qu'elle se parlait -ce qui entre nous peut être le cas-, Evangeline se décida finalement à prendre un morceau de ce gateau en pensant maintenant à ce bébé dans son ventre, cet enfant qu'il ne faudra pas protéger de tout mais correctement apprêter à se relever en cas de chute.

- Racontes moi encore, qu'est-ce que tu as appris dans ton voyage ? Tu as aimé ? :3

_________________
*************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste Swinner

avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le:
Petit(e) ami(e): est déséspérément amoureuse de Wesley, leur couple coule à son plus grand déséspoir.
signe(s) particulier(s): Un jolie sourire et un air naïf ?

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Lun 29 Oct - 16:47

Je sais Maman.

Elle s'attendait évidemment à tout ces mots doux, on peut même dire qu'elle les avait prévu. Pourtant, le besoin de les entendre s'était révélé dès lors que chacun d'entre eux avait été prononcé. C'était une espèce de soulagement d'entendre ses paroles se confirmer et encore mieux : d'avoir un peu plus d'explications. Mais le chemin avait majoritairement été fait et aucune espèce de rancoeur n'avait été conservé pour peu qu'il y en ai eu une. Céleste accompagna l'étreinte de la main de sa mère sur la sienne avec un regard tendre tout en écoutant la tirade maternelle. Sa mère avait raison, comme toujours, la différence est qu'aujourd'hui Céleste arrive à comprendre que Evangeline ne détient pas la vérité absolue et que c'est parfaitement normale. Elle se considère déjà comme chanceuse de l'avoir, ce n'est pas la peine de lui mettre une pression fondé sur des incompréhensions de petite fille.

Céleste acquiessa en souriant, et lorsque sa mère lui demanda de lui raconter d'avantage de choses sur son voyage son rictus s'élargit. Elle retira sa main de celle de sa mère et commença elle aussi à manger son gateau en continuant avec un ton beaucoup plus enjoué tout en remuant des jambes, ce qui ne manqua pas d'exciter le petit chiot qui joua avec ses chaussures.

Oh c'était génial de chez trop bien! L'irlande, c'est magnifique. La nature est belle et les elfes qui vivaient là bas ont une culture tellement différente de la notre! J'ai beaucoup lu de livre là bas, et beaucoup parlé avec le guide qui nous accompagnait, ça m'a fait beaucoup de bien. Tu sais, je n'étais pas avec mes copines de classe parce qu'elles ne sont pas dans ce groupe et je crois que tu avais raison depuis le début : elles n'étaient pas vraiment mes copines. Mais tant mieux! Parce que je peux remettre des barrettes maintenant, tu as vu celle-là comme elle est belle ?! >w<

Ce n'est peut-être pas grand chose, mais Dieu sait que ça lui avait manqué.

Au fait...excuse moi de ne pas avoir répondu à tout tes messages..je les voyait tu sais mais..


La nephilim fût coupé par sa mère qui lui précisa qu'elle n'avait pas besoin de se justifier, qu'elle comprenait. Les excuses ayant été faite, elle pouvait maintenant changer de sujet.

Personne n'est à la maison ? Tu es toute seule ? Ou est Doan ? Il m'a trop manqué lui aussi ! >w< Ca va entre vous deux ? Vous êtes toujours amoureux ?! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangeline
Admin
avatar


Un peu plus sur ton perso ?
né(e) le: date de naissance inconnue.
Petit(e) ami(e): folle amoureuse de son âme-soeur.
signe(s) particulier(s): cherchez un sourire lumineux.

MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    Ven 9 Nov - 21:15

Evangeline s'attendrit devant sa petite fille qui lui vante les mérites du retour de ses barrettes fantaisies, barrettes que la nephilim collectionnait avant de soudainement ne plus les toucher. Elle était rassurée de savoir sa petite de nouveau elle-même, parce quil était évident qu'elle s'était rendue compte de son petit changement.
A ce propos, la nephilim présenta ses excuses au sujet de son passage en mode fantôme mais l'ange maintenant rassurée s'empressa de couper court a débat d'un revers de main.

Ne t'embête pas ma petite fleur, le plus important est que tu sois là.

Et le sujet fut aussitôt clos puisque ni l'une ni l'autre n'avaient envie de s'y éterniser. La petite ange semblait d'ailleurs avoir un sujet plus interessant puisqu'elle ne tarda pas pour inonder sa maman de questions. Evangeline se sentit brusquée -normal- et un demi rire amusé lui restait fixé a la face. Lorsque ce fut son tour de répondre, elle repris un ton un peu plus neutre pour commencer a satisfaire la curiosité de sa petite fille.

Doan doit être chez lui avec Melisandre..ou au shop..mais il va bien! Plus que bien, je crois et je l'espère. Pour ce qui est de notre relation...c'est de ça que je voulais te parler..:3

L'ange laissa le temps a la crème de monter tout en jugeant l'expression de sa fille parce qu'elle la savait changée. Durant ces quelques secondes, l'ange posa sa main sur son ventre dont la minuscule rondeur était parfaitement dissimulée derrière son pull blanc à grosse mailles. L'envie de balancer la nouvelle lui avait très largement titillé l'esprit mais celle du jeu demeurait prioritaire.

On s'aime beaucoup lui et moi, et sans vraiment faire attention, nous avons en quelque sorte "scellé" d'avantage notre amour..

Un sourire se dessine sur son visage et l'ange change de position pour reposer sa tête sur ses deux coudes qui eux-même se reposaient sur l'ilot centrale.

Je suis enceinte mon bébé...de quelques semaines maintenant.

La bombe et lancée, faisant les mêmes dégâts que la première fois ; ces mêmes yeux larmoyants et ce mélange âcre de sentiments. La joie et l'excitation évidemment, mais encore plus l'appréhenssion et l'illusion d'un rêve.
Quoiqu'il en soit, la bombe est lancée et c'est a voir comment Celeste la rattrapera.

_________________
*************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour d'une mère (PV Céleste-Evangeline)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Mes poèmes d'amour
» [Blog] Prototype du vaisseau-mère du Maître.
» Pinpin d'amour est sans voix...
» L'amour chaste au pays de Dora.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghostly Roses :: Le village :: Maisons-
Sauter vers: